12/08/22 : Dans les Landes et en Gironde, la vigilance incendie est renforcée jusqu’à lundi. Les véhicules sont interdits sur les pistes et chemins. Les activités ludiques et sportives sont interdites sauf en bases de loisirs et sur les plans plages.

12/08/22 : Jeudi 25 août de 16h à 23h30, les cinq clubs de haut niveau de l'agglomération font leur rentrée place Clemenceau. A 16h, animations sportives avec les joueurs et joueuses. A 19h, présentation des équipes des cinq clubs, puis soirée dansante à 20h.

12/08/22 : À Bordeaux, Parc Rivière, jeudi 25 août, Esprit Dog, spécialisé dans l'éducation canine, organise un rassemblement de passionnés de chiens. L’événement gratuit et solidaire consiste en une distribution de croquettes et des cours d'éducation canine.+ d'info

11/08/22 : "Jamais autant de moyens aériens n'ont été mobilisés sur un incendie. On va continuer de s'adapter grâce à la solidarité européenne. Mais il n'y a pas que les moyens aériens," indique Elisabeth Borne depuis Hostens, en Gironde.

11/08/22 : Pendant qu'Elisabeth Borne, Première ministre est en visite sur les incendies à Hostens en Gironde, le Président, Emmanuel Macron, annonce que l'Allemagne, la Grèce, la Pologne, la Roumanie et l'Autriche vont venir en aide à la France.

11/08/22 : Elisabeth Borne et Gérald Darmanin sont attendus ce jeudi à Hostens en Sud Gironde: 6 800 ha de forêt ont été détruits par le feu depuis mardi après midi. 1100 pompiers sont mobilisés et 10 000 personnes ont du quitter leur domicile.

10/08/22 : Le député RN de Gironde, Grégoire de Fournas, dépose ce mercredi une proposition de loi instaurant une peine plancher de 10 ans pour les incendiaires. "La plupart des incendies sont d'origine criminelle. Or les pyromanes ne sont condamnés qu'à du sursis."

10/08/22 : Face aux incendies en Gironde et dans les Landes, le Ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin indique sur Tweeter qu'il a "décidé de renforcer les moyens mobilisés : plus de 1000 pompiers, 9 avions et 2 hélicoptères bombardiers d’eau sont engagés."

10/08/22 : Pour cause de reprise des incendies dans le Sud Gironde et le Nord des Landes, la circulation est interdite depuis mercredi 11 h, dans les deux sens sur l'autoroute A63 reliant Bordeaux à Bayonne. Les poids lourds sont déviés par Pau.

10/08/22 : Bordeaux est une des villes qui compte le plus de pâtisseries. Son score est de 4 pour 100 000 habitants, autant que Lyon, plus que Paris et Toulouse, mais moins que Strasbourg. Podium établi par Hellofresh, leader des boxs à cuisiner.

09/08/22 : Une soixantaine de commerçants de la ville de Périgueux a prévu de participer à la grande braderie en plein coeur de l'été, pour les trois journées des jeudi 11, vendredi 12 et samedi 13 août.

09/08/22 : Dans les Deux-Sèvres, le bassin de la Charente et le sous-bassin Aume-Couture sont en alerte 1 pour l'eau. L'arrosage des espaces verts, l'alimentation des fontaines, le remplissage des piscines sont interdits ainsi que le lavage des véhicules.

09/08/22 : Le département de la Gironde est placé en vigilance orange canicule à compter de ce mardi midi. Les maximales attendues pourront atteindre 21° la nuit et 36 à 38° en journée.

09/08/22 : Le département du Lot-et-Garonne passe en vigilance orange canicule à compter de ce mardi midi, avec des températures maximales prévues de 36 à 38 °C, puis mercredi et jeudi, jusqu'à 40 °C. Fin de l'épisode attendue pour vendredi.

09/08/22 : Un décret au journal officiel du 4 août acte la création effective de la Chambre d'agriculture interdépartementale de la Charente-Maritime et des Deux-Sèvres au 1er octobre prochain. Un travail de rapprochement mené depuis plus de sept ans.

08/08/22 : En raison de la sécheresse et des prévisions météos pour la semaine, les forêts du Pignada et du Lazaret à Anglet (64) sont fermées à compter du lundi 8 août, 18 H. Une décision prise en prévention du risque maximal de départ de feu.

08/08/22 : Météo France place le département des Landes en vigilance jaune canicule à compter de ce lundi 14h00. La vague de chaleur prévoit des températures minimales comprises entre 18 °C et 20 °C la nuit et 36 °C à 38 °C en journée.

08/08/22 : La première édition de Biarritz Hall Music Festival avec les meilleurs artistes de la scène électro française a lieu le 12 et 13 août. L’équipe est à la recherche de bénévoles pour l'accueil, le bar, les animations, la logistique... pour s’inscrire:+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 12/08/22 | marchesdegironde.com : le nouveau répertoire des marchés girondins

    Lire

    La CCI Bordeaux-Gironde met en ligne le site internet marchesdegironde.com. Objectif : permettre aux internautes de trouver le marché girondin (permanent ou saisonnier) à proximité de leur domicile ou lieu de vacances. Près de 79 marchés, permanents ou saisonniers, de plein-air ou couverts, y sont déjà référencés. Pour les commerçants non sédentaires, actuels et à venir, les informations réglementaires et les contacts des gestionnaires des marchés sont également indiqués.

  • 12/08/22 | Reverredire sensibilise au réemploi du verre

    Lire

    A Bergerac, l'association Reverredire Nouvelle-Aquitaine regroupe trois acteurs associatifs du réemploi du verre du territoire régional : L'Attache Rapide à Bergerac (24), La Consigne Bordelaise à Bordeaux (33) et Les Retournées à Anglet (40 et 64). Elles proposent un modèle régional de réemploi du verre, en lien avec les filières productives et les acteurs de la chaîne qui s'appuiera sur des activités d'économie sociale et solidaire porteuses d'emplois de proximité. Des actions de sensibilisation sont déjà engagées pour 2022.

  • 11/08/22 | Les Mondiaux de boomerang à Gradignan dès le 16 août

    Lire

    Gradignan (Gironde)accueille les mondiaux de boomerang du 16 au 26 août. Une centaine de lanceurs issus de 14 nations s'affronteront au Domaine de Moulerens sur différentes épreuves spectaculaires en individuel et en équipe. 25 athlètes français participeront et les têtes d'affiche remettront leur titre en jeu à l'image de Marie Appriou, 23 ans, championne du Monde en titre et Matéo Guerrero, 15 ans, vice-champion du Monde Junior. Renseignements sur l'appli https://wbc2022.glideapp.io/dl/d0a5f4

  • 11/08/22 | La préfecture de la Haute-Vienne labellisée

    Lire

    Suite à un audit externe réalisé par SOCOTEC, la préfecture de la Haute-Vienne vient de se voir attribuer le label « Qual-e-pref ». Ce label témoigne de la volonté de répondre au quotidien aux attentes des usagers ainsi que la communication d'urgence en cas d'évènement majeur. La préfecture a obtenu cette labellisation pour trois ans.

  • 11/08/22 | Des maraîchers à Limoges Métropole

    Lire

    La Ceinture verte terroir de Limoges veut relocaliser l'agriculture au travers l'aide à l'installation de maraîchers en agriculture biologique ou Haute Valeur Environnementale. Elle propose pour cela un service d'installation clé en main sur des terres équipées, avec un accompagnement technico-économique et une aide à la recherche de logement sur site ou à proximité. L’ensemble des équipements seront mis à disposition de 5 maraîchers sur le territoire de Limoges Métropole.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Accord de relance et budget 2021 : des divergences mais pas de schisme au sein de la majorité régionale

19/12/2020 | Andréa Brouille et Alain Rousset ont présenté le budget primitif 2021 aux élus régionaux, ce 17 décembre 2020

1

Ce jeudi et vendredi le Conseil régional réunit ses élus en séance plénière. La dernière de l'année, et l'avant-dernière avant les élections régionales, prévues en juin. Un enjeu électoral, qui à l'image des 2 précédentes plénières, est désormais omniprésent dans les débats entres les élus régionaux. Et d'autant plus quand ceux-ci, comme ce fut le cas sur la première journée de débats, se consacrent à des questions budgétaires de premier ordre : le Budget primitif de la collectivité pour 2021 et le contrat de relance Etat-Région. En jeu : 3,2 et 2,8 milliards d'euros. Bien conscient des enjeux, c'est par un « vœu de zénitude » qu'Alain Rousset a choisi de lancer cette plénière. Vœu presque respecté, à deux ou trois « politesses » près.

Avant d'entrer dans le dur des dossiers budgétaires, c'est par une minute de silence et quelques mots d'hommage à trois personnalités disparues récemment qu'Alain Rousset a ouvert la séance plénière ce 17 décembre. Dans les esprits, Jean Tavernier, un de ces prédécesseurs à la présidence de la Région Aquitaine, l'ancien président de la République, Valéry Giscard d’Estaing, et Emmanuelle Ajon, vice-présidente du conseil départemental de Gironde, adjointe à la Mairie de Bordeaux, et ancienne élue régionale dont le décès très récent a déclenché, entre stupeur et tristesse, une vague d'hommages particulièrement importante ces derniers jours.

La questions des infrastructures a cristallisé le débat
Passé ce temps de recueillement, est venu dans la matinée le débat sur l'accord de relance Etat-Région. Un document prévoyant la mise en oeuvre de 2,8 Mds d'investissement sur le territoire régional sur les 2 ans à venir. Une enveloppe financée à parts quasi égales par l'Etat et la Région. Une part étatique que le président de Région  interprète comme « un effort significatif » même s'il admet volontiers qu'elle est en vérité « un rattrapage des retards de l'Etat sur le Contrat de Plan Etat-Région précédent ».
Concrètement, « le tiers de ces engagements ira au ferroviaire », pointe Alain Rousset, citant en exemple « le sauvetage de lignes », telles que Poitiers-Limoges, Niort-Saintes ou encore Périgueux–Agen. Mais à côté du fer, le réseau routier n'est pas non plus oublié de cet accord de relance, avec des opérations financées par l'Etat, prévues notamment sur les RN10, RN141 et RN147. Si l'accord prévoit aussi des interventions en matière de logement étudiant, d'enseignement supérieur ou encore de cohésion sociale et territoriale, c'est bien la question des infrastructures qui a cristallisé le débat des conseillers régionaux.
Et pour cause, outre les débats qu'il soulève en terme d'aménagement du territoire, de mobilité ou de pollution notamment s'il est un sujet sensible au sein de la majorité, c'est bien celui-là. Et les élus de l'opposition ne s'y sont pas trompés.

"Quid du projet GPSO?"
Pour le Mouvement de La Ruralité, Philippe Rabit tire le premier, s'enthousiasmant tel un enfant au pied du sapin des « passes d’armes au sein de l’ex-majorité » qu'il imagine sur ce thème,concernant notamment le soutien aux infrastructures routières.
Vint ensuite le tour de Guillaume Guérin, pour LR, qui interroge tout de go, sur un autre point de désaccord bien connu entre élus EELV et le président socialiste : « Quid du projet GPSO ? [...] La LGV Bordeaux Dax a disparu, purement et simplement, au profit de « la création d'une capacité ferrovière nouvelle pour le fret entre Bordeaux et l'agglomération basque » note-t-il, avant de poursuivre : « Est-ce pour ne pas froisser vos alliés d'aujourd'hui qui seront vos adversaires de demain ? » Puis, loin de ses déclarations sentimentales de la dernière plénière, et regrettant « le manque d'orientations sur le prochain Contrat de plan Etat Région », il analyse le contenu de l'accord de relance comme « une opération de communication, de remplumage, qui sert surtout à ceux qui seront candidat à leur propre succession ».

Mettant en avant les avances financières de la Région à l'Etat sur la question de l'entretien et de la modernisation des lignes, pénalisant selon lui les investissements de la région sur le transport routier, Jacques Colombier, pour le Rassemblement national, cherche une réponse du côté des « Kmer-verts menaçants ». Propos qui d'ailleurs ne resteront pas sans réaction du côté desdits verts et plus particulièrement de Nicolas Thierry, interrompant pour un temps la « zenitude » espérée en début de séance.
Une « zénitude » mise à mal aussi par le Président de l'assemblée régionale lui-même face à un Jean Dionis du Séjour (Modem et Union centriste) à son goût un peu trop « donneur de leçon » quant au manque de concertation avec les territoires estimé par le Maire d'Agen, quant aux projets retenus au titre de cet accord de relance.

"Un budget diablement pas écologique "
Enfin, les EELV, dont l'intervention de Christine Moebs-Séguinaud était visiblement attendue de l'opposition dans l'espoir de la confirmation d'un divorce net au sein de la majorité, ils n'ont en effet pas voté cet accord. Une surprise pour personne en réalité,  puisqu'ils s'étaient exprimés par voie de presse dans ce sens la veille de la plénière. Cela dit s'ils n'ont pas voté pour, il n'ont pas voté contre non plus, faisant le choix, semble-t-il de dernière minute, de s'abstenir, tout en saluant "la clarté de la réponse" d'Alain Rousset sur la question posée par Guillaume Guérin sur la LGV GPSO. Une réponse confirmant qu'il n'y avait pas de crédits, ni dans le contrat de relance ni dans le Budget primitif pour 2021, qui soient destinés à cette LGV. Quant à la raison invoqué par Alain Rousset: l'absence de dossier porté par l'Etat.

Un schisme au sein de la majorité que les élus de l'opposition devront donc encore attendre, puisque sur le budget primitif 2021, les alliés écologistes de la majorité ont tenu leur rôle en votant le budget à presque 3, 2 Mld€ proposé par l'éxecutif. Un vote « pour », à deux chapitres près (soutien aux aéroports et soutien à la démarche HVE en agriculture, considérée comme une "tromperie" par le groupe ). Un choix que justifie Lionel Frel : « nous ne voulons pas ajouter du désordre à la crise qui nous touche ». Pour autant pas de carte blanche (ni verte), « ce budget n'est diablement pas un budget écologique » juge l'élu, avec une nuance tout de même : « d'une façon générale, la direction de la Nouvelle-Aquitaine va dans un sens plus écologique. La direction est meilleure mais nous trouvons que nous allons trop doucement. » Ce à quoi Alain Rousset répondra, "le succès de cette transition se fera en la crantant, pas en la décrétant".

 

L'info en plus

Le budget voté ce 17 décembre par les élus régionaux, s'élève à 3,186 Mds d'euros. « Un budget placé sous le signe de la relance pour impulser un rebond économique, écologique et solidaire avec les territoires et la jeunese » a ainsi présenté Andrea Brouille Vice présidente en charge des Finances, soulignant « l'investissement massif et record pour la collectivité régionale » à hauteur de 937 M€. Impacté par la crise du covid à la fois par une baisse importantes de recettes (-120 M€) et la nécessité des engagements budgétaires complémentaires (240 M€ correspondant aux plans d'urgence et aux premiers moyens du plan de relance), les indicateurs financiers de la Région se dégradent à fin 2020, en raison d'un recours logique à l'emprunt augmenté. La capacité de désendettement de la Région passant ainsi de 4 à 10 ans en cette fin d'année. Pour autant, grâce à « une maîtrise de dépense de fonctionnement », le Président de la Région et sa vice-présidente assurent pouvoir espérer « un retour à la normal d'ici 2025 ». Un scénario un peu trop optimiste au goût des représentants des groupes d'opposition lors de cette plénière du mois de décembre.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Région Nouvelle-Aquitaine

Partager sur Facebook
Vu par vous
7201
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !
Alain Rousset, Président du Conseil Régional Nouvelle-Aquitaine Politique | 25/07/2022

Le Grand Entretien - Alain Rousset : "Il faut être sobre, frugal. C'est une autre croissance"

Image d'illustration : train grande vitesse Politique | 20/07/2022

LGV Bordeaux-Dax - Bordeaux-Toulouse : Le GPSO n'a pas peur des ZAD

Alain Rousset, président de la Région Nouvelle-Aquitaine Politique | 19/07/2022

Alain Rousset : "Décentraliser davantage pour devenir éco-responsable"

Sylvie Marcilly aux côtés de Catherine Desprez, maire de Surgères et première vice-présidente du Conseil départemental de Charente-Maritime Politique | 05/07/2022

Contournement de Marans : enfin un coup d’accélérateur déterminant

La fidèle de François Bayrou, Geneviève Darrieussecq et la tombeuse du PS, Bérangère Couillard sont désormais membres du gouvernement. Politique | 04/07/2022

Deux députées de Nouvelle-Aquitaine rejoignent le gouvernement Borne 2

TGV en gare de Bordeaux Saint-Jean Politique | 01/07/2022

Au moment de financer la LGV vers Toulouse et Dax, l’Europe hésite à payer

En séance plénière du Conseil départemental, les élus se sont prononcés sur 38 dossiers soumis au vote Politique | 24/06/2022

Haute-Vienne :un nouveau schéma autonomie pour personnes âgées ou en situation de handicap

Réunion de bilan du SRDEII le 3 mars 2022 à la Maison de la Région à Poitiers. © Région Nouvelle-Aquitaine / Françoise Roch Politique | 20/06/2022

Développement économique : un schéma régional en guise de leçon au gouvernement

Urne Politique | 20/06/2022

LEGISLATIVES dans les Pyrénées-Atlantiques : Avantage à la majorité présidentielle et une conquête de la gauche

Photo d'illustration urne vote élection Politique | 20/06/2022

LEGISLATIVES Ensemble! remporte quatre sièges sur cinq en Charente-Maritime

Les candidats élus dans la métropole bordelaise Politique | 20/06/2022

LEGISLATIVES: la métropole obtient trois députés Nupes et trois députés Ensemble!

législatives Politique | 20/06/2022

LEGISLATIVES Gironde (hors Métropole): Le RN décroche deux circonscriptions

Genevieve Darrieussecq, Lionel Causse et Boris Vallaud, les 3 députés des Landes Politique | 20/06/2022

LEGISLATIVES : Le département des Landes esquive le séisme électoral du 2nd tour

Les 4 candidats élus en Haute-Vienne Politique | 20/06/2022

LEGISLATIVES Trois candidats de la Nupes élus en Haute-Vienne

Les 2 candidats élus de la Corrèze Politique | 20/06/2022

LEGISLATIVES En Corrèze, les deux candidats LR Frédérique Meunier et Francis Dubois élus