aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

21/08/17 : La Rochelle : l'Université d'été du PS se tiendra cette année à l'espace Encan dans une version allégée, sous forme de formation : entre 400 et 600 élus sont attendus du 23 au 26 août. Pour la première fois, les militants ne sont pas conviés.

09/08/17 : Sécurité routière 4 personnes ont perdu la vie sur les routes lot-et-garonnaises fin juillet. La mobilisation des policiers et des gendarmes demeure à un niveau élevé et aucune tolérance ne sera admise en cas d’infractions, assure la préfecture du 47

09/08/17 : Le girondin Pierre-Ambroise Bosse, 25 ans, qui est né à l'athlétisme au club de Gujan-Mestras a remporté l'épreuve du 800 mètres aux championnats du monde de Londres en 1'44''67 ce mardi 8 août.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 22/08/17 | Pierre Camani écrit à Muriel Pénicaud sur la suppression de contrat aidé

    Lire

    Pierre Camani, président du CD47, a écrit à la ministre du Travail à la suite des annonces gouvernementales relatives à la suppression de contrat aidé aux entreprises et à la restriction de ces contrats pour les associations et collectivités. Ce dernier se dit inquiet pour l’avenir de ces structures, « qui ne pourront se substituer à l’Etat pour financer ces emplois aidés ». Il demande à l’Etat de réexaminer cette mesure dans les meilleurs délais, en concertant les publics concernés.

  • 22/08/17 | Le premier ministre inaugurera la foire-expo de Pau en septembre

    Lire

    Edouard Philippe, le premier ministre, est attendu le 9 septembre à Pau pour l'inauguration de la foire-exposition. Il y sera accueilli par le maire et président de la Communauté d'agglomération, François Bayrou, qui a également été son ministre de la Justice. Organisée du samedi 9 au dimanche 17 septembre, la foire-exposition de Pau a pour thème cette année "Ici, le présent se conjugue au futur". Elle accueillera notamment un pavillon du futur abritant des robots, des hologrammes, des objets connectés, des drones, des démonstrations de réalité virtuelle et augmentée.

  • 21/08/17 | Une nouvelle régulation dynamique des vitesses sur l’A63

    Lire

    Du 21 au 25 août, l'A63 se dote d’un dispositif de « régulation dynamique des vitesses » pour faciliter l'écoulement du trafic aux heures les plus chargées. Concrètement: la vitesse réglementaire, affichée sur des panneaux lumineux, varie de façon automatique, à la baisse ou à la hausse, en fonction des conditions de circulations. Elle est modulée de 130 km/h à 110 km/h dans le sens nord-sud (entre l’échangeur 24 (Pierroton) et l’A660) et entre 130 km/h et 70 km/h dans le sens sud-nord (entre l'A660 et la rocade bordelaise), par paliers de 20 km/h. La situation normale étant rétablie lorsque le trafic redevient moins dense.

  • 20/08/17 | Sécheresse: Cours d'eau de Gironde interdits

    Lire

    Sécheresse oblige: la préfecture de gironde a pris un arrêté et de nouvelles mesures d’interdiction nécessaires sur la Gamage et la Bassanne en amont de la commune de Savignac. Cela s’ajoute aux mesures déjà mises en œuvre en juillet, à savoir : des restrictions sur les usages non prioritaires ainsi que l’interdiction de tous les prélèvements sur le Deyre, le Glaude, la Barbanne, la Gravouse, le ruisseau de la Grave, le Moron, le Palais (le Ratut), le ruisseau de la Virvée en amont du pont des Planquettes, le Chenal du Talais, la Jalle de Castelnau, la Jalle de Breuil, le Tursan, le Lisos, l’Andouille et le Seignal.

  • 18/08/17 | La Rochelle renforce sa sécurité

    Lire

    Afin d’améliorer la sécurité dans sa ville, le Maire de La Rochelle a sollicité dès ce vendredi le renforcement de La présence des forces de l’ordre - Police nationale et opération sentinelle - dans les lieux les plus fréquentés et en particulier autour du Vieux-Port et a pris un arrêté pour installer un nouveau dispositif anti-bélier aux abords du Vieux-Port. Sous la forme de chicanes placées sur les voies d’accès, ces équipements sont destinés à ralentir les véhicules qui arriveraient trop rapidement, tout en autorisant le passage des bus et des véhicules de secours.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Revenu universel : la Gironde s'interroge

13/03/2017 | Le département de la Gironde a tenu une séance exceptionnelle pour débattre autour du revenu universel. Constructif ? Voire.

plénière département

Il y a de cela quelques semaines à peine, le "revenu universel" était partout. A moins de deux mois des présidentielles et les sommes beaucoup moins universelles relayées dans la presse par l'affaire Fillon aidant, les débats autour de ce vaste sujet se font beaucoup plus rares. C'était sans doute pour ramener sa faisabilité en dehors des carcans classiques que le département de la Gironde, pressenti pour être un terrain d'expérimentation, a organisé une séance plénière sous forme de débat sur le sujet. Son objectif : voter une motion en faveur d'une expérimentation du revenu de base.

La mission a été plutôt remplie pour la majorité socialiste, puisque la motion en question a bel et bien été adoptée (non sans quelques voix dissonantes, dont celles de deux élus de l'Union de la Droite et du Centre). Cela dit, on a bien senti que les perspectives électorales proches était un parfait argument pour l'opposition, et on ne peut pas vraiment affirmer avoir senti une avancée notable après la réunion de l'hémicycle. Pour Jean-Luc Gleyze, il s'agissait avant tout de questionnements et d'une manière d'ouvrir le sujet aux élus du département, alors même qu'un avis citoyen ayant mobilisé 120 personnes de la société civile avait déjà été rendu en février (proposant un scénario médiant de 1000 euros minimum, dont 800 euros de l'État et 200 en monnaie locale). "Nos discussions ne visent pas simplement à déterminer si nous adhérons complètement et aveuglément à la mesure, elle devra surtout nous amener à déterminer si oui ou non nous voulons faire de la Gironde un Département pilote, une collectivité avec un temps d'avance pour se porter candidate à une expérimentation auprès du gouvernement". 

Un simulateur qui simule 

Le 15 février dernier, les services internes ont même officialisé l'ouverture à tous d'un simulateur de revenus universels (limité et ne prenant pas en compte l'impôt sur le revenu car simplifié, alors qu'un second serait déjà en route grâce au partenariat établi avec la Fondation Jean Jaurès). 28 000 connexions et 3000 propositions enregistrées plus tard, les résultats sont plutôt timides. "Les gens ont, d'une manière générale, proposé un revenu moyen de 860 euros avec une pondération pour les mineurs à hauteur de 30%. 56% sont pour une hausse de la fiscalité (impôts sur le revenu et taxe sur le patrimoine) pour le financement et une grande majorité n'a pas joué sur la TVA", a affirmé l'élu PS Mathieu Rouveyre. Pour la majorité, les discours, qui devaient davantage ressembler à des introductions qu'à des tribunes, ont eu l'air d'être de brûlants plaidoyers pour l'expérimentation, à la recherche de plus de "justice sociale", même si le dispositif ne devait pas, selon Martine Jardiné, être perçu comme un "solde de tout compte sans être accompagné d'une batterie fiscale importante". 

Reste que tous sont d'accord sur des arguments déjà avancés de nombreuses fois (plus d'un million de "pauvres en France", un revenu "qui ne doit pas gommer les problématiques individuelles", "un assistanat qui abaisse") et que le président du Conseil départemental, lui, serait plutôt "favorable à un revenu universel et inconditionnel impliquant une réforme fiscale et une redistribution". Seul sorti du lot, l'élu Jean-Marie Darmian, lui, a préféré chiffrer quelques scénarios concrets. Si vous avez suivi les débats sur la question, vous savez que pour l'instant, quatre scénarios d'expérimentation se dégagent : la fusion du RSA et des APL, la fusion de dix minimas sociaux, un revenu de base à 750 euros et un autre à 1000 euros. "Quel que soit le résultat de l'expérimentation de la Gironde, il va au moins avoir un avantage, c'est de mettre l'État face à ses responsabilités par rapport au financement d'une donne sociale qui se rapproche beaucoup de celle que nous avons appliquée jusqu'à présent", a notamment affirmé l'élu PS.

Un calcul de base

"La loi garantit que toute expérimentation accordée doit aller à la neutralité financière pour celui qui expérimente. Son coût se traduira forcément par une convention et la création d'un fonds spécifique. Concernant la première proposition, on peut faire un calcul simple. Partons d'un revenu accordé à 2000 personnes (dont 1000 au RSA et 1000 n'en dépendant pas) en Gironde sur un an avec deux allocations de base : une à 600 euros et l'autre à 800 euros. Le coût total sur un an, en partant de ses critères serait de 14,4 millions d'euros. Sauf que la récupération sur le RSA serait de 5,7 millions d'euros et sur les APL de 2,3 millions d'euros. Autrement dit, on arrive à une dépense mensuelle par personne recevant le revenu universel de 266 euros par mois en moyenne dans la première hypothèse et de 458 euros dans la seconde. Ça n'est déjà plus du tout en adéquation avec les chiffres que l'on entend dans les débats tels qu'ils sont présentés", a démontré Jean-Marie Darmian en se basant sur des calculs personnels.

En dehors de cette intervention, pas besoin d'être averti pour se rendre compte qu'on restait sur le terrain de l'expectattive. L'Union de la Droite et du Centre s'est opposée, EELV s'est rallié, le Front National est parti dans les tours sur l'utilité d'une telle motion (avant de partir tout court) mais la motion en elle même n'a évidemment pas fait office de protocole d'expérimentation. Ce dernier devra forcément être discuté avec l'État. Et il est évident qu'à l'exception du scénario dans lequel Benoît Hamon se retrouverait dans le fauteuil présidentiel en mai prochain, l'expérimentation Girondine ne dépendra de rien d'autre. Le 9 mars dernier, il présentait les modalités d'un revenu universel dans "l'Émission politique", mais toutes les zones d'ombres sont encore loin d'être levées sur le sujet. 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
17276
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Nathaniel | 28/03/2017

Si j'ai bien compris, ce projet ne sera envisageable que si M. Hamon est élu ?
Autant l'enterrer tout de suite. Sans expérience divinatoire aucune, s'il n'est pas sage de pronostiquer avec certitude qui sera élu, il est tout de même aisé de prévoir le trio de tête du 1er tour. Et Hamon n'y est pas.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !
Un nouveau PDALHPD pour le Lot-et-Garonne Politique | 16/08/2017

En Lot-et-Garonne, mise en place d’un nouveau Plan Départemental d'Actions pour le Logement et l'Hébergement des Personnes Défavorisées

Joël Aubert aux côtés d'Alain Claeys, maire de Poitiers et président de l'intercommunalité de Grand Poitiers Politique | 08/07/2017

Interview: Alain Claeys (maire de Poitiers) : "Grand Poitiers a intérêt à renforcer son attractivité"

TGV Politique | 07/07/2017

LGV: La majorité départementale des Landes monte au créneau

Jacqueline Dubois, députée du Sarladais Politique | 05/07/2017

Jacqueline Dubois, première députée du Sarladais

Jean-Pierre Cubertafon, député modem du Nontronnais Politique | 28/06/2017

Jean Pierre Cubertafon le nouveau député du Périgord Vert

La Nouvelle-Aquitaine valide les comptes de son année 1 Politique | 27/06/2017

La Nouvelle-Aquitaine valide les comptes de son année 1

Michel Delpon, député du Bergeracois Politique | 22/06/2017

Michel Delpon, le nouveau député du Bergeracois

tuffnell vignette Politique | 19/06/2017

Charente-Maritime : les Marcheurs emportent trois sièges sur cinq

La vague passe, deux îlots résistent Politique | 19/06/2017

Pyrénées-Atlantiques : la vague Macron passe, deux îlots résistent

Alain David Politique | 19/06/2017

Gironde: Alain David seul élu PS, un "Insoumis" et dix "En Marche"

Philippe Chassaing, député élu en Vallée de l'Isle Politique | 19/06/2017

En Dordogne, la majorité présidentielle réalise la passe de quatre

Landes Politique | 19/06/2017

Landes : Darrieussecq et Causse (En Marche) élus, Vallaud sauve la circonscription d'Emmanuelli pour le PS

Trois députés LREM pour le Lot-et-Garonne Politique | 18/06/2017

Michel Lauzzana, Alexandre Freschi et Olivier Damaisin : les trois nouveaux députés de Lot-et-Garonne

Législatives 2017 Politique | 15/06/2017

Législatives : ces deux "macronistes" qui s'affrontent dans la neuvième circonscription

Steiner Politique | 15/06/2017

Landes : derniers jours de suspense dans le fief d'Emmanuelli