Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/09/20 : L'incendie du 17 septembre en Nord Gironde avait causé l'interruption du trafic sur la LGV Sud Europe Atlantique. Après vérification du bon fonctionnement des installations par Lisea, le trafic a repris très progressivement depuis 16 heures.

17/09/20 : Plusieurs centaines de personnes ont défilé ce jeudi à la mi-journée à Bordeaux comme un peu partout en France à l'appel de plusieurs syndicats (CGT, FSU, Solidaires) pour dénoncer le plan de relance gouvernemental et les plans sociaux.

17/09/20 : Dans le 47, la fibre optique arrive dans le Pays de Duras. 1ers foyers lot-et-garonnais raccordables début septembre grâce à l’action d’Orange passé avec le Conseil départemental.

17/09/20 : Touchés par la crise liée au Covid, les producteurs de Foie gras ouvrent leurs portes lors des journées du patrimoine (19-20/09). En Lot-et-Garonne, 2 élevages accueillent le public : La Ferme de Souleilles à Frespech et la Ferme de Ramon à Lagarrigue.

16/09/20 : Trois statues de la flèche de Notre-Dame⁩ sont de retour à Paris depuis mardi, plus précisément à la cité de l'architecture. Elles avaient été déplacées dans le cadre de travaux trois jours avant l’incendie pour être restaurées en Dordogne.

13/09/20 : A Beynac, plusieurs centaines de personnes, des dizaines d’élus dont le député des Pyrénées Atlantique, Jean Lassalle sont présents ce dimanche matin à la manifestation en soutien au projet de contournement, qui a été invalidé par la justice.

11/09/20 : Les fortes chaleurs annoncées ces prochains jours (de 31° samedi à 36° lundi et mardi)conjuguées à la sécheresse des sols, ont conduit la préfète de la Gironde à élever la vigilance risque feux de forêt au niveau orange du 12 au 15 septembre inclus.

10/09/20 : Reporté du 31 août au 7 septembre en raison de la COVID-19, le concours de Bordeaux dévoile son palmarès. 990 médailles ont été attribuées sur les 3 427 vins candidats soit 28,8% : 327 médailles d'or, 420 médailles d'argent et 243 médailles de bronze.+ d'info

10/09/20 : Le Mouvement Européen France - Gironde a tenu son Assemblée Générale début septembre. François Adoue, directeur de l'Observatoire International des Métiers Internet a été élu président de l'association et succède ainsi à Jean-Michel Arrivé.

10/09/20 : Pour le centenaire d'aquitanis, arc en rêve propose de visiter l'architecture contemporaine à l'occasion des Journées Européennes du Patrimoine. Les visites se dérouleront au Grand Parc le 19 septembre à partir de 11h puis à la Benauge le 20 septembre.

10/09/20 : "Adolescentes", le long métrage documentaire de Sébastien Lifshitz, sorti hier, a reçu 100 000€ d'aides de la Région (écriture et production). Ce film, dont le tournage s'est étalé sur 5 ans, suit l'adolescence de 2 collégiennes puis lycéennes brivistes

09/09/20 : Suite aux résultats positifs au test Covid de l’un de ses agents à la crèche municipale du quai Chaho, 3 nouveaux cas d'agents du même établissement ont contraint la Ville de Bayonne à une fermeture de celle-ci pour au moins 8 jours jusqu'au 9 septembre.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/09/20 | Covid 19 : 14 cas à la mairie de Périgueux

    Lire

    Suite à la déclaration de plusieurs cas de Covid au sein des personnels municipaux, la ville de Périgueux a organisé une journée de dépistage. Il en résulte six cas positifs sur les 105 tests pratiqués, qui s'ajoutent aux huit cas détectés précédemment. Les 14 agents testés positivement sont en arrêt de travail pour une durée de sept jours et le recensement des cas contacts est en cours. Aucun agent concerné n'occupe de fonction en contact direct et quotidien avec le public.

  • 19/09/20 | Le Grand marché Bio du Bourgailh se tiendra dimanche

    Lire

    L’association Écosite du Bourgailh valorise l’agriculture biologique lors d’un grand marché bio festif au coeur de la Forêt du Bourgailh. Une vingtaine de producteurs biologiques proposeront ce 20 septembre une offre de produits variés (fruits et légumes, viandes, épicerie, vins et bières...). Certains produits pourront être dégustés sur place lors d’un repas en plein air. Cette 4ème édition se tiendra dans le respect du protocole sanitaire lié au Covid 19 : port du masque obligatoire pour les plus de 11 ans, restauration sur place assise, respect de la distanciation physique.

  • 18/09/20 | Des CRS à demeure à Bordeaux

    Lire

    À partir du 29 septembre, une demi-compagnie de CRS viendra s'installer à demeure à Bordeaux (une trentaine de policiers). Cette décision ministérielle fait suite à la demande de la préfète de la région Nouvelle-Aquitaine et de la Gironde, Fabienne Buccio, auprès du ministère de l'Intérieur pour faire face à une montée des agressions et des violences à Bordeaux. La même demande avait aussi été faite par la sénatrice Nathalie Delattre (Mouvement Radical) et le maire de Bordeaux, Pierre Hurmic. Les lieux de déploiement précis de la demi-compagnie de CRS ne sont pas encore connus.

  • 18/09/20 | Pascal Protano, élu président du syndicat des déchets de la Dordogne

    Lire

    Le syndicat mixte des déchets de la Dordogne (SMD3) a élu mardi 15 septembre son nouveau président. Il s'agit de Pascal Protano, maire de Coursac et deuxième vice président de l'agglomération périgourdine. Il est en charge de la gestion des déchets depuis sept ans et devra notamment gérer la mise en route des poubelles incitatives sur l'ensemble du département. Francis Colbac, demeure premier vice-président du SMD3. Pascal Protano a obtenu avec 46 voix sur 65 votants.

  • 18/09/20 | Charente-Maritime : l'apprentissage à la cote!

    Lire

    Après une hausse l'an dernier, les CFA du 17 confirment leur attractivité avec une nouvelle hausse de 6% des inscriptions en cette rentrée. Les aides de l’Etat pour l’embauche d’un apprenti ont contribué à cette dynamique. 1 958 apprentis font actuellement leur rentrée au CFA sur Lagord et Saint-Germain-de-Lusignan. Il reste des places. La Chambre des Métiers et le CFA organisent un Job Dating Alternance mercredi 16 septembre de 14h à 17h. Plus de 600 offres en apprentissage sont à pourvoir.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Robert Ménard bousculé à Saint André de Cubzac

06/05/2018 | Une bousculade qui ne peut faire oublier les idées véhiculées par le maire de Béziers

Robert Ménard, maire de Béziers, a été chahuté avant de rejoindre la salle où se déroulait un débat sur la recomposition politique.

Robert Ménard, maire de Béziers, a reçu un accueil plutôt musclé lors de sa visite à Saint-André-de-Cubzac ce samedi 5 mai. Il était convié à participer à un débat sur la recomposition de la droite, une rencontre initiée par des élus de l’association « Demain Saint-André » partageant la même sensibilité politique. Finalement, une mobilisation d’une cinquantaine de personnes issues principalement de la gauche girondine ont préparé un comité d’accueil qui a engendré une bousculade autour du maire de Béziers.

13h45, devant la salle Dantagnan à Saint-André-de-Cubzac. Robert Ménard, maire de Béziers arrive. Il a été convié par l’association « Demain Saint-André » à s’exprimer lors d’un débat autour de la question « de la recomposition politique, sur son expérience de la gestion d’une ville moyenne et sur les préoccupations de nos concitoyens », ce samedi 5 mai. Un comité d’accueil l’attend. Parmi eux, des sympathisants de la France Insoumise, le socialiste Louis Cavaleiro (secrétaire de la section PS de l’estuaire). Sur les grilles quelques pancartes et banderoles (« Pas de fachos dans nos quartiers ») dénoncent la venue du maire polémique. Ils sont là depuis 13 heures, tapant contre des casseroles et soufflant dans des cornes-brumes. Les premiers participants à ce débat arrivent sous les huées mais les anti-Ménard les laissent passer. Mais lorsque le maire de Béziers arrive enfin la situation dégénère. Ça se bouscule dans les deux rangs. Des mots sont échangés. Robert Ménard chute à terre.

Sa réaction est sans appel. A son arrivée dans la salle, il contacte la préfecture de la Gironde. « C’est inadmissible, dit-il après avoir demandé le numéro de la préfecture. Je suis sidéré par cet accueil. Les tensions ont été alimentées par les partis locaux. A leur place j’aurais honte. Je suis un élu de la république. On doit me protéger. Où était l’Etat ? » 

Robert Ménard entouré par Jean-Jacques Edard, le maire de Cavignac (à g.) et Georges Belmonte (à d.) ainsi que Martine Hostier (Debout la France)

Le débat autour de la recomposition politique a finalement pris du retard. Une soixantaine de personnes se sont inscrites à ce débat. Élus ex-Les Républicains (certains ont été exclus du parti), Debout La France, Front National et sympathisants sont présents. Le propos s’est surtout recentré autour du comité d’accueil houleux

Assis aux côtés de Jean-Jacques Edard, maire de Cavignac et à l’initiative de la création d’un mouvement pour la France - la France unie qui rassemble élus de droite et d’extrême droite en nord gironde, de Martine Hostier (Debout La France), Robert Ménard a fait le show. Il a cité sa ville comme exemple et a reconnu l’initiative de ralliement des droites. « Ici les gens se battent pour l’union de la droite. Ils m’invitent, je viens pour débattre, parler de mon expérience personnelle à Béziers. Si la droite veut gagner aux prochaines élections il faut qu’elle s’unisse. Tout le monde est d’accord sur ce point. C’est une bonne idée de commencer cette union par la base dans des communes comme celles-ci", déclare-t-il, se défendant de ne pas être encarté au FN. « Je ne tiens pas de propos extrémiste. Je suis tout sauf extrémiste. » Georges Belmonte de Demain Saint-André, à l’initiative de l’invitation de Robert Ménard semblait satisfait et a eu quelques réponses à ses interrogations. « On voulait échanger des idées pour se préparer au mieux pour les prochaines élections ».

A la fin de la réunion, Robert Ménard a déposé plainte auprès d’officiers de la gendarmerie. Ces derniers étaient intervenus pour calmer les hostilités. Il a assuré que cet événement ne restera pas sans suite.
"Se taire c'est laisser faire"

A midi, devant l'hôtel de ville de Saint-André-de-Cubzac, plus de 120 personnes se sont réunis pour lutter contre l'extrême droite.

A midi, l’appel du Parti Socialiste à toutes les forces luttant contre l’extrême droite a été entendu. Plus de 120 personnes se sont réunies. Elus socialistes, de La République En Marche, du Parti Communiste, GénérationsS, tous étaient là unis aussi contre la venue de Robert Ménard à Saint-André-de-Cubzac. Un rassemblement qui se voulait républicain, citoyen et pacifiste. Aziz Skalli, référent LREM 33 a remercié toutes les personnes présentes à cette mobilisation. « Quelle que soit notre étiquette politique. Car se taire c’est laisser faire. C’est indéniable, il y a un repli identitaire, des stigmatisations. Il faut être solidaire et partager les valeurs de la République. » Sébastien Laborde, secrétaire départemental du PCF partage le même avis: « c’est naturel que le PC ait répondu présent. Une partie de la droite tisse des liens depuis plusieurs semaines avec l’extrême droite. Nous ne voulons pas de ce projet dans notre circonscription. Et on le montre. » Quant à Louis Cavaleiro, il était indigné par la venue de Robert Ménard: « On ne peut pas laisser Ménard cracher son venin. Imaginez Saint-André, le Blayais, aux mains de ces gens-là. On ne peut pas tolérer. Merci de lutter pour la liberté, l’égalité et la fraternité. Il faut s’indigner, s’opposer… dire non au FN. Mais attention à trop diviiser,  on n’avancera pas, à nous de travailler ensemble sur le ce territoire merveilleux. » Nicolas Tellier, secrétaire de la section Nord Gironde du Parti socialiste a animé le rassemblement bon enfant ; distribuant la parole et rappelant pourquoi ils étaient tous là. Et a fait une proposition. « il y aura une réunion ouverte à tous au centre culturel de Pugnac le 1er juin prochain. L’objectif est de créer un mouvement ensemble et d’aboutir peut-être sur une charte commune face au gouffre qui  est devant nous. »

Aucune personnalité politique Les Républicains n’était présente ce samedi à Saint-André-de-Cubzac. Toutefois le parti a publié un communiqué vendredi. Affirmant que « les membres du Comité des Républicains de la 11ème circonscription, militants, élus, sont totalement opposés à tout rapprochement avec le Front National et ses représentants locaux. Le ralliement de certains ex-membres des Républicains, tout comme la venue prochaine du Maire de Béziers à Saint-André-de-Cubzac, relèvent d’initiatives isolées et individuelles. Elles n’engagent en rien la parole des Républicains dont ce n’est en aucune manière la ligne politique départementale où nationale ».

Saint-André-de-Cubzac a donc fait la une de l’actualité… des débordements redoutés par le rassemblement pacifique. Qui pensait, en le craignant, qu’on ne retiendrait que la bousculade de Robert Ménard et non les questions idéologiques soulevées derrière cet épisode.

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
7718
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !