Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/11/18 : Une subvention de 50 000 euros a été votée en faveur de l’association « SOS Méditerranée » lors de la commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine qui s’est tenue le vendredi 16 novembre à Bordeaux.

17/11/18 : Lors de l'ouverture des Rencontres littéraires "les Idées mènent le monde" à Pau, François Bayrou a annoncé le désistement du penseur Edgar Morin, pour des raisons de santé. Il devait initialement intervenir ce 17 novembre dans la matinée.

15/11/18 : Une nouvelle invitée vient rejoindre les 21 personnalités des Idées mènent le Monde (Pau): Christine Ockrent interviendra sur "Europe : évitons la marginalisation", samedi 17 novembre à 16h30.

15/11/18 : L'auteur palois David Diop, lauréat ce 15 novembre du prix Goncourt des lycéens pour son ouvrage Frère d'âme (Editions du Seuil), participera au Grand débat de Lettres du monde – Welcome ! vendredi 23 novembre, 18h30 à la cour d'appel de Bordeaux

15/11/18 : Journée nationale d’action samedi 17 novembre. En Lot-et-Garonne, les accès aux supermarchés, stations-service, centres-villes et à l’A62 risquent d’être perturbés. Plus d'infos sur http://www.lot-et-garonne.gouv.fr/

14/11/18 : Rencontre/débat avec les parlementaires du 47 autour de la réforme des retraites et des nouvelles revendications de l'ADRA 47 le vendredi 16 novembre à 14 H 30 à la Salle de l'Orangerie du Conseil Départemental d'Agen.

14/11/18 : Dans la continuité de la réflexion d’Agen 2030, des tables rondes autour du handicap et de l’accessibilité de la Ville d’Agen sont proposées le lundi 19 novembre de 14 h à 16 h 30, Salle des Illustres à l’Hôtel de ville d’Agen.

14/11/18 : Dans le cadre de la Journée international des droits de l’enfant, le centre social Maison pour Tous de la Masse (Agen) présentera le 20 nov dans son local à 17 h 30 les travaux des enfants inscrits au CLAS autour de la charte nationale.

14/11/18 : Invitée en Martinique afin de partager son expertise en vue de la création de La Cité du Rhum, La Cité du Vin accueillera à Bordeaux les 21 et 22 novembre une délégation martiniquaise porteuse de ce projet.

14/11/18 : Une lecture du livre posthume de « Charb » « Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes » se tiendra le 19 novembre à 20 h au théâtre du Pont Tournant, à Bordeaux.

14/11/18 : 10 établissements touristiques de Gironde viennent de recevoir l’Ecolabel européen hébergement touristique label officiel de la Commission européenne pour les établissements qui souhaitent allier qualité et écologie. En NA, 82 sont dénombrés.

14/11/18 : 10ème Forum Environnemental du Vin de Bordeaux le 6 déc au Palais des Congrès de Bordeaux. « Après avoir dressé le bilan des actions menées, cette journée permettra de partager l'ambition d'amener la filière vers une politique RSE collective. »

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/11/18 | Vienne: 2.9M€ en soutien aux FPF

    Lire

    Les "Fonderies du Poitou Fonte" (FPF) qui font l'objet d'un plan de redressement industriel de 12 M€, vont bénéficier de 2 aides du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine: une subvention d'investissements de 1,2 M€ et un prêt public de 1,7 M€ pour aider à la restructuration financière de l'entreprise. Les dispositifs régionaux de formations sont aussi mobilisés à destination des salariés. Le projet subventionné consiste notamment à consacrer une ligne de production à de nouveaux produits. Une diversification qui vise à sortir de la dépendance aux pièces du véhicule diesel vue la chute rapide des volumes de ce marché.

  • 19/11/18 | A Limoges, « La lavandière et le Tommy »

    Lire

    Le musée de la Résistance de Limoges présente dans le cadre du Centenaire de la Guerre une exposition pédagogique du 19 novembre au 17 février 2019. Au travers d’une quinzaine de panneaux et de nombreux objets d’époque, l’exposition rend hommage aux troupes britanniques. Elle met aussi en avant le devoir de reconnaissance et de mémoire grâce à la construction des monuments aux morts notamment.

  • 19/11/18 | Bordeaux : l'histoire de l'antisémitisme en expo

    Lire

    C'est une première à Bordeaux: l'exposition "L'Antisémitisme du Moyen Âge à nos jours", conçue par la LICRA, présente en 36 panneaux les origines et la montée de l'antisémitisme à travers le temps. Ayant pour but de sensibiliser à la lutte contre l'antisémitisme, cette exposition illustre l'histoire des attitudes hostiles aux juifs et de l'antisémitisme actuel qui durant le XXème siècle a causé la mort de millions de personnes. Une exposition qui permet aussi de mieux appréhender certains faits de l'actualité, en Europe ou au Moyen Orient. A voir jusqu'au 23 novembre dans le hall d'entrée de Bordeaux Métropole.

  • 16/11/18 | Libourne et le dessin...180 ans d’amour

    Lire

    Du 19 au 23 novembre, pour fêter les 180 ans de l’Ecole de Dessin de Libourne, l’école municipale se délocalise au sein de l’Hôtel de Ville pour proposer de nombreuses séances de dessins gratuites et ouvertes à tous : dessin d’observation dans l’Hôtel de Ville, dessin d’après des sculptures au musée, workshop arts graphiques, exposition...Mais attention le nombre de places est limitée. Inscription : 05 57 25 02 58

  • 16/11/18 | Tout ne va pas à l’égout

    Lire

    A l’occasion de la Journée mondiale dédiée aux toilettes et portant sur les enjeux de l’assainissement des eaux usées le 19 novembre, l’Eau de Bordeaux va mener une campagne de sensibilisation « Le geste essentiel : les lingettes dans la poubelle » durant 3 semaines. Celle-civise à rappeler qu’il est primordial de jeter les lingettes dans la poubelle. Cette campagne cible les structures de la petite enfance de Bordeaux Métropole mais aussi le grand public avec un affichage dans les bars et restaurants de Bordeaux.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Régionales : Virginie Calmels persiste et signe

10/12/2015 | Lors de son dernier meeting qui s'est tenu à Pessac ce jeudi 10 décembre en présence d'Alain Juppé et Jean Lassalle, la candidate a réitéré son appel au barrage de la gauche

Avant d'entrer en scène, les "stars" échangent quelques mots

Après le meeting du candidat PS Alain Rousset à Bordeaux ce mercredi, c’était au tour de sa principale adversaire, Virginie Calmels, de tirer ses dernières cartes à la salle Bellegrave de Pessac ou étaient réunies environ 600 personnes pour le dernier meeting de l’entre-deux tours des régionales. Tandis que Jacques Colombier, chef de file du FN en Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes a répondu publiquement ce jeudi matin à l’appel de Virginie Calmels passé aux électeurs du parti d’extrême droite le soir du premier tour, les derniers mots de ses soutiens avaient une saveur toute particulière.

C’était surtout une attaque contre Alain Rousset et ses 18 ans de mandature à la tête de la région Aquitaine qui a pourtant été opérée ce jeudi soir devant un peu plus de 500 personnes à la salle Bellegrave de Pessac. Aux côtés de Virginie Calmels, on retrouvait notamment Jean Lassalle, député de la 4e circonscription des Pyrénées-Atlantiques et vice-président du MoDem, qui s’est livré à une vibrante déclaration à l’adjointe du maire de Bordeaux, seulement quelques heures après que François Bayrou ait réitéré le « soutien total et incontestable du Modem » à Virginie Calmels dans les colonnes de Sud-Ouest. « Vous avez fait campagne dans la pire des élections », a félicité le député. « Il y a chez vous quelque chose de compétiteur, de gagneur. Vous piquez comme l’abeille. La politique, ce n’est pas seulement se promener avec des attachés-cases pleins de chiffres auxquels personne ne comprend rien. C’est aussi un idéal, une méthode, une histoire d’amour. Cette méthode a su parler à l’immense différence et au même cœur de cette grande région. Pour vous, ça sent la Noël, pour Rousset ça sent le pin », a-t-il récité à la tribune, jamais avare en bons mots. 

Jean-Christophe Lagarde, président de l’UDI (Union des Démocrates et Indépendants) a préféré attaquer directement l’adversaire de la candidate de la droite et du centre. « Cette grande région, voulue par Alain Rousset, a été magouillée sur un coin de table à l’Élysée ». Défiant les attaques du président sortant qui affirmait la volonté de Virginie Calmels de diriger une région comme elle dirigeait des entreprises, le collègue de Jean-Louis Borloo n’a pas non plus mâché ses mots. « Il est plus difficile de diriger une entreprise qu’un Conseil régional, surtout quand on voit vos résultats. Les gens en ont assez de ces élus qui racontent une histoire avant l’élection et en font une autre une fois qu’ils sont élus. Il n’y a aucun projet dans une liste rose/rouge/verte », a-t-il affirmé, faisant directement référence à l’accord tacite pris au lendemain du premier tour entre Alain Rousset et la chef de file régionale des verts, Françoise Coutant. 

Un nouvel appel du pied aux électeurs du FNSi Virginie Calmels ne s’était pas gênée pour faire un appel du pied aux électeurs du FN et aux indécis dimanche soir, (« S’ils votent FN au deuxième tour, ils feront élire le candidat socialiste élu depuis 18 ans. Il faut que ces électeurs comprennent que le Front National n’a aucune chance, donc mieux vaut qu’ils se déterminent »), Jean-Christophe Lagarde a enfoncé le clou. « Pour changer face à l’échec économique et social, il ne faut pas rester dans l’abstention. Cette désespérance, criée le plus souvent dans les zones rurales, doit s’adresser à ceux qui dirigent cette région. Chaque bulletin FN fait perdre une voix au changement et en fait gagner une de plus à Alain Rousset », a-t-il notamment déclamé. Ce matin, lors d’une conférence de presse publique, Jacques Colombier, chef de file du FN dans la grande région, a répondu à ce premier appel de la candidate, affirmant : « Mme Calmels vient quémander les voix des électeurs FN qui deviennent d’un seul coup respectables. Mais ceux-ci, qu’ils soient anciens ou nouveaux à nous accorder leur confiance, en ont assez des deux vieux partis que sont l’ex-UMP et le PS. S’ils votent pour nous, ce n’est pas pour voter ensuite pour un de ces deux partis. Au deuxième tour, nous ferons aussi bien qu’au premier et même mieux, j’espère. »

Alain Juppé, maire de Bordeaux, a profité des quelques minutes qui lui étaient accordées moins pour parler de cette élection que de la prochaine... celle de 2017. « Dimanche, il faut aussi gagner pour la France. Je me bats pour l’alternance et pour combattre ce quinquennat de l’échec, miné par le cancer du chômage. Les Français attendent une vision de leur avenir, ils ne veulent pas une France du retour en arrière », a déclaré le maire de Bordeaux dans un discours qui ressemblait plus à celui de ses propres meetings. Il a cependant enfoncé le clou face aux propos du responsable UDI. « Le moment des choix doit venir, et il viendra vite. La première marche, c’est dimanche. Donner sa voix au FN, c’est donner sa dernière voix au Parti socialiste en Aquitaine ». 

Tous les élus ont entonné une Marseillaise avec le public à l'issue du meeting

« Une campagne vaut la peine d’être vécue » Quant à Virginie Calmels, elle a choisi de parler un peu moins de son adversaire, même s’il était tout de même au centre de ses reproches. « 66 000 voix nous séparent de la victoire, ce n’est pas grand-chose. Au deuxième tour, les cartes vont être rebattues, c’est une nouvelle élection qui s’offre à nous. Au bout de six mois de débats, force est de constater qu’on ne sait toujours pas quel est le projet d’Alain Rousset, sa parité se résumant à un homme devant et une femme derrière. On ne peut pas renoncer à quoi que ce soit envers qui que ce soit », a-t-elle souligné, avant de revenir sur ses débuts neufs en politique. « Au début mon engagement en politique est venu un peu par hasard, je n’avais pas de plan de carrière. Aujourd’hui, grâce à tous ces moments de rencontre avec les habitants et leur “parlé vrai”, je peux dire qu’une campagne vaut vraiment la peine d’être vécue. Ce fut une opportunité inoubliable, quel que soit le résultat. Je ne me fais pas passer pour ce que je ne suis pas, je n’ai pas l’arrogance de penser qu’il y a un modèle Aquitain pour cette grande région. Ce que je voudrais en faire, c’est ce qu’Alain Juppé à fait pour Bordeaux, la région préférée de ceux qui veulent encore croire en l’avenir ».

A 30,39 % contre 27,19 % dimanche dernier, l’union formée par Virginie Calmels semblait croire ce jeudi que tout n’était pas encore perdu. Les derniers mots reviendront à Jean-Christophe Lagarde pour souligner que rien n’est joué. « Aujourd’hui, Alain Rousset est rose alors qu’il devrait être rouge de honte. Mais ce dimanche, il sera vert de rage ». 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Elections régionales - 2015Cet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
6038
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !