Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/07/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques la tour sud de la cathédrale de Bayonne et la Chapelle des Prébendés, ainsi que le Château de Pau, le couvent des Récollets à Ciboure et l’Espace Jéliote à Oloron vont bénéficier du plan France relance pour leur rénovation

19/07/21 : Face à la montée en puissance du nombre de contaminations au Covid-19 en Charente-Maritime, le préfet a étendu l'obligation du port du masque dans tout espace public pour 45 communes, essentiellement littorales.

16/07/21 : Eté Jeunes est un nouvel agenda en ligne, à destination des jeunes Bordelais. Il permet d'accéder à l'ensemble de l'offre municipale et associative ainsi qu'à toute l'actualité culturelle, sportive et de loisirs proposée cet été à Bordeaux.+ d'info

13/07/21 : Du 15 juillet au vendredi 13 août inclus, l’Hôtel de ville de Poitiers fermera ses portes à 16 h 30 au lieu de 17 h 30. Sur cette période, du lundi au vendredi, l’accueil du public s’effectuera de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h30

07/07/21 : Pyrénées-Atlantiques - 1 compagnie de CRS, 23 nageurs-sauveteurs CRS, 13 agents de police-secours et de BAC, 4 agents spécialisés dans l’investigation, 8 motards CRS soit 118 policiers vont cet été venir renforcer les forces de sécurité du département

07/07/21 : Saint-Médard-en-Jalles : le centre intercommunal de vaccination Covid 19 restera ouvert tout l’été, grâce à l'implication des 50 agents et 229 professionnels de santé des 6 communes partenaires qui s'y relaient. En 3 mois, 31000 doses ont été injectées

05/07/21 : EthicDrinks, le négoce vert bordelais est lauréat du 1er prix du “Millésime 2021” organisé par l’Adelphe, éco-organisme à but non lucratif axé sur le recyclage des emballages ménagers des entreprises et notamment dans le secteur des Vins et Spiritueux.+ d'info

05/07/21 : Les inscriptions universitaires 2021-2022 de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour démarrent, de manière entièrement dématérialisée, mardi 6 juillet pour tous ses campus : Pau, Bayonne, Anglet, Mont-de-Marsan et Tarbes.+ d'info

01/07/21 : Mmes Albenga et Poulet, MM. Patin et Stambolis-Ruhstorfer, enseignants-chercheurs à l’Université Bordeaux Montaigne, ont été nommés membres de l'Institut Universitaire de France. La récompense la qualité scientifique de leurs activités universitaires.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/07/21 | Ouverture des candidatures pour la Semaine de la Diversité 2022

    Lire

    Pour la 6ème édition, la Ville de Bayonne organise du 1er au 8 mars 2022 la Semaine de la Diversité et de l’égalité des droits. Jusqu’au 20 septembre, les associations peuvent déposer leurs propositions sur les thèmes de la lutte contre les discriminations et la promotion de l’égalité ainsi que de la diversité culturelle et de la citoyenneté. Les projets sélectionnés percevront une aide de la ville. Toutes les informations sont disponibles sur le site de la Ville

  • 30/07/21 | A la découverte du bijou régional

    Lire

    Jusqu’au 19 septembre, le Musée Bernard d’Agesci de Niort propose l’exposition « Le bijou régional, une spécialité niortaise, fonctions, types ». Les visiteurs partiront à la découverte de plus de 200 bijoux traditionnels, d’outils et de machines ayant servi à leur fabrication. Autour de l’exposition, le Musée propose également 2 accrochages dans le grand hall : « Trésors d’archéologie : parures et objets de prestige » et « Bijoux contemporains ».

  • 29/07/21 | France Relance : Repeuplement forestier, les entreprises lauréates landaises

    Lire

    Forelite-Evolution à Arue, la SCEA Pépinières Planfor à Uchacq-et-Parentis, Bois de Gascogne à Saint-Eulalie-en-Born, Landes Forêt à Levignac, Planfor SAS à Uchacq-et-Parentis sont les 5 entreprises landaises soutenues dans le cadre du plan France relance pour leurs investissements dans des outils et matériels performants pour la production de plants qui seront utilisés pour le repeuplement forestier. Objectif: permettre plus de compétitivité et de résilience face aux défis climatiques. Au total, un coup de pouce de 386 470 euros.

  • 29/07/21 | La Nature a rendez-vous en Creuse en août

    Lire

    Tout au long du mois d’août, la Réserve Naturelle de l’étang des Landes en Creuse propose aux petits et aux grands des « Rendez-vous Nature ». Le 6 août, les petits pourront observer le plumage des oiseaux, le 11 août, partez à la découverte de la vie des abeilles en devenant le temps d’une journée un apiculteur ou encore devenez explorateur avec 4 épreuves sur le thème des oiseaux le 18 août. Programme et réservation

  • 29/07/21 | Les Crus artisans du Médoc ouvrent leurs portes

    Lire

    Comme chaque année, les Crus artisans du Médoc ouvrent leurs portes au public. Cette année, le rendez-vous est donné du 30 juillet au 1er août pour découvrir ou redécouvrir les vins et leur mode d’élaboration. Le public pourra par exemple pique-niquer au Château Tour Bel Air et se balader au milieu du vignoble Médocain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Une rentrée « pour se débarrasser de l’individualisme » (J-L Nembrini)

02/09/2020 | A l’occasion de la rentrée scolaire, une délégation du Conseil Régional, accompagnée des services de l’État a passé l’après-midi à Blanquefort.

Alain Rousset lors de sa visite au lycée viticole de Blanquefort

Alors que la rentrée scolaire se fait sous haute surveillance, Covid-19 oblige, les quelques 658 établissements de Nouvelle-Aquitaine (lycées publics, privés et CFA compris) et leurs 270 000 élèves – dont 40 000 apprentis – ont repris les chemins de l’école. La délégation du Conseil Régional, Alain Rousset et le Vice-président en charge des lycées Jean-Louis Nembrini en tête a été rejoint par la Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt au lycée viticole puis au lycée des métiers Léonard de Vinci de Blanquefort, une après-midi vraisemblablement tournée vers l’enseignement professionnel et agricole.

« C’est une rentrée normale, avec des contraintes supplémentaires », affirme Jean-Louis Nembrini, Vice-président du Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine. En effet, au sortir de la visite au lycée viticole de Blanquefort, l’élu ne cache pas son plaisir d’avoir vu des classes quasi-pleines. « Depuis le printemps, nous travaillons pour que tous les élèves puissent reprendre, il était impensable pour nous que la rentrée se fasse au compte-gouttes », ajoute-t-il. A en croire la cheffe de l’établissement, « tout le monde est présent, les élèves comme les enseignants ». Ce petit monde respecte scrupuleusement les mesures sanitaires et reprend petit à petit les cours. « La contrainte du masque a été intégrée, salue le Vice-président du Conseil régional. On se protège pour protéger les autres. C’est nouveau, dans un monde quand même terriblement individualiste ».

Pourtant, l’heure n’est pas à l’angélisme. Les services de la Région comme de la direction académique restent concentrés pour éviter d’hypothétiques foyers épidémiques et ont d’ores et déjà pris des dispositions pour protéger élèves et enseignants.

Rapprochement en vue entre les lycées agricoles et les centres de recherches régionaux ?

Alain Rousset lors de sa visite au lycée viticole de Blanquefort
Alain Rousset a visité les laboratoires du Lycée viticole de Blanquefort ©YD

Un terme est revenu à de nombreuses reprises au cours des échanges entre enseignants, élèves et politiques : régénération. En effet, dans la salle des professeurs du lycée viticole de Blanquefort, Alain Rousset questionne les enseignants sur la place du respect de l’environnement dans leurs discours tout en soulignant une présence solide de scientifiques dans la Région. « Nous nous efforçons de les sensibiliser le plus possible, répond une enseignante, mais une grande partie d’entre eux est déjà consciente de la cause climatique. Nous avons de moins de moins de fils et filles de viticulteurs et ceux qui le sont savent que les pratiques de leurs parents ou grand-parents sont révolues ».

En ce qui concerne les liens entre le monde scientifique et les lycées agricoles, les enseignants sont restés vagues. « Dans la majorité des cas, nos échanges ne vont pas plus loin qu’une visite », souligne l’un d’entre eux. Cette affirmation irrite Alain Rousset. « Avec le nombre de scientifiques que nous avons chez nous, que ce soit à Chizé (Centre d’études Biologiques des Deux Sèvres), l’INRA ou au CNRS, il est fondamental que la mise en place d’une agriculture régénératrice et conservatrice soit préparée dès le lycée », martèle le président du Conseil régional.

VitiRev : La Tour Blanche annonce sa conversion au bio

En parlant d’écologie dans la viticulture néoaquitaine, il est difficile de passer à côté du programme régional VitiRev, qui prône la sortie des pesticides et autres glyphosates par l’innovation technologique à travers une cinquantaine d’actions concrètes. VitiRev a déjà permis de trouver plusieurs solutions innovantes pour des pratiques plus responsables dans la vigne, à l’image du Château Dillon, l'exploitation du lycée viticole de Blanquefort, qui participe au programme. L’exploitation utilise en effet des drones pour identifier l’arrivée de mildiou, oïdium ou encore les amendements nécessaires à la bonne évolution des vignes, permettant de traiter au cas par cas plutôt qu’en parcellaire et réduire ainsi le coût tant économique qu'écologique de l'opération. Pour Alain Rousset, « l’investissement technologique nécessaire à une viticulture plus respectueuse de l’environnement est énorme. En Nouvelle-Aquitaine, nous devons recréer les équipements de l’industrie agricole et cela commence dès les lycées et CFA ».

Si le Château Dillon est une figure de proue de VitiRev en Gironde, ce n’est pas la seule des quatre exploitations affiliées à l’EPLEFPA (Établissement Public Local d’Enseignement et de Formation Professionnelle Agricoles) Bordeaux Gironde à s’engager pour protéger l’environnement. En effet, Pierre Cheret, directeur adjoint de l’EPLEFPA Bordeaux Gironde et proviseur du Lycée la Tour Blanche (à Bommes, dans le Sauternais) a profité de la présence des élus régionaux pour annoncer le lancement de la conversion au bio de la propriété dès cette fin d’année 2020. La première cuvée labellisée 100 % bio de La Tour Blanche sera le millésime 2023.

Yoan Denéchau
Par Yoan Denéchau

Crédit Photo : YD

Partager sur Facebook
Vu par vous
4599
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !