Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/11/18 : Edgar Feuchtwanger fut le voisin d'Hitler de 1929 à 1939. Âgé de 94 ans, il vient témoigner le 23 nov à Pessac à l’occasion de la projection du documentaire « Hitler, mon voisin, 1929-1939, souvenir d’un enfant juif ».

21/11/18 : Colloque de l’Observatoire National de la Précarité Energétique le 23 nov. à l'Hôtel du Département à Bordeaux. Ce colloque national présentera les chiffres de la précarité énergétique en France et les dispositifs de prévention et d’accompagnement.

21/11/18 : L'ancien international tricolore de football, Djibril Cissé, sera présent lors de l'inauguration des Foulées littéraires samedi 24 novembre à Lormont.

21/11/18 : Rassemblement à l'initiative de la Coordination Rurale 47, vendredi à 8h30 devant le tribunal d'Agen, en soutien à l'agriculteur victime d'une attaque au couteau en juin 2017 et dont son procès se tient le 23 novembre.

20/11/18 : La Rochelle : nouveaux blocages ce matin devant le site pétrolier de La Pallice, où les forces de l'ordre sont intervenues pour dégager l'accès et la route. Un automobiliste ayant forcé le barrage de police a été interpellé.

20/11/18 : En Dordogne, le trafic était encore perturbé ce mardi par les gilets jaunes, notamment dans l'agglomération de Bergerac, avec de nombreux poids-lourds bloqués et stationnés le long des routes. De nombreux blocages et barrages filtrants sont attendus.

20/11/18 : Les installations de péage automatique ont été incendiées à Virsac en Gironde sur l'autoroute A 10 par des gilets jaunes dans la nuit de lundi à mardi.

20/11/18 : Grand Poitiers organise le mercredi 21 novembre à 18h au centre socio-culturel des Trois Cités une réunion publique d'échanges sur le Projet de territoire de Grand Poitiers.

19/11/18 : Charente-Maritime : grosse mobilisation des gilets jaunes encore aujourd'hui, avec des barrages filtrants renouvelés à La Rochelle, Royan et Saintes aux entrées et en sorties de villes.

19/11/18 : Le Château Smith Haut Lafitte a été sacré International Best Of Wine Tourism 2019 à Adélaïde (Australie). Sur 393 candidats au plan mondial, seuls 10 ont reçu ce trophée venant récompenser les propriétés les plus remarquables en matière d’œnotourisme

19/11/18 : Charente-Maritime : les communes de Marennes et de Hiers-Brouage, près de l'île d'Oléron, s'apprêtent à fusionner. Une charte commune a été adoptée par les élus lors du dernier conseil municipal du 15 novembre au soir.

19/11/18 : Une subvention de 50 000 euros a été votée en faveur de l’association « SOS Méditerranée » lors de la commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine qui s’est tenue le vendredi 16 novembre à Bordeaux.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/11/18 | Zéro déchet, zéro gaspi

    Lire

    Les 23 et 24 novembre, Bordeaux Métropole organise dans le cadre de la Semaine Européenne de Réduction des Déchets le « Festival ZZ ». Près d’une centaine de rendez-vous sont prévus lors de ces 2 jours comme des ateliers, des jeux, des concerts, des conférences... Près de 80 structures locales et artisans seront présentS pour sensibiliser le grand public et les élèves des écoles. Programmation complète

  • 20/11/18 | La Rochelle : de nouveaux blocages à La Pallice

    Lire

    La police et la gendarmerie sont intervenues ce matin à la demande du préfet pour assurer la fluidité de la circulation aux abords des dépôts pétroliers de La Pallice à La Rochelle, et pour libérer les accès à la rocade à Saintes, de nouveau bloquée. Selon un communiqué de la préfecture, "un automobiliste ayant forcé un barrage de police a été interpellé pour mise en danger de la vie d'autrui et violence sur agent de la force publique".

  • 20/11/18 | Gilets jaunes : quatrième jour en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Dans le Lot-et-Garonne, plusieurs gilets jaunes, accompagnés de transporteurs et d'agriculteurs, bloquaient ce matin le péage de Samazan (A62 sortie 5) et laissaient passer les voitures. Un barrage filtrant était mis en place à Marmande sur le rond-point d'un centre commercial en direction de Bordeaux. La Charente Maritime a subi des embouteillages (nationale 11 de Beaulieu au pont de l'île de Ré). A Pau, 150 camions de forains et des gilets jaunes ont prévu d'organiser une opération escargot sur l'A64. Barrage filtrant à Langon

  • 20/11/18 | Gilets jaunes : la Gironde toujours perturbée

    Lire

    Plusieurs postes automates du péage de Virsac ont été brûlés dans la nuit de lundi à mardi par les gilets jaunes. Au nord de Bordeaux, un blocage subsiste toujours sur la RN10 au niveau de Saint-André de Cubzac. Au sud, la police a levé le blocage de l'A63 (au niveau de Marcheprime dans le sens Bayonne-Bordeaux), mais les itinéraires bis étaient toujours saturés ce matin. Sur l'A62, un barrage filtrant bloque toujours les camions au niveau de Langon. A 10h, la sortie 35 de l'A10 était fermée dans les deux sens de circulation.

  • 20/11/18 | La carte jeune s'exporte

    Lire

    Douze communes de la métropole (Ambarès-et-Lagrave, Ambès, Artigues-près-Bordeaux, Bordeaux, Bouliac, Gradignan, Le Bouscat, Le Taillan-Médoc, Saint-Aubin-de-Médoc, Saint-Louis-de-Montferrand, Saint-Médard-en-Jalles et Talence) ont annoncé leur intention de proposer dans chacune de leurs communes la mise en place d'une carte jeune accessible à tous les résidents de moins de 26 ans, prévue pour mars 2019. A Bordeaux, le dispositif a été lancé il y a cinq ans et profite à plus de 25 000 jeunes, leur permettant de bénéficier de différentes réductions dans des lieux culturels.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Pyrénées - Atlantiques : Alain Rousset s’impose, mais l’orage FN gronde

06/12/2015 | Alain Rousset arrive en tête a au pied des Pyrénées. Ce qui n’empêche pas le Front National de tripler son score

Alain Rousset aux côtés du Béarnais Bernard Uthurry

Le socialiste Alain Rousset arrive en tête avec 32,79% des voix dans un département qui voit l’alliance du centre et de la droite s’affaiblir nettement par rapport à 2010. Les voix rassemblées par les écologistes fléchissent, elles aussi, tandis que le Front de gauche se retrouve hors course. Seul le FN tire clairement son épingle du jeu. Les 18,51% de voix qu’il obtient pour le premier tour lui permettent de tripler son score par rapport au scrutin précédent. Rien de moins.

Aucune élection ne ressemble à une autre. Bien qu’elles soient revenues au centre lors des Départementales, les Pyrénées-Atlantiques ont offert à Alain Rousset la place de favori qu’il espérait pour le premier tour, dans un climat national qui était pourtant celui de tous les dangers.

Même les Basques s’y sont misTraditionnellement ancré à gauche, le Béarn a joué ici son rôle. Y compris à Pau, ville conquise depuis peu par François Bayrou, le patron du Modem. Le candidat socialiste y devance de plus de six points sa concurrente LR en dépit du soutien que le nouveau maître des lieux a apporté à cette dernière. Un scénario similaire est observé à Oloron-Sainte-Marie, qui avait été reprise au PS (de très peu il est vrai)  par Hervé Lucbéreilh.

Une fois n’est pas coutume, même l’électorat basque, habituellement droitier, est venu apporter son eau au moulin  socialiste. La ville de Bayonne, dirigée par un maire UDI, a elle aussi hissé Alain Rousset sur la première marche du podium. Bien plus haut que ses challengers.

Appels du piedCertes, à Pau comme à Bayonne, la participation qui tourne autour de 43% n’a pas été mirobolante. Il n’empêche. Le résultat est là.

L’appel au rassemblement et au vote utile de gauche lancé ces jours derniers par Henri Emmanuelli lors de la dernière réunion publique organisée en Béarn a-t-il été entendu ? La chose est possible.Tout comme il ne fait aucun doute que, d’ici dimanche prochain, ce clou-là continuera à être enfoncé sur des terres sudistes où le communiste  palois Olivier Dartigolles, candidat du Front de Gauche (4,64%) est éliminé de la course.

"Le Front de gauche est attentif à ceux qui souffrent" explique déjà Alain Rousset. Tout en faisant du pied à des écologistes crédités de 5,83% des voix et qui ont pâti de leur dispersion. Issu de la Nouvelle Donne et associé à une candidate, Marie Bové, qui n’avait pas reçu l’onction des Verts, Joseph Boussion, le tenant de la démocratie participative, a en effet contribué à rogner le score de 10% obtenu cinq ans plus tôt par Europe Ecologie Les Verts.

Darcos et Lassalle sont loinA droite et au centre, le drapeau noir flotte-t-il   sur la marmite ?  Il y a cinq ans, l’UMP Xavier Darcos et le Modem Jean Lassalle avaient totalisé à eux deux plus de 37% des voix. Les 28,2% recueillis cette fois-ci par Virginie Calmels l’amènent loin du compte.

Virginie Calmels et Monique Sémavoine, maire Modem de Mazères-Lezons

Dès que les résultats du premier tour ont été connus, la candidate girondine – qui est secondée dans les Pyrénées-Atlantiques par Monique Semavoine,  maire Modem de Mazères-Lezons – a donc joué une sorte de va-tout. Si les électeurs qui ont déposé un bulletin FN dans l’urne persistent dans cette voie au second tour, cela reviendra à « élire des candidats socialistes en place depuis 18 ans » a-t-elle estimé. 

Quelques minutes plus tard, Alain Juppé, dont elle est l’adjointe à Bordeaux, a joué d’un autre registre en invitant les abstentionnistes de la grande région à revenir vers les urnes le 13 décembre. Sera-t-il entendu au moment où les Républicains ne donnent pas l’image d’un bloc sans fissures ? Affaire à suivre. D'autant plus que  la donne a fortement changé en cinq ans.

Le jackpot du FNComme beaucoup le pressentaient, le désabusement, la déception et la colère d’une partie de l’électorat ont en effet largement profité au FN dans un pays en proie au doute. Un sentiment de délaissement dont les fruits ont été récoltés, à gauche  comme à droite,  par les Lepénistes. Quasiment sans que ces derniers aient à faire campagne, se désole Virginie Calmels.

Le score est sans appel. Au pied des Pyrénées, les 6,05% obtenus par l’extrême droite en 2010 ont été multipliés par trois en 2015 pour atteindre le résultat historique de 18,51%. Une vague brutale qui a en particulier  submergé les zones rurales.

Les partis « classiques » perçoivent bien le danger. « Les gens doivent se sentir protégés. Il faut faire en sorte que le développement de notre pays profite à tous » a ainsi affirmé Alain Rousset, tout de suite après l’annonce des résultats. Ses oreilles résonnaient encore du coup de semonce.

Les résultats dans le département :

Inscrits : 499 959. Votants : 245 447 (49,09%). Exprimés : 233 043
Alain Rousset (Union de la gauche) 32,79 %
Virginie Calmels (Union de la droite et du centre) 28,27%
Jacques Colombier (FN) 18,51%
Françoise Coutant (Ecologie Les Verts) 5,83%
Olivier Dartigolles (Front de Gauche) 4,64%
Yvon Setze (Debout la France) 3,13%
Joseph Bouisson (divers gauche) 2,71%
Nicolas Pereira (Nouvelle Donne) 1,69%
Guillaume Perchet (Lutte Ouvrière) 1,46%
William Douet (UPR) 0,96%

Les résultats par commune :

http://elections.interieur.gouv.fr/regionales-2015/75/7564/7564.html

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Elections régionales - 2015Cet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
5104
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !