17/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient vivre le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

  • 13/10/17 | A 63: travaux de maintenance en Gironde

    Lire

    En raison de travaux de maintenance de la signalisation sur l'A63, les mesures suivantes vont être mises en œuvre : fermeture de la bretelle d’accès des aires de Lugos Est et Ouest du dimanche 15 à 22h au lundi 16 octobre 17h,la fermeture des bretelles d’accès et de sorties de l’échangeur 21 (Salles), le lundi 16 de 8h à 17h, la fermeture de la bretelle d’accès et de sortie de l’échangeur 20 (Belin-Béliet), le mardi 17 de 8h à 17h. Déviations locales prévues pour les usagers souhaitant rejoindre Salles ou Belin-Béliet depuis l'A 63 ou une entrée d'autoroute depuis Salles ou Belin-Béliet.

  • 12/10/17 | Le maire de Captieux démissionne

    Lire

    Denis Berland, maire de Captieux depuis 2015 suite à l’élection de Jean-Luc Gleyze à la présidence du Conseil Départemental de la Gironde, a présenté par courrier au préfet de la Gironde sa démission. Celui qui a été premier adjoint jusqu’en 2015 n’a pas encore indiqué les raisons de son départ.

  • 11/10/17 | Une Landaise élue Miss Aquitaine

    Lire

    C'est au Théâtre Quintaou d'Anglet ce week-end qu'a été décernée l'écharpe 2017 de Miss Aquitaine en vue de succéder à la Lot-et-Garonnaise Axelle Bonnemaison. Le jury -avec l'aide du public- a désigné la Landaise Cassandra Jullia, 18 ans, du Comité Béarn-Landes ,domiciliée à Orthevielle. Étudiante en BTS esthétique, option management à Mont-de-Marsan. Elle qui représentera l'Aquitaine au concours Miss France de décembre. Pour la petite histoire, le Poitou-Charentes a son propre comité de miss régional.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Régionales : les têtes de listes PS de la Grande Région sont dans le pré

16/07/2015 | Les 12 binômes têtes de listes PS aux régionales se sont réunis ce jeudi 16 juillet dans la bergerie d'Alain Rousset, à Pessac, pour évoquer les pistes de la campagne

Le cadre choisi pour cette réunion dénote avec la campagne traditionnelle du candidat socialiste

Les 24 têtes de listes des régionales gambadant dans le ranch d'Alain Rousset, président de la région Aquitaine : la réunion de présentation des candidats, ce jeudi 16 juillet à Pessac, avait des airs de "Petite maison dans la prairie". Derrière ces débats officieux, une ambition forte : celle de construire une politique commune et décentralisée entre les 12 départements de cette future fusion. A quelques mois d'un scrutin aux enjeux décisifs, la majorité socialiste enfonce le clou et réitère son engagement de ne pas faire du rural "l'espace de loisirs du monde urbain".

24 noms, 12 départements, un défi commun : mener la liste socialiste à prendre la tête de la future grande région lors du scrutin de décembre prochain. Réunis dans le ranch pessacais du candidat Rousset, "petit coin de paradis" qui détonne avec ses interventions traditionnelles au sein des entreprises, les 12 binômes au grand complet ont entamé une réflexion sur les axes à développer dans cette future campagne. Après la restitution des réflexions des groupes de travail à Cognac le 27 juin dernier (et une présentation des premières têtes de listes) qui dessineront sans doute un programme plus concret dans les mois qui viennent, le rassemblement insolite gardait une même ambition : s'afficher, autour d'Alain Rousset comme des décentralisateurs et affirmer l'identité de chacun de leurs territoires respectifs. 

Des nouveaux noms Du côté des noms, peu de surprise si ce n'est qu'au niveau des 12 têtes, on ne trouve qu'une femme, Nathalie Lanzi dans les Deux-Sèvres. Mais Alain Rousset l'assure, "l’atterrissage politique de l’exécutif sera bien paritaire". Ainsi, si beaucoup des candidats ont déjà une carrière en politique, d'autres se singularisent par leur expertise dans d'autres domaines. C'est notamment le cas de Sandrine Derville, fraîchement élue Conseillère municipale d'Anglet, qui a suivi des études d'ingénieur et est maintenant responsable technique en charge de projets de navigation par sateliites; ou encore de Geneviève Barat, dont le premier métier est agricultrice et responsable d'une coopérative agricole dans la Creuse (même chose pour Guy Moreau dans les Deux-Sèvres). 

Presque une allure de photo de classe pour cette réunion des 12 binômes

Presque un air de photo officielle de camp de vacances pour cette réunion des 12 binômes départementaux.  

Des objectifs dans la lignéeLe cadre plutôt verdoyant n'a pas empêché Alain Rousset de revenir à ses fondamentaux pour les principaux axes à développer durant la campagne. "Ce renouvellement est une chance pour affirmer nos leaderships. Sur l’agriculture, l’océan, l’aéronautique, le tourisme ou encore la silver-économie. Parmi nos défis les plus importants, il y aura bien sûr cette proximité avec les territoires. Ne nions pas l’inquiétude que certains ont à penser que Bordeaux va tout récupérer : nous devons mettre en place des dispositifs spécifiques pour les territoires en déprise et devenir les héritiers de l’aménagement du territoire", a-t-il ainsi affirmé. Pour la majorité, les défis à relever restent fortement influencés par le bilan de la précédente mandature : la proximité en premier lieu mais aussi l'évolution démographique et sociale : "il ne faut pas créer une rupture entre l’Est et l’Ouest. Le rural ne doit pas être l’espace de loisirs du monde urbain".

Une "université du futur" La priorité environnementale a également été soulignée, avec la présence notable de 180 méthaniseurs au sein de la future région, de même que la mondialisation et le numérique, où le candidat Rousset a annoncé la création prochaine d'une "Université du futur" qui formera à l'usage du numérique de manière plus globale et professionnalisée. Pour rappel, un appel à manifestation d'intérêt auprès des entreprises, cette fois pour une "Usine du Futur", avait été lancé en 2014 avant de se terminer en juin. Enfin, la notion de subsidiarité et de complémentarité a été réaffirmée par Alain Rousset : "aujourd'hui, on ne peut plus gérer une politique seul derrière son bureau ni passer par dessus les syndicats et les formateurs, nous devons tous travailler ensemble", a-t-il déclaré. 

Un calendrier qui se fixeCette balade champêtre est en tout cas censée apporter une rupture indirecte avec la campagne de l'opposition portée par la candidate Virginie Calmels. Pour rappel, lors du dernier sondage Ifop pour France Bleu en juin dernier, le candidat socialiste ne disposait que d'un léger point d'avance sur l'ancienne patronne d'Endemol au premier tour (respectivement 30% et 29% pour la droite, mieux que Xavier Darcos en 2010). Même si tout n'est pas encore joué, les socialistes restent tout de même donnés comme favoris dans le Sud-Ouest. Et si les réunions publiques prennent quelques airs de vacances à l'aube de cette deuxième quinzaine de juillet, le calendrier est déjà bien fixé. Les équipes départementales devraient toutes êtres formées dans les prochains jours et les listes déposées officiellement. Les têtes de listes, elles, devraient se réunir chacune dans leur département respectif dans le courant de la première quinzaine de septembre. 

Les 12 binômes

Dordogne : Pascal Deguilhem - Béatrice Gendreau

Gironde : Alain Rousset - Catherine Veyssy

Landes : Renaud Lagrave - Elizabeth Bonjean

Lot-et-Garonne : Matthias Fekl - Sandrine Laffore

Pyrénées-Atlantiques : Bernard Uthury - Sandrine Derville

Corrèze : Philippe Nauche - Nathalie Delcouderc-Julliard

Creuse : Eric Correia - Geneviève Barat

Haute-Vienne : Gérard Vandenbroucke - Andrea Brouille

Charente : Jean-François Daure - Martine Pinville

Charente-Maritime : Gérard Blanchard - Marilyne Simone

Deux-Sèvres : Nathalie Lanzi - Guy Moreau

Vienne : Jean-François Macaire - Reine-Marie Waszak

 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
1623
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !