aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Roland Cayrol : "La popularité de François Hollande ne remontera pas tant que le chômage ne baissera pas"

22/05/2013 | Roland Cayrol, président des amis d'Aqui a livré son analyse sur la situation politique française

Le politologue, Roland Cayrol et Joël Aubert, directeur d'Aqui

Mardi 21 mai, les amis d’Aqui se sont réunis au Rocher de Palmer à Cenon autour d’une conférence de Roland Cayrol, politologue français renommé et président d'honneur de notre association. Il a livré à nos lecteurs son analyse de l’effondrement de la cote de popularité de François Hollande et s'est même projeté sur les prochaines élections municipales. Une analyse, qui remet les choses en perspective, loin du « Hollande bashing ». Dépassant la « simple » critique, Roland Cayrol donne également les clés pour redonner de l’espoir à nos concitoyens dans le politique et l’avenir. Interview exclusive.

@Aqui! Est-ce exceptionnel de voir un président français avec une si faible cote de popularité (25% d'opinions favorables) sous la Vème République ?

Roland Cayrol : Non, mais aussi tôt, un après à son élection, effectivement, c'est du jamais vu. Gouverner a changé de nature, en raison notamment du diktat de l'immédiateté dans les médias. On ne parle plus que de ce qui se passe le jour même. La veille, c'est déjà trop tard, désormais. Je pense qu'à moyen terme les politiques et les citoyens devraient revenir à une notion du temps plus raisonnable.

@! : Comment expliquez-vous la chute de sa popularité ?
R.C :
On reproche à François Hollande de ne pas tenir ses promesses. Ce n'est pas exact. La plupart sont respectées. En vérité, il y a un an, Hollande n’a pas fait beaucoup de promesses, mais son slogan les valait toutes : "le changement, c’est maintenant". C'est cet espoir, non écrit, qui a été déçu. Il y a une promesse qui structure toutes les attentes du public : l’emploi. Le même reproche avait été fait à François Mitterrand. Derrière ces critiques, il y a une mise en doute de la latitude d’action du pouvoir politique, qui, il est vrai, n’a pas beaucoup de marges de manœuvre. Le président ne peut pas espérer remonter dans les sondages, tant que le niveau de chômage augmente. Il va être très compliqué ensuite d’aller à la reconquête de l’électorat. François Hollande entre dans une vraie difficulté de gestion de l’opinion.

@! : Comment jugez-vous l'attitude de l'opposition républicaine qui est très critique quant à l'action de François Hollande ?

R.C : Elle n'est pas plus agressive que la gauche du temps de Nicolas Sarkozy. Ceci étant, je remarque qu'aujourd'hui, personne ne fait de propositions crédibles dans l'opposition. C'est pourquoi, l’UMP s’est jetée à bras perdus dans la bataille contre le mariage gay. Pour autant, un peu plus d'un électeur du Front de gauche sur deux ne souhaite pas que leur responsable exerce leur pouvoir. Même chose pour l’extrême droite. Ce qui m'inquiète, c'est que paradoxalement, l’effort médiatique pour que Marine Le Pen arrive au pouvoir est considérable. On nous parle sans cesse de banalisation du FN, de dédiabolisation. L'opinion est grise, ne croit plus dans le politique et est taraudée par la crise. Ce qui n'empêche pas les Français de penser qu’ils ne vivent pas si mal que ça dans leur pays ! C’est une tristesse collective. Le Hollande "bashing" n'arrange rien. Même des journaux comme Libération, Le Nouvel Obs et Le Monde s’y sont mis, alors qu'ils avaient appelé à voter pour lui. Mais, ce mouvement médiatique devrait s'essouffler et finir par lasser le public.

"L'électeur a besoin qu’on lui montre le film de ce qu’il faut comme transformation dans les 5 à 8 ans pour qu'il aille mieux"
@! Que devrait faire le politique pour sortir de cette crise de confiance ?

R.C : Les présidents ne mettent pas des mots sur ce qu’ils font. C'est une erreur. François Mitterrand avait commis la même lors du tournant de la rigueur en 1982-1983. Il est compliqué de se laisser convaincre que c’est un tournant, sans tournant... C’est un danger pour François Hollande dans sa communication avec ses électeurs, surtout qu'il passe déjà pour l’homme de la synthèse permanente. Nous sommes entrés dans une phase de doute, où l'électeur se dit : a priori, ça ne marche pas. L'électeur a besoin qu’on lui montre le film de ce qu’il faut comme transformation dans les 5 à 8 ans pour qu'il aille mieux. Il faut mettre les citoyens dans le coup. François Hollande doit dire à ses électeurs : "acceptez ce changement libéral, nous ne casserons pas le modèle social et préserverons au maximum les entreprises françaises dans la concertation". Mais, arrêtons de faire croire à la réindustrialisation de l'économie française.

@! Dans ce contexte, quelle sera la tendance à votre avis lors des prochaines élections municipales ?
R.C : Il y aura une victoire de la droite, plus claire qu’elle ne l’espère, aux municipales. Il y a aujourd'hui une désaffection d’une grande partie de l’électorat de gauche qui risque de n epas aller voter. Ce sera une bouffée d’oxygène pour la droite. Et, c’est à ce moment là que se posera la question de son programme et de son leadership.

Nicolas César
Par Nicolas César

Crédit Photo : NC

Partager sur Facebook
Vu par vous
333
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !