aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

21/07/17 : Le nouveau sous-préfet de Blaye Frédéric Doué prend ses fonctions le 24 juillet; il occupait depuis septembre 2015 le poste de directeur de cabinet du préfet des Côtes d'Armor.

21/07/17 : Le chanteur Manu Chao est attendu ce soir en Charente-Maritime sur la scène du festival des Fous Cavés (21 et 22 juillet), à Port d'Envaux. Le concert de ce soir est complet depuis plusieurs mois, mais il reste des places le 22. www.lesfouscaves.f

17/07/17 : Le nouveau préfet de Charente-Maritime prendra officiellement ses fonctions mercredi. Fabrice RIGOULET-ROZE succède à Eric Jalon, nommé à Matignon par Emmanuel Macron. Il était dernièrement préfet de région de la Martinique.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/07/17 | Travaux sur la rocade de Bordeaux les nuits du 24 au 25 et 25 au 26/7

    Lire

    La rocade extérieure (A630-N230) de Bordeaux sera fermée à la circulation entre l’échangeur 20 (Tartifume) et l’échangeur 24 (Le Canon), les nuits du 24 au 25 juillet de 21h00 à 6h00 et du 25 au 26 de 21h00 à 6h00. Durant ces fermetures, une déviation par la rocade intérieure sera mise en place, le pont Mitterrand (sens extérieur) étant inclus dans la section fermée à la circulation, les usagers en transit dans le sens Sud-Nord (en provenance notamment de l'A63 et de l'A62) devront emprunter la rocade intérieure et le pont d’Aquitaine.

  • 19/07/17 | Le festival Emmaüs de Pau-Lescar résiste à l'individualisme

    Lire

    "Jours de résistance". Tel est le nouveau nom que s'est donné le festival organisé le samedi 22 et le dimanche 23 juillet par la communauté Emmaüs de Pau-Lescar. Résistance "à l'inertie et à l'individualisme pour essaimer et découvrir ensemble les clés pour construire demain". Ces journées "festives et militantes" qui commémoreront les 50 ans de la mort de Che Guevara seront marquées par une série de conférences ainsi que par des concerts. Kenny Arkana, la rappeuse Casey, HK et les Saltimbanks sont notamment à l'affiche avec Fakear, Taiwan MC, Dee Nasty. Rens. www.emmaus-lescar-pau.com

  • 18/07/17 | Henri Bies-Péré, nouveau président de AFDI

    Lire

    Le béarnais Henri Pies-Péré est le nouveau président de l'association de solidarité Agriculteurs Français et Développement International (AFDI). Installé à Montaner, dans les Pyrénées-Atlantiques où il produit du lait et du maïs grain, Henri Bies-Péré est par ailleurs le deuxième vice-président de la FNSEA. Il a été le fondateur d'AFDI Aquitaine en 1995. L'association qu'il anime construit des partenariats entre les mondes agricoles français et ceux des pays en développement. Plus d'infos: http://www.afdi-opa.org

  • 17/07/17 | Une dernière belle Nuit (et journée) atypique le 22 juillet

    Lire

    Elles animent le Sud Gironde depuis le 4 juin dernier avec leur brin de poésie, de réflexion et d'exotisme. Les Nuits atypiques, qui nous emmènent encore en Mongolie depuis Cadillac et Verdelais cette semaine (19 et 20 juillet) ont vu grand pour leur final le samedi 22 juillet. Rendez-vous à Saint-Macaire pour de précieux moments au côté, notamment, du magicien des mots franco-rwandais, Gaël Faye, et de nombreux autres artistes. Une dernière belle journée en perspective pour les 26 ans de ce Festival résolument pas comme les autres.

  • 16/07/17 | Oléron: Le département ne renonce pas à un droit de passage

    Lire

    Le Tribunal administratif de Poitiers a annulé le 13 juillet les délibérations du Département 17 concernant le lancement d'une consultation des électeurs d'Oléron concernant l'implantation d'un péage à l'entrée de l'île. Dans un communiqué, le Département a annoncé qu'il ne ferait pas appel. Il présentera lors de la session d’hiver "un rapport portant sur le principe de l’instauration d’un droit départemental de passage et d’une redevance pour service rendu" par le pont.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Biarritz: Fillon à l'offensive sur la dernière ligne droite

14/11/2016 | Une affluence qui en a étonné plus d'un, a dopé le candidat aux primaires les Républicains, plus que jamais persuadé qu'il a un coup à jouer les 20 et 27 novembre

Primaires Fillon Biarritz

Une salle de conférence du Bellevue comble qui a nécessité l'installation en urgence d'un écran de télé et des dizaines de chaises dans le hall et des auditeurs agglutinés dans l'escalier ont estomaqué les militants devant un tel engouement pour cet ancien "collaborateur" largué par les sondages il y a quelques semaines encore. Interpellé dès son arrivée par les équipes télé dont BFMTV qui assurait le direct de cette réunion publique, il est resté imperturbable sur la progression spectaculaire des sondages qui le concernent, le regard dirigé vers la foule et la perspective des échéances à venir.

C'est le maire Modem de Biarritz, Michel Veunac, soutien d'Alain Juppé, qui l'a acccueilli place Bellevue au Café de Paris où le candidat des primaires passait la nuit avant de partir le lendemain à Ajaccio.  Avec Max Brisson, soutien également du maire de Bordeaux et, faussement isolé dans ce casting, Claude Olive, le maire d'Anglet, (notre photo: François Fillon avec Maïder Arosteguy, conseillère départementale et Claude Olive) indéfectible soutien sur la Côte basque de l'ancien Premier ministre. Les deux hommes ont eu le même mentor: Philippe Seguin, avocat d'un gaullisme social. Qui a scellé une véritable amitié entre eux. Ils seront accueillis par une foule de militants, à leur grande surprise, à l'entrée de la salle de congrès biarrotte. De quoi doper le candidat. qui comme un athlète à la vue de la dernière ligne droite a attaqué de front sans jamais une seule fois prononcer le nom de ses concurrents à cette primaire.

Primaires Fillon Biarritz

Outsider des Primaires.- "On a installé un deal avec les médias. Je me suis demandé si le président Hollande n'allait pas remettre son casque et prendre son scooter pour aller négocier avec ces médias qui serait son adversaire et puis voilà qu'aujourd'hui on s'interroge. Au début de la campagne, à la lecture des sondages, les journalistes me demandaient "comment allez vous faire pour remonter un tel handicap? Aujourd'hui, c'est ''vous vous attendiez à une telle remontée? " Moi je n'ai jamais douté et n'ai jamais tenu compte des fameux sondages. La réponse m'a été apportée par les personnes que j'ai rencontrées. Si vous ne voulez pas d'un retour en arrière ou d'une petite alternance, je serai au deuxième tour. Il faut en finir avec cette déprime française, ces syndicats qui bloquent tout. On ne peut rien faire.

Notre pays a besoin d'une véritable transformation sociale. Il ne faut pas de petite alternance après ce quinquennat d'échecs et de déliquescence à l'intérieur et en Europe où la place de la France décline.

"Les Français m'ont dit: il faut que l’État arrête de nous emmerder"

 

Fillon Primaires 2 Biarritz

Mon projet. — Pendant trois ans, j'ai pris mon bâton de pèlerin pour établir le projet que j'ai élaboré. Il a été écrit avec près de 7000 Français, j'y ai puisé le bon sens paysan, qu'il s'agisse dans la Sarthe ou en Soule et chacun en prend un petit morceau. Ils m'ont tous dit la même chose: il faut que l’État arrête de nous emmerder. On a besoin d'un peu d'oxygène, de travailler. Je me demande ce qu'il se passerait si on mettait les fonctionnaires à la place d’agriculteurs.

Chez les médecins, il y a beaucoup plus de personnes pour administrer la santé que pour soigner les malades. La France plie sous le poids de la bureaucratie.  Je ne critique pas les fonctionnaires mais le système.  Il faut arrêter les 35 heures comme je veux réduire un Code du travail de 3500 pages à 300. Il faut changer les choses de manière radicale. Qu'il existe un statut du travailleur indépendant. Je suis un patriote, un souverainiste et je veux que des patriotes fassent fonctionner l'économie française.

Comme je veux une école primaire ou 75% du temps soit consacré à la lecture au calcul et l'écriture et où l'on apprend la discipline. Symbole de cette école de tout le monde une tenue unique des jeunes Français. Enfin une société qui fonctionne sans la famille est une société qui fonctionne mal.  En détruisant celle-ci, on détruit l'individu. Je veux renforcer la famille. Rétablir les allocations à tout le monde et que le statut de mère de famille soit reconnu.

Un gouvernement resserré. — Si je suis élu, je constituerai un gouvernement basé sur la compétence de chacun dans son domaine et pas forcément en passant par le prisme de l'ENA. Il ne s'agira de 15 ministres et pas de secrétaire d'Etat.. Ce ne sera pas la main du prince qui se sera déposé sur son épaule. Je veux aller chercher des poids lourds de la République qui n'étaient pas au départ des politiques mais venaient de la société civile. Malraux, Pompidou, Galley, Monory. Je peux même vous en citer deux à gauche: Maître Badinter et Claude Allègre. Vous savez, pendant  20 ans, j'ai été spécialiste des affaires militaires au sein de mon parti et j'ai été nommé ministre des Affaires sociales! Pour moi, le Parlement travaillera sans discontinuer. À son sujet, quand le Premier ministre a utilisé le 49,3 je n'ai rien dit. Je n'écarte pas de l'utiliser. Enfin, au niveau social, je ferai un référendum sur le principe d'égalité de tous pour les régimes sociaux.

 "Le départ des Britanniques? le symptome d'une maladie grave"

La politique étrangère .- Je pense que maintenant que Trump est élu, les élites de Saint Germain des Près vont trouver Poutine plus sympa que le nouveau président. Sur le sujet, je pense qu'il faut absolument garder des liens avec la Russie. Sinon les liens entre les USA et la Russie vont nous passer au-dessus de la tête

L'Europe.- Il faut reprendre la marche de la construction européenne. On a besoin de la défense de la civilisation européenne. Le problème majeur est qu'elle n'a plus de patron. Il en a eu comme De Gaulle-Adenauer, Pompidou-Willy Brandt, Giscard-Schmitt, Mitterrand-Khol.  Mais elle est aujourd'hui en panne et la France à terre. Elle a tellement menti à ses partenaires. Contrairement à ce que l'on pense, l'Allemagne ne dirige pas l'Europe et elle n’en a pas le goût. Devant ce désordre, les Britanniques sont partis. On s'en portera mieux disent certains. C'est une erreur et le symptôme d'une maladie grave. On est 27 sans les Anglais, mais le résultat sera médiocre car ce sera toujours le règne du compromis. Il faudra un référendum sur le sujet. Il faut se concentrer pour l'instant sur la zone euro, créer un véritable gouvernement et fixer un calendrier fiscal pour les citoyens de la zone euro en cinq ans et dix ans pour l'harmoniser. Il est indispensable que les Européens soient soumis au même régime fiscal.

L'intégrisme islamique. — Je propose que l'on retire la nationalité française à toute personne qui est allée combattre en Syrie. Il n'a pas à revenir en France. Il y a un problème à régler: la place de l'Islam dans la République. Je ne veux plus entendre  parler de communautarisme. Il y a en France un problème de la montée de l'intégrisme dans la religion musulmane et c'est un problème qui ne concerne que les Musulmans. La France n'a pas connu d'attentats commis au nom des religions catholiques, juives ou bouddhistes.

 

 

 

 

 

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
5240
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !