aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Régionales: l'agriculture de proximité au menu girondin de Françoise Coutant (EELV)

08/09/2015 | Ce 7 septembre, Françoise Coutant et Nicolas Thierry étaient à Arveyres, près de Libourne. Au programme de l'après-midi girondine: un thème d'actualité, l'agriculture.

Campagne régionale 2015 - Françoise Coutant et Nicolas Thierry, sur la visite de l'exploitation de Bérénice Walton (au centre)

Après avoir participé ce dimanche à des portes ouvertes dans une ferme bio en Charente, Françoise Coutant, la tête de liste EELV pour les élections régionales de décembre a continué, ce lundi, les visites autour de la thématique agricole sur l'exploitation de Bérénice Walton, jeune éleveuse de Bazadaise à Arveyres. Pour cette visite de terrain, elle était accompagnée de Nicolas Thierry, tête de lise départementale en Gironde, et organisateur de cette rencontre ainsi que de quelques colistiers et militants d'EELV en Aquitaine, dont Monique de Marco, actuelle vice-Présidente de la Région en charge de l'Environnement et adaptation au changement climatique. Un programme agricole guidé en partie par l'actualité récente, donnant ainsi l'occasion au groupe d'un échange avec la jeune agricultrice et à la candidate de développer quelques unes de ses grandes convictions et propositions.

Installée depuis un peu plus de 4 ans, à la suite de son père, Bérénice Walton est une jeune agricultrice qui en veut. A la tête d'un troupeau de 160 bêtes, sur 200 ha de prairie, elle a fait de la vente directe et du circuit court son unique mode de commercialisation. Une commercialisation et un mode de production différents des choix effectués par son père avant elle mais aux résultats payants. En 4 ans, elle a développé le troupeau et le nombre de vêlages, le tout en parvenant à conserver l'emploi du salarié agricole déjà présent sur l'exploitation à son arrivée et en commençant à pouvoir se dégager un salaire pour elle-même depuis quelques mois. Elle bénéficie même désormais d'une certaine visibilité de trésorerie puisque les commandes passées par les particuliers, sont d'ores et déjà bouclées pour les trois prochains mois. Au total, son projet de « vivre de sa petite production, en gardant un niveau local sur la commercialisation, et avec un souci de bonne qualité des produit », est bel et bien en passe d'être réussi.

Focus sur les petites exploitations aux pratiques vertueusesAu fil d'une discussion sur les grandes questions agricoles, de l'installation au prix de la viande, en passant par le gap des générations entre agriculteurs, ou l'art de l'engraissement des bœufs bazadais, la visite a donné le sourire à l'équipe d'EELV. Et pour cause, l'exploitation, est peu ou prou à l'image du type d'agriculture que la candidate d'EELV, Françoise Coutant défend, et veut promouvoir dans l'objectif de la campagne régionale : « une agriculture de qualité plus respectueuse de l'environnement et de la santé des agriculteurs et des consommateurs », explique-t-elle.

« Plutôt que de donner 3 milliards aux acteurs du modèle agro-industriel, comme vient de le faire le Gouvernement, j'aurais préféré que cet argent aille vers des producteurs aux pratiques vertueuses, aux circuits courts et aux productions locales. D'autant qu'il existe une demande très forte pour ses produits, que pour l'instant, on a du mal à juguler. » Pour ce faire, elle propose plusieurs axes visant notamment l'installation et le foncier: « il faut aider les jeunes à s'installer, réorienter les aides pour maintenir les petites exploitations aux pratiques vertueuses, mais c'est aussi une question d'aménagement du territoire, en terme d'entretien du paysage,... » Là encore, le projet de Bérénice Walton séduit dans les rangs de ses visiteurs du jour. En effet, en partenariat avec l'association CISTUDE, elle participe à l'entretien de 80 ha de zones humides protégées appartenant à l'association environnementale, en y faisant pâturer son troupeau...

Les veaux de race bazadaise nés sur l'élevage de Bérénice Walton à Arveyres


Le levier de la formationFrançoise Coutant compte d'ailleurs bien également agir sur les pratiques agricoles en elles-mêmes, « il faut diminuer voire supprimer les intrants chimiques et produits phytosanitaires ! ». Au delà de l'interdiction, et d'incitations financières pour encourager le développement de pratiques vertueuses, Françoise Coutant en est persuadée, c'est sur le levier de la formation, notamment dans les lycées agricoles, qu'elle considère que la Région peut et doit intervenir. « Le bio ne doit pas être seulement une option de l'enseignement agricole. C'est vrai que la région n'a pas véritablemement compétence à agir sur les programmes, mais je suis sûre, que l'on peut faire pression en ce sens sur le Ministère de l'agriculture ». Un attachement à des pratiques vertueuses, qu'elle lie directement avec la santé des personnes et de l'environnement, que ce soit en terme de pollution de l'air ou de l'eau. Pour autant, précise-t-elle, « je ne veux jeter la pierre à personne, mais il faut savoir ce que l'on veut comme projet de société: se souhaiter « bon appétit » ou « bonne chance » en début de repas ! », plaisante-t-elle moitié. Enfin, dernière argument cher la candidate en faveur de l'approvisionnent aux consommateurs locaux, « c'est aussi un enjeu en terme de réduction des gaz à effet de serre, et plus globalement de climat. »

Un sujet du climat repris par Nicolas Thierry, tête de liste pour la Gironde. Il souligne en effet que de ce point de vue là, « la grande région, première région agricole d'Europe sera à la fois une chance et une grande responsabilité pour les gestionnaires, puisqu'elle est aussi la région la plus soumise au réchauffement climatique. » En d'autres termes, avec la Cop 21 de décembre, dont l'accord (si accord, il y a), devra être mise en œuvre sur les territoires des futures régions, « cette région peut être un laboratoire extraordinaire, et l'agriculture fait partie des solutions. Si on réussit ici, c'est qu'on peut réussir partout. Décembre est un double rendez-vous très important pour nous, et à ne pas râter ».

EELV: Séparation au sommet, "pas un battement de cil" sur les régionalesA l'occasion de cette visite, Françoise Coutant et Nicolas Thierry, ont reconnu que les décisions de Jean-Vincent Placé et François de Rugy de quitter EELV traduisant des "ambitions ou particularités personnelles", n'étaient « pas une bonne nouvelle », d'autant plus en cette période de campagne. Mais, elles n'ont, selon eux, pas eu pour l'heure de conséquence en ce qui concerne les élections régionales à l'échelle d'Aquitaine, Poitou-Charentes et Limousin. De même, l'annonce de Jean-Vincent Placé ce dimanche 6 septembre, de vouloir présenter des listes dans certaines régions « n'a pas provoqué un battement de cil » sur la Gironde. Département pour lequel, Nicolas Thierry a confirmé qu'aucune défection n'avait eu lieu parmi les candidats pressentis pour compléter la liste départementale à sa suite. Une liste qui sera définitivement validée ce samedi en assemblée générale.

Site EELV pour les régionales: www.projet-ecolo-coutant-2015.fr

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1488
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !