Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

27/09/21 : L'Agglo de Pau vient de se voir remettre par l'ADEME et le Ministère de la transition énergétique le Label, encore expérimental, Economie circulaire. Attribué pour 4 ans, il mesure les avancées et orientations des actions de la collectivité en la matière

27/09/21 : Mascaret, le festival occitan de Bordeaux et de la Gironde se lance ce 25 septembre à Bordeaux, avec la projection de deux documentaires de Patric La Vau sur notamment la fondation de l’occitanisme moderne. 20 rdv à découvrir jusqu'au 14 novembre ! Plus d

27/09/21 : Le 17 septembre, Lionel Niedzwiecki a été nommé directeur général du Festival Arte Flamenco dont les missions seront notamment de contribuer au développement territorial d’Arte Flamenco, de soutenir la création et l’émergence de nouveaux talents.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/09/21 | Coquelicontes en Creuse et en Corrèze

    Lire

    La 24ème édition du festival Coquelicontes se déroulera du 28 septembre au 10 octobre. Itinérant entre la Creuse et la Corrèze, ce sont près de 74 rendez-vous dans 57 communes qui attendent les spectateurs. Au programme : des balades, des goûters ou encore des veillées autour du conte. L'inauguration se fera le 28 septembre à 20h à la Cité de la Tapisserie d'Aubusson avec le spectacle « Chroniques des bouts du monde » de Kwal. Programme

  • 27/09/21 | Une soirée pour découvrir la Jeune Chambre Economique

    Lire

    Le 28 septembre à 19h30, la Fédération des Jeunes Chambres Economiques de Nouvelle-Aquitaine organise une soirée de présentation de l'association à destination des jeunes de 18 à 40 ans. A Agen, Bergerac, Bordeaux et Niort, la soirée se fera en présentielle mais elle aura également lieu en version dématérialisée. Billetterie et inscription

  • 27/09/21 | Girl's day à Bressuire (79)

    Lire

    Dans le cadre du plan « 1jeune, 1solution » et à l'occasion de la journée de la mixité dans l'emploi, la maison de l'emploi du Bocage dans les Deux-Sèvres, en partenariat avec la SNCF, organise mardi 28 septembre un « Girl's day : journée de la mixité ». Lors de cette journée, toutes les femmes sont invitées à la Cité de la Jeunesse et des Métiers pour découvrir les métiers de la SNCF notamment techniques, souvent considérés comme des métiers « masculins ».

  • 24/09/21 | Salon de l'agriculture de Nouvelle-Aquitaine 2022 : 1ères infos !

    Lire

    Lors de la rentrée de la Chambre régionale d'agriculture, Bruno Millet, Commissaire général du Salon de l'agriculture Nouvelle-Aquitaine a révélé que si Bordeaux sera le centre physique de la manifestation, des événements auront aussi lieu sur l'ensemble des territoires, en partenariat avec les établissements d'enseignement agricole. Autre "nouveauté" issue de l'expérience de la crise sanitaire, les débats pourront être suivis à distance sur Agriweb tv. Enfin, les animaux seront désormais présents sur toute la durée du Salon, soit du 21 au 29 mai 2022, de même que le Marché de producteurs !

  • 24/09/21 | Le CHU de Bordeaux 2ème meilleur hôpital de France

    Lire

    Selon un palmarès du Point paru le 23 septembre, le CHU de Bordeaux se classe comme 2ème meilleur hôpital public de France. 31 des spécialités du CHU se classe dans les 5 premières places dont 12 relatives à la prise en charge des cancers. Le palmarès s'est appuyé sur une enquête menée auprès d'un millier d'établissements publics ou privés à but non lucratif et d'établissements privés à but commercial. Signe d'excellence, cette position dans le top 3 des hôpitaux français est tenue depuis 19 ans !

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Régionales : Rousset en tête, EELV avance, le RN recule, droite et centre s'évitent... Demain quelles alliances ?

21/06/2021 | Le président sortant sort premier de ce premier tour. A noter le recul du FN, le bon score d'EELV, et la division appelée à durer entre la droite et le centre. Et quelques surprises aussi

1

Après l'abstention et son « score » faramineux, à 64%, s'il est un vainqueur de ce premier tour des élections régionales, c'est bien le président sortant socialiste Alain Rousset qui arrive largement en tête des suffrages exprimés dans la région. Il obtient le score de 28,65% des voix. A 10 points derrière lui, la liste Rassemblement National d'Edwige Diaz, obtient 18,20% des suffrages. Viennent ensuite dans un mouchoir de poche, les candidats Geneviève Darrieussecq, pour la majorité présidentielle et ses alliés du centre Modem et UDI, à 13,71% des voix, puis Nicolas Florian (Les Républicains) avec 12,46% des voix, talonné par Nicolas Thierry (12,08%) et sa liste Europe Écologie Les Verts-Génération.s. Au regard de leurs résultats, ces cinq listes peuvent se maintenir en l'état ou non au second... Les tractations en effet ont déjà démarré.

Pour poursuivre avec les résultats, derrière les 5 listes qualifiées d'office pour le second tour, vient la liste du Mouvement pour la Ruralité guidée par Eddie Puyjalon avec 7,30% des voix exprimées, suivie de la liste de Clémence Guetté (La France Insoumise) à 5,67% et Guillaume Perchet (Lutte ouvrière) en petit poucet de cette première étape, à 1,74%.

Alain Rousset, leader dans les 12 départements, une première
Parmi les constats qui s'imposent, d'abord et évidemment, celui de la mobilisation plus que faible des électeurs à 36%. Pour dire, le président sortant, arrivé en tête de ce premier tour, n'atteint pas même les 10% des inscrits... Ensuite sur le résultat d'Alain Rousset. Il maintient une enveloppe de suffrages relativement stable au regard du résultat obtenu au premier tour 2015 (30,35% versus 28,9% en 2021). De quoi pouvoir se prévaloir d'une fidélité certaine de ses soutiens et d'une place de leader sur l'ensemble des 12 départements... Ce qui était loin d'être le cas en 2015 dans une toute jeune région fusionnée qui s'appelait encore « Aquitaine Limousin Poitou-Charentes » et dans laquelle la droite et le centre partaient bien plus unis que cette année. C'est d'ailleurs dans l'ex Aquitaine et l'ex Limousin qu'Alain Rousset réalise ses meilleurs scores avec une mention spéciale pour les électeurs de Dordogne qui lui ont attribué 33,22% de leur vote.

EELV à12,8%: de quoi peser dans les négociations
Reste, pour ce second tour, la question de l'alliance de la liste d'Alain Rousset avec celle du parti EELV qui, guidée par Nicolas Thierry, a pris sacrément du galon depuis les élections de 2015. Avec 12,8%, il est le seul parti non seulement à progresser mais à doubler le nombre de ses soutiens dans les urnes. De quoi peser dans une discussion avec le sortant socialiste, à laquelle ne s'est pas opposée la tête de liste EELV. Mais pour un blanc seing bien sûr, il y aura des conditions. Or sur certains sujets comme la LGV, ou encore la gestion de l'eau, les positions d'EELV sont connues pour être assez fermes. Le parti est bien présent aussi dans les villes qu'il a remportées l'an dernier. A Poitiers notamment le candidat écologiste arrive en tête devant Alain Rousset avec 25,20% des suffrages exprimés. Près de deux points d’avance sur le président sortant socialiste qui pointe à 23,52%. Un département dans lequel Nicolas Thiery prend la troisième place du podium, de même que dans les Deux-Sèvres.

Rassemblement National : le recul partout
La liste Rassemblement National, bien qu'arrivée deuxième au classement du premier tour, est bien loin cette année non seulement du score de celui qui la devance mais aussi de son résultat de 2015. La liste du parti de Marine Le Pen conduite par Edwige Diaz est ainsi passée de 23,27% des voix en 2015, dans une France marquée alors par de récents attentats, à 18,20% des suffrages. Le recul se constate partout, y compris là où la liste alors conduite par Jacques Colombiers avait pu établir de vraies performances. Songeons au Lot-et-Garonne, où elle était arrivée en tête à l'issue du premier tour avec presque 32% des voix contre (tout de même encore) 23% ce dimanche. Si le recul de l'extrême droite est net dans la région, dans certains départements, comme la Vienne, l'écart reste relativement ténu. Alain Rousset y devance Edwige Diaz de 3000 voix. Le constat d'ailleurs est le même dans le Lot-et-Garonne ou la Charente-Maritime.

Centre et droite: dans un mouchoir de poche
Quant aux candidats de la droite et du centre, c'est dans un mouchoir de poche qu'ils terminent le premier round de ces élections régionales. 13,71% pour la Geneviève Darrieussecq, au nom de la majorité présidentielle, contre 12,46 % pour Nicolas Florian et Les Républicains. Si la figure de la landaise Modem, ex maire de Mont-de-Marsan, et ministre chargée de la Mémoire et des Anciens Combattants, s'affirme un peu plus dans "son" département des Landes, derrière Alain Rousset mais devançant confortablement le RN, c'est avec grand peine qu'elle dépasse la liste d'Edwige Diaz (13,75% contre 13,54%), dans le département de son ami François Bayrou : les Pyrénées-Atlantiques. Département qui est plus est pourtant de tradition plutôt centriste...
Le LR, Nicolas Florian est quant à lui dans le trio de tête en Gironde, et dans les trois départements de l'ex Limousin. Pour ce qui est du second tour à venir, en tout cas, pas d'alliance entre ces deux là. L'option en a été exclue avant même la tenue des élections par Nicolas Florian, qui l'a encore confirmé dimanche soir. Geneviève Darrieussecq devrait donc se remettre en marche seule vers le second tour.

LR et LMR, vers des rapprochements ?
Mais des tractations ne sont pour autant pas fermées pour Nicolas Florian, qui pourrait tenter de ramener dans son panier électoral du second tour, les votants d'une liste qui a bien réussie sur les territoires ruraux : celle d'Eddie Puyjalon, avec le Mouvement de la ruralité (LMR). Une perspective réaliste, Messieurs Puyjalon et Florian ayant déjà partagés des bancs communs et en bonne intelligence dans l'opposition régionale. Fortement soutenu par le député Jean Lassalle, la liste LMR avec 7,30% des voix, ne pourra être présente au second tour, mais ayant dépassé le cap des 5%, elle peut fusionner avec les listes pouvant se maintenir... Le Mouvement de la Ruralité, qui place au rang 1 de ses adversaires le parti EELV, a notamment bien réussi dans les territoires ruraux, et plus particulièrement en ex Aquitaine, où la figure de Jean Lassalle est particulièrement bien connue. Dans les Landes, Eddie Puyjalon obtient, 8,91% des voix, il est à 10,96% dans le Lot-et-Garonne et culmine à 13,34% dans les Pyrénées-Atlantiques.

Les candidats qualifiés pour le second tour ont jusqu'à mardi 22 juin 18h pour déposer leur liste définitive en préfecture en vue de l'élection du 27 juin prochain.


RESULTATS PAR DEPARTEMENTS :

A l'issue du premier tour, en Corrèze, la liste portée par le Président solcialiste sortant Alain Rousset est arrivée en tête en obtenant 26,72% des votes. Non loin derrière Nicolas Florian (LR) affiche 25,79% des suffrages. La liste d'Edwige Diaz soutenue par le Rassemblement National se place en troisième position avec 15.04% des suffrages exprimés. En dessous des 10% des voix, Nicolas Thierry (EELV) obtient 9,87% des voix exprimées devant Geneviève Darrieussecq (8,02%) pour son « union centrale », Eddie Puyjalon (MLR) avec 7,50%, Clémence Guetté (LFI) avec 5,01% et Guillaume Perchet (LO) avec 2,06%. Abstention à 58,33 %.

Dans le département de la Creuse, qui compte 60,69% d'abstention, c'est la liste conduite par Alain Rousset qui arrive en tête avec 28,69% des voix, suivie de la liste Union de la droite et du centre de Nicolas Florian avec 19,73%. Le RN mené par Edwige Diaz se place en 3ème position avec 15,55% des voix, Geneviève Darrieussecq ensuite dépasse d'un fil les 10% (10,22%). EELV est juste derrière avec 9,75% des voix. 6,99% des votes sont allés au Mouvement pour la Ruralité LMR. 6,88% à la liste La France Insoumise et 2,18% à Lutte ouvrière.

En Haute-Vienne, les électeurs ont placé Alain Rousset (PS) en tête avec 31,67 %, en légère hausse par rapport à 2015 (30%). La liste RN d'Edwige Diaz arrive deuxième avec 17,82 % (21,9% en 2015), suivie par l'Union de la droite et du centre conduite par Nicole Florian avec 14,3%, en forte baisse par rapport à 2015 (25,8%). Les écologistes de Nicolas Thierry doublent leur score avec 11,33 % suivis par LREM à 10,70%. LFI obtient 6,51 %, Eddie Puyjalon 5,44% et LO 2,23 %. Abstention a 62,87%.

66,44% d’abstention dans la
Vienne pour ce premier tour des régionales 2021. Dans le département, c’est le président sortant Alain Rousset (PS) qui est arrivé en tête avec 21,59% des suffrages exprimés. La candidate RN Edwige Diaz, le talonne avec seulement 3 000 voix d’écart. Elle recueille 18,47% des suffrages exprimés. L’écologie semble bien avoir le vent en poupe dans la Vienne puisque Nicolas Thierry arrive troisième avec 15,98% des voix exprimées. Derrière lui, la ministre chargée de la Mémoire et des Anciens Combattants en marche, Geneviève Darrieussecq, recueille 12,99% des voix, juste derrière elle, Nicolas Florian (LR) atteint les 12,41%. À noter, le bon score de Clémence Guetté (9,13%). Eddie Puyjalon (LMR) avec 5,79% des voix et Guillaume Perchet (LO) avec 3,64% des voix clôturent la marche.

Les
Deux-Sèvres font plus qu'au niveau national en termes d'abstention avec un taux de 68,08%. Alain Rousset, le président socialiste sortant, termine en tête avec 25,31% des suffrages exprimés devant la liste RN Edwige Diaz à 16,73% des voix et la liste EELV conduite par Nicolas Thierry (16,67% des voix). Derrière lui, Geneviève Darrieussecq (LREM MODEM UDI), recueille 15,62% des voix, devant, Nicolas Florian (LR) qui atteint les 12,12%. Clémence Guetté (LFI ) et ses 7,36%, Eddie Puyjalon (LMR) avec 4,17% des voix et Guillaume Perchet (LO) avec 2,03% des voix ferment la marche.

Le classement régional du trio de tête se retrouvent en
Charente-Maritime. Alain Rousset est en tête (23,2% des voix) et termine devant la liste d'Edwige Diaz (RN, 21,8% des voix) et la liste Geneviève Darrieussecq (UC, 14,2% des voix). Les écologistes cumulent ensuite 13,96% des suffrages, devant Les Républicains (13,61%). Plus loin derrière se positionnent le Mouvement de la ruralité (5,76%), LFI (5,65%) et LO à 1,80%. Abstention à 66,41% dans le département.

En
Charente l'abstention s'est élevée à 66,71%. Arrivés en tête du premier tour, Alain Rousset et sa liste ont recueilli 27,4% des voix, loin devant la liste Edwige Diaz (RN, 19,6% des voix) et la liste Geneviève Darrieussecq qui glane 17,4% des voix. Au pied du podium avec 11,88% des suffrages, Nicolas Thierry (EELV) précède Nicolas Florian (LR) à 9,63%. Viennent ensuite les listes LFI (6,19%), MLR (5,67%) et LO (2,30%)

A l'issue du premier tour, en Dordogne, la liste portée par le Président sortant Alain Rousset est arrivée en tête en obtenant 33.22% des votes. La liste d'Edwige Diaz soutenue par le Rassemblement National se place en deuxième position avec 19.42% des suffrages exprimés. Geneviève Darrieussecq s'est quant à elle classée en troisième position avec 10.44% des voix exprimées devant Nicolas Florian (LR 10,25%) et l'écologiste Nicolas Thierry (10,03%). Eddie Puyjalon (MLR) avec 8,47%, Clémence Guetté (LFI) avec 6,22% et Guillaume Perchet (LO) avec 1,96% ferment le bal. Abstention à 59,34 %. Le taux de participation au premier tour a atteint 40,66%.

En Gironde, pour ce premier tour des élections régionales, la hiérarchie des résultats régionaux a été respectée. En effet, le président sortant Alain Rousset arrive en tête de ce premier tour avec 30,99% des voix devant Edwige Diaz (RN, 19,17%), Nicolas Florian (LR, 13,13%) et la ministre Geneviève Darrieussecq (LREM, 12,44%). La vague écologiste qui a su conquérir Bordeaux en 2020 ne se sera pas transformée dans les urnes girondines en 2021, au détriment de Nicolas Thierry, qui termine en cinquième position à 12,42% des voix. Malgré tout, c'est plus du double du résultat du premier tour de 2015. Viennent ensuite LFI ( 5,55%) MLR (5,02%) et LO (1,29%). L'abstention est montée à 66,76 %.

En
Lot-et-Garonne, au premier tour, la liste d'Alain Rousset avec 25,1% des voix a terminé devant la liste Edwige Diaz pour le RN (23,7% des voix) et la liste majorité présidentielle de Geneviève Darrieussecq, qui a recueilli 13,2% des voix. En quatrième position, Nicolas Florian (LR) obtient 11,06%, talonnée par Eddie Puyjalon et ses 10,87%. Vient ensuite La liste EELV portée par Nicolas Thierry (8,97%), puis Clémence Guetté (LFI -5,35%) et la liste Lutte ouvrière avec 1,75% . C'est encore l'abstention qui a le meilleur score avec un taux de 61,02 % .

Dans les Landes aussi le socialiste Alain Rousset arrive en tête des votes avec 32,88 %. Contrairement au niveau régional, il est talonné dans les Landes par la candidate locale, la ministre montoise Geneviève Darrieussecq qui a obtenu 22,24 % des suffrages. Edwige Diaz, pour le Rassemblement national arrive en troisième position avec 15,43 % des voix. La liste conduite par Eddie Puyjalon récolte 8,91 % des voix faisant mieux que la liste LR de Nicolas Florian et ses 7,64 %. Nicolas Thierry suit juste derrière à 7,58% pour sa liste EELV. LFI obtient 4,04 %, et LO 1,28 %. Abstention à 59,85%

Avec un taux d'abstention à 61,4%, le Département des Pyrénées-Atlantiques ne fait pas exception à la grande démobilisation nationale des électeurs. En ce qui concernent les votants, ils sont 29,75% à avoir placé Alain Rousset au premier rang de ce premier tour des élections régionales. Geneviève Darrieussecq suit loin derrière avec 13,75% des voix. Elle devance d'un cheveu (fin) le Mouvement de la Ruralité d'Eddie Pujalon et ses 13,64%. Le RN aussi est juste derrière avec 13,50 % des votes, puis EELV et ses 13,15%. La liste LR est plus en recul (9,91%) suivi de LFI (4,68%) et LO (1,62%).

 

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : 4111111111111111

Partager sur Facebook
Vu par vous
9492
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !