Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/08/19 : Hier vers 21 heures, des manifestants anti-G7 ont tenté de bloquer l'autoroute A63, non loin du camps d'Urrugne et se sont heurtés aux policiers. Ils en ont légèrement blessé quatre par un tir de mortier d'artifice. 17 personnes ont été interpellées

23/08/19 : Emmanuel Macron accusant le président brésilien de lui avoir "menti" sur ses engagements environnementaux lors du G20 en juin dernier se dit opposé, sur fond d'Amazonie en feu, "dans ces conditions" à l'accord de libre-échange entre l'UE et le Mercosur

21/08/19 : Selon "Mediabask", les Gilets jaunes invitent leurs troupes à se rassembler, pour leur 41e samedi à Bayonne, dans le cadre du G7. Ils estimeraient que le contre-sommet d'Hendaye et d'Irun et la manifestation de samedi ne sont pas assez musclés.

20/08/19 : A Périgueux, Péri meuh, la 3e édition de la fête agricole aura lieu les 20,21 et 22 septembre des allées Tourny à la place Francheville. Elle accueillera de nombreuses animations dont le concours national de la race limousine.

19/08/19 : Angoulême : le réalisateur Claude Lelouch est annoncé au festival du film francophone ce jeudi. Parmi les politiques, François Hollande et Franck Riester sont annoncés dès ce mardi, pour l'ouverture du festival, qui se tient jusqu'à dimanche.

12/08/19 : Essais du Tram D à Bordeaux. Au lieu de 14h c'est en réalité à 17h que les premières rames du tram D ont circulé entre les Quinconces et "Mairie du Bouscat". Ces essais doivent durer trois mois pour une mise en service mi-décembre.

09/08/19 : Saint-Palais-sur-Mer (17) : la plage du Bureau est ponctuellement interdite à la baignade jusqu'à nouvel ordre, pour cause de pollution de l'eau.

02/08/19 : C'est Offenbach, compositeur fétiche de Marc Minkowski, qui ouvrira la saison lyrique de l'Opéra National de Bordeaux avec ses célébrissimes Contes d'Hoffmann. Rendez-vous du 19 septembre au 1er octobre 2019, pour 6 représentations.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 24/08/19 | La Rochelle : pas de ténors pour l'Université d'été du PS

    Lire

    Alors qu'Europe Ecologie les Verts et la France Insoumise se réunissent chacun autour de leur Université d'été à Toulouse, le Parti socialiste (PS) a lancé la sienne ce vendredi, sur un discours d'accueil du maire Jean-François Fountaine et en présence du président de Région Alain Rousset. Malgré 2000 militants attendus, les grandes figures du PS restent absentes de cette nouvelle formule - François Hollande et Bernard Cazeneuve feront leur rentrée aux Journées parlementaires du PS à Avignon (4-6/09).

  • 24/08/19 | La Rochelle : le premier secrétaire du PS appelle à remettre de l'écologie dans le parti

    Lire

    En marge de l'Université d'été du PS (23-25 août), le premier secrétaire de PS Olivier Faure a appelé à accorder une nouvelle place à l'écologie dans leur réflexion, sous peine d'isolement du parti : "Il n’y a pas d’écologie viable sans le social et pas de société viable sans l’écologie", a-t-il déclaré à l'AFP. Quelques jours plus tôt, Oliver Faure avait déclaré regretté la division ente les partis de gauche (EELV et FI font leur rentrée de leur côté) alors que les municipales sont en vue.

  • 23/08/19 | Corrèze : les agriculteurs entendus par l'État

    Lire

    Le 21 août, Didier Guillaume, Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, a autorisé la Corrèze à valoriser ses jachères, malgré la sécheresse. En effet, c'est désormais une liste de 9 départements, dont la Corrèze, qui font l'objet de la dérogation autorisant la valorisation des jachères. Cette décision permet d'accroître les stocks destinés à l'alimentation des animaux. Face à une autre année de sécheresse, la profession a fait la demande auprès du Préfet dès le 1er juillet.

  • 23/08/19 | Charente-Maritime : de nouvelles mesures de restriction d'eau

    Lire

    L'arrêté du Préfet de Charente-Maritime du 20 août dévoile une nouvelle mesure de restriction d'eau. Si toutes les précédentes ont été reconduites, il en est une nouvelle, concernant le bassin EPMP. En effet, ce dernier est désormais en alerte "Crise", le niveau maximal. Ainsi, le Marais Sèvre Niortaise fait l'objet d'une interdiction totale des prélèvements d'irrigation agricole depuis le 21 août.

  • 23/08/19 | Aliénor en son et lumière à Cabanac-et-Villagrains (33)

    Lire

    Le 31 août, la commune de Cabanac-et-Villagrains (33) organise une grande fête médiévale, sur le site historique des mottes castrales. Après une journée festive, comprenant spectacle de fauconnerie et banquet médiéval, un spectacle son, lumière et costume d'époque "Aliénor en terre gasque" prendra place à la nuit tombée. Interprétée par des acteurs bénévoles, l'histoire sera contée en français et gascon par les élèves adultes du cours de Gascon de Cabanac. A noter la participation des écuries de St Selve sous la direction de Franck Reyne qui dirige également les cavaliers de la Bataille de Castillon. Programme en ligne

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Régionales: Alain Rousset, un programme «pour une région bienveillante, solidaire et protectrice»

26/11/2015 | C'est entouré de nombreux alliés, colistiers et soutiens, qu'Alain Rousset a présenté son programme ce 26 novembre au Bouscat.

Alain Rousset, entouré de Jean-François Macaire, président sortant de Poitou-Charentes et Gilles Savary, "conseiller spécial" pour cette campagne

C'est à la table de l’Hippodrome au Bouscat, qu'Alain Rousset a choisi de présenter son programme à la presse. Un lieu choisi car à la fois emblématique d'une dynamique de l'apprentissage forte, et où « le patron se sert en produits locaux via les circuits courts », explique le candidat. Avant d'entrer dans le vif du sujet, Alain Rousset a pris le temps d'une remise en contexte sur la rédaction de son programme de plus de 100 pages. Un programme « qui ne sort pas du chapeau mais qui est issu d'une expérience non négligeable et indispensable » souligne-t-il. La sienne, et celle des deux autres présidents sortants, Jean-François Macaire, et Gérard Vandenbroucke, celle issue de sa campagne et des « 40 000km parcourus à travers la grande région » à cette occasion, ainsi que celle des 206 colistiers et 300 experts et professionnels de multiples domaines, afin « d'allier hauteur de vue et pragmatisme des propositions ».

« Mon projet c'est une région bienveillante, solidaire et protectrice, un projet mettant l'humain au centre » a répété Alain Rousset à plusieurs reprises ce jeudi. Une ambition humaniste affichée lui permettant de glisser, à l'attention de ses concurrents des listes Front national et de l'union de la droite et du centre, « qu'avoir un projet, ça n'est pas construire un programme sur la peur, pas plus que sur le clientélisme et la démagogie »... Et d'ajouter, dans un autre tacle, plus particulièrement dédié à la candidate Virginie Calmels, « l'action publique, ce n'est pas un business plan et gouverner ça n'est pas manager. Mon projet ça n'est pas un plan social de 500 fonctionnaires. Nous avons besoin de réformer le service public de la région, pas de le détruire.» Autre attaque sur le programme présenté ce mardi par sa principale adversaire, l'équilibre budgétaire qu'elle propose entre investissement et fonctionnement. « Vouloir faire croire que l'on peut réduire les dépenses de fonctionnement à 40% du budget (qui sont actuellement de 60% dans le budget de la région Aquitaine, ndlr) c'est de la démagogie... Ca reviendrait à fermer des lycées, à arrêter l'accompagnement de CFA et d'apprentis ou arrêter la circulation de certains TER. Il faut arrêter de faire croire que le budget de fonctionnement se réduit au fameux « train de vie » de la Région. C'est insultant. »

"Faire région ensemble"De son côté, le candidat Rousset propose d'augmenter les investissements à hauteur de 45% du budget, là où ils sont en Aquitaine à 40%, revoyant donc légèrement à la baisse le budget de fonctionnement à 55%. « Ca veut dire être la première région de France en budget d'investissement. Et nous garderons le taux de désendettement le plus faible de France, à environ 3% », assure-t-il.

Sur le contenu de son projet, la centaine de pages du programme s'organise en quatre grands enjeux. Le premier d'entre eux vise à « Faire région ensemble et créer de la proximité », autrement dit un chapitre traduisant sa volonté de mettre en place davantage de méthodes concertées sur le territoire. Dans ce sens, son programme imagine « une consultation large, tant des élus que des réseaux socio-professionnels, pour la construction des politiques régionales », « une contractualisation sur mesure avec tous les territoires », la mise en place d' « un élu référant par territoire », « la création d'un observatoire de la fusion » pour assurer de la transparence de l'action régionale ou encore de « nouvelles formes de participation citoyenne » notamment sur les sujets les plus difficiles.

«Mettre l'excellence médicale au service des territoires ruraux»Deuxième enjeu du programme porté par le PS et le PRG intitulé « Construire la région », se dédie plus spécifiquement à l'aménagement du territoire et aux infrastructures. Sur le transport, « la priorité est au TER, il faut trouver sa cohérence avec la LGV ». Les transports, « c'est le POLT aussi, qui n'est pas opposé au Poitiers-Limoges », dans l'esprit du candidat. Autre axe de cette thématique : « développer les desserts transversales de liaison intra-régionales », le candidat s'engageant au passage sur « un Limoges-Bordeaux en 2h-2h15, d'ici un an ou un an et demi ». Ils insiste aussi sur son souhait d'aller vers la gratuité des transports scolaires pour les familles en difficulté, ou encore l'amélioration de la sécurité en gare.
Coté numérique, il s'engage sur le très haut débit « partout où les opérateurs ne vont pas », et sur la connexion à la fibre optique publique de 600 000 foyers en zone blanche. Sur l'accès à la santé, il promet d'encourager à l'installation de médecins en zones fragiles, notamment par une politique forte de création de maisons de santé ou encore de prime à l'installation en milieu rural. Toujours au chapitre santé, il ambitionne de « mettre l'excellence médicale au service des territoires ruraux », notamment par le développement de la médecine connectée et télémédecine, et insiste sur la création « d'un programme de prévention santé spécifique pour les jeunes et les chômeurs ».

"Le tryptique du R-F-A"Troisième axe de son programme : la dimension économique et sociale par la formation et l'emploi. Plusieurs types  de mesures sont proposées par le candidat : le soutien aux TPE/PME et artisans avec notamment « 10 000 TPE aidées pour leur transition numérique, le soutien à toutes les formes de l'Economie sociale et solidaire, un accompagnement à la reprise et à la transmission » ou encore, diverses mesures visant au développement de l'agriculture et l'agroalimentaire.
Portant l'ambition de faire de la Grande région, « la 1ère région de France pour la création d'entreprises », il souhaite, au chapitre de l'innovation et de la compétitivité, « la création de 20 000 nouveaux emplois dans les énergies renouvelables et 8 000 nouveaux emplois dans le tourisme », et plus globalement « faciliter le développement des entreprises par le « tryptique du R-F-A : R comme R&D dans les entreprises, F pour Formation et élévation des compétences, et A pour Accompagnement au développement à l'export, en équipements ,etc... » Sur la formation des jeunes, il vise une augmentation de 50% du nombre d'apprentis, pose « le devoir, dans ce mandat, de régler le problème d'accès au logement pour tous les jeunes en formation ou à l'université ».

Enfin sur le quatrième enjeu, celui du développement durable, Alain Rousset vise à ce que « la grande région devienne la région de référence en matière d'énergies renouvelables », et assure, s'il est élu, généraliser les dispositifs de soutien à la rénovation énergétique des bâtiments, de même qu'il s'engage à ce que 100% des nouveaux bâtiments régionaux soient à énergie positive. Enfin, au titre de la qualité de vie, le programme prévoit la sanctuarisation des budgets culturels, un soutien à la vie associative ainsi qu'à l'entretien et à la rénovation du patrimoine.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
5837
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !