Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/08/19 : A Périgueux, Péri meuh, la 3e édition de la fête agricole aura lieu les 20,21 et 22 septembre des allées Tourny à la place Francheville. Elle accueillera de nombreuses animations dont le concours national de la race limousine.

19/08/19 : Angoulême : le réalisateur Claude Lelouch est annoncé au festival du film francophone ce jeudi. Parmi les politiques, François Hollande et Franck Riester sont annoncés dès ce mardi, pour l'ouverture du festival, qui se tient jusqu'à dimanche.

12/08/19 : Essais du Tram D à Bordeaux. Au lieu de 14h c'est en réalité à 17h que les premières rames du tram D ont circulé entre les Quinconces et "Mairie du Bouscat". Ces essais doivent durer trois mois pour une mise en service mi-décembre.

09/08/19 : Saint-Palais-sur-Mer (17) : la plage du Bureau est ponctuellement interdite à la baignade jusqu'à nouvel ordre, pour cause de pollution de l'eau.

02/08/19 : C'est Offenbach, compositeur fétiche de Marc Minkowski, qui ouvrira la saison lyrique de l'Opéra National de Bordeaux avec ses célébrissimes Contes d'Hoffmann. Rendez-vous du 19 septembre au 1er octobre 2019, pour 6 représentations.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/08/19 | Aujourd'hui, le coup d'envoi du contre sommet à Hendaye et Irun

    Lire

    Lancé le 13 juillet dans les rues de Biarritz le contre sommet G7Ez (G7 non non) et Alternatives G7 débute ce jour à Hendaye et Irun. Regroupant 80 associations avec le souhait de dépasser les différences pour défendre d'une voix des alternatives globales et faire face aux urgences climatiques et sociales. Eric Coquerel, député de LFI en donnait le coup d'envoi. Outre les partis écologistes et de gauche, cette région frontalière ayant été choisie pour le G7, les abertzale et militants basques s'associeront à ce contre- sommet. A suivre aussi.

  • 20/08/19 | L'Université d'été du PS revient à La Rochelle

    Lire

    Après trois ans d’absence, l'Université d'Eté du PS fait son retour à La Rochelle. Elle se tiendra à l'espace Encan du 23 au 25 août. Rebaptisée "Campus", elle ambitionne de rassembler tous les partis "alliés" de gauche présents aux élections européennes : Place publique, Nouvelle Donne, le PRG, MDC, PC et UDE. Thème de ces 3 jours : "pour un avenir écologique et social". Les participants seront également invités à faire un "procès de la Ve République" dans un simulacre d'audience judiciaire.

  • 20/08/19 | Musée maritime de La Rochelle : l'Angoumois de retour !

    Lire

    Après sept semaines de restauration, l'Angoumois rejoint la flotte patrimoniale du Musée maritime de La Rochelle. En effet, ce mercredi, le navire, classé monument historique depuis 1993, quittera le Port Atlantique à 18h30, pour aller au Bassin des Chalutiers du Musée. Après l'incendie qui avait détruit l'Angoumois, en 2012, il a fait l'objet de restaurations, dont la dernière cet été. Les travaux ont coûté 187 000 euros, financés à hauteur de 65% par l'État (50%) et le Département (15%).

  • 20/08/19 | Première édition du Raid des forts en Charente Maritime les 11 et 12 octobre

    Lire

    Coproduite par la CCI La Rochelle et l'agence Feeling Event cette première édition du Raid des Forts se déroulera les 11 et 12 octobre en Charente-Maritime. L'aventure sportive inédite est ouverte aux dirigeants et salariés d'entreprises publiques ou privées ainsi qu'au clubs d'entreprises ou aux associations. Objectif: fonder une équipe de quatre personnes pour réaliser 201 kilomètres en deux jours à travers les sites de Marans, l'île de Ré, l'île d'Oléron et de La Rochelle.

  • 20/08/19 | Les Vergers éco-responsables de la Nouvelle-Aquitaine ouvrent leurs portes en septembre

    Lire

    Pour cette 9° édition, les pomiculteurs de l'Association Nationale Pommes Poires ouvrent leurs vergers, labellisés "Vergers éco-responsables", pour permettre au grand public de découvrir comment est cultivé et récolté le fruit préféré des Français : la pomme. Rendez-vous les week-ends des 7-8, 14-15 et 21-22 septembre, pour déceler les secrets de production des pommes, et ceux de son alliée, la biodiversité.

Politique | Rencontre Bussereau / Macron : « Un certain nombre de décisions actées »

24/10/2018 | Dominique Bussereau est revenu sur sa rencontre avec Emmanuel Macron lors de la session d’automne

Dominique Bussereau et Fabrice Rigoulet Roze, respectivement représentant du Département et de l'Etat, se sont félicités de nouvelles relations "apaisées" avec le gouvernement

Lors de l’ouverture de la session d’automne du Département, qui se tient du 22 au 26 octobre à La Rochelle, Dominique Bussereau est revenu longuement sur sa rencontre en tant que président de l'association des Départements avec Emmanuel Macron, mardi 19 octobre. Un rendez-vous à huis clos à l’Elysée, en compagnie notamment d'autres présidents d'associations d'élus, François Baroin (maires), d’Hervé Morin (régions) et en présence du président du Sénat Gérard Larcher.

« Un certain nombre de décisions ont été actées », se félicite l’édile. « Sur les allocations individuelles de solidarité (RSA, APA, la prestation individuelle de Handicap), le président nous a clairement indiqué que nous aurions des propositions d’urgence de l’Etat concernant le financement de ces aides avant le congrès des Départements à Rennes (qui se tiendra le 7 novembre) ». Pour Dominique Bussereau, il y a urgence. Il confiait notamment au journal Le Parisien, la semaine dernière, s’inquiéter pour une trentaine de départements qui risquaient de ne pas réussir à régler leurs problèmes financiers à court terme, sans intervention de l’Etat, entre l’augmentation du RSA de 100 millions d’euros supplémentaires à l’échelle nationale, l’augmentation du nombre de mineurs étrangers isolés et les affaires courantes de dépenses et investissements liées aux compétences des Départements.

Concernant l’accueil des jeunes migrants, Dominique Bussereau a ainsi réitéré sa demande de participation de l’Etat dans leur prise en charge, notamment financière. L’an dernier, la France a recueilli 25 000 mineurs non accompagnés et 40 000 sont attendus d’ici la fin de l’année ; en comptant les afflux venant d’Espagne depuis cet été. « En Charente-Maritime, le flux a beaucoup augmenté au mois d’août et d’ores et déjà nous sommes aujourd’hui à plus de 700 jeunes migrants alors que nous étions à 500, l’an dernier à la même époque. On était à 3,5 millions de budget consacrés en 2015, nous avons d’ores et déjà budgétisé 6 millions d’euros pour les mois à venir mais je pense que ça montera plutôt à 9 millions, sans compter les difficultés humaines que cela induit », analyse le président du Département. Dominique Bussereau attend que les nouvelles négociations soient inscrites au projet de loi de finance, catégorie « urgence », « et non dans le projet de loi de finance rectificatif ». Il a d’ailleurs chargé la sénatrice Corinne Imbert d’y veiller.

De nouvelles négociations au premier semestre 2019

« Suite à notre demande, le premier ministre et le président nous ont également annoncé de nouvelles méthodes de contractualisations », poursuit Dominique Bussereau. Ces nouvelles modalités devraient « tenir compte des dépenses obligatoires, des MNA, des dépenses sociales, des services et des secours, et ce avec une nouvelle DGCL appelée à évoluer ».

Concernant la fiscalité, le gouvernement aurait également annoncé des changements à venir à court terme. Concernant les préconisations du rapport Bur et Richard en mai 2018, de reverser aux communes les taxes sur le foncier bâti encaissés par les Départements, « Alain Richard lui-même est venu nous expliquer que ce n’était pas possible techniquement de transférer le foncier bâti sur 25 000 communes et que la répartition était impossible à gérer », raconte Dominique Bussereau, « nous aurons donc des négociations au premier semestre devant déboucher sur un texte de loi à la fin du printemps 2019, travaillé avec les trois associations d’élus de France et de l’Etat ».

Le président et son premier ministre auraient également promis un nouvelle commission nationale des territoires, à laquelle n’avait pas été conviée les associations d’élus (mairies, départements et régions) en juillet. Il a été promis en particulier une réunion mensuelle entre les représentants de chaque association d’élus et Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales. Ainsi qu’un rendez-vous trimestriel avec le premier ministre. « C’est une méthode qui me paraît meilleure et qui devrait apaiser les relations qui étaient devenues très mauvaises avec le gouvernement », conclut Dominique Bussereau.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
4308
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !