18/08/22 : Eric, fondateur de Rediv à Hastingues (Landes), interviendra au cours de l'émission Capital, dimanche 28 aout à 21 h 10 sur M6. Une émission consacrée aux discounteurs qui bénéficient du boom de l'occasion, un marché qui devrait doubler d'ici 2025.

18/08/22 : Des travaux de nuit sont réalisés sur la rocade Sud de Bergerac jusqu'au 9 septembre pour réfection de la chaussée entre le giratoire de la Route d’Eymet et le giratoire « des sardines » (piscine AQUALUD). Les travaux se déroulent entre 20h et 6h.

18/08/22 : En quelques jours, Poitiers a perdu deux serviteurs. Henri Chevalier, premier président du CSC des 3 Cités et engagé au Stade Poitevin et au sein de l’OMS. André Guisiano, Zézé, joueur, entraineur et président du Stade Poitevin Rugby.

18/08/22 : Les urgences de la Polyclinique Bordeaux rive droite interrompent l'activité de nuit, du 19 au 28 août, de 20h à 8h, pour personnel médical insuffisant. Une infirmière orientera le patient en relation avec le 15. Le service reprendra le 28 août.

17/08/22 : StarClass et l’armateur Amasus Shipping ont opéré un chargement exceptionnel sur le site portuaire du Verdon. Deux yachts, signés Jeanneau mesurant 15 et 25 m, ont été chargés à bord du navire EEMSLIFT HENDRIKA. Direction salon du Yachting à Cannes.

16/08/22 : 8000 personnes évacuées en Gironde dans le contexte des incendies ont pu regagner leur domicile pendant le week-end. Même tendance dans les Landes. Les retours des personnes hébergées en foyer de vie ont lieu ce mardi à Moustey et Saugnacq-et-Muret.

12/08/22 : Dans les Landes et en Gironde, la vigilance incendie est renforcée jusqu’à lundi. Les véhicules sont interdits sur les pistes et chemins. Les activités ludiques et sportives sont interdites sauf en bases de loisirs et sur les plans plages.

12/08/22 : Jeudi 25 août de 16h à 23h30, les cinq clubs de haut niveau de l'agglomération font leur rentrée place Clemenceau. A 16h, animations sportives avec les joueurs et joueuses. A 19h, présentation des équipes des cinq clubs, puis soirée dansante à 20h.

12/08/22 : À Bordeaux, Parc Rivière, jeudi 25 août, Esprit Dog, spécialisé dans l'éducation canine, organise un rassemblement de passionnés de chiens. L’événement gratuit et solidaire consiste en une distribution de croquettes et des cours d'éducation canine.+ d'info

11/08/22 : "Jamais autant de moyens aériens n'ont été mobilisés sur un incendie. On va continuer de s'adapter grâce à la solidarité européenne. Mais il n'y a pas que les moyens aériens," indique Elisabeth Borne depuis Hostens, en Gironde.

11/08/22 : Pendant qu'Elisabeth Borne, Première ministre est en visite sur les incendies à Hostens en Gironde, le Président, Emmanuel Macron, annonce que l'Allemagne, la Grèce, la Pologne, la Roumanie et l'Autriche vont venir en aide à la France.

11/08/22 : Elisabeth Borne et Gérald Darmanin sont attendus ce jeudi à Hostens en Sud Gironde: 6 800 ha de forêt ont été détruits par le feu depuis mardi après midi. 1100 pompiers sont mobilisés et 10 000 personnes ont du quitter leur domicile.

10/08/22 : Le député RN de Gironde, Grégoire de Fournas, dépose ce mercredi une proposition de loi instaurant une peine plancher de 10 ans pour les incendiaires. "La plupart des incendies sont d'origine criminelle. Or les pyromanes ne sont condamnés qu'à du sursis."

10/08/22 : Face aux incendies en Gironde et dans les Landes, le Ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin indique sur Tweeter qu'il a "décidé de renforcer les moyens mobilisés : plus de 1000 pompiers, 9 avions et 2 hélicoptères bombardiers d’eau sont engagés."

10/08/22 : Pour cause de reprise des incendies dans le Sud Gironde et le Nord des Landes, la circulation est interdite depuis mercredi 11 h, dans les deux sens sur l'autoroute A63 reliant Bordeaux à Bayonne. Les poids lourds sont déviés par Pau.

10/08/22 : Bordeaux est une des villes qui compte le plus de pâtisseries. Son score est de 4 pour 100 000 habitants, autant que Lyon, plus que Paris et Toulouse, mais moins que Strasbourg. Podium établi par Hellofresh, leader des boxs à cuisiner.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/08/22 | Fete de la terre des Jeunes agriculteurs de Gironde

    Lire

    Les Jeunes Agriculteurs de la Gironde et de la Vallée du Dropt organisent la Fête de la Terre ce dimanche 21 août à partir de 10 h, à Monségur, lieu-dit Prés de Nujons. Au menu le 66 ème concours départemental de labour, des démonstrations de matériels agricoles, une restauration concoctée par les JA, des jeux pour enfants et un marché de producteur. Sans oublier lancer de bottes de paille, courses en brouette, pêche à la ligne... Temps de convivialité entre citadins et ruraux, cette journée est aussi l’occasion de partager autour d'une passion.

  • 18/08/22 | Grêle : des mesures pour les agriculteurs sinistrés

    Lire

    À la suite des violents orages en Dordogne le 2 et le 20 juin, un fonds national d’urgence en faveur des exploitants sinistrés avec une enveloppe de 900 000 euros est débloquée pour la Dordogne, soit une aide de trésorerie exceptionnelle, pour un montant maximum de 5 000 euros par exploitant, qui sera versée dans les prochaines semaines. Des dégrèvements de taxe sur les propriétés foncières non bâties (TFNB) sont également prévues, charge aux propriétaires de les répercuter aux locataires fermier.

  • 18/08/22 | Les anciens de Chatellerault tricotent déjà pour octobre rose

    Lire

    En prévision de la marche Octobre rose du 15 octobre, 9 h 30, place Emile Zola à Châtellerault (Vienne),les résidents des maisons de retraite, foyers logements et EHPAD de la ville, se mobilisent pour tricoter des ouvrages en laine rose qui viendront garnir le tronc des arbres du boulevard Blossac. Cette participation à une action internationale relayée par le club Soroptimist revalorise les personnes âgées et les liens intergenerationnels et stimulent les nouvelles générations à se faire dépister.

  • 18/08/22 | Douzième édition des vergers ouverts sur les coulisses de la pomme

    Lire

    Les pomiculteurs engagés font découvrir les coulisses des pommes écoresponsables. L’Association Nationale Pommes Poires (ANPP) regroupe 300 adhérents représentant 1 400 producteurs. Les vergers à visiter les 27 et 28 août : Scea La Californie, Acharf Essabiri 5480 route des Vergers Grun-Bordas (24) ouvert le 28 août ; Earl de Chantegrolle - SARL Gargouil Éric Gargouil Chantegrolle à Charroux (86) Verger ouvert les 27 et 28 août; Verger de Peyreton Christine Pizzinato, Peyreton Sainte-Bazeille (47) Verger ouvert les 27 et 28 août. http://www.lapomme.org/vergers-ecoresponsables/les-vergers-ouverts

  • 17/08/22 | Grippe aviaire: avance remboursable pour les transformateurs

    Lire

    A la suite de l’épizootie d‘influenza aviaire H5N1, les entreprises ayant une activité significative d’abattage, de transformation, de conditionnement d’œufs ou de services à la filière, touchées par la diminution de production peuvent bénéficier d'une aide sous forme d’avances de trésorerie remboursables. Cette aide s’inscrit en complément des efforts que doivent consentir les financeurs privés de l’entreprise (banques et actionnaires). Les demandes sont à déposer via le téléservice de FranceAgrimer avant le 09 septembre à 14h00. pad.franceagrimer.fr/pad-presentation/vues/publique

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Saint-Savin de Blaye: Des municipales au goût de laboratoire pour le RN

11/03/2020 | Soirée de présentation de liste pour le maire sortant

1

La jolie commune de Saint-Savin de Blaye, quelques 3200 habitants, tête de pont du grand canton Nord Gironde qui l'unit, au sud, à Saint-André de Cubzac ne courait pas plus que cela après les trompettes de la renommée. Bien sûr, son air vivifiant et la forêt bienveillante avaient vu naître le sublime Jappeloup qui triompha aux Jeux de Séoul sous les rênes de Pierre Durand, attiré des sportifs de haut niveau venus y couler des jours paisibles...un certain Michel Hidalgo par exemple. le défunt Raymond Poulidor, parfois venu y donner le départ de la classique Bordeaux-Saintes pour laquelle Saint-Savin s'était judicieusement proposée. Cette année c'était le 1° mars et le peloton fît, là, son tour de chauffe sous les applaudissements.

Seulement voilà, fin décembre dernier après que nous l'ayons appris à la lecture d'un article de Libération, faisant suite à une convention nationale, une jeune élue aux dents longues, figure de proue du Rassemblement National, a posé son sac rue du 11 novembre avec la ferme intention de devenir maire de la commune. Surprise et incrédulité alentour.

Elle s'appelle Edwige Diaz, elle a trente deux ans, est conseillère régionale et secrétaire départementale du R N...Mais pourquoi donc venir affronter le suffrage universel dans ce village de Haute Gironde ? Question osée ? Certes pas, car la candidate a réponse à tout, habituée au débat et prompte à faire une mise au point à usage de l'auteur de ces lignes. Il est vrai qu'au lendemain de la visite de Marine Le Pen à Cavignac, commune à deux pas de Saint-Savin, dont le maire ex-LR fut à l'origine des embrassades  et des convergences avec le FN de quelques maires du secteur, nous évoquions le «  laboratoire girondin du Frant National ». Et allions jusqu'à imaginer que cette candidature en annonçait une autre, aux élections départementales de l'an prochain : « Non je ne serai pas candidate aux départementales » Et d'ajouter : «  Il y a un an Marine me dit :veux-tu te présenter à Bordeaux ?Je refuse car je n'y pense même pas... » Pensait-elle donc, déjà, à Saint Savin ? Disons qu'elle butinait alentour, dans ces communes qui ont voté RN aux législatives et aux européennes et où elle-même a suscité des candidatures aux municipales, Laruscade, Cubnezais, Pugnac, Saint Yzan.... Dans cette 11° circonscription qui, justement, a donné quelques 42,98 % à une certaine Edwige Diaz au printemps 2017.

L'ancien maire UMP comme parrain

Et puis, à Saint Savin, n'y avait-il pas un ancien maire UMP de souche, de 73, ans à l'esprit revanchard qui, oubliant sans état d'âme qu'il soutint un certain Alain Juppé aux primaires de la droite, était prêt à faire cause commune, en manière de parrain empressé, avec une jeune élue ? Le 14 février dernier l'évidence sautait aux yeux lors de la présentation de la liste « Unissons nos forces pour Saint Savin », bien entendu « d'intérêt communal » : Jean-Claude Récappé prenait la parole en premier, égrénant les critiques financières à l'égard de son successeur sans s'attarder sur les raisons qui l'amenaient, ces dernières années, à voter les budgets communaux, 2019 y compris ( et abstention sur le compte administratif ) présentés par le maire sortant socialiste, Alain Renard et son équipe.

Ce soir là de jeunes Saint-Saviniens qui ont décidé de s'engager sur la liste d'Edwige Diaz avouaient, avec des accents de sincérité, qu'ils n'avaient aucune étiquette politique et n'en auraient pas. Une aubaine pour la candidate du RN qui jure, la main sur le cœur, qu'elle n'est pas venue là pour « faire carrière mais pour montrer qu'on peut faire de bonnes choses en partenariat avec la société civile ». Lesquelles donc ? Après avoir été élue, demander le classique « audit des finances communales , privilégier les entreprises communales lors des appels d'offre, en accueillir de nouvelles, créer un conseil des commerçants, dépoussiérer le site internet et créer une application smartphone propre à Saint-Savin, veiller à ne pas augmenter les impôts locaux sans oublier l'entretien des trottoirs dont « me parle un habitant sur deux. » Et de s'occuper du patrimoine de la commune.

Le patrimoine comme argument

Le patrimoine ? Un thème inattendu dans la campagne mais qui y a pris un tour aux accents de patriotisme local qui serait bafoué depuis la vente pour 300 000 euros, par la commune au département, de l'ancien presbytère vide pour y installer une maison destinée à accueillir des enfants de « l'Aide sociale », placés sous protection judiciaire par le juge des enfants, le temps de soulager les familles comme l'a a rappelé Jean-Luc Gleyze, le président du département venu visiter les lieux le 14 février. Une maison dont Alain Renard confie que la création prochaine plaît aux sœurs de la congrégation de la Sainte Famille qui ont quitté le lieu en novembre de 2017. Et, sur le même registre, Julie Rubio l'adjointe au maire en charge des associations qui n'est pas peu fière de sa proximité avec les 39 associations de la commune rappelle, en compagnie de Jean-Luc Besse l'adjoint qui s'est personnellement impliqué dans ce dossier, que Saint Savin a réussi à obtenir le maintien de sa perception en décidant, dès le début du mandat, en 2014, de faire les travaux nécessaires à l'intérieur. Un soutien qui n'a pas compté pour rien dans la décision de l'Etat de maintenir ce service public d'autant plus précieux pour ce territoire rural et les habitants des communes alentour qui s'en félicitent.

Les rappels comptables d'Alain Renard

Quant au maire lui-même comment est-il entré en campagne, face au défi de la candidate du Rassemblement national ? Avec une manière de sourire entendu, matiné de l'humanisme qu'on lui reconnaît et sans tomber dans le piège de l'agressivité. A 66 ans et en charge, au sein de la vice-présidence du département de «  la préservation de l'environnement, de la gestion des risques et des ressources et infrastructures routières », il affiche un bilan sans emphase, en pointant ce qu'il reste à faire pour améliorer la vie quotidienne de ses concitoyens .

Au préalable, cependant, il met vigoureusement les choses au point en rappelant à l'ancien maire, soutien d'Edwige Diaz, quelques données de nature comptables. Celles-ci en tout premier lieu : la dette entre janvier 2008 et le 1° janvier 2014 quand JC. Récappé était au pouvoir avait augmenté de 22% ; sous le mandat d'Alain Renard elle a fait exactement le chemin inverse -22% et ceci, ajoute l'intéressé, en « optimisant les recettes, en investissant, sans augmenter la fiscalité et en mobilisant « les subventions de l'Etat, de la Région, du Département ou de la Communauté de communes. » Façon aussi de rappeler l'importance de disposer d'un réseau soigneusement cultivé. Mais tout n'est pas, dans une élection comme celle-là, qu'affaire de bilan ponctué du rappel suivant : 2 millions d'euros ont été dépensés pour la voierie soit plus de la moitié des investissements communaux.

Et une ambition d'aménagement

Quant à la vie communale, s'il fallait répondre à la critique, façon slogan RN, «  sauvons Saint-Savin de la situation d'endormissement dans laquelle l'a plongée la politique socialo-macroniste » , l'équipe municipale met en avant, entre autres, son action en faveur de l'école, six classes nouvelles et une cantine mise aux normes, dans les domaines sportifs et culturels avec au passage, en manière de renvoi d'ascenseur sur le thème de la modernité, la création de « Terra Aventura » un espace game qui, avec le soutien de l'office de tourisme, a attiré plus de 6000 participants en six mois.

Pour ce qui est du proche avenir Alain Renard rappelle que les travaux de la nouvelle gendarmerie vont débuter en septembre, que la commune s'apprête à soutenir l'aménagement de locaux professionnels et de services, prioritairement d'accès aux soins qui ne manquent pas mais nécessitent la venue de jeunes médecins pour prendre le relais de ceux qui vont tourner la page. A noter son ambition, dans une commune bien plus marquée du sceau de la ruralité que celles que tangente la RN 10 et qui ont du mal à conserver leur identité, de mettre en chantier un aménagement foncier où la protection de la forêt, des espaces agricoles, des zones humides serait une priorité.

Banc d'essai

Le vote ce 15 mars aura été marqué par une campagne de dimension de politique nationale voulue par le RN, sous la houlette d'une Edwige Diaz proactive, entre Saint-Savin, les communes voisines et plus largement les territoires néo-ruraux, à moins qu'ils ne soient déjà périurbains. Ce banc d'essai a suscité, plus que de la curiosité, une interrogation sur le mode de l'inquiétude, sinon de l'indignation, chez celles et ceux qui au-delà de la sincérité proclamée de la candidate, s'imaginent sans mal qu'elle est en terre de mission, au service de la stratégie présidentielle de Marine Le Pen. C'est ainsi que l'ancien député UDF du Nord Gironde, l'avocat Daniel Picotin, est venu apporter un soutien remarqué à Alain Renard, le 28 février, avec quelques autres élus de gauche et du centre. Comme un sentiment profond que les valeurs du parti d'extrême droite ne devaient pas trouver droit de cité dans ces lieux habitués à la modération et au compromis intelligent. Au-delà de la reconstitution ponctuelle d'un « Front Répulicain » dont on se souvient que le point culminant, en 2002, vit la mobilisation contre un certain Jean-Marie Le Pen puis son échec majuscule face à Jacques Chirac.

Joël Aubert
Par Joël Aubert

Crédit Photo : Mairie de Saint-Savin de Blaye

Partager sur Facebook
Vu par vous
9700
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !
Alain Rousset, Président du Conseil Régional Nouvelle-Aquitaine Politique | 25/07/2022

Le Grand Entretien - Alain Rousset : "Il faut être sobre, frugal. C'est une autre croissance"

Image d'illustration : train grande vitesse Politique | 20/07/2022

LGV Bordeaux-Dax - Bordeaux-Toulouse : Le GPSO n'a pas peur des ZAD

Alain Rousset, président de la Région Nouvelle-Aquitaine Politique | 19/07/2022

Alain Rousset : "Décentraliser davantage pour devenir éco-responsable"

Sylvie Marcilly aux côtés de Catherine Desprez, maire de Surgères et première vice-présidente du Conseil départemental de Charente-Maritime Politique | 05/07/2022

Contournement de Marans : enfin un coup d’accélérateur déterminant

La fidèle de François Bayrou, Geneviève Darrieussecq et la tombeuse du PS, Bérangère Couillard sont désormais membres du gouvernement. Politique | 04/07/2022

Deux députées de Nouvelle-Aquitaine rejoignent le gouvernement Borne 2

TGV en gare de Bordeaux Saint-Jean Politique | 01/07/2022

Au moment de financer la LGV vers Toulouse et Dax, l’Europe hésite à payer

En séance plénière du Conseil départemental, les élus se sont prononcés sur 38 dossiers soumis au vote Politique | 24/06/2022

Haute-Vienne :un nouveau schéma autonomie pour personnes âgées ou en situation de handicap

Réunion de bilan du SRDEII le 3 mars 2022 à la Maison de la Région à Poitiers. © Région Nouvelle-Aquitaine / Françoise Roch Politique | 20/06/2022

Développement économique : un schéma régional en guise de leçon au gouvernement

Urne Politique | 20/06/2022

LEGISLATIVES dans les Pyrénées-Atlantiques : Avantage à la majorité présidentielle et une conquête de la gauche

Photo d'illustration urne vote élection Politique | 20/06/2022

LEGISLATIVES Ensemble! remporte quatre sièges sur cinq en Charente-Maritime

Les candidats élus dans la métropole bordelaise Politique | 20/06/2022

LEGISLATIVES: la métropole obtient trois députés Nupes et trois députés Ensemble!

législatives Politique | 20/06/2022

LEGISLATIVES Gironde (hors Métropole): Le RN décroche deux circonscriptions

Genevieve Darrieussecq, Lionel Causse et Boris Vallaud, les 3 députés des Landes Politique | 20/06/2022

LEGISLATIVES : Le département des Landes esquive le séisme électoral du 2nd tour

Les 4 candidats élus en Haute-Vienne Politique | 20/06/2022

LEGISLATIVES Trois candidats de la Nupes élus en Haute-Vienne

Les 2 candidats élus de la Corrèze Politique | 20/06/2022

LEGISLATIVES En Corrèze, les deux candidats LR Frédérique Meunier et Francis Dubois élus