Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 18/06/18 | Bordeaux, ville hôte de la RoboCup

    Lire

    On l'a appris ce lundi : Bordeaux est officiellement la vile hôte de la prochaine RoboCup, la coupe du monde des robots, en 2020. Cette compétition rassemblera 45 pays, 450 équipes et 3500 participants. Elle se déroulera du 23 au 29 juin 2020, et le comité international de la RoboCup a affirmé que Bordeaux avait été choisie pour plusieurs raisons : les deux victoires successives de l'équipe bordelaise de Football humanoïde en 2016 et 2017, mais aussi l'union organisée entre la communauté scientifique et les partenaires institutionnels qui ont porté la candidature.

  • 18/06/18 | Bordeaux : réussite pour les vingt ans de la Fête du Vin

    Lire

    Elle s'est terminée sous la pluie ce lundi matin par la parade des grands voiliers : la Fête du Vin 2018 a donné ses premiers chiffres de fréquentation. On y apprend que 61 100 pass dégustation ont été vendus, soit "une augmentation de 26%" par rapport à 2014 et 2016. 520 000 dégustations ont été enregistrées sur les stands (+25%) et 18 000 visiteurs se sont rendus sur le stand de l'École du Vin de Bordeaux. Enfin, le site internet de la manifestation a réuni 217 000 visiteurs depuis le début de l'année dont 138 000 en juin. En 2016, 517 000 curieux avaient participé à la précédente édition pour 57 000 pass dégustation vendus.

  • 18/06/18 | Virginie Calmels limogée de la vice-présidence de LR

    Lire

    On l'a appris ce dimanche soir : Laurent Wauquiez, président des Républicains, a limogé Virginie Calmels de son poste de vice-présidente déléguée au profit de l'ancien ministre Jean Leonetti. La première adjointe d'Alain Juppé à la mairie de Bordeaux reprochait depuis plusieurs semaines la ligne politique de Laurent Wauquiez. Ce lundi, le maire de Bordeaux, Alain Juppé, a déclaré ne "pas se sentir concerné par ces turbulences internes. C’est à elle de voir maintenant dans quel cadre elle continuera son action politique". Une manière plus que mesurée de rebattre les cartes...

  • 16/06/18 | Bilan des intempéries en Dordogne

    Lire

    477 interventions ont été réalisées dans le cadre des orages des 10 et 11 juin dernier en Dordogne. Les entreprises touchées par les intempéries ont la possibilité de faire appel à une indemnisation au titre de l’activité partielle. La chambre d’agriculture a demandé à ce que soit mis en œuvre un dégrèvement au titre de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les exploitations touchées. 10 communes ont déposé en préfecture une reconnaissance de Catastrophe Naturelle.

  • 15/06/18 | Le dossier Ford s'invite au Conseil de Métropole

    Lire

    Dans une motion votée ce 15 juin, le Conseil de Bordeaux Métropole "déplore, avec la plus grande force, la décision du groupe Ford de lancer une procédure d’information-consultation préalable à un plan de sauvegarde de l’emploi à Ford Aquitaine Industries." Une décision "incompréhensible" et "prématurée" au regard de la mission confiée par Ford au cabinet Géris, "voilà à peine 2 mois, de rechercher des repreneurs potentiels" et des "discussions en cours entre le groupe Ford et un industriel qui a visité le site le 30 mai". Les élus appellent "l'Etat à maintenir la plus grande vigilance pour que Ford assume ses responsabilités".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Reportage: Ma journée avec Alain Rousset...

19/02/2008 |

Charlotte Lazimi

Quel homme se cache derrière les slogans de campagne du candidat, les adjectifs aux accents définitifs qui surgissent le temps d'un débat, d'un meeting ? Rien de tel pour tenter de cerner la personnalité que de partager, une journée durant, la vie de... C'est ce à quoi s'est attachée Charlotte Lazimi. Elle a emboîté le pas à Alain Rousset et nous livre son récit d'une journée de campagne, en attendant de suivre celle d'un certain Alain Juppé.

Tournée des commerçants, visite de la braderie, interviews en chaîne. Le candidat du PS a la mairie de Bordeaux mène une campagne à son image. Discrète, simple mais qui, sur le terrain, paraît revigorante et sans artifice.

Il est 10h30, Alain Rousset, accompagné de son attaché de presse, arrive place Calixte Camelle, à la Bastide. C’est jour de marché. Photographes et journalistes l’attendent depuis près d’une demi-heure. A ses cotés, Michèle Delaunay et sa suppléante Emmanuelle Ajan, des militants et le conseiller général Patrick Jaud. La tournée du marché commence. Classique: le candidat va de commerçants en commerçants, un brin gêné par les caméras. On sent que l’homme n’aime pas en rajouter. « Vous n’aurez jamais pris autant de fruits et légumes » plaisante t-il. Une équipe de TF1 a bien besoin des journalistes locaux pour savoir qui est qui; elle l’interroge sur les sondages qui le donnent perdant : « J’aime les défis, affirme-t-il. Ce sont d’ailleurs les mêmes sondages qu’avait Michèle Delaunay quelques semaines avant son élection » leur répond-il. Son discours est carré." Si la ville a changé, c’est aussi grâce à la Communauté Urbaine de Bordeaux. Mais il reste de graves lacunes sur le plan social. Il y a trois foyers de jeunes à Bordeaux dont un est fermé» explique le candidat socialiste. « A Pau, il y a trois fois plus de logements pour les jeunes.. » déplore-t-il. « La différence avec Alain Juppé ? Il n’est pas accessible, je le suis spontanément »; Il ne cessera d'enfoncer ce clou tout au long de la journée.

« La campagne est bien partie »Alain Rousset tournée des commerçants

La rencontre va durer 1h30. Autour de la place Calixte Camelle, mais aussi sur l’avenue Thiers. Boucherie, boulangerie, magasins de décoration, marchands de journaux, de vins, de portes. Dans chaque magasin, la discussion ne dure pas moins de cinq minutes. Alain Rousset s’intéresse aux problèmes des commerçants. L’accueil est, souvent, chaleureux. Certains commerçants lui souhaitent bonne chance, d’autres demeurent plus réservés. Ce qui vaut ce commentaire de Michèle Delaunay: « la campagne est bien partie ».

Il est midi. L'heure du déjeuner approche. Mais avant de se retrouver, à la brasserie du Phare, à deux pas de la place Stalingrad, nous ferons un arrêt à la maison de retraite des Reinettes. C’est l’heure du repas. Alain Rousset serre quelques mains, parle aux intéressés. Mais on sent que l‘homme ne veut pas déranger. Il aura l’occasion plus tard, sans la presse, de rendre viste aux pensionnaires d'une seconde maison de retraite.
A ce rythme, les interviews du début d’après midi ne sont pas forcément une partie de plaisir. L’homme montre quelques signes de fatigue; il n'est pas satisfait de ces réponses: « J’ai vraiment besoin de dormir la nuit ! » confie-t-il.

Son équipe repartie, Alain Rousset rejoint sa permanence. Mais ce sera à pied, par le cours Victor Hugo. Nous courrons pour le rattraper, il a pris de l’avance. Alain Rousset en profite pour s’arrêter, un instant, sur le pont de Pierre. Des plongeurs s’entraînent dans les remous de la Garonne. Attablés à la terrasse des cafés, sur le cours Victor Hugo, les hommes le reconnaissent et le saluent d’un bonjour. Il répond d’un sourire. Toujours réservé. Pendant ce trajet, il parlera peu sauf, à un homme qui l’interpelle, la cigarette à la bouche. « Excusez-moi Monsieur Rousset, c’est pas normal que les poubelles passent à 1h du matin. « Soyez tranquille, ça peut changer » lui répond l’intéressé, visiblement agacé que l’homme jette sa cigarette par terre.

Temps fort de l’après midi dans l’émission de Michel field

Après une visite de la Braderie rue sainte Catherine, un tour chez les commerçants place Tourny, il est temps d’aller au bureau de TF1 à Bordeaux. Alain Rousset a rendez-vous pour un enregistrement, dans les conditions du direct, pour l’émission de Michèle Field, qui sera diffusée à 18h30 sur LCI. Pierre Hurmic prépare avec le candidat ses réponses pour l’interview, devant des Bordelais un peu surpris. « Ca faisait longtemps que je ne vous avais pas rendu visite » dit-il, en saluant les journalistes de TF1. A peine arrivé, il répond en sept minutes aux questions de Michel Field. Nous partons « C’était pas mal ? » demande-t-il à son attaché de presse qui acquiesce.
On saute ensuite dans le tram, direction la Victoire. Les gens sont étonnés de le voir dans le tram: « Bonjour » « Bonne chance » lui lance-t-on. Une femme, un bébé dans une poussette l’interroge « Comment se passe votre campagne ? » « On est mobilisé 24h sur 24 h » répond le candidat, souriant. Une voix dans le tram annonce « En raison d’une panne d’énergie, le tramway s’arrêtera à Saint Nicolas ». « On n’a pas voulu m’écouter. rapelle Alain Rousset, ce tram utilise une alimentation par le sol. C’est une grosse erreur. »

Accueil très chaleureux dans les quartiers populaires


Alain Rousset et Pierre Hurmic17h15: Alain Rousset est rejoint par un autre journaliste du Figaro et un journaliste de Marianne. Pierre Hurmic arrive à vélo. Une marche citoyenne a été organisée dans le quartier. L’objectif comme ce matin est de rencontrer les habitants et les commerçants dans les quartiers populaires : Cours de la Marne, cours de l’Yser, place des Capucins. Des quartiers populaires, où l’espoir de voir gagner la gauche est réel. Nous sommes rejoints par des militants, eux-mêmes candidats, Matthieu Rouveyre et Serge Simon.
Cours de la Marne, un homme salue sur le trottoir d’en face Alain Rousset « C’est mon concurrent dans le cinquième canton, Fabien Robert » explique Matthieu Rouveyre qui, lui aussi, fait campagne chez les commerçants. Alain Rousset est accompagné, désormais, d’une petite dizaine de personnes. Ici, cela se sent , Alain Rousset est en pays de connaissance. Un homme l’interpelle : « Monsieur Rousset moi je l’aime. Je l’adore. J’ai 45 ans et je suis exclu de l’ANPE je préférerais retourner en Guadeloupe». Alain Rousset entre dans les bars, chez les coiffeurs, dans un magasin de téléphonie. L’accueil et chaleureux, certains l’applaudissent. « Monsieur Rousset, il faut gagner! ». Un colistier confie: « L’accueil est en total décalage avec ce que disent les sondages ». Une réunion d’appartement suivra avec une vingtaine de personnes. Les équipements sportifs absents des quartiers populaires, l’éducation, la cantine, la culture: autant de sujets qui seront abordés.

19h37: Comme chaque semaine depuis le début de la campagne Alain Rousset va à la rencontre des bordelais dans un café de la ville; ce soir le "Passage" place Saint-Michel. Il entre salue les gens, et entame la discussion. « Je ne sais pas pour vous, déclare-t-il mais à partir de 21h je n’ai plus envie de m’arrêter » lance-t-il souriant. Une nouvelle journée commence, on est surpris de le voir en aussi bonne forme, comme si cette journée l’avait finalement revigoré.

Charlotte Lazimi

Partager sur Facebook
Vu par vous
468
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !