Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/04/19 : A l'occasion du Joli Mois de l'Europe, la Maison de l'Europe Direct Limousin organise une rencontre avec Jürgen Habermas. Philosophe allemand, il consacre sa réflexion à la question de l'intégration européenne. Rdv jeudi 2 mai, 18h30 à Limoges.

18/04/19 : A la suite de l'incendie qui a ravagé Notre Dame de Paris, la ville de Périgueux proposera un soutien financier de 10 000 €, lors de son prochain conseil municipal, pour aider à la reconstruction de ce bâtiment emblématique de l'histoire de France.

17/04/19 : Le coq reliquaire de la flèche de Notre-Dame de Paris, que l’on croyait disparu dans l’incendie de lundi, a été retrouvé mardi. Il devrait regagner prochainement l'entreprise Socra à Marsac-sur-l'Isle (24) pour être restauré comme initialement prévu.

10/04/19 : Les Chambres d’agriculture de Lot-et-Garonne, Haute-Vienne et Vienne, estampillées Coordination rurale, ont créé, le 9 avril, l’Association des Chambres d’agriculture de Nouvelle Aquitaine pour le développement agricole et rural

02/04/19 : A partir du 1er septembre prochain, la Communauté d’Agglomération du Libournais (La Cali) lance un nouveau réseau de transport gratuit pour tous. L’exploitation a été confiée au groupe Transdev pour les huit prochaines années.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 22/04/19 | Obligation vaccinale : on en parle en Gironde du 24 au 30 avril

    Lire

    Pour remédier à l’insuffisance de la couverture vaccinale en Nouvelle-Aquitaine, l'Agence régionale de santé et ses partenaires organisent la Semaine de la vaccination. Objectif, rappeler à l'ensemble de la population, l'importance de la vaccination à tout âge de la vie. Des stands d'information seront installés du 24 au 30 avril au CHU Pellegrin de Bordeaux et à l'Hôpital Robert Piqué de Villenave d'Ornon et un Village Info Vaccination sillonnera les routes de la région (arrêts à Bordeaux, Limoges et Poitiers).

  • 22/04/19 | La rame de tramway baptisée en espagnol

    Lire

    En présence des élus du Bouscat, Saint-Aubin-du-Médoc, Martignas-sur-Jalle et du maire espagnol de Redován, la rame du tramway sera baptisée « Redován / Saint-Aubin de Médoc » mardi 23 avril ; scellant ainsi le jumelage amorcé en 2017 de Saint-Aubin du Médoc avec Redován. Ces dernières développeront des échanges autour de la jeunesse et de la culture. Cela portera à 61, sur la centaine en service, le nombre de rames baptisées, depuis 2002, par le nom de villes jumelées avec les communes de la métropole.

  • 22/04/19 | De la randonnée dans les Landes de Gascogne

    Lire

    La quatrième édition du Parc à Pied se déroule le dimanche 19 mai prochain. La boucle de cette année est située aux alentours d'Escaudes, dans le Sud Gironde. Les marcheurs peuvent ainsi arpenter le Parc Régional Naturel des Landes de Gascogne autour d'Escaudes en passant par la Vallée du Ciron. Deux parcours sont prévus pour le Parc à Pied, l'un de 10km avec un départ à 9h. L'autre boucle, de 6,5km démarre à 14h30. La journée est gratuite, mais l'inscription est obligatoire.

  • 21/04/19 | Gestion de l'eau : la Charente-Maritime prend ses premières mesures anti-sécheresse

    Lire

    Avec les chaleurs de ces derniers jours, la préfecture de Charente-Maritime a préféré anticiper une éventuelle sécheresse en limitant d'ores et déjà l'usage de l'eau à des fins agricoles, concernant les forages, cours d’eau, plans d’eau en communication ou alimentés par une nappe souterraine ou un cours d’eau, plans d’eau établis sur un cours d’eau. Le bassin du Curé-Sèvre, sur le périmètre de l’OUGC Etablissement Public du Marais Poitevin, passe en alerte de printemps à compter du 22 avril, 8h.

  • 19/04/19 | Châtelaillon-Plage célèbre le cerf-volant ce week-end

    Lire

    C'est un rendez-vous incontournable des amoureux du cerf-volant. Le festival du vent de Chatelaillon-Plage attend ses 70 0000 visiteurs durant ces trois jours de week-end de Pâques. Au programme : démonstrations de cerf-volants, des combats de rokkakus, compétitions, exposition de cerf-volants revisités par des artistes, dont ceux du dessinateur BD américain Scott Hampton, en avant-première en France. Un nouvel espace est dédié aux mobilités, aux nouvelles énergies et à des expériences en 3D.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Régionales : Jean Lassalle ne veut pas d'un rôle d'appoint pour le Modem

29/05/2015 | Jean Lassalle se dit prêt à s'impliquer activement dans la campagne régionale, uniquement si l'union et l'équilibre règne entre UMP et Modem.

Jean Lassalle conditionne son soutien à Virgine Calmels pour l'élection régionale

Refusant de jouer les seconds couteaux, Jean Lassalle a renoncé à toute candidature régionale, suite à la nomination de Virginie Calmels par l'UMP comme chef de file d'une liste Droite-Centre. Un temps vexé de cette volte-face de la droite bordelaise et notamment d'Alain Juppé, qui lui a préféré son adjointe, Jean Lassalle, était pourtant ce 29 mai à Bordeaux pour un déjeuner avec le maire et la candidate finalement désignée. L'occasion pour lui d'accepter de revenir activement dans la campagne, à la condition que dans l'élaboration de la liste «le Modem ne soit pas cantonné à un rôle d'appoint».

Même s'il est de nouveau prêt à s'impliquer dans la campagne, Jean Lassalle, reste très clair sur ses prétentions : « puisque je ne serai pas candidat à la Présidence de la Région, je ne serai pas candidat sur la liste conduite par Virginie Calmels ». Pas de candidature régionale en vue donc pour le député, qui n'est pas tendre sur les premiers pas de la « nouvelle » candidate. Il souligne déjà plusieurs fausses notes sur la stratégie de la prétendante à la présidence du Conseil régional. Des fausses notes, qui ne vont pas dans le sens de « l'union et de l'ouverture » dont il avait pour sa part, dit-il, commencé à poser les premières pierres lors de sa courte pré-campagne, mais déjà fournie d'une quarantaine de réunions à travers la future grande région. Visant la tête de liste désormais désignée, « ce n'est pas contre sa personne, mais depuis un mois, ça n'est pas bien parti », tranche-t-il.

"La monarchie c'est fini!"En cause, un dirigisme et une absence de consultation, dans la désignation de la liste des candidats, censée être d'union, qui commence à faire grincer des dents au Centre. « Dire ''je vais procéder à la désignation de la liste'', comme le fait Madame Calmels, ou encore distinguer entre ''électorat urbain ou rural'', ce n'est pas à la hauteur d'une si large région, la monarchie c'est fini! Surtout quand on a autant de monde à mobiliser, avec des électeurs qui hésitent à voter... voire des électeurs qui n'hésitent plus à voter pour les extrêmes. Il nous faut la meilleure équipe possible, dans un contexte large, réuni, et d'entente entre les partenaires de droite et du centre » affirme Jean Lassalle.
« Ce n'est pas un numerus clausus mais, tout de même, les terres centristes sont nombreuses : Agen, Pau Talence, Mont-de-Marsan, Saint-Médard en Jalles, Niort, Bayonne... Dans les départements où le Centre est en position de force, il doit être d'autant plus représenté ! Il faut une équipe où on ne pratique plus l’apartheid entre les familles droite et centre et où on met les meilleurs à tous les postes ! » Et de menacer, « si les conditions de cette union ne sont plus réunies, je me retire. Et parfois mes silences en disent tout autant que mes propos ».

L'engagement d'une "union respectueuse et équilibrée"Un avertissement sans doute à prendre au sérieux pour la droite, au regard de la popularité de l'homme, bien au-delà des Pyrénées-Atlantiques. Une capacité au rassemblement que rappelle Joan Taris, Président du Modem Gironde (lui-même le choix de Jean Lassalle pour être n°2 de la liste régionale) soulignant que lors des dernières élections régionales, alors que l'UMP faisait 23% du scrutin et que le Modem était dans une phase très critique au niveau national, l'homme du Béarn avait rassemblé sous son nom 16% des votes. Autant dire un atout que les tenants locaux de l'UMP ont tout intérêt a gardé dans la manche. Mais pour ce faire, c'est bien l'engagement d'une « union respectueuse et équilibrée des partenaires et notamment des centristes » qu'attend Jean Lassalle, pour s'engager activement dans la campagne. Le contraire serait pour lui « inacceptable ».
Et il se dit d'autant plus convaincu d'une nécessité d'une union réussie, que « c'est encore vachement, même énormément possible. Alain Rousset est dans l'usure du pouvoir, il agace à apparaître comme une autorité impériale... Mais si elle (Virgnie Calmels, ndlr) continue comme elle a commencé, Alain Juppé risque de perdre beaucoup plus que la Région», prévient-il.

Une union que Joan Taris, souhaite aussi voir se mettre en œuvre sur les éléments de programme que présentera cette liste commune. « Le Modem au niveau de la grande région entre d'ailleurs dans un démarche pragmatique sur 2 ou 3 mois, pour apporter nos idées et construire une vision de l'action de la grande Région pour 6 ans ainsi qu'un nombre limité de propositions précises et concrètes, indique-t-il. Ça aussi doit être pris en compte de manière équilibré, c'est un élément très important ».

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2082
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !