Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/07/18 : Michèle Delaunay ancienne ministre et députée de la Gironde promue au grade de chevalier dans l'ordre de la Légion d'Honneur au titre du ministère des Solidarités et de la Santé avec mention de ses " 49 ans de services"

14/07/18 : Charente-Maritime: à partir du 16/07, un arrêté interdit le remplissage et la remise à niveau des mares de tonnes (chasse au gibier d'eau), sur la Curé-Sèvre Niortaise, le Mignon, les marais de Rochefort nord et sud et le marais bord de Gironde nord.

13/07/18 : Les 26, 27 et 28 juillet, le Tour de France fait étape dans le 64. Toutes les infos pratiques liés à ces 3 jours de présence ( accès, parking, circulation, accueils camping-car, passage de la caravane,etc )sont à retrouvées sur www.infotour64.com+ d'info

12/07/18 : Fierté au sein d'Aérocampus Aquitaine: la structure compte 100% de réussite à tous les BAC et BTS avec plus de 87% de mentions dont 56% de mentions B et TB. Parmi eux: Alisson Armatte est la major de France en BTS Aéronautique. Félicitations!

12/07/18 : Suite aux nouvelles analyses effectuées, l'ARS a autorisé la réouverture immédiate de la baignade à la Base de Loisirs du Marsan ce 12 juillet. La filtration naturelle du plan d'eau a suffit pour endiguer ce phénomène ponctuel.

11/07/18 : Sur demande de l'ARS, le lac de baignade de la base de loisirs du Marsan est fermé jusqu'à nouvel ordre. Des analyses ont révélé un taux de bactéries coliformes supérieur à la limite autorisée. De nouvelles analyses sont en cours.

11/07/18 : Au 1er semestre 2018 l'Aéroport de Bordeaux passe les 3M de voyageurs (+6,2%). Nouveau record en juin avec 669.000 passagers (+6,5%): +17,4% pour les vols internationaux (384.500 voyageurs) et pour le low cost. Le trafic national perd 5,5% et Paris 26,8%

07/07/18 : La visite du président de la République, Emmanuel Macron, en Dordogne, ce sera jeudi 19 juillet.Le chef de l’État devrait faire une halte à Périgueux avant de se rendre dans une commune rurale pour y parler du maintien des services publics.

06/07/18 : La Rochelle : les inscriptions sont ouvertes à l'université, au Technoforum, 23 av. A.Einstein, jusqu'au jeudi 19 juillet de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h00, et ce samedi de 9h à 16h30. Reprise des inscriptions le 23 août jusqu’au 14 septembre.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/07/18 | Coopération territoriale entre Bordeaux Métropole et Val de Garonne Agglomération

    Lire

    Le vendredi 13 juillet, le président de Bordeaux Métropole Alain Juppé, et le président de Val de Garonne Agglomération Daniel Benquet ont tenu à Marmande (47) une réunion d’étape sur le projet de coopération territoriale entre les deux collectivités. Ce projet de coopération s’inscrit dans la démarche « Bordeaux métropole coopérative », en vue de tisser des liens vertueux avec d’autres polarités et d’optimiser le fonctionnement de l’aire d’influence métropolitaine.

  • 17/07/18 | Musique en Graves démarre son Festival

    Lire

    Les 19ème Rencontres Musicales Internationales des Graves se tiennent du 17 au 27 juillet avec comme Président d’Honneur ad vitam aeternam Mstislav Rostropovitch. Le festival propose 8 concerts riches en diversité musicale. Chaque concert sera suivi d’une dégustation offerte par les Châteaux des Graves et du Sauternais hôtes de ces soirées. Infos et réservations : www.musiqueengraves.com

  • 17/07/18 | Une saison réussie pour l’Opéra de Bordeaux !

    Lire

    La saison 2017/2018 du Grand-Théâtre et de l’Auditorium de l’Opéra National de Bordeaux se termine sur de bons chiffres. 600 artistes se sont vus applaudis au cours de 270 levers de rideaux par 200 000 personnes (soit un taux de remplissage de près de 90%) dont un quart avaient moins de 30 ans. L’Opéra a également accueilli plus de 15 000 scolaires cette saison. La saison prochaine qui débutera le 18 septembre avec un récital du ténor Jonas Kaufmann a déjà 110 spectacles programmés. Pensez à réserver vos places !

  • 17/07/18 | Intempéries: le Département des Landes vote des aides d'urgence

    Lire

    Sans attendre le résultat des procédures de demande de reconnaissance de l’état de calamité agricole en cours d’instruction par les services de l’État, le Conseil départemental des Landes, qui siégeait ce lundi 16 juillet en commission permanente, a voté le déblocage d’aides d’urgences pour les agriculteurs impactés par les récentes intempéries. Pour les kiwiculteurs du secteur des Gaves, une aide exceptionnelle pour le nettoyage des vergers pour un montant prévisionnel de 80 000€ pour 120 ha. Et 40 000€ pour l’achat ou le transport de fourrages en soutien aux éleveurs des Barthes touchés par les inondations.

  • 17/07/18 | Festival Salut à vous, pour tous !

    Lire

    Le Festival Salut à vous revient les 20, 21 et 22 juillet à Jau-Dignac et Loirac (33). Cet évènement multiculturel à dimension humaine réunit la musique, le spectacle vivant et le sport. Au total 15 concerts sont organisés sur les 2 soirées ainsi que 3 jours d’activités pour tous les goûts et tous les âges dont les journées "Familles à vous" qui proposeront des activités gratuites comme des spectacles d’arts de rue et de cirque, des stands de vins... Infos et réservations : http://www.salutavous.fr/crbst_20.html

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Régionales : Pascal Deguilhem (PS) "Nous devons rassurer les Périgourdins sur les enjeux de la grande région"

29/09/2015 | Le député Pascal Deguilhem est à la tête d'une liste PS renouvelée pour la Dordogne pour les élections régionales des 6 et 13 décembre.

Pascal Deguilhem, tête de liste PS pour la Dordogne pour les Régionales

Pascal Deguillhem, le député de la vallée de l'Isle mène la liste PS et apparentés pour les régionales en Dordogne. L'équipe a été présentée mardi à Saint-Astier, en présence d'Alain Rousset. Elle ne compte que deux conseillers sortants : Béatrice Gendreau et Jean-Pierre Raynaud. Tous sont encartés au PS sauf Jean-Pierre Raynaud et Aurélie Thomasson Bernier. Les candidats représentent tous les secteurs du Périgord où ils sont investis dans la vie locale, qu'il s'agisse de leur milieu professionnel ou associatif. Le point avec Pascal Deguilhem sur le programme, les enjeux de ce scrutin.

@Aqui ! Quelles sont les raisons qui vous ont conduites à accepter d'être tête de liste PS pour la Dordogne derrière Alain Rousset, pour ces élections régionales ?
Pascal Deguilhem - Cela correspond à une envie et aussi à  une forte sollicitation. Celle- ci a été confirmée par les militants. Cette première candidature à des régionales, dans un contexte totalement nouveau n'est pas liée à un désengagement  de ma part au niveau des Départementales. Je milite pour une limitation à deux mandats consécutifs. Principe que je me suis appliqué cette année pour le Département et chose que je m’appliquerai en 2017 pour les législatives. J’ai pensé que mon expérience d’élu rural pouvait apporter une contribution intéressante à cette équipe. Le monde rural, c’est toute la Dordogne : les agglomérations fonctionnement avec le milieu rural. Le milieu rural vit un sentiment de relégation.  Ce sentiment de relégation conforte le vote frontiste, y compris dans nos campagnes.  Il est indispensable de rassurer la ruralité, sur ce type d’élection en positionnant les enjeux forts de la ruralité sur les compétences de la région. C’est un élément fort de mon engagement. Je porte une liste renouvelée qui est prête.

@! Qui sont les candidats périgourdins ?
Pascal Deguilhem - 
Il s’agit d’une équipe compétente, ambitieuse, et renouvelée.  Il y avait une demande forte d’Alain Rousset. Le scrutin de liste  appelle le rajeunissement, le renouvellement, la diversité des origines socio-professionnelles, des parcours militants, associatifs, acteurs économiques. Elle est composée de 15 noms. Il y a des origines très diverses. Le benjamin a 21 ans, le plus âgé a 68 ans, avec une moyenne d’âge qui se situe autour de 45-46 ans. Il y a seulement deux conseillers sortants : Jean-Pierre Raynaud et Béatrice Gendreau. Cette liste, c’est l’occasion de faire se cotoyer des élus avec des compétences dans l’exercice dans leurs fonctions et des acteurs investis sur leur territoire, qui n’ont pas de mandats mais qui ont envie d’engagement. Comme en témoigne le parcours de notre jeune chef d’entreprise Aurélie Thomasson Bernier. Elle est à la fois un chef d’entreprise qui fait vivre un territoire. Elle a un engagement fort et elle  n’est pas militante.

@Aqui ! Quelles sont les axes principaux  du programme et que peuvent en attendre les Périgourdins ?
Pascal Deguilhem - Il s’agit d’un programme régional. Il y a aura bien sûr des déclinaisons pour le département de la Dordogne. Il met avant tout l’accent sur le développement économique, l’emploi, le soutien aux entreprises à l’innovation puisque c’est la compétence première de la région.  Le tissu économique de la Dordogne, ce ne sont pas de grandes entreprises, que l’on trouve surtout dans la métropole bordelaise. Que peuvent en attendre les acteurs économiques de la Dordogne ? Ce qui sera décliné, ce sera un accompagnement à la fois en ingénierie et en moyens, pour celles qui seront porteuses de projets de développement et celles qui créeront de l’emploi mais pas que. Personnellement, je milite aussi pour aider celles qui pourront connaître des difficultés passagères et mettront tout en œuvre pour sauvegarder l’emploi. Nous avons un tissu localement de TPE innovantes. Il faudra aussi sans doute que l’on accompagne davantage ces petites entreprises à l’international.

@Aqui ! Autre question qui semble importante aux yeux des Périgourdins, la question de la mobilité et des transports. Quelles solutions mettez vous en avant ?
Pascal Deguilhem -
La question de la mobilité est à la fois à une question de compétence régionale et locale. Ce sujet dépasse largement le cadre de la grande région, c'est aussi un sujet lié au souci de maîtriser notre consommation d’énergies fossiles et de la faire diminuer. Cela passe inévitablement par une amélioration de l'offre de transport. C'est le chapeau énergétique.  Pour les Périgourdins, et le président Rousset l’a rappelé, il y a quelques jours, il y a des choses engagées par la Région. Elles vont être poursuivies si nous sommes aux affaires après le mois de décembre. Pour le rail, notamment. Exemple, la première tranche du Sarlat Bergerac est réalisée. Il y a la  ligne Bergerac -Libourne où pour l'instant 45 millions sont programmés.  Il y a pas tout à fait les sommes nécessaires. Dans ce mandat, le Bergerac Libourne sera fait. A l'évidence, le Bordeaux- Limoges, via Périgueux, va retrouver une pertinence majeure dans le nouveau contexte régional, une pertinence qui avait été un peu oubliée.  Dans ce mandat il faut que les décisions soient prises et les choix opérés  pour que soit le doublement ou l'électrification de cette  ligne, ou encore les deux soient effectifs avant la fin du mandat.  On va viser aussi du cadencement de la desserte de l'agglomération périgourdine avec la navette ferroviaire entre Mussidan et Niversac. Un projet qui n'est pas abandonné. Je souhaite d'ici un an une amélioration du cadencement sur cet axe sans pour l'instant la création des nouveaux arrêts prévus. Sur le rail, nous prenons des engagements forts. Nous poursuivrons  aussi sur les mobilités douces, la véloroute de la Vallée de l'Isle vient d'être inaugurée. Il y a aura aussi celle de la vallée de la Dordogne, entre Bergerac et le Lot, pour laquelle la région doit s'engager. 

@! - Et le numérique ?
Pascal Deguilhem - L
a mobilité, c'est aussi l'information, le numérique. La région sera présente dans le plan de développement du numérique, qui est bien sûr synonyme de développement économique. C'est impératif. Les engagements sont pris. Il faudra simplement vérifier que les crédits soient mis en place annuellement, car le plan se déroule sur dix ans.

@! - Que redoutez vous le plus de ce scrutin, qui est pour l'instant mal compris de la plupart de nos concitoyens, surtout dans le cadre du nouveau contexte territorial?
Pascal Deguilhem -
Tous ceux qui s'engagent dans des élections auhourd'hui, outre le fait qu'ils souhaitent l'emporter sur leur projet, ont principalement deux craintes,  l'abstention, puisqu'elle est durablement installée. Ce contexte d’élargissement territorial peut renforcer chez certains le sentiment de relégation, d’où un éloignement des urnes. Notre deuxième crainte, c’est que des solutions populistes portées par certains recueillent un nombre de suffrages conséquents, alors que chaque type d'élection correspond à des enjeux particuliers. Il y a une vraie crainte que certains de nos concitoyens fassent le choix d'un vote à l'extrême droite, notamment dans les campagnes.  Il faut rassurer nos concitoyens. Il faudra retenir quelques mots clefs qui sont ceux de la formation de leurs enfants, le lycée qui est un contact d'évidence avec la Région. Le projet d'Alain Rousset porte la volonté d'accompagner partout là où se sera nécessaire, notamment dans le domaine de la santé, un sujet de préoccupation pour beaucoup. Avec mes colistiers, notre volonté est d'aller dans tous les cantons, au plus près des gens, et rencontrer ceux et celles qui voudront échanger avec nous sur les compétences, les enjeux et le projet que nous portons. Nous devrons faire preuve de pédagogie. Nous avons une trentaine de rendez-vous prévus entre le 9 octobre et début décembre. Il s'agit de journées sous forme de rendez avec des artisans, des chefs d'entreprises, des élus, des agriculteurs, des responsables associatifs,  avec en soirée un débat public.

La liste complète :1. Pascal Deguilhem (Saint-Aquilin).
2. Béatrice Gendreau (Parcoul).
3. Jean-Pierre Raynaud (Rouffignac).
4. Mireille Volpato (Marsaneix).
5. Christophe Cathus (Calès).
6. Aurélie Thomasson Bernier (Saint-Jory-Lasbloux).
7. Benjamin Delrieux (Siorac-du-Périgord).
8. Nathalie Trapy (Prigonrieux).
9. Daniel Benoist (Saint-Astier).
10. Cathy Tytgat (Périgueux).
11. Jean-Claude Castagnier (Issigeac).
12.Marie Remaud (Neuvic)
13. Abdelhamid El Moueffak (Coulounieix-Chamiers).
14. Amély Teyssere (Terrasson).
15. Lucas Guillemot (Périgueux).

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
2044
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !