Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/06/18 : La Rochelle : Raphaël Glucksmann, Directeur du Nouveau magazine littéraire, sera au Musée maritime samedi 23 juin à 14h30 pour une rencontre avec le public sur le thème des relations entre océan et climat et les impacts du changement climatique.

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

Arte Flamenco 2018 - du 2 au 7 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/06/18 | Thalys : de nouvelles lignes au départ de Bordeaux

    Lire

    C'est la compagnie ferroviaire Thalys qui l'a annoncé directement ce mardi 19 juin : un aller-retour par semaine, sans arrêt, entre Bordeaux et Bruxelles tous les samedi sera proposé à partir du mois de juin 2019. Deux autres allers-retours quotidiens ont aussi été annoncés à des échéances plus courtes. À compter d'avril 2019, vous pourrez donc voyager en Thalys au départ de Bordeaux vers Amsterdam, Rotterdam, Anvers, Bruxelles, Roissy et Marne-la-Vallée. Enfin, Thalys a annoncer la révision de ses 26 rames à horizon 2022.

  • 19/06/18 | L'hôtel de ville de La Rochelle renaît de ses cendres

    Lire

    Cinq ans après l'incendie qui l'a ravagé, l'hôtel de ville retrouve ses couleurs. Sa toute nouvelle toiture, couverte d'une bâche, sera découverte devant le grand public de 13h à 17h, le jeudi 21 juin. Plusieurs animations musicales sont prévues durant l'opération, dont 70 coquelicots géants et chantants dès la place de la Caille. Une fois le toit de l’Hôtel de Ville et ses ardoises visibles, resteront les arceaux métalliques du chapiteau qui seront retirés jusqu’au 15 août.

  • 18/06/18 | Bordeaux, ville hôte de la RoboCup

    Lire

    On l'a appris ce lundi : Bordeaux est officiellement la vile hôte de la prochaine RoboCup, la coupe du monde des robots, en 2020. Cette compétition rassemblera 45 pays, 450 équipes et 3500 participants. Elle se déroulera du 23 au 29 juin 2020, et le comité international de la RoboCup a affirmé que Bordeaux avait été choisie pour plusieurs raisons : les deux victoires successives de l'équipe bordelaise de Football humanoïde en 2016 et 2017, mais aussi l'union organisée entre la communauté scientifique et les partenaires institutionnels qui ont porté la candidature.

  • 18/06/18 | Bordeaux : réussite pour les vingt ans de la Fête du Vin

    Lire

    Elle s'est terminée sous la pluie ce lundi matin par la parade des grands voiliers : la Fête du Vin 2018 a donné ses premiers chiffres de fréquentation. On y apprend que 61 100 pass dégustation ont été vendus, soit "une augmentation de 26%" par rapport à 2014 et 2016. 520 000 dégustations ont été enregistrées sur les stands (+25%) et 18 000 visiteurs se sont rendus sur le stand de l'École du Vin de Bordeaux. Enfin, le site internet de la manifestation a réuni 217 000 visiteurs depuis le début de l'année dont 138 000 en juin. En 2016, 517 000 curieux avaient participé à la précédente édition pour 57 000 pass dégustation vendus.

  • 18/06/18 | Virginie Calmels limogée de la vice-présidence de LR

    Lire

    On l'a appris ce dimanche soir : Laurent Wauquiez, président des Républicains, a limogé Virginie Calmels de son poste de vice-présidente déléguée au profit de l'ancien ministre Jean Leonetti. La première adjointe d'Alain Juppé à la mairie de Bordeaux reprochait depuis plusieurs semaines la ligne politique de Laurent Wauquiez. Ce lundi, le maire de Bordeaux, Alain Juppé, a déclaré ne "pas se sentir concerné par ces turbulences internes. C’est à elle de voir maintenant dans quel cadre elle continuera son action politique". Une manière plus que mesurée de rebattre les cartes...

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Régionales: Alain Rousset, un programme «pour une région bienveillante, solidaire et protectrice»

26/11/2015 | C'est entouré de nombreux alliés, colistiers et soutiens, qu'Alain Rousset a présenté son programme ce 26 novembre au Bouscat.

Alain Rousset, entouré de Jean-François Macaire, président sortant de Poitou-Charentes et Gilles Savary, "conseiller spécial" pour cette campagne

C'est à la table de l’Hippodrome au Bouscat, qu'Alain Rousset a choisi de présenter son programme à la presse. Un lieu choisi car à la fois emblématique d'une dynamique de l'apprentissage forte, et où « le patron se sert en produits locaux via les circuits courts », explique le candidat. Avant d'entrer dans le vif du sujet, Alain Rousset a pris le temps d'une remise en contexte sur la rédaction de son programme de plus de 100 pages. Un programme « qui ne sort pas du chapeau mais qui est issu d'une expérience non négligeable et indispensable » souligne-t-il. La sienne, et celle des deux autres présidents sortants, Jean-François Macaire, et Gérard Vandenbroucke, celle issue de sa campagne et des « 40 000km parcourus à travers la grande région » à cette occasion, ainsi que celle des 206 colistiers et 300 experts et professionnels de multiples domaines, afin « d'allier hauteur de vue et pragmatisme des propositions ».

« Mon projet c'est une région bienveillante, solidaire et protectrice, un projet mettant l'humain au centre » a répété Alain Rousset à plusieurs reprises ce jeudi. Une ambition humaniste affichée lui permettant de glisser, à l'attention de ses concurrents des listes Front national et de l'union de la droite et du centre, « qu'avoir un projet, ça n'est pas construire un programme sur la peur, pas plus que sur le clientélisme et la démagogie »... Et d'ajouter, dans un autre tacle, plus particulièrement dédié à la candidate Virginie Calmels, « l'action publique, ce n'est pas un business plan et gouverner ça n'est pas manager. Mon projet ça n'est pas un plan social de 500 fonctionnaires. Nous avons besoin de réformer le service public de la région, pas de le détruire.» Autre attaque sur le programme présenté ce mardi par sa principale adversaire, l'équilibre budgétaire qu'elle propose entre investissement et fonctionnement. « Vouloir faire croire que l'on peut réduire les dépenses de fonctionnement à 40% du budget (qui sont actuellement de 60% dans le budget de la région Aquitaine, ndlr) c'est de la démagogie... Ca reviendrait à fermer des lycées, à arrêter l'accompagnement de CFA et d'apprentis ou arrêter la circulation de certains TER. Il faut arrêter de faire croire que le budget de fonctionnement se réduit au fameux « train de vie » de la Région. C'est insultant. »

"Faire région ensemble"De son côté, le candidat Rousset propose d'augmenter les investissements à hauteur de 45% du budget, là où ils sont en Aquitaine à 40%, revoyant donc légèrement à la baisse le budget de fonctionnement à 55%. « Ca veut dire être la première région de France en budget d'investissement. Et nous garderons le taux de désendettement le plus faible de France, à environ 3% », assure-t-il.

Sur le contenu de son projet, la centaine de pages du programme s'organise en quatre grands enjeux. Le premier d'entre eux vise à « Faire région ensemble et créer de la proximité », autrement dit un chapitre traduisant sa volonté de mettre en place davantage de méthodes concertées sur le territoire. Dans ce sens, son programme imagine « une consultation large, tant des élus que des réseaux socio-professionnels, pour la construction des politiques régionales », « une contractualisation sur mesure avec tous les territoires », la mise en place d' « un élu référant par territoire », « la création d'un observatoire de la fusion » pour assurer de la transparence de l'action régionale ou encore de « nouvelles formes de participation citoyenne » notamment sur les sujets les plus difficiles.

«Mettre l'excellence médicale au service des territoires ruraux»Deuxième enjeu du programme porté par le PS et le PRG intitulé « Construire la région », se dédie plus spécifiquement à l'aménagement du territoire et aux infrastructures. Sur le transport, « la priorité est au TER, il faut trouver sa cohérence avec la LGV ». Les transports, « c'est le POLT aussi, qui n'est pas opposé au Poitiers-Limoges », dans l'esprit du candidat. Autre axe de cette thématique : « développer les desserts transversales de liaison intra-régionales », le candidat s'engageant au passage sur « un Limoges-Bordeaux en 2h-2h15, d'ici un an ou un an et demi ». Ils insiste aussi sur son souhait d'aller vers la gratuité des transports scolaires pour les familles en difficulté, ou encore l'amélioration de la sécurité en gare.
Coté numérique, il s'engage sur le très haut débit « partout où les opérateurs ne vont pas », et sur la connexion à la fibre optique publique de 600 000 foyers en zone blanche. Sur l'accès à la santé, il promet d'encourager à l'installation de médecins en zones fragiles, notamment par une politique forte de création de maisons de santé ou encore de prime à l'installation en milieu rural. Toujours au chapitre santé, il ambitionne de « mettre l'excellence médicale au service des territoires ruraux », notamment par le développement de la médecine connectée et télémédecine, et insiste sur la création « d'un programme de prévention santé spécifique pour les jeunes et les chômeurs ».

"Le tryptique du R-F-A"Troisième axe de son programme : la dimension économique et sociale par la formation et l'emploi. Plusieurs types  de mesures sont proposées par le candidat : le soutien aux TPE/PME et artisans avec notamment « 10 000 TPE aidées pour leur transition numérique, le soutien à toutes les formes de l'Economie sociale et solidaire, un accompagnement à la reprise et à la transmission » ou encore, diverses mesures visant au développement de l'agriculture et l'agroalimentaire.
Portant l'ambition de faire de la Grande région, « la 1ère région de France pour la création d'entreprises », il souhaite, au chapitre de l'innovation et de la compétitivité, « la création de 20 000 nouveaux emplois dans les énergies renouvelables et 8 000 nouveaux emplois dans le tourisme », et plus globalement « faciliter le développement des entreprises par le « tryptique du R-F-A : R comme R&D dans les entreprises, F pour Formation et élévation des compétences, et A pour Accompagnement au développement à l'export, en équipements ,etc... » Sur la formation des jeunes, il vise une augmentation de 50% du nombre d'apprentis, pose « le devoir, dans ce mandat, de régler le problème d'accès au logement pour tous les jeunes en formation ou à l'université ».

Enfin sur le quatrième enjeu, celui du développement durable, Alain Rousset vise à ce que « la grande région devienne la région de référence en matière d'énergies renouvelables », et assure, s'il est élu, généraliser les dispositifs de soutien à la rénovation énergétique des bâtiments, de même qu'il s'engage à ce que 100% des nouveaux bâtiments régionaux soient à énergie positive. Enfin, au titre de la qualité de vie, le programme prévoit la sanctuarisation des budgets culturels, un soutien à la vie associative ainsi qu'à l'entretien et à la rénovation du patrimoine.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
5180
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !