17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

17/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient vivre le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

  • 13/10/17 | A 63: travaux de maintenance en Gironde

    Lire

    En raison de travaux de maintenance de la signalisation sur l'A63, les mesures suivantes vont être mises en œuvre : fermeture de la bretelle d’accès des aires de Lugos Est et Ouest du dimanche 15 à 22h au lundi 16 octobre 17h,la fermeture des bretelles d’accès et de sorties de l’échangeur 21 (Salles), le lundi 16 de 8h à 17h, la fermeture de la bretelle d’accès et de sortie de l’échangeur 20 (Belin-Béliet), le mardi 17 de 8h à 17h. Déviations locales prévues pour les usagers souhaitant rejoindre Salles ou Belin-Béliet depuis l'A 63 ou une entrée d'autoroute depuis Salles ou Belin-Béliet.

  • 12/10/17 | Le maire de Captieux démissionne

    Lire

    Denis Berland, maire de Captieux depuis 2015 suite à l’élection de Jean-Luc Gleyze à la présidence du Conseil Départemental de la Gironde, a présenté par courrier au préfet de la Gironde sa démission. Celui qui a été premier adjoint jusqu’en 2015 n’a pas encore indiqué les raisons de son départ.

  • 11/10/17 | Une Landaise élue Miss Aquitaine

    Lire

    C'est au Théâtre Quintaou d'Anglet ce week-end qu'a été décernée l'écharpe 2017 de Miss Aquitaine en vue de succéder à la Lot-et-Garonnaise Axelle Bonnemaison. Le jury -avec l'aide du public- a désigné la Landaise Cassandra Jullia, 18 ans, du Comité Béarn-Landes ,domiciliée à Orthevielle. Étudiante en BTS esthétique, option management à Mont-de-Marsan. Elle qui représentera l'Aquitaine au concours Miss France de décembre. Pour la petite histoire, le Poitou-Charentes a son propre comité de miss régional.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Régionales en Aquitaine: le PCF part à l'assaut

04/06/2015 | Une délégation des 3 régions du PCF a tenu une conférence de presse mercredi 3 juin. Ils y expliquaient leur volonté de monter au front pour les régionales

Une conférence régionale se tiendra le 27 juin prochain

Les délégations d'Aquitaine, Poitou-Charentes et Limousin du PCF sonnent le tocsin. Dans une conférence de presse qui s'est déroulée mercredi 3 juin en plein coeur du quartier Bacalan, à Bordeaux, les responsables ont affirmé leur volonté de mener un "important travail politique" en vue des prochaines élections régionales. Alors qu'ils se réuniront pour une "conférence régionale" le 27 juin prochain pour définir avec les responsables et les militants les principaux axes de la campagne qu'ils mèneront dans les prochains mois, ils comptent bien apporter une réponse concrète à un électorat de gauche "déboussolé".

"Le rapport sur les intercités, c'est ni plus ni moins que la mise en oeuvre de la loi Macron et de l'austérité". Ces mots sont signés Sébastien Laborde, Secrétaire départemental du PCF Gironde, visiblement très remonté contre le rapport sorti il y a quelques semaines. Réunis dans un café du quartier Bacalan, à Bordeaux, la délégation PCF des trois régions (Aquitaine, Poitou-Charentes et Limousin) a dévoilé quelques grandes lignes de son futur plan de bataille dans le cadre des élections régionales de décembre prochain. "Ce qu'on veut, c'est développer une politique régionale offensive, ambitieuse, notamment au niveau du service public". Sur ce point précis, un travail avec les organisations syndicales, les élus ruraux et les usagers sera entamé et discuté les 13 et 14 juin prochain à Guéret. 

Un travail de fond"Nous avons entamé un travail d'audition à la rencontre des forces vives du territoires et des acteurs locaux pour élaborer notre propre politique régionale. Un groupe de travail s'est mis en place, chargé d'élaborer des axes de campagne", affirme Sébastien Laborde. Ces axes, ce sont peu ou prou les mêmes que lors de leurs précédentes campagnes : les services publics comme dit plus haut, le développement économique équilibré, le tourisme, les transport de voyageurs et de frêt, le renforcement des filières agricoles et bois ou encore le renforcement des initiatives autour de l'économie sociale et solidaire. Tout cela sera réuni dans un "pacte régional pour le progrès" qui sera discuté le 27 juin prochain dans le cadre d'une conférence régionale. 

"Des quartiers entiers se sentent oubliés, encore aujourd'hui dans la métropole. L'Aquitaine veut se transformer en lander à l'allemande au service des financiers et du patronat et délaisser tout le reste de la région", dénonce Sébastien Laborde. Des propos que les élus vont avoir du mal à défendre : s'ils étaient quatre en Aquitaine en 2010, ils ne sont plus que deux aujourd'hui, contre six en Limousin. Cela ne semble pas pour autant les arrêter, comme le confirme Alain Baché, Conseiller régional et secrétaire départemental du PCF dans les Landes. "Aujourd'hui, beaucoup de socialistes partent sur la pointe des pieds. Nous, on tente de s'adapter à tout le monde, il y a des gens de gauche qui ne se reconnaissent plus dans la politique du gouvernement. On peut encore créer une réelle alternative".

Une vraie chance ? D'après les responsables, ce sera fin septembre que les membres du PCF auront une "bonne vision" de la future liste, qui comptera en tout 205 candidats dans la future Grande région. Pour autant, si les axes de développement sont définis, il n'y a pour l'instant que peu de mesures concrètes, pour "éviter l'effet catalogue" selon Sébastien Laborde. Quand à une éventuelle alliance avec d'autres partis en cas de défaite, là aussi les conditions sont claires. "Nous ne sommes pas disponibles uniquement pour récupérer les places laissées par le PS à l'issue du rapport de force", affirme-t-il. "Quelque soit la configuration, on continuera à porter nos idées politiques", souligne Brahim Jlalji, secrétaire général du PCF en Charente-Maritime.

Selon Patrick Alvarez, élu au Bouscat, le plan semble pourtant bien concret : "On travaille notamment sur la désindustrialisation et l'orientation des aides publiques, le rééquilibrage territorial, parce que les compétences de la région et de la Métropole se superposent dans la loi NOTRe. On souhaite enfin mettre l'accent sur la précarité, car on sait que la grande région impactera durablement les politiques et la vie des citoyens", déclare-t-il. En attendant, les responsables du PCF auront fort à faire face à des Verts qui risquent bien de monter une liste indépendante, une droite qui commence à monter et une gauche qui compte bien s'imposer. Si percée il y a, la campagne de décembre risque d'être moins atone que prévue... 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
8109
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
2 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Vincent | 08/06/2015

Le PCF avec ou sans Front de Gauche aux régionales ?

cyrilbordo | 15/06/2015

Sur la photo, on est en droit de se poser la question de savoir s'il y a des femmes aux responsabilités au PCF ? 5 responsables, 5 hommes ?

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !