aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/05/16 : Alerte rouge pour le Biarritz Olympique: quand son voisin l'Aviron joue pour la montée, la DNACG, chargée du contrôle de gestion des clubs a décidé de rétrograder Narbonne, Bourgoin et Biarritz en Fédérale. Le club ferait appel face à ce coup fatal.

26/05/16 : Ce matin, prologue à la manifestation de protestation contre la loi El Khomri, une centaine de militants de la CGT ont bloqué le port de Bayonne avant de rejoindre la manifestation pour asphyxier le rond point Saint- Léon, axe stratégique de la ville

24/05/16 : Concerts, spectacles de danse, bal sévillan et toro de fuego figurent, entre autres animations, au programme du festival Flamenco y feria qui se déroulera à Pau du vendredi 24 au dimanche 26 juin+ d'info

21/05/16 : Avec la commune d'Amorots, canton Pays de Bidache, le cap des 100 (sur 158) favorables à l'établissement public de coopération intercommunale unique du Pays basque, EPCI,(contre 33), a été franchi.Le préfet Durand peut en préparer l'arrêté le 31 mai.

17/05/16 : Après, s'être installé à l'hôtel Regina de Biarritz,les dix-sept joueurs en stage de l'équipe de Didier Deschamps sont allés s'oxygéner à Anglet, sa ville voisine, dans la foret de Chiberta où ils ont effectué une virée de une heure à VTT.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 26/05/16 | Chômage ALPC: + 0,4% en avril , France:-0,6%

    Lire

    En Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A s'établit à 301 961: +0,4 %/mars (+1 329 ) (- 0,4 % sur 3 mois et + 0,1 % sur un an). France métropolitaine:- 0,6 %/mars - 1,2 % sur trois mois et de 0,6 % sur un an. En Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, en avril 2016, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A augmente de 0,4 % pour les moins de 25 ans (–0,2 % sur 3 mois et –6,7 % sur un an), de 0,5 % pour ceux âgés de 25 à 49 ans (–0,6 % sur 3 mois et –0,3 % sur un an) et de 0,3 % pour ceux âgés de 50 ans ou plus (–0,1 % sur 3 mois et +5,8 % sur un an).

  • 25/05/16 | Le Ceser de la Région ALPC : oui mais au budget

    Lire

    Le CESER d'ALPC tout en approuvant le projet de budget considère comme essentiel que le Conseil régional conserve son rôle d’animateur du développement économique et social sur son territoire, en maintenant son action auprès du secteur associatif dans les domaines culturels et sportifs. Par ailleurs, "le CESER attire l’attention sur l’annonce par la Région d’une baisse structurelle des dépenses de fonctionnement. Cette stratégie aura des conséquences sur les politiques économiques, sociales et environnementales alors que les dépenses d’intervention sont souvent créatrices de richesse et d’emploi."

  • 25/05/16 | Un prix pour développer la langue occitane

    Lire

    L'Office Public de la Langue Occitane lance le Prix Jan Moreu sur l’innovation linguistique. Celui-ci récompense un projet exemplaire et innovant en termes d'actions, de produits ou services sur le thème de la transmission ou de l’utilisation de la langue occitane (événementiel, produit numérique, action de sollicitation ou sensibilisation de la population, outil pédagogique etc.)La candidature est ouverte aux personnes morales ou physiques majeures. Ce prix est doté d'une récompense pouvant aller jusqu'à 5 000 €. Renseignements sur ofici.occitan@gmail.com

  • 25/05/16 | Le moustique tigre surveillé dans les Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Une surveillance du moustique tigre a été mise en place jusqu'au 30 novembre dans les Pyrénées-Atlantiques qui sont classées au niveau 1 du plan national anti-dissémination des virus du chikungunya, de la dengue et du Zika. Ce niveau signifie que le moustique Aedes albopictus est implanté et actif dans le département. Le plan d'action mis en place par les pouvoirs publics comprend une veille citoyenne permettant à chacun de signaler la présence de ce moustique sur www.signalement-moustique.fr , ainsi qu'une surveillance entomologique et épidémiologique.

  • 25/05/16 | Feu vert pour la LGV Bordeaux-Toulouse-Dax

    Lire

    La section travaux publics du Conseil d'État a donné ce mercredi son feu vert pour le projet de LGV entre Bordeaux, Toulouse et Dax. Le Secrétaire d'État aux Transports, Alain Vidalies, a assuré que le projet allait être déclaré d'utilité publique avant le 8 juin prochain. Plusieurs études seront nécessaires avant que le chantier, qui est pour l'instant estimé à plus de 9 milliards d'euros (360 kilomètres de ligne nouvelle), ne démarre officiellement, pas avant 2020.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | La mode des marques territoriales ne passera pas par l'Aquitaine

27/10/2012 | Si la marque territoriale frôle le phénomène de mode au sein des collectivités publiques, elle n’est pas toujours la réponse idéale aux besoins réels d’un territoire

Plus de 300 participants au Rencontres territoriales de la communication publique organisé le 26/10/12 à Bordeaux

Dans un environnement de plus en plus mondialisé, ouvert et donc concurrentiel, le développement des territoires passe par leur visibilité. Or sur cette question, les villes, communautés de commune, départements ou régions sont de plus en plus friands d’un concept inspiré du marketing commercial : la «marque territoriale». Une notion qui était au cœur des échanges et tables rondes des Rencontres territoriales de la communication publique organisées ce 26 octobre au Conseil régional. Une occasion pour celui-ci de présenter son diagnostic d’image et expliquer en quoi la création d’une marque pour la région Aquitaine serait pertinente, ou pas.

En Aquitaine, le Conseil régional qui a lancé en février dernier une bannière agroalimentaire commune avec Midi-Pyrénées, s’interroge désormais plus largement sur  « sa signature » et son positionnement, et donc d’une manière indirecte sur une stratégie de marque.  Dans cette optique elle a mandaté le cabinet «Image et Stratégie» pour la réalisation d’un diagnostic d’image. Une étude dont une partie des résultats ont été communiqués ce vendredi et qui dresse un bilan «d’entre deux» sur la notoriété de l’Aquitaine. Un état finalement commun à de nombreuses collectivités, selon Xavier de Catheu, directeur associé d’Image et stratégie. Pour lui,  «les collectivités ont de grandes difficultés à faire comprendre à quoi elles servent. Les gens ont bien connaissance de quelques actions, mais ils ne savent pas les définir en termes de projets».

Premier constat de cette étude, l’Aquitaine est « une mosaïque mal connue », dans laquelle certains territoires sont plus identifiés que d’autres, notamment la Gironde, avec un fort tropisme bordelais, et le pays basque. Autre aspect à noter­, les élements liés à la modernité et au développement économique sont très peu connus. La Région voit donc son centre de gravité placé dans les «clichés» traditionnels de la qualité de vie, du vin, de l’océan, etc. De la même manière, si la presse européenne peut parler de ce qui se fait en Aquitaine, elle ne parle pas en soit du territoire Aquitain. D’ailleurs 54% des leaders économiques nationaux ne voient pas l’Aquitaine comme une région ayant les moyens de devenir une région de premier plan en Europe.

Des propositions gardées secrètesPour autant, selon Xavier De Catheu, il ressort de cette étude un sentiment que la région est à «un point de basculement» positif, et ce notamment en raison de sa capacité d’innovation qui lui est bien reconnue. 58% des Aquitains perçoivent l’Aquitaine comme une région innovante, un chiffre qui monte à 70% pour les leaders économiques allant jusqu’à 80% lorsque ceux-ci connaissent effectivement la Région. De même, les compétences de la collectivité sont à peu près connues et le Conseil régional commence bel et bien à être perçu comme un «mini gouvernement local».

Au total, concernant le choix d’une stratégie de marque pour l’Aquitaine, Xavier de Catheu ne le conseille pas, ou du moins «pas maintenant». D’une part, parce qu’il note que «le paysage aquitain est déjà encombré » de marques ou assimilées. Selon lui, « l’Aquitaine doit conserver sa signature de Région Aquitaine et faire valoir son projet de territoire », d’autant que «la perspective de l’Acte 3 de la décentralisation à venir pourra en soi avoir un impact sur la perception du rôle de la Région». Pour autant, ce n’est pas parce qu’il exclut une stratégie de marque que Xavier de Catheu, conseille le statut quo. D’autres types de propositions tenues secrètes sont actuellement à l’étude sur le bureau de Président de Région.

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
295
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !