Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

26/09/20 : Bernard Madrelle, ancien maire de Blaye et député socialiste de Gironde, est décédé un an après son frère Philippe Madrelle, ancien sénateur et président du conseil départemental.

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

22/09/20 : La Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne va engager une procédure pour obtenir le statut de calamité sécheresse en raison du déficit en eau des derniers mois. Les agriculteurs bénéficieraient d’aides pour pallier la baisse de rendement en céréales.

22/09/20 : L'édition 2020 du festival Animasia, prévue les 10 et 11 octobre prochains a finalement été annulée pour respecter les annonces de la Préfecture concernant les nouvelles restrictions sanitaires notamment la réduction de la jauge d'évènements publics.

18/09/20 : L'incendie du 17 septembre en Nord Gironde avait causé l'interruption du trafic sur la LGV Sud Europe Atlantique. Après vérification du bon fonctionnement des installations par Lisea, le trafic a repris très progressivement depuis 16 heures.

17/09/20 : Dans le 47, la fibre optique arrive dans le Pays de Duras. 1ers foyers lot-et-garonnais raccordables début septembre grâce à l’action d’Orange passé avec le Conseil départemental.

17/09/20 : Touchés par la crise liée au Covid, les producteurs de Foie gras ouvrent leurs portes lors des journées du patrimoine (19-20/09). En Lot-et-Garonne, 2 élevages accueillent le public : La Ferme de Souleilles à Frespech et la Ferme de Ramon à Lagarrigue.

16/09/20 : Trois statues de la flèche de Notre-Dame⁩ sont de retour à Paris depuis mardi, plus précisément à la cité de l'architecture. Elles avaient été déplacées dans le cadre de travaux trois jours avant l’incendie pour être restaurées en Dordogne.

10/09/20 : Le Mouvement Européen France - Gironde a tenu son Assemblée Générale début septembre. François Adoue, directeur de l'Observatoire International des Métiers Internet a été élu président de l'association et succède ainsi à Jean-Michel Arrivé.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/09/20 | Plus de 5 millions d’euros pour les Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Lors de la Commission Permanente du 25 septembre, le Département des Pyrénées-Atlantiques a attribué plus de 5 millions d’euros de subventions à 63 projets. Parmi les projets soutenus, 1 147 000 euros sont en faveur de la promotion de la langue basque, 447 436 euros en soutien aux acteurs de la culture dans le cadre de la crise sanitaire. Le Département s’engage aussi au travers d’une délibération à la préservation et la restructuration de la forêt de Chiberta fortement touché lors de l’incendie.

  • 26/09/20 | La Charente s’engage contre la fermeture de Verallia

    Lire

    Lors de sa commission permanente du 25 septembre, les élus du Département de la Charente ont voté une motion contre la fermeture de Verallia. A l’heure où cette fermeture entraîne la suppression de 80 emplois Ils souhaitent que "tout puisse être mis en œuvre pour préserver le bassin d’emploi de Cognac, et notamment que le plan de restructuration porté au niveau national préserve l’unité des acteurs du tissu économique local". De plus, le Département s’engage à être présent aux côtés des salariés et des élus pour faire face à cette annonce.

  • 26/09/20 | Le festival du film court d'Angoulême ce week-end

    Lire

    Le festival international du film court d'Angoulême revient du 25 au 27 septembre inclus, dans sa forme habituelle, à la Cité internationale de la bande-dessinée. 17 films en compétition sont à découvrir samedi après-midi. Ceux qui auront été primés seront de nouveau diffusés le dimanche à 18h30. Certains réalisateurs seront là pour échanger. A découvrir également : des courts-métrages à destination des plus jeunes, dont un Wallace et Gromit. Infos: www.filmcourtangouleme.com

  • 25/09/20 | L’hôpital de La Rochelle active son plan blanc

    Lire

    Le Groupe hospitalier Littoral Atlantique, qui regroupe les établissements de La Rochelle/Ré/Aunis, Rochefort et Marennes/Oléron, a activé mardi le niveau 1 de son plan blanc. Le nombre de patient Covid-19 est passé de 4 à 8 cette semaine, dont un en réanimation. Si le nombre de cas à l'échelle du Département reste faible (taux d'incidence <50 pour 100 000 habitants), le service réanimation est déjà sous tension, avec 2 places disponibles. Une unité spéciale Covid sera mise en place début octobre.

  • 25/09/20 | Bordeaux célèbre Mauriac

    Lire

    À l’occasion du 50ème anniversaire de la disparition de François Mauriac, les bibliothèques de Bordeaux proposent tout au long de l’automne une saison dédiée à l'écrivain, journaliste et Prix Nobel de la littérature. Conférences, expositions, projections et match d'improvisation exploreront les résonances contemporaines des engagements de François Mauriac, au travers de documents rarement montrés voire pour certains inédits. Point d’orgue de la saison, l’exposition "Écrire, c’est agir", à la bibliothèque Mériadeck du 5 novembre 2020 au 17 janvier 2021. http://mauriac2020.bordeaux.fr

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Salon J moins 2: à L'Elysée Emmanuel Macron sort son milliard aux jeunes

23/02/2018 | Les landais autour de Dominique Graciet au salon agricole de 2016

Les landais autour de Dominique Graciet au salon agricole de 2016

Pour le président de la République c'était d'évidence ce qu' on peut appeler une opération de déminage, plus que de séduction car par les temps qui courent les campagnes sont réactives et le font savoir, jusqu'au coeur des villes et principalement aux abords des préfectures. Déminage car on imagine mal Emmanuel Macron se faire siffler, en parcourant le Salon samedi pour la première fois depuis qu'il a été élu. Attendons quand même car la nouvelle donne, cette carte des zones défavorisées modifiée pour s'ajuster à la demande européenne, bouscule des situations qui semblaient souvent acquises pour l'éternité et tellement importantes pour soutenir le revenu agricole, celui des éleveurs en premier lieu.

Vous avez dit revenu? Souvenons-nous: ce devait être un des objectifs essentiels de ces fameux Etats généraux de l'alimentation qui voulaient déboucher sur des relations économiques plus justes entre producteurs et grande distribution... Le chemin sera long.

Des préretraites agricoles?...
En invitant à l'Elysée quelques 700 jeunes, Emmanuel Macron savait pouvoir leur envoyer quelques messages à tonalité personnelle... Vous avez de gros problèmes pour financer le foncier, acheter des terres? Je vous ai compris: et d'annoncer que la somme d'un milliard d'euros de prêts garantis allaient être accessibles, via la Banque européenne d'investissements. Et d'ajouter que cette fois, par le biais de" BpiFrance un système de fonds, proposant des prêts à la méthanisation, accompagné de modifications des règles de développements des méthaniseurs" serait mis en place. Il a également fait écho à une suggestion des JA, les Jeunes Agriculteurs, qui ont avancé l'idée de prêts d'honneur pour faciliter l'installation, laissant entendre la possible création d'un système de préretraites pour ceux des agriculteurs, en situation de transmettre leurs exploitations, qui pourraient passer la main progressivement...Mais, là aussi, dans un régime, aujourd'hui très lourd, pour les contributeurs exploitants et à faible espoir de retraite pour les partants, attendons avec curiosité la solution imaginée. A noter aussi l'engagement présidentiel à l'égard d'un plan "ambition bio" qui  voudrait parvenir à 15% des surfaces agricoles en bio d'ici 2022 (6,5% en 2017) en encourageant, par priorité, la conversion des exploitations, du conventionnel vers le bio.


Mais, c'est sans doute sur le registre de la sauvegarde du patrimoine agricole national qu'Emmanuel Macron s'est voulu le plus en phase avec l'air du temps dans la profession. Osant affirmer qu'on "ne mangerait jamais de boeuf aux hormones en France" il a expliqué que si l'accord entre l'Europe et le Mercosur n'avait pas été signé, en décembre par la commission, c'est parce que la France avait mis des lignes rouges". Quant au rachat de terres à vocation de grandes cultures céréalières, par des capitaux chinois, quelques 2600 hectares au total entre l'Indre et l'Allier, dont on parle beaucoup ces temps-ci, il a conduit le président à promettre de nouveaux outils règlementaires en liaison, avec les Safer, les Sociétés d'aménagement foncier et d'établissement rural, à propos desquelles il a évoqué "une possible redéfinition du rôle et de la gouvernance." La récente loi d'Avenir d'octobre 2014 avait déjà marqué un renforcement de leur mission. Qu'a voulu dire, à ce sujet, Emmanuel Macron aux jeunes qu'ils recevaient? Veut-il les faire entrer en force dans les instances techniques des Safer? Des réponses qui seront d'autant plus attendues, à un moment où les Safer se réorganisent pour épouser la nouvelle carte des régions. En Nouvelle Aquitaine, pour ce que l'on en sait, le chantier avance bien.

Joël Aubert
Par Joël Aubert

Crédit Photo : Aqui.fr

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
29844
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !