Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Régionales : En Charente, une liste socialiste largement ouverte à la société civile

04/11/2015 | Hier soir, à Angoulême, Jean-François Dauré a présenté la liste PS au côté d'Alain Rousset. C'est la dernière liste de gauche présentée dans la grande Région.

Les candidats socialistes de la Charente

Au terme d'une visite au salon de la croissance verte à l'espace Carat à Angoulême, Alain Rousset et Jean François Dauré, maire de la Couronne, ont présenté la liste PS charentaise pour les Régionales des 6 et 13 décembre. C'est la dernière liste dévoilée pour ce scrutin dans ce département. Jean-François Dauré a revendiqué son ouverture aux membres de la société civile et des candidats. Parmi eux, même s'ils se trouvent en position non éligible, on note la présence d'Alain Testaud, président de la chambre de Métiers et Philippe Varacher, éleveur et vice-président de la Chambre d'agriculture.

Officiellement, dans la constitution de la liste socialiste charentaise,  pour les élections régionales des 6 et 13 décembre, tout s'est bien déroulé. Pourtant, il a fallu vraisemblement composer avec les grincements de dents de certains élus. mardi soir, à Angoulême, après une visite au salon de la Croissance verte, Jean-François Dauré, maire de la Couronne depuis 2008 et conseiller départemental, affichait un large sourire au côté d'Alain Rousset, pour présenter les 13 membres de son équipe. Balayant les critiques qui ont prévalu à la composition de cette liste, Jean-François Dauré a indiqué que cette liste faisait une large part à des candidats issus de la société civile. Il veut en faire un atout et un critère de choix pour les électeurs charentais. "Nous avons souhaité porter au plus près leur expertise, qui constitue une grande richesse. On arrive plus facilement à  le faire comprendre à nos concitoyens qu'à nos camarades politiques." Dans la liste PS pour le département de la Charente, on trouve la moitié des candidats issus de la société civile, placés pour la majorité en position inéligibles. Parmi eux,  on trouve  notamment deux fortes personnalités : un artisan teinturier, président de la chambre de Métiers et de l'artisanat en la personne d'Alain Testaud, un vice-président de Chambre d'agriculture et président des éleveurs laitiers indépendants en la personne de Philippe Varacher et un responsable syndical de la CGT.  Lors de la présentation de la liste, Alain Rousset  a tenu à souligner : "ce signe fort à la société civile, c'est montrer que l'on a compris le message d'inquiétude de nos concitoyens qui expriment une forme de ras le bol des professionnels de la politique. On ne redressera l'image de la politique qu'en faisant appel à un mélange de compétences."

L'emploi, le premier défiPuis Alain Rousset, a rappelé que le premier défi à relever à l'échelle de la grande région était bel et bien celui du développement économique. Il a cité en exemple le salon de la croissance verte et les initiatives lancées en Poitou-Charentes dans le domaine d'économie circulaire, secteur qui crée de l'activité et de l'emploi. Il a insisté sur la formation  des jeunes avec comme objectif que "la précarité ne commence pas à partir de 14 ans", citant que la région Poitou Charentes compte deux fois plus d'apprentis que les autres régions de France. Il souhaite accompagner les jeunes par le logement. Enfin le président actuel de la Région Aquitaine, a insisté sur les équilibres à trouver entre une capitale régionale à Bordeaux et les autres territoires, y compris ruraux, qui ont de vraies pépites à défendre comme le bel exemple du Pôle d'Image d'Angoulême. "On ne va pas recréer un jacobinisme régional." 


Les candidats Charentais1. Jean-François Dauré, maire de la Couronne; 2. Martine Pinville, députée de la Charente, secrétaire d'état chargée du commerce et de l'artisanat ; 3. Jonathan Muñoz; 4. Joëlle Averlan, conseillère régionale sortante ; 5. William Jacquillard; 6. Madeleine Ngombet, vice présidente du Conseil régional Poitou Charente sortante ; 7. Christophe Ramblière, conseiller régional sortant ; 8. Françoise Lamant, conseillère principale d'éducation; 9. Alain Testaud, président de la Chambre de métiers et de l'artisanat ;  10. Nathalie Selin,  conjoint collaborateur d'exploitant agricole ; 11 Philippe Varacher, vice président de la Chambre d'agriculture, président de l'association des producteurs de lait indépendants ;  12. Gisèle Pennetier; 13. Sébastien Lavauzelle.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
3203
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !