Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/06/21 : La 65ème édition du Concours de Bordeaux s’est tenue du lundi 31 mai au mercredi 9 juin. 1 084 médailles ont été attribuées sur les 3 565 vins candidats soit 30,4%: 432 médailles d’Or, 454 médailles d’Argent et 198 médailles de Bronze. + d'info

10/06/21 : Au mois de mai, 334 projets en Nouvelle-Aquitaine ont été sélectionnés pour bénéficier de fonds européens pour un montant global de 56.2 millions d'euros. Parmi eux, 231 projets sont dans le cadre des programmes européens de développement rural.

09/06/21 : Dans le cadre du Mois des fiertés, le Département de la Gironde et les partenaires associatifs proposent des actions d'information et de dépistages gratuits du Sida (résultats en 30 min) samedi 12 Juin 2021, de 11h à 18h Placette Munich.

09/06/21 : Le CHU de Bordeaux lance sa plateforme de don en ligne sur le site don.chu-bordeaux.fr. Accessible à tous (particuliers, entreprises, associations) il permet de faire un don en ligne, au profit du CHU de Bordeaux, de manière totalement sécurisée. + d'info

31/05/21 : En Dordogne, l’ex-militaire recherché par les forces de l’ordre a été arrêté ce lundi. Il est blessé par balles. Il était recherché depuis dimanche après avoir tiré sur des gendarmes appelés pour des violences familiales à Lardin-Saint-Lazare (24).

28/05/21 : Le Conseil régional indique que les inscriptions aux transports scolaires pour la rentrée 2021-2022 s'ouvrent au 1er juin. L’inscription et le paiement peuvent être directement réalisés en ligne.+ d'info

17/05/21 : L'Hermione repartira au printemps 2022, annonce ce soir l'association Hermione La Fayette. La frégate fera escale dans quatre pays du nord de l’Europe : l’Angleterre (Londres), la Belgique (Anvers), les Pays-Bas (Amsterdam), l’Allemagne (Hambourg).

17/05/21 : En solidarité avec les cafetiers et restaurateurs, la Ville de Pau poursuit l'effort porté l'an dernier : ils seront exonérés à 100% de la redevance sur les terrasses du 19 mai à fin juin, puis à 50% de juillet à la fin du protocole sanitaire.

10/05/21 : En soutien au secteur de la restauration, la Ville de La Rochelle a décidé de reconduire les extensions de terrasses et accorde une exonération de droits jusqu’au 30 juin avec une gratuité des extensions jusqu’au 31 décembre, à partir du 19 mai.

27/04/21 : Régionales : En Dordogne, la maire socialiste de Périgueux, Delphine Labails a été choisie comme tête de liste départementale avec Christophe Cathus, conseiller régional sortant en charge des transports scolaires et maire de Calès.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 14/06/21 | Covid-19 : indicateurs en baisse mais vigilance maintenue

    Lire

    Sur la semaine 22, du 31 mai au 6 juin, le taux d’incidence baisse en Nouvelle-Aquitaine mais il reste au dessus du seuil d’alerte (52,6/100 000 hab contre 71,8/100 000 hab semaine 21). Le taux de positivité baisse également (2%) et reste sous le seuil d’attention des 5 %. Une diminution est observée dans tous les départements sauf en Creuse où ce taux est stable (0,9%). Au 8 juin, 2 791 137 Néo-Aquitains ont reçu au moins une dose de vaccin (46,5 %) et 1 460 300 ont reçu les 2 doses (24,3 %). Au regard de l’allègement progressif des mesures et du risque de relâchement possible, l'ARS appelle à une "vigilance toujours de mise".

  • 14/06/21 | Les fruits et légumes en fête à Saint-Médard-en-Jalles

    Lire

    A l’occasion de la Fête nationale des fruits et légumes frais, la ville de Saint-Médard-en-Jalles (33) a décidé jusqu'au 18 juin de faire découvrir ou redécouvrir ces produits aux enfants et à leurs parents grâce à des conseils, des astuces ou encore des recettes. Pour cela, des menus spéciaux seront notamment proposés dans les écoles ainsi qu’un menu frais sur le site de la ville.

  • 14/06/21 | Rénovation énergétique : la Région soutient l'habitat social

    Lire

    Soliha Landes, à Dax, va bénéficier d’une aide de 146 620 euros de la Région Nouvelle-Aquitaine afin de rénover énergétiquement ces logements sociaux. Ce soutien intervient dans le cadre d'un programme régional ayant pour objectif la création d'un réseau unique de Plateformes de la rénovation énergétique afin de proposer un guichet unique pour tous les ménages.

  • 14/06/21 | Un village intergénérationnel à Lachaise (16)

    Lire

    L’association Valfontaine Village est propriétaire d’un site comprenant une exploitation agricole et une résidence familiale notamment. L’association souhaite réhabiliter le site pour le transformer en village intergénérationnel où les anciens bâtiments vont permettre aux familles de s’impliquer dans le quotidien des aînés et de partager des moments familiaux. Les terrains agricoles vont servir pour un pôle d’activités intergénérationnelles.

  • 11/06/21 | Tonneins : le pôle de santé parie sur la télémédecine

    Lire

    L’association du pôle de santé du tonneinquais en Lot-et-Garonne regroupe une équipe de médecins, infirmiers, sages-femmes, orthophonistes et psychologues. Afin d’apporter aux patients une réponse médicale rapide et efficace, l’association souhaite développer la télémédecine grâce notamment à un partenariat avec la clinique Saint-Hilaire Esquirol. Pour cela, elle va acquérir du matériel connecté comme des stéthoscopes, échographes ou encore ECG.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Accord de relance et budget 2021 : des divergences mais pas de schisme au sein de la majorité régionale

19/12/2020 | Andréa Brouille et Alain Rousset ont présenté le budget primitif 2021 aux élus régionaux, ce 17 décembre 2020

vote budget primitif 2021 conseil régional - Andréa Brouille et Alain Rousset

Ce jeudi et vendredi le Conseil régional réunit ses élus en séance plénière. La dernière de l'année, et l'avant-dernière avant les élections régionales, prévues en juin. Un enjeu électoral, qui à l'image des 2 précédentes plénières, est désormais omniprésent dans les débats entres les élus régionaux. Et d'autant plus quand ceux-ci, comme ce fut le cas sur la première journée de débats, se consacrent à des questions budgétaires de premier ordre : le Budget primitif de la collectivité pour 2021 et le contrat de relance Etat-Région. En jeu : 3,2 et 2,8 milliards d'euros. Bien conscient des enjeux, c'est par un « vœu de zénitude » qu'Alain Rousset a choisi de lancer cette plénière. Vœu presque respecté, à deux ou trois « politesses » près.

Avant d'entrer dans le dur des dossiers budgétaires, c'est par une minute de silence et quelques mots d'hommage à trois personnalités disparues récemment qu'Alain Rousset a ouvert la séance plénière ce 17 décembre. Dans les esprits, Jean Tavernier, un de ces prédécesseurs à la présidence de la Région Aquitaine, l'ancien président de la République, Valéry Giscard d’Estaing, et Emmanuelle Ajon, vice-présidente du conseil départemental de Gironde, adjointe à la Mairie de Bordeaux, et ancienne élue régionale dont le décès très récent a déclenché, entre stupeur et tristesse, une vague d'hommages particulièrement importante ces derniers jours.

La questions des infrastructures a cristallisé le débat
Passé ce temps de recueillement, est venu dans la matinée le débat sur l'accord de relance Etat-Région. Un document prévoyant la mise en oeuvre de 2,8 Mds d'investissement sur le territoire régional sur les 2 ans à venir. Une enveloppe financée à parts quasi égales par l'Etat et la Région. Une part étatique que le président de Région  interprète comme « un effort significatif » même s'il admet volontiers qu'elle est en vérité « un rattrapage des retards de l'Etat sur le Contrat de Plan Etat-Région précédent ».
Concrètement, « le tiers de ces engagements ira au ferroviaire », pointe Alain Rousset, citant en exemple « le sauvetage de lignes », telles que Poitiers-Limoges, Niort-Saintes ou encore Périgueux–Agen. Mais à côté du fer, le réseau routier n'est pas non plus oublié de cet accord de relance, avec des opérations financées par l'Etat, prévues notamment sur les RN10, RN141 et RN147. Si l'accord prévoit aussi des interventions en matière de logement étudiant, d'enseignement supérieur ou encore de cohésion sociale et territoriale, c'est bien la question des infrastructures qui a cristallisé le débat des conseillers régionaux.
Et pour cause, outre les débats qu'il soulève en terme d'aménagement du territoire, de mobilité ou de pollution notamment s'il est un sujet sensible au sein de la majorité, c'est bien celui-là. Et les élus de l'opposition ne s'y sont pas trompés.

"Quid du projet GPSO?"
Pour le Mouvement de La Ruralité, Philippe Rabit tire le premier, s'enthousiasmant tel un enfant au pied du sapin des « passes d’armes au sein de l’ex-majorité » qu'il imagine sur ce thème,concernant notamment le soutien aux infrastructures routières.
Vint ensuite le tour de Guillaume Guérin, pour LR, qui interroge tout de go, sur un autre point de désaccord bien connu entre élus EELV et le président socialiste : « Quid du projet GPSO ? [...] La LGV Bordeaux Dax a disparu, purement et simplement, au profit de « la création d'une capacité ferrovière nouvelle pour le fret entre Bordeaux et l'agglomération basque » note-t-il, avant de poursuivre : « Est-ce pour ne pas froisser vos alliés d'aujourd'hui qui seront vos adversaires de demain ? » Puis, loin de ses déclarations sentimentales de la dernière plénière, et regrettant « le manque d'orientations sur le prochain Contrat de plan Etat Région », il analyse le contenu de l'accord de relance comme « une opération de communication, de remplumage, qui sert surtout à ceux qui seront candidat à leur propre succession ».

Mettant en avant les avances financières de la Région à l'Etat sur la question de l'entretien et de la modernisation des lignes, pénalisant selon lui les investissements de la région sur le transport routier, Jacques Colombier, pour le Rassemblement national, cherche une réponse du côté des « Kmer-verts menaçants ». Propos qui d'ailleurs ne resteront pas sans réaction du côté desdits verts et plus particulièrement de Nicolas Thierry, interrompant pour un temps la « zenitude » espérée en début de séance.
Une « zénitude » mise à mal aussi par le Président de l'assemblée régionale lui-même face à un Jean Dionis du Séjour (Modem et Union centriste) à son goût un peu trop « donneur de leçon » quant au manque de concertation avec les territoires estimé par le Maire d'Agen, quant aux projets retenus au titre de cet accord de relance.

"Un budget diablement pas écologique "
Enfin, les EELV, dont l'intervention de Christine Moebs-Séguinaud était visiblement attendue de l'opposition dans l'espoir de la confirmation d'un divorce net au sein de la majorité, ils n'ont en effet pas voté cet accord. Une surprise pour personne en réalité,  puisqu'ils s'étaient exprimés par voie de presse dans ce sens la veille de la plénière. Cela dit s'ils n'ont pas voté pour, il n'ont pas voté contre non plus, faisant le choix, semble-t-il de dernière minute, de s'abstenir, tout en saluant "la clarté de la réponse" d'Alain Rousset sur la question posée par Guillaume Guérin sur la LGV GPSO. Une réponse confirmant qu'il n'y avait pas de crédits, ni dans le contrat de relance ni dans le Budget primitif pour 2021, qui soient destinés à cette LGV. Quant à la raison invoqué par Alain Rousset: l'absence de dossier porté par l'Etat.

Un schisme au sein de la majorité que les élus de l'opposition devront donc encore attendre, puisque sur le budget primitif 2021, les alliés écologistes de la majorité ont tenu leur rôle en votant le budget à presque 3, 2 Mld€ proposé par l'éxecutif. Un vote « pour », à deux chapitres près (soutien aux aéroports et soutien à la démarche HVE en agriculture, considérée comme une "tromperie" par le groupe ). Un choix que justifie Lionel Frel : « nous ne voulons pas ajouter du désordre à la crise qui nous touche ». Pour autant pas de carte blanche (ni verte), « ce budget n'est diablement pas un budget écologique » juge l'élu, avec une nuance tout de même : « d'une façon générale, la direction de la Nouvelle-Aquitaine va dans un sens plus écologique. La direction est meilleure mais nous trouvons que nous allons trop doucement. » Ce à quoi Alain Rousset répondra, "le succès de cette transition se fera en la crantant, pas en la décrétant".

 

L'info en plus

Le budget voté ce 17 décembre par les élus régionaux, s'élève à 3,186 Mds d'euros. « Un budget placé sous le signe de la relance pour impulser un rebond économique, écologique et solidaire avec les territoires et la jeunese » a ainsi présenté Andrea Brouille Vice présidente en charge des Finances, soulignant « l'investissement massif et record pour la collectivité régionale » à hauteur de 937 M€. Impacté par la crise du covid à la fois par une baisse importantes de recettes (-120 M€) et la nécessité des engagements budgétaires complémentaires (240 M€ correspondant aux plans d'urgence et aux premiers moyens du plan de relance), les indicateurs financiers de la Région se dégradent à fin 2020, en raison d'un recours logique à l'emprunt augmenté. La capacité de désendettement de la Région passant ainsi de 4 à 10 ans en cette fin d'année. Pour autant, grâce à « une maîtrise de dépense de fonctionnement », le Président de la Région et sa vice-présidente assurent pouvoir espérer « un retour à la normal d'ici 2025 ». Un scénario un peu trop optimiste au goût des représentants des groupes d'opposition lors de cette plénière du mois de décembre.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Région Nouvelle-Aquitaine

Partager sur Facebook
Vu par vous
4321
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 16 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !
Les candidats rochelais issus du parti du maire Jean-François Fountaine, présenté le 29 avril Politique | 14/06/2021

Départementales en Charente-Maritime : on reprend (presque) les mêmes…

Le politologue Jean Petaux Politique | 14/06/2021

Départementales en Gironde: "Si instabilité il doit y avoir, elle sera plutôt à Bordeaux qu’en zone rurale" selon le politologue Jean Petaux

Jean-Jacques Lasserre, président du Département des Pyrénées-Atlantiques Politique | 11/06/2021

Pyrénées-Atlantiques : l'union droite-centre, déjà en route pour le second tour des Départementales ?

La salle du conseil du Conseil Départemental de la Haute-Vienne Politique | 11/06/2021

Elections départementales : Cinq listes se disputeront les suffrages des haut-viennois

Présentation du nouveau site internet de Limoges Métropole Politique | 03/06/2021

Limoges Métropole se dote d'un nouveau site Internet

Le collectif Pour que vivent nos langues est vent debout contre le Conseil Constitutionnel et compte manifester Politique | 28/05/2021

Loi Molac : des associations demandent la révision de la Constitution

Signature de la convention entre la Banque des territoires, l'Etat le Département de la Dordogne Politique | 25/05/2021

La Banque des territoires poursuit ses investissements en Dordogne

Dominique Bussereau lors de son dernier conseil à la Maison du Département Politique | 25/05/2021

Dominique Bussereau fait ses adieux à la politique

Bruno le Maire à l'usine Catalent à Limoges Politique | 07/05/2021

Bruno Le Maire chez Catalent à Limoges : "La France a trop délocalisé"

Bernard Louis Blanc, adjoint au maire en charge de l’urbanisme résilient, Pierre Hurmic, maire de Bordeaux;  Stéphane Pfeiffer, adjoint au maire en charge du service public du logement et de l’habitat Politique | 04/05/2021

Urbanisme et habitat à Bordeaux : Pierre Hurmic dessine la ville de demain

Charline Claveau, Présidente de l'Office public de la langue occitane Politique | 27/04/2021

Charline Claveau : « La loi Molac est un texte fort pour sauver nos langues régionales »

darrieussecq et boudié une Politique | 23/04/2021

Régionales : Florent Boudié mènera la liste de Geneviève Darrieussecq en Gironde

Jean Baptiste Djebbari, Jacqueline Gourault et Alain Rousset lors de la signature du CPER 2021-2027 Politique | 23/04/2021

Relance : double signature entre l’État et la Nouvelle-Aquitaine

Alain Rousset, le 20 avril, pour son entrée en campagne Politique | 20/04/2021

Régionales : Alain Rousset candidat à sa succession

L’espace test mis en place à Verneuil-sur-Vienne pour mettre le pied à l’étrier à des maraîchers. Politique | 19/04/2021

Limoges Métropole va participer à une société coopérative pour installer des maraîchers