Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/11/18 : Journée nationale d’action samedi 17 novembre. En Lot-et-Garonne, les accès aux supermarchés, stations-service, centres-villes et à l’A62 risquent d’être perturbés. Plus d'infos sur http://www.lot-et-garonne.gouv.fr/

14/11/18 : Rencontre/débat avec les parlementaires du 47 autour de la réforme des retraites et des nouvelles revendications de l'ADRA 47 le vendredi 16 novembre à 14 H 30 à la Salle de l'Orangerie du Conseil Départemental d'Agen.

14/11/18 : Dans la continuité de la réflexion d’Agen 2030, des tables rondes autour du handicap et de l’accessibilité de la Ville d’Agen sont proposées le lundi 19 novembre de 14 h à 16 h 30, Salle des Illustres à l’Hôtel de ville d’Agen.

14/11/18 : Dans le cadre de la Journée international des droits de l’enfant, le centre social Maison pour Tous de la Masse (Agen) présentera le 20 nov dans son local à 17 h 30 les travaux des enfants inscrits au CLAS autour de la charte nationale.

14/11/18 : Invitée en Martinique afin de partager son expertise en vue de la création de La Cité du Rhum, La Cité du Vin accueillera à Bordeaux les 21 et 22 novembre une délégation martiniquaise porteuse de ce projet.

14/11/18 : Une lecture du livre posthume de « Charb » « Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes » se tiendra le 19 novembre à 20 h au théâtre du Pont Tournant, à Bordeaux.

14/11/18 : 10 établissements touristiques de Gironde viennent de recevoir l’Ecolabel européen hébergement touristique label officiel de la Commission européenne pour les établissements qui souhaitent allier qualité et écologie. En NA, 82 sont dénombrés.

14/11/18 : 10ème Forum Environnemental du Vin de Bordeaux le 6 déc au Palais des Congrès de Bordeaux. « Après avoir dressé le bilan des actions menées, cette journée permettra de partager l'ambition d'amener la filière vers une politique RSE collective. »

14/11/18 : Conférence autour de « La forteresse de Blanquefort » proposée par l’association Tout Art Faire, le 15 novembre de 19 h à 20 h 30, à l’Athénée Municipal et animée par Marietta Dromain, docteure en Archéologie.

14/11/18 : Mobilisation des avocats le 15 novembre à 11 h devant les marches du TGI de Bordeaux contre les dispositions du projet de loi de réforme de la justice 2018-2022, les « cinq chantiers de la Justice ».

14/11/18 : Table ronde sur l'inclusion des personnes handicapées le 22 nov de 9 h à 11 h 30 au Pullman Bordeaux Lac. Cet événement fera notamment le point sur la situation professionnelle des personnes handicapées en NA.

14/11/18 : Par arrêté du 13 novembre, Patrick Amoussou-Abdélé est nommé secrétaire général pour les affaires régionales de la région Nouvelle-Aquitaine auprès du préfet de région Didier Lallement. Il remplace Michel Stoumboff, nommé DRAAF de la région Bretagne.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 15/11/18 | De nombreux matchs de football reportés le 17 novembre en Dordogne

    Lire

    En raison du mouvement de protestation "Gilets jaunes" du samedi 17 novembre, le District de Football a sondé les clubs de Dordogne : 60% d’entre eux étaient favorables au report intégral des matches jeunes et féminines jeunes prévus à cette date. Les rencontres qui devaient avoir lieu dans le cadre du championnat brassage U15 poule B et D sont reportées au samedi 8 décembre. Idem pour les matches des coupes U18 et U15 Dordogne et District.

  • 15/11/18 | Lancement d'un projet d'habitat participatif à Pessac

    Lire

    Le jeudi 15 novembre à 18 h 30, un projet d'habitat participatif sera officiellement lancé à Pessac ; résultat de la mobilisation de Bordeaux Métropole, de la Ville de Pessac, de La Fab dans le cadre du programme 50 000 logements. Grâce à cette démarche novatrice une douzaine de foyers va, ainsi, devenir propriétaire d'une autre manière.

  • 15/11/18 | Un nouveau nom pour le réseau régional des transports

    Lire

    Préfigurateur de la future Loi d’Orientation des Mobilités, les délégués des 22 collectivités membres du Syndicat Mixte Intermodal de Nouvelle-Aquitaine ont voté en Comité syndical une nouvelle identité à la structure : Nouvelle-Aquitaine Mobilités. Un nouveau nom pour traduire une nouvelle échelle régionale qui regroupe 5 bassins définis ainsi : Sèvres-Atlantique, Vienne et Charente, Limousin et Périgord, Gironde et Garonne, Landes et Pyrénées. Chacun sera chapeauté par un vice-président.

  • 14/11/18 | Poitiers: Le Quartier du Palais veut votre avis

    Lire

    Une démarche de rencontre auprès des publics est lancé par la Ville de Poitiers afin de leur présenter le Projet du Quartier du Palais et de recueillir leur avis. A cet effet, une exposition itinérante circule sur le territoire de Poitiers et de Grand Poitiers avec à chaque étape un moment d’échange autour du projet. L’exposition sera présente du 19 au 23 novembre au Carré Bleu (Quartier des Couronneries). Pus d'informations

  • 14/11/18 | Hopital de La Rochelle Ré : le conseil de surveillance défie l'ARS

    Lire

    Quelques jours avant la prise de fonction officielle du nouveau directeur de l'hopital de La Rochelle-Ré, le conseil de surveillance a adopté à l'unanimité une motion en réaction à un courrier de l'ARS qui estimait les "efforts réalisés [en matière de gestion budgétaire] comme non satisfaisants" et exigeant "des mesures encore plus fortes" pour contrer le déficit de 0,3% de baisse d'activité. Une semonce "perçue comme un manque de considération et de confiance vis-à-vis du personnel", dit la motion.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Régionales et développement économique: Le « business plan » de Virginie Calmels

06/11/2015 | Ce 5 novembre, Virgine Calmels a présenté à la presse, les grandes lignes de son programme économique "pour une Grande région au service des créateurs d'emploi"

Virginie Calmels, tête de liste régionale pour l'union droite et centre aux élections régionales de décembre 2015

Comme elle l'a répété ce jeudi matin, Virginie Calmels compte bien, se servir de son expérience de 20 ans à la tête d'entreprises « de toute taille » pour gérer la Région, si les citoyens le lui permettent. Non pas que l'on gère une collectivité comme un entreprise privée, admet-elle, « mais il s'agit bien, à la fin, d'une question de gestion d'argent, avec rigueur et transparence. » Une belle somme de 2,5Mds € de budget à l'échelle de la Grande région. Avec ses réflexes de femme d'affaires, elle évoque alors, pour la dimension économique de son projet régional, la mise en place d'un « business plan sur 6 et 12 ans», entre des dépenses de fonctionnement à réduire et investissements à renforcer.

« En 2015, l'investissement ne représente que 40% du budget de la grande région, tandis que le fonctionnement représente 60% ». Un ratio que la candidate de l'union de la droite et du centre à l'élection régionale en Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes ambitionne à terme d'inverser... reconnaissant l'objectif difficile à réaliser en un seul mandat. Mais, « avec un peu de courage politique des choses peuvent être faites » affirme-t-elle, prenant en exemple son porte-feuille bordelais d'adjointe au Maire, chargée de l'économie et de l'emploi : « Durant la première année de mon mandat, j'ai pu réduire de 26% les dépenses de fonctionnement dans le périmètre de mon portefeuille ».

Une longue liste de routesPremier et principal champ d'attaque de la candidate, « le train de vie de la Région » proposant en la matière de ne pas renouveler les départs à la retraite, de lutter contre l'absentéisme des agents, de favoriser le travail en réseau et à distance, et d'éviter les doublons de postes « par le rassemblement et la rationalisation de l'ensemble des acteurs régionaux du développement économique. »
Après ce « premier préalable » sur les dépenses, autre condition « essentielle » au déploiement de son projet pour « libérer et soutenir l'économie » : « l'amélioration et le renouvellement des infrastructures numériques, routières, ferrovières, aéroportuaires ». Pointant la position du Président sortant, elle pique : « la Région ne peut pas se laver les mains des infrastructures routières », et de citer une longue liste de routes sur lesquelles la Région à la tête de laquelle elle se projette, interviendrait « non pas seule, mais aux côtés des autres collectivités » : la RN 21 Limoges-Agen, , la RN141 entre Angoulême Et Cognac, La RN 141 entre Limoges Et Poitiers, la RN 134 entre Oloron et Pau, la rocade de Marmande, la rocade de Bordeaux... Mais là aussi tout ne sera pas fait ni en même temps, ni en un seul mandat, « il faudra établir les priorités avec les acteurs locaux, et le faire à la mesure des économies réalisées, selon une logique de « vases communicants » », nuance-t-elle.
Sur le développement du numérique, l'ambition du développement, cette fois à l'horizon 2021, est de couvrir 100% de la population en haut débit. En clair, la fibre optique ne sera pas présente partout. Quant à la méthode de développement de ce réseau à géométrie variable : « nous opterons pour une approche non dogmatique, mixant les investissements aux côtés d'autres collectivités, et les accords avec les opérateurs. »

Un plan de soutien global aux TPE, artisans, commerçantsTroisième point de ce projet économique : la simplification des aides aux entreprises et l'allègement des contraintes qui y sont liées. Comptant « 328 catégories d'aides pour le Poitou-Charentes, 342 pour le Limousin, et 391 pour l'Aquitaine », Virgine Calmels estime en effet que « la complexité hors-norme des règlements exclut de facto les petites entreprises. Seulement 0,5% des entreprises y ont eu droit en 2014 », dénonce-t-elle avant d'insister sur ceux qu'elle appelle les « oubliés des politiques économiques des conseils régionaux sortant » à savoir "les PME, TPE, artisans et commerçants", qui se sont vus accordés « 16% des aides, soit seulement 8M€ en Aquitaine sur un budget de 1,4Mds€ ».
Un public de « petits » entrepreneurs auquel son projet réserve « un plan de soutien global ». Outre la promesse « d'élargir massivement l'assiette des aides », ce plan prévoit de faciliter l'accès des TPE-PME aux marchés publics, le soutien à l'investissement au travers d'avances remboursables, la simplification de la création, reprise et transmission des TPE, artisans et commerçant ou encore, l'accompagnement dans l'adaptation à la numérisation de l'économie.
Quant aux grands groupes, elle tacle une fois de plus son adversaire, et plus précisément sa « mémoire altérée », pointant que « de grands groupes industriels internationaux reçoivent des subventions, soit par le biais de la R&D, soit sur l'immobilier. » et de citer en exemple Arkema et Thalès « qui a reçu au cours du dernier mandat pour environ 1M € ». Par autant si les ratios d'aides lui paraissent déséquilibrés entre secteur industriel, qui « touchent 70% des aides » et petites entreprises, elle affirment également « être personnellement attachée à continuer à soutenir l'industrie ».

Renégocier les Contrats de Plan Etat-RégionEnfin dans l'attribution des aides économiques et des crédits européens, elle dit souhaiter « prendre en compte les recommandations des territoires et des chambres de commerce, d'industries, des métiers et de l'agriculture », et faire des communautés de communes et d'agglomérations « les premiers partenaires de la Grande région », sans s'interdire la prospection auprès d'investisseurs internationaux, tels que Apollo ou Glodman Sachs, et en promettant de renégocier les Contrats de Plan Etat-Région récemment  signés dans les 3 Régions au bénéfice d'un CPER global à la Grande Région et avec d'autres priorités, dont, on y revient, le routier.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
7214
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !