Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/11/20 : Âgé de 90 ans, André Luberriaga, ancien maire d'Ascain, au Pays basque, s’est éteint lundi, une semaine après son épouse Martta. Conseiller général d’Ustaritz de 1976 à 1988, l'UDF André Luberriaga, avait dirigé la commune de 1977 à 2001.

24/11/20 : Assistante importante ce mardi soir pour manifester à Bordeaux, place de la Comédie, contre la loi " sécurité globale" adoptée en première lecture ce jour même à l'assemblée par 388 voix contre 104 et 66 abstentions.

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Charente-Maritime: dans le cadre de la poursuite du chantier de changement des câbles du Pont de Ré, la circulation automobile aura de courtes interruptions jeudi 19 novembre entre 12 et 13h, sans conséquence pour le passage des piétons et des vélos.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

16/11/20 : Les communes de La Mothe Saint Héray et Saint Maixent l'Ecole dans les Deux-Sèvres ont été reconnues en état de catastrophe naturelle, suite aux inondations subies au mois de mars.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

13/11/20 : Les élections régionales et départementales prévues en mars auront très vraisemblablement lieu en juin suite à la proposition faite en ce sens par Jean-Louis Debré qui a remis son rapport au premier ministre: option retenue par le gouvernement.

13/11/20 : Ce samedi 14 novembre, de 14h à 16h, associations, familles, professionnels de la santé et de l’éducation, vont manifester de l'Hôtel de ville au rectorat. Ils sont contre l'instruction à l'école obligatoire pour tous dès 3 ans. + d'info

12/11/20 : Confinement: Il serait irresponsable de lever ou d'alléger le dispositif actuel a déclaré le premier ministre, lequel a ajouté qu'un allégement strictement réservé aux commerces pourrait être envisagé le 1°décembre.

09/11/20 : Dans le cadre du reconfinement, la Ville de Bayonne et son maire J.R. Etchegaray ont aménagé 45 box au Palais des sports de Lauga pour accueillir les sans abri. Les lits ont été fournis par le 1er RPIma et dispositif assuré par l'association Atherbea

09/11/20 : Mme Estelle Leprêtre, directrice adjointe de la direction départementale de la cohésion sociale du Morbihan, est nommée sous-préfète de Jonzac en Charente-Maritime. Elle prendra ses fonctions le 23 novembre prochain.

05/11/20 : Charente-Maritime : suite à l'élection à la fonction de sénateur de Mickaël Vallet, ex président de la communauté de communes de Marennes, Patrice Brouhard, maire du Gua, a été élu président de la collectivité, lors du conseil communautaire ce jeudi.

05/11/20 : Avec la multiplication des cas de grippe aviaire en Europe, le Ministère de l'agriculture a passé en niveau d'alerte élevé 46 départements, dont la Charente-Maritime, les Deux-Sèvres, la Gironde, les Landes et les Pyrénées Atlantiques.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/11/20 | La gare de Mont-de-Marsan va devenir plus accessibles

    Lire

    En septembre et décembre 2021, les travaux de mise en accessibilité de la gare de Mont-de-Marsan vont être réalisés. Les études d’avant-projet et de projet sont en cours de finalisation. Pour le lancement de ces travaux l’année prochaine, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé d’apporter son aide à hauteur de 1,3 M€.

  • 25/11/20 | Charentes : une nouvelle présidence pour l'interprofession du cognac

    Lire

    Le Bureau National Interprofessionnel du Cognac (BNIC) vient de renouveler son Bureau, avec 14 membres au Comité Permanent. Le nouveau président est Christophe Véral, vigneron bouilleur de cru et représentant de la filière à l’INAO* ; le vice-président est Alexandre Gabriel, dirigeant et maître de chai chez Ferrand. Les représentants des familles Viticulture et Négoce sont Anthony Brun, viticulteur et président de l’UGVC, et Florent Morillon, directeur Amont chez Hennessy et président du CRINAO.

  • 25/11/20 | La Creuse rencontre ses Entreprises en ligne

    Lire

    Depuis 2018, le Département de la Creuse mène une démarche à l’intention des entreprises du territoire autour des rencontres « chefs d’entreprises, discutons marchés publics ». L’enjeu de ces rencontres est d’améliorer l’accès des entreprises aux marchés publics mais aussi de permettre à la commande publique de jouer son rôle de levier économique. Au cours de la prochaine rencontre qui se tiendra le 3 décembre à partir de 17h en ligne sur le site du Département, un expert commentera le mécanisme de la cotraitance notamment. Cette rencontre est gratuite et sans inscription.

  • 25/11/20 | La Rochelle : le FFTV de nouveau reporté

    Lire

    Après avoir organisé en septembre à Paris une édition spéciale destinée aux professionnels de l’audiovisuel, le Festival de Fiction TV avait imaginé une première édition Hors saison du 17 au 19 décembre exclusivement destinée au public de La Rochelle, ville où il se tient d'habitude en septembre. Au regard du contexte sanitaire actuel, l'organisation a décidé de reporter de nouveau le festival au printemps prochain, si toutes les conditions sanitaires et d’accueil sont réunies.

  • 25/11/20 | L’église de Confolens va être restaurée

    Lire

    L’église Saint-Barthélemy, située à Confolens en Charente, date du Xième siècle et est classée Monument Historique depuis 1907. En 2018, un diagnostic a révélé de nombreux désordres structurels et sanitaires comme de fortes remontées d’humidité dans les murs. La Région Nouvelle-Aquitaine a attribué une aide de 46 239 euros pour les travaux d’urgence qui permettront la réfection des couvertures de l’édifice pour permettre d’arrêter les fuites.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Une rentrée « pour se débarrasser de l’individualisme » (J-L Nembrini)

02/09/2020 | A l’occasion de la rentrée scolaire, une délégation du Conseil Régional, accompagnée des services de l’État a passé l’après-midi à Blanquefort.

Alain Rousset lors de sa visite au lycée viticole de Blanquefort

Alors que la rentrée scolaire se fait sous haute surveillance, Covid-19 oblige, les quelques 658 établissements de Nouvelle-Aquitaine (lycées publics, privés et CFA compris) et leurs 270 000 élèves – dont 40 000 apprentis – ont repris les chemins de l’école. La délégation du Conseil Régional, Alain Rousset et le Vice-président en charge des lycées Jean-Louis Nembrini en tête a été rejoint par la Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt au lycée viticole puis au lycée des métiers Léonard de Vinci de Blanquefort, une après-midi vraisemblablement tournée vers l’enseignement professionnel et agricole.

« C’est une rentrée normale, avec des contraintes supplémentaires », affirme Jean-Louis Nembrini, Vice-président du Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine. En effet, au sortir de la visite au lycée viticole de Blanquefort, l’élu ne cache pas son plaisir d’avoir vu des classes quasi-pleines. « Depuis le printemps, nous travaillons pour que tous les élèves puissent reprendre, il était impensable pour nous que la rentrée se fasse au compte-gouttes », ajoute-t-il. A en croire la cheffe de l’établissement, « tout le monde est présent, les élèves comme les enseignants ». Ce petit monde respecte scrupuleusement les mesures sanitaires et reprend petit à petit les cours. « La contrainte du masque a été intégrée, salue le Vice-président du Conseil régional. On se protège pour protéger les autres. C’est nouveau, dans un monde quand même terriblement individualiste ».

Pourtant, l’heure n’est pas à l’angélisme. Les services de la Région comme de la direction académique restent concentrés pour éviter d’hypothétiques foyers épidémiques et ont d’ores et déjà pris des dispositions pour protéger élèves et enseignants.

Rapprochement en vue entre les lycées agricoles et les centres de recherches régionaux ?

Alain Rousset lors de sa visite au lycée viticole de Blanquefort
Alain Rousset a visité les laboratoires du Lycée viticole de Blanquefort ©YD

Un terme est revenu à de nombreuses reprises au cours des échanges entre enseignants, élèves et politiques : régénération. En effet, dans la salle des professeurs du lycée viticole de Blanquefort, Alain Rousset questionne les enseignants sur la place du respect de l’environnement dans leurs discours tout en soulignant une présence solide de scientifiques dans la Région. « Nous nous efforçons de les sensibiliser le plus possible, répond une enseignante, mais une grande partie d’entre eux est déjà consciente de la cause climatique. Nous avons de moins de moins de fils et filles de viticulteurs et ceux qui le sont savent que les pratiques de leurs parents ou grand-parents sont révolues ».

En ce qui concerne les liens entre le monde scientifique et les lycées agricoles, les enseignants sont restés vagues. « Dans la majorité des cas, nos échanges ne vont pas plus loin qu’une visite », souligne l’un d’entre eux. Cette affirmation irrite Alain Rousset. « Avec le nombre de scientifiques que nous avons chez nous, que ce soit à Chizé (Centre d’études Biologiques des Deux Sèvres), l’INRA ou au CNRS, il est fondamental que la mise en place d’une agriculture régénératrice et conservatrice soit préparée dès le lycée », martèle le président du Conseil régional.

VitiRev : La Tour Blanche annonce sa conversion au bio

En parlant d’écologie dans la viticulture néoaquitaine, il est difficile de passer à côté du programme régional VitiRev, qui prône la sortie des pesticides et autres glyphosates par l’innovation technologique à travers une cinquantaine d’actions concrètes. VitiRev a déjà permis de trouver plusieurs solutions innovantes pour des pratiques plus responsables dans la vigne, à l’image du Château Dillon, l'exploitation du lycée viticole de Blanquefort, qui participe au programme. L’exploitation utilise en effet des drones pour identifier l’arrivée de mildiou, oïdium ou encore les amendements nécessaires à la bonne évolution des vignes, permettant de traiter au cas par cas plutôt qu’en parcellaire et réduire ainsi le coût tant économique qu'écologique de l'opération. Pour Alain Rousset, « l’investissement technologique nécessaire à une viticulture plus respectueuse de l’environnement est énorme. En Nouvelle-Aquitaine, nous devons recréer les équipements de l’industrie agricole et cela commence dès les lycées et CFA ».

Si le Château Dillon est une figure de proue de VitiRev en Gironde, ce n’est pas la seule des quatre exploitations affiliées à l’EPLEFPA (Établissement Public Local d’Enseignement et de Formation Professionnelle Agricoles) Bordeaux Gironde à s’engager pour protéger l’environnement. En effet, Pierre Cheret, directeur adjoint de l’EPLEFPA Bordeaux Gironde et proviseur du Lycée la Tour Blanche (à Bommes, dans le Sauternais) a profité de la présence des élus régionaux pour annoncer le lancement de la conversion au bio de la propriété dès cette fin d’année 2020. La première cuvée labellisée 100 % bio de La Tour Blanche sera le millésime 2023.

Yoan Denéchau
Par Yoan Denéchau

Crédit Photo : YD

Partager sur Facebook
Vu par vous
3153
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !