Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/10/18 : Un salon gratuit sur la maladie de Crohn, la rectocolite hémorragique, la Polyarthrite et les rhumatismes inflammatoires chroniques est organisé samedi 20 octobre, à la maison des associations de Mérignac.Au menu: conférences, stands d'info, ateliers+ d'info

19/10/18 : Le Festival Garorock et Olympia production, filiale de Vivendi, ont annoncé ce 18 octobre la conclusion d'un accord d'acquisition du premier par le second. La finalisation de cette acquisition devrait intervenir d’ici la fin de l’année.

18/10/18 : En 2018, le Festival Musicalarue organisé à Luxey (40) a accueilli 49 110 personnes. Combien seront-elles pour l'édition des 30 ans ? Les dates viennent d'être dévoilées : le rendez-vous est donné les 15, 16 et 17 août 2019 !

16/10/18 : Des opposants au projet du contournement de Beynac ont bloqué ce mardi à Vézac, les véhicules qui participaient à une visite de presse du chantier organisée par le Département. Sur décision de la préfecture, les gendarmes ont délogé les manifestants.

16/10/18 : Christelle Dubos, secrétaire de la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale et députée girondine, a été nommée ce mardi secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn.

16/10/18 : Remaniement - Christophe Castaner : ministre de l'Intérieur ; Marc Fesneau (MoDem) : secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement ; Franck Riester (Ex-LR) : ministre de la Culture ; Didier Guillaume (ex-PS) : ministre de l'Agriculture

16/10/18 : Remaniement suite - Jacqueline Gourault (MoDem) : ministre de la Cohésion des Territoires et des Collectivités Locales ; Marlène Schiappa : secrétaire d'Etat à l'Egalité Femmes-Hommes et à la lutte contre les discrimination

16/10/18 : Le 17 octobre à 11h15, un coaching des demandeurs d'emploi est organisé à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers en vue de les accompagner avant le Forum emploi qui aura lieu le lendemain.

16/10/18 : Le Conseil municipal de Biarritz a voté par 20 voix pour, face à 15 contre, le projet de gestion du Palais proposé par le maire Michel Veunac à l'issue d'une réunion très tendue. Une conseillère municipale, Virginie Lannevère a démissionné

15/10/18 : A l'occasion de ses 25 ans, l’Université de La Rochelle propose une exposition sur l'histoire de l’établissement, « Histoire d’avenirs, chronique d’une université en mouvement », exposée du 16 octobre au 30 décembre au Cloître des Dames Blanches.

15/10/18 : Charente-Maritime : Pole emploi et le Département 17 organisent un forum des emplois saisonniers hivernaux, le 16 octobre DE 9h à 16h30 à la Maison de la Charente-Maritime, 85 boulevard de la République à La Rochelle. Entrée libre.

15/10/18 : Yves Foulon, maire d'Arcachon, a été élu ce week-end en tant que nouveau président du parti LR en Gironde. Il succède à Alain Juppé dans un scrutin dans lequel il était le seul candidat avec 100% des voix et 55,73% de participation.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/10/18 | Une proposition de loi pour le revenu de base

    Lire

    La conseil départemental de Gironde et 17 autres départements ont choisi le 17 octobre, journée mondiale du refus de la misère, pour déposer une proposition de loi d'expérimentation du revenu de base. Deux modèles ont été retenus : un premier scénario avec une fusion du RSA et de la Prime d'activité (550 euros minimum) et un deuxième où se rajoutent les APL (740 euros minimum). L'expérimentation durerait trois ans sur un échantillon de 60 000 personnes. Les groupes socialistes de l'Assemblée Nationale et du Sénat insèreront la proposition dans leur niche parlementaire les 17 janvier et 6 mars prochain.

  • 19/10/18 | Nouvelle visite pour COM&VISIT

    Lire

    Bienvenueencoulisses.com propose une 8ème visite dont la 1ère aura lieu le 20 octobre de 9h à 10h30. Au cours de cette balade d’1h30 redécouvrez le quartier Ginko, son histoire et son évolution afin de mieux comprendre le contexte de sa création, le parti-pris de l’aménageur, des architectes et paysagistes. Durant les vacances, plus de 10 visites sont organisées pour découvrir ou redécouvrir le patrimoine économique de Bordeaux et de mieux comprendre le développement du territoire. Réservations obligatoires

  • 19/10/18 | Un berger au parc des Coteaux

    Lire

    Si vous êtes berger (ou bergère), sachez que le Grand Projet de Ville Rive Droite cherche des candidats pour gérer un troupeau de 80 moutons et chèvres pour concourir à un vaste plan de gestion écologique du parc des Coteaux soixante hectares. Les potentiels candidats pour ce contrat de 24 mois ont jusqu'au 21 novembre pour se manifester. A noter qu'une visite du parc partira du Rocher de Palmer le 7 novembre prochain à 14 heures. Le ou la candidate présélectionné(e) fin novembre débutera sa mission en janvier 2019.

  • 19/10/18 | Rochefort : une application pour visiter le patrimoine local

    Lire

    A l'occasion des Journée nationales de l’Architecture (du 19 au 21 octobre), Rochefort lance une nouvelle application de visites (libres ou guidées) de la ville et de son Arsenal : Visite Patrimoine. Téléchargeable sur tous les smartphones, elle entraîne le visiteurs à travers 18 lieux emblématiques de la ville, présentés au moyen d’anecdotes, d’indications historiques et pratiques. Visite patrimoine est né d’une collaboration entre les musées de la région et l'université de La Rochelle.

  • 19/10/18 | Laurent Nuñez en visite à Hendaye ce vendredi

    Lire

    Laurent Nuñez, secrétaire d’État auprès du ministre de l'Intérieur, ancien sous préfet de Bayonne revient au pays et effectuera ce vendredi 19 octobre une visite à Hendaye qui débutera par une visite du Centre de rétention administrative (CRA) d'Hendaye, pour une présentation des missions de la police aux frontières. Elle se poursuivra par celle du Centre de coopération policière et douanière d'Hendaye, accompagnée d’une présentation de ses missions et activités. Elle se terminera au péage frontalier de Biriatou.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Biarritz: Fillon à l'offensive sur la dernière ligne droite

14/11/2016 | Une affluence qui en a étonné plus d'un, a dopé le candidat aux primaires les Républicains, plus que jamais persuadé qu'il a un coup à jouer les 20 et 27 novembre

Primaires Fillon Biarritz

Une salle de conférence du Bellevue comble qui a nécessité l'installation en urgence d'un écran de télé et des dizaines de chaises dans le hall et des auditeurs agglutinés dans l'escalier ont estomaqué les militants devant un tel engouement pour cet ancien "collaborateur" largué par les sondages il y a quelques semaines encore. Interpellé dès son arrivée par les équipes télé dont BFMTV qui assurait le direct de cette réunion publique, il est resté imperturbable sur la progression spectaculaire des sondages qui le concernent, le regard dirigé vers la foule et la perspective des échéances à venir.

C'est le maire Modem de Biarritz, Michel Veunac, soutien d'Alain Juppé, qui l'a acccueilli place Bellevue au Café de Paris où le candidat des primaires passait la nuit avant de partir le lendemain à Ajaccio.  Avec Max Brisson, soutien également du maire de Bordeaux et, faussement isolé dans ce casting, Claude Olive, le maire d'Anglet, (notre photo: François Fillon avec Maïder Arosteguy, conseillère départementale et Claude Olive) indéfectible soutien sur la Côte basque de l'ancien Premier ministre. Les deux hommes ont eu le même mentor: Philippe Seguin, avocat d'un gaullisme social. Qui a scellé une véritable amitié entre eux. Ils seront accueillis par une foule de militants, à leur grande surprise, à l'entrée de la salle de congrès biarrotte. De quoi doper le candidat. qui comme un athlète à la vue de la dernière ligne droite a attaqué de front sans jamais une seule fois prononcer le nom de ses concurrents à cette primaire.

Primaires Fillon Biarritz

Outsider des Primaires.- "On a installé un deal avec les médias. Je me suis demandé si le président Hollande n'allait pas remettre son casque et prendre son scooter pour aller négocier avec ces médias qui serait son adversaire et puis voilà qu'aujourd'hui on s'interroge. Au début de la campagne, à la lecture des sondages, les journalistes me demandaient "comment allez vous faire pour remonter un tel handicap? Aujourd'hui, c'est ''vous vous attendiez à une telle remontée? " Moi je n'ai jamais douté et n'ai jamais tenu compte des fameux sondages. La réponse m'a été apportée par les personnes que j'ai rencontrées. Si vous ne voulez pas d'un retour en arrière ou d'une petite alternance, je serai au deuxième tour. Il faut en finir avec cette déprime française, ces syndicats qui bloquent tout. On ne peut rien faire.

Notre pays a besoin d'une véritable transformation sociale. Il ne faut pas de petite alternance après ce quinquennat d'échecs et de déliquescence à l'intérieur et en Europe où la place de la France décline.

"Les Français m'ont dit: il faut que l’État arrête de nous emmerder"

 

Fillon Primaires 2 Biarritz

Mon projet. — Pendant trois ans, j'ai pris mon bâton de pèlerin pour établir le projet que j'ai élaboré. Il a été écrit avec près de 7000 Français, j'y ai puisé le bon sens paysan, qu'il s'agisse dans la Sarthe ou en Soule et chacun en prend un petit morceau. Ils m'ont tous dit la même chose: il faut que l’État arrête de nous emmerder. On a besoin d'un peu d'oxygène, de travailler. Je me demande ce qu'il se passerait si on mettait les fonctionnaires à la place d’agriculteurs.

Chez les médecins, il y a beaucoup plus de personnes pour administrer la santé que pour soigner les malades. La France plie sous le poids de la bureaucratie.  Je ne critique pas les fonctionnaires mais le système.  Il faut arrêter les 35 heures comme je veux réduire un Code du travail de 3500 pages à 300. Il faut changer les choses de manière radicale. Qu'il existe un statut du travailleur indépendant. Je suis un patriote, un souverainiste et je veux que des patriotes fassent fonctionner l'économie française.

Comme je veux une école primaire ou 75% du temps soit consacré à la lecture au calcul et l'écriture et où l'on apprend la discipline. Symbole de cette école de tout le monde une tenue unique des jeunes Français. Enfin une société qui fonctionne sans la famille est une société qui fonctionne mal.  En détruisant celle-ci, on détruit l'individu. Je veux renforcer la famille. Rétablir les allocations à tout le monde et que le statut de mère de famille soit reconnu.

Un gouvernement resserré. — Si je suis élu, je constituerai un gouvernement basé sur la compétence de chacun dans son domaine et pas forcément en passant par le prisme de l'ENA. Il ne s'agira de 15 ministres et pas de secrétaire d'Etat.. Ce ne sera pas la main du prince qui se sera déposé sur son épaule. Je veux aller chercher des poids lourds de la République qui n'étaient pas au départ des politiques mais venaient de la société civile. Malraux, Pompidou, Galley, Monory. Je peux même vous en citer deux à gauche: Maître Badinter et Claude Allègre. Vous savez, pendant  20 ans, j'ai été spécialiste des affaires militaires au sein de mon parti et j'ai été nommé ministre des Affaires sociales! Pour moi, le Parlement travaillera sans discontinuer. À son sujet, quand le Premier ministre a utilisé le 49,3 je n'ai rien dit. Je n'écarte pas de l'utiliser. Enfin, au niveau social, je ferai un référendum sur le principe d'égalité de tous pour les régimes sociaux.

 "Le départ des Britanniques? le symptome d'une maladie grave"

La politique étrangère .- Je pense que maintenant que Trump est élu, les élites de Saint Germain des Près vont trouver Poutine plus sympa que le nouveau président. Sur le sujet, je pense qu'il faut absolument garder des liens avec la Russie. Sinon les liens entre les USA et la Russie vont nous passer au-dessus de la tête

L'Europe.- Il faut reprendre la marche de la construction européenne. On a besoin de la défense de la civilisation européenne. Le problème majeur est qu'elle n'a plus de patron. Il en a eu comme De Gaulle-Adenauer, Pompidou-Willy Brandt, Giscard-Schmitt, Mitterrand-Khol.  Mais elle est aujourd'hui en panne et la France à terre. Elle a tellement menti à ses partenaires. Contrairement à ce que l'on pense, l'Allemagne ne dirige pas l'Europe et elle n’en a pas le goût. Devant ce désordre, les Britanniques sont partis. On s'en portera mieux disent certains. C'est une erreur et le symptôme d'une maladie grave. On est 27 sans les Anglais, mais le résultat sera médiocre car ce sera toujours le règne du compromis. Il faudra un référendum sur le sujet. Il faut se concentrer pour l'instant sur la zone euro, créer un véritable gouvernement et fixer un calendrier fiscal pour les citoyens de la zone euro en cinq ans et dix ans pour l'harmoniser. Il est indispensable que les Européens soient soumis au même régime fiscal.

L'intégrisme islamique. — Je propose que l'on retire la nationalité française à toute personne qui est allée combattre en Syrie. Il n'a pas à revenir en France. Il y a un problème à régler: la place de l'Islam dans la République. Je ne veux plus entendre  parler de communautarisme. Il y a en France un problème de la montée de l'intégrisme dans la religion musulmane et c'est un problème qui ne concerne que les Musulmans. La France n'a pas connu d'attentats commis au nom des religions catholiques, juives ou bouddhistes.

 

 

 

 

 

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
7640
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !
Le CESER Nouvelle-Aquitiane Politique | 19/10/2018

Orientations budgétaires, alimentation, formation... Le CESER a rendu ses avis

Hôte du Palais Politique | 18/10/2018

Biarritz: le maire parvient à franchir une marche du Palais

Hôtel de Région Nouvelle Aquitaine Politique | 18/10/2018

Région: Cap budgétaire et politique 2019 au menu de la plénière d'octobre

Jean-Luc Gleyze aux côtés du président Georges Méric de Haute-Garonne Politique | 17/10/2018

Fusion département-métropole : « La Gironde est un tout »

Politique | 14/10/2018

Gironde: Le département mobilise contre la métropolisation

Nathalie Loiseau Politique | 12/10/2018

Consultations citoyennes : Nathalie Loiseau défend l'Europe à Bordeaux

Politique | 07/10/2018

Tribune libre - Jean-Marie Darmian: La métropolisation, une étape supplémentaire de la recentralisation forcée

Yves d'Amécourt, conseiller régional LR Nouvelle-Aquitaine Politique | 07/10/2018

Tribune Libre - Yves d'Amécourt: Monsieur le Président : ne séparons pas les Bordelais des Girondins !

Délégation sénégalaise à la mission locale d'Agen Politique | 03/10/2018

La mission locale d’Agen experte auprès du Sénégal pour l’emploi des jeunes

Jean-Luc Gleyze, président du Conseil Départemental Politique | 03/10/2018

Départements en danger de métropolisation : « Pas sans nous »

Jean-François Fountaine (archives) Politique | 27/09/2018

La Rochelle : une rentrée à la reconquête de l'emploi

Pierre Camani président du CD47 Politique | 26/09/2018

« Une rentrée politique sous de très bons auspices ! » Pierre Camani président du CD47

Quinze acteurs de Grand Poitiers (présidents d'association, directeurs d'entreprise, etc.) se sont succédés sur scène pour partager leur expérience Politique | 25/09/2018

Grand Poitiers : Un projet de territoire pour exister en Nouvelle-Aquitaine

Colloque Europa ''métropoles et villes intermédiaires" le 21 septembre à Pau Politique | 24/09/2018

Métropoles et villes intermédiaires, de l'Europe... aux Pyrénées-Atlantiques

Régis Laurent, adjoint au Maire de Pau en charge de la Jeunesse, entouré de Malissa et de Margaux, deux volontaires en Service Civique au sein des services municipaux. Politique | 24/09/2018

A Pau, la Ville suscite et récompense l'engagement citoyen des jeunes