Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/01/19 : Rochefort (17) : la tête d'affiche de la programmation du festival Stéréoparc vient de tomber. Il s'agit du groupe Offenbach, qui jouera le 20 juillet.

17/01/19 : Vendredi 18 janvier, EDF/Dalkia signera un partenariat avec la Ville de Poitiers pour Traversées, l'évènement artistique et culturel du Palais. La signature se fera à 10h en présence du maire de Poitiers et des représentants régionaux d'EDF/Dalkia.

17/01/19 : La Rochelle Université ouvre ses portes samedi 2 février, de 9h30 à 17h. L’accueil de la journée se déroulera au Technoforum (23 avenue Albert Einstein, La Rochelle). avec des stands d’informations de l’Université et de ses partenaires (CROUS, CDIJ, Yélo,

16/01/19 : La Rochelle : la Nuit de la lecture se tient samedi 19 janvier de 14 h à 7 h dimanche à la Médiathèque de Laleu/La Pallice, à la Médiathèque Michel-Crépeau et au Muséum d’Histoire naturelle. Des lectures et des animations variées sont organisées.

16/01/19 : Le lanceur de poids bordelais Jean-Luc Mastromauro a battu le record de France des moins de 50 ans. Il a réalisé 17m19 à Fronton le 13 janvier, améliorant ainsi son propre record de France, établi une semaine plus tôt avec 16m90.

16/01/19 : Dans le cadre du dispositif "Permis de Jardiner" et à l'initiative du collectif Pau Sud, la rue Jacques Terrier sera revégétalisée. La Maison du Jardinier organise le 18 janvier de 14h à 17h une après-midi de plantation participatif.

15/01/19 : le Préfet de la Dordogne a désigné le sous-préfet de Nontron, Frédéric Roussel, référent départemental pour le grand débat national. Il est joignable à l'adresse : pref-granddebat@dordogne.gouv.fr. Plus d'infos : www.granddebat.fr

15/01/19 : Solène Ndama, licenciée au Bordeaux Athlé commence bien la saison. La jeune athlète bordelaise (20ans) réalise la meilleure performance mondiale de la saison au pentathlon (5 épreuves) en salle à Clermont-Ferrand.

14/01/19 : Didier Lallement, préfet de la région Nouvelle-Aquitaine, préfet de la Gironde, a nommé Thierry Suquet, secrétaire général de la préfecture de la Gironde, comme référent pour le Grand Débat National en Gironde.

13/01/19 : Emmanuel Macron dans sa lettre aux Français: Faut-il reconnaître le vote blanc? Faut-il rendre le vote obligatoire? Quelle est la bonne dose de proportionnelle aux élections législatives pour une représentation plus juste de tous les projets politiques

12/01/19 : GJ.La préfecture de Gironde a fait le point suivant à 19h45: 6000 manifestants, 35 interpellations, pas de blessé du côté des forces de l'ordre, des vitrines et du mobiliers urbains dégradés ainsi que des poubelles brûlées.Dernières dispersions en cours"

11/01/19 : Manifestations du samedi 12 janvier. Alain Juppé, maire de Bordeaux, en accord avec le Préfet, a décidé de fermer les lieux publics. L'opération de parking gratuit sur la place des Quinconces est reconduite ce dimanche 13 janvier.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 17/01/19 | Eco-Campus : Poitiers exemplaire

    Lire

    L'Université de Poitiers mise en valeur par le ministère de l'Enseignement Supérieur. Dans le cadre d'un séminaire dédié à la valorisation et la vie de campus, le ministère a invité l'Université de Poitiers à présenter son réseau de chaleur. Cette installation a permis une baisse de 500.000 euros de la facture énergétique. L'établissement poitevin est engagé dans une stratégie de développement durable récompensée par l'obtention du label Développement Durable et Responsabilité Sociétale en 2016.

  • 17/01/19 | Gilet jaunes : quel impact sur les commerces girondins ?

    Lire

    Dans une enquête de la Chambre de Commerce et d'Industrie Bordeaux Gironde sur l'évolution de a fréquentation des commerçants girondins sur les samedi du 15 décembre au 5 janvier auprès de 310 d'entre eux, on apprend que 93% des commerçants bordelais ont enregistré une baisse de fréquentation (supérieure à 50% pour plus d'un quart) par rapport à l'an passé et 90% une baisse de leur chiffre d'affaire (supérieure à 50% pour près d'un quart). Sur le reste du département, 69% ont enregistré une baisse de fréquentation et 66% du chiffre d'affaire, avec une Haute Gironde jugée "très fortement impactée".

  • 17/01/19 | Habitat 17 : des actions pour rompre l'isolement des retraités

    Lire

    Afin de rompre l'isolement des personnes âgées, l'association Voisins Solidaires et l'office public Habitat 17 viennent de créer un programme d'actions sur le département, allant du service rendu ponctuel à l'organisation d’événements de voisinage (type fête des voisins), reposant sur un réseau de voisins. 160 seniors isolés de 80 ans et + ont été identifiés. Avec cette action, l'office s'est vu renouveler le label européen du "bailleur social et solidaire", déjà obtenu en 2016 pour trois ans.

  • 17/01/19 | Mérignac : 4e édition de l’opération "Mon sang pour les autres"

    Lire

    Le Rotary Club de Mérignac et l'Association pour le don du sang bénévole de Mérignac s‘unissent au côté de l’Etablissement français du sang (EFS) Nouvelle-Aquitaine en organisant vendredi 18 janvier toute la journée et samedi 19 janvier au matin à la Maison des associations des journées pour donner son sang. Pour ce faire, il suffit d’être majeur et en bonne santé. L’objectif est de mobiliser 180 donneurs lors de cette collecte. Toutes les informations sont à retrouver ici.

  • 17/01/19 | Charente : une nouvelle Maison de Santé en zone rurale

    Lire

    Une nouvelle Maison de Santé sera inaugurée ce samedi à Barbezieux-Saint-Hilaire (23 avenue Charles-Virolleau), sur un territoire en désertification médicale. La MSP de Barbezieux-Saint-Hilaire regroupera 11 professionnels de santé aux fonctions complémentaires : deux médecins, un dermatologue, une sage-femme, deux cabinets d'infirmières, deux ostéopathes, une diététicienne, un psychologue et un réflexologue. Un projet soutenu pat la Région (150 000€) et l'Europe (200 000€).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Régionales: l'agriculture de proximité au menu girondin de Françoise Coutant (EELV)

08/09/2015 | Ce 7 septembre, Françoise Coutant et Nicolas Thierry étaient à Arveyres, près de Libourne. Au programme de l'après-midi girondine: un thème d'actualité, l'agriculture.

Campagne régionale 2015 - Françoise Coutant et Nicolas Thierry, sur la visite de l'exploitation de Bérénice Walton (au centre)

Après avoir participé ce dimanche à des portes ouvertes dans une ferme bio en Charente, Françoise Coutant, la tête de liste EELV pour les élections régionales de décembre a continué, ce lundi, les visites autour de la thématique agricole sur l'exploitation de Bérénice Walton, jeune éleveuse de Bazadaise à Arveyres. Pour cette visite de terrain, elle était accompagnée de Nicolas Thierry, tête de lise départementale en Gironde, et organisateur de cette rencontre ainsi que de quelques colistiers et militants d'EELV en Aquitaine, dont Monique de Marco, actuelle vice-Présidente de la Région en charge de l'Environnement et adaptation au changement climatique. Un programme agricole guidé en partie par l'actualité récente, donnant ainsi l'occasion au groupe d'un échange avec la jeune agricultrice et à la candidate de développer quelques unes de ses grandes convictions et propositions.

Installée depuis un peu plus de 4 ans, à la suite de son père, Bérénice Walton est une jeune agricultrice qui en veut. A la tête d'un troupeau de 160 bêtes, sur 200 ha de prairie, elle a fait de la vente directe et du circuit court son unique mode de commercialisation. Une commercialisation et un mode de production différents des choix effectués par son père avant elle mais aux résultats payants. En 4 ans, elle a développé le troupeau et le nombre de vêlages, le tout en parvenant à conserver l'emploi du salarié agricole déjà présent sur l'exploitation à son arrivée et en commençant à pouvoir se dégager un salaire pour elle-même depuis quelques mois. Elle bénéficie même désormais d'une certaine visibilité de trésorerie puisque les commandes passées par les particuliers, sont d'ores et déjà bouclées pour les trois prochains mois. Au total, son projet de « vivre de sa petite production, en gardant un niveau local sur la commercialisation, et avec un souci de bonne qualité des produit », est bel et bien en passe d'être réussi.

Focus sur les petites exploitations aux pratiques vertueusesAu fil d'une discussion sur les grandes questions agricoles, de l'installation au prix de la viande, en passant par le gap des générations entre agriculteurs, ou l'art de l'engraissement des bœufs bazadais, la visite a donné le sourire à l'équipe d'EELV. Et pour cause, l'exploitation, est peu ou prou à l'image du type d'agriculture que la candidate d'EELV, Françoise Coutant défend, et veut promouvoir dans l'objectif de la campagne régionale : « une agriculture de qualité plus respectueuse de l'environnement et de la santé des agriculteurs et des consommateurs », explique-t-elle.

« Plutôt que de donner 3 milliards aux acteurs du modèle agro-industriel, comme vient de le faire le Gouvernement, j'aurais préféré que cet argent aille vers des producteurs aux pratiques vertueuses, aux circuits courts et aux productions locales. D'autant qu'il existe une demande très forte pour ses produits, que pour l'instant, on a du mal à juguler. » Pour ce faire, elle propose plusieurs axes visant notamment l'installation et le foncier: « il faut aider les jeunes à s'installer, réorienter les aides pour maintenir les petites exploitations aux pratiques vertueuses, mais c'est aussi une question d'aménagement du territoire, en terme d'entretien du paysage,... » Là encore, le projet de Bérénice Walton séduit dans les rangs de ses visiteurs du jour. En effet, en partenariat avec l'association CISTUDE, elle participe à l'entretien de 80 ha de zones humides protégées appartenant à l'association environnementale, en y faisant pâturer son troupeau...

Les veaux de race bazadaise nés sur l'élevage de Bérénice Walton à Arveyres


Le levier de la formationFrançoise Coutant compte d'ailleurs bien également agir sur les pratiques agricoles en elles-mêmes, « il faut diminuer voire supprimer les intrants chimiques et produits phytosanitaires ! ». Au delà de l'interdiction, et d'incitations financières pour encourager le développement de pratiques vertueuses, Françoise Coutant en est persuadée, c'est sur le levier de la formation, notamment dans les lycées agricoles, qu'elle considère que la Région peut et doit intervenir. « Le bio ne doit pas être seulement une option de l'enseignement agricole. C'est vrai que la région n'a pas véritablemement compétence à agir sur les programmes, mais je suis sûre, que l'on peut faire pression en ce sens sur le Ministère de l'agriculture ». Un attachement à des pratiques vertueuses, qu'elle lie directement avec la santé des personnes et de l'environnement, que ce soit en terme de pollution de l'air ou de l'eau. Pour autant, précise-t-elle, « je ne veux jeter la pierre à personne, mais il faut savoir ce que l'on veut comme projet de société: se souhaiter « bon appétit » ou « bonne chance » en début de repas ! », plaisante-t-elle moitié. Enfin, dernière argument cher la candidate en faveur de l'approvisionnent aux consommateurs locaux, « c'est aussi un enjeu en terme de réduction des gaz à effet de serre, et plus globalement de climat. »

Un sujet du climat repris par Nicolas Thierry, tête de liste pour la Gironde. Il souligne en effet que de ce point de vue là, « la grande région, première région agricole d'Europe sera à la fois une chance et une grande responsabilité pour les gestionnaires, puisqu'elle est aussi la région la plus soumise au réchauffement climatique. » En d'autres termes, avec la Cop 21 de décembre, dont l'accord (si accord, il y a), devra être mise en œuvre sur les territoires des futures régions, « cette région peut être un laboratoire extraordinaire, et l'agriculture fait partie des solutions. Si on réussit ici, c'est qu'on peut réussir partout. Décembre est un double rendez-vous très important pour nous, et à ne pas râter ».

EELV: Séparation au sommet, "pas un battement de cil" sur les régionalesA l'occasion de cette visite, Françoise Coutant et Nicolas Thierry, ont reconnu que les décisions de Jean-Vincent Placé et François de Rugy de quitter EELV traduisant des "ambitions ou particularités personnelles", n'étaient « pas une bonne nouvelle », d'autant plus en cette période de campagne. Mais, elles n'ont, selon eux, pas eu pour l'heure de conséquence en ce qui concerne les élections régionales à l'échelle d'Aquitaine, Poitou-Charentes et Limousin. De même, l'annonce de Jean-Vincent Placé ce dimanche 6 septembre, de vouloir présenter des listes dans certaines régions « n'a pas provoqué un battement de cil » sur la Gironde. Département pour lequel, Nicolas Thierry a confirmé qu'aucune défection n'avait eu lieu parmi les candidats pressentis pour compléter la liste départementale à sa suite. Une liste qui sera définitivement validée ce samedi en assemblée générale.

Site EELV pour les régionales: www.projet-ecolo-coutant-2015.fr

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2846
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !