Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/06/18 : Ce 19 juin, l’état de catastrophe naturelle, a été reconnu pour les communes de Salies-de-Béarn et des Eaux-Bonnes (Gourette) pour les inondations des 12 et 13 juin 2018. Les autres demandes seront examinées le 3 juillet prochain.

19/06/18 : La Rochelle : Raphaël Glucksmann, Directeur du Nouveau magazine littéraire, sera au Musée maritime samedi 23 juin à 14h30 pour une rencontre avec le public sur le thème des relations entre océan et climat et les impacts du changement climatique.

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

Arte Flamenco 2018 - du 2 au 7 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/06/18 | Carte judiciaire : échappée Paloise

    Lire

    La Cour d'appel de Pau échappera visiblement au recalibrage de la carte des cours d'appel sur celles des régions administratives prévues dans le projet de loi de programmation pour la justice, examiné au Sénat en octobre, selon une information délivrée par une délégation du ministère de la Justice. Traduction : elle continuera à traiter les affaires des Hautes Pyrénées, des Landes et des Pyrénées Atlantiques. Le tribunal d'instance d'Oloron, lui, fusionnera et deviendra une chambre délocalisée de Pau, perdant ainsi l'autonomie de sa juridiction.

  • 20/06/18 | Marché et pique-nique de producteurs à Lormont

    Lire

    Dimanche 24 juin de 10h à 17h les producteurs du Drive Fermier Gironde organisent leur 2ème marché au Château de Valmont: vente directe de produits fermiers locaux, restauration dans un esprit pique-nique, baptêmes de poneys (10h-12h) et animaux de la ferme (14h-16h)! Au menu : canard ou burgers de la Ferme Gauvry, assiettes de légumes et samoussas du Jardin des Demoiselles, salades de pâtes et sandwiches de la Ferme de Fontaud, pâtisseries de la Ferme de Martineaux, cerises et jus de fruits des Coteaux des Fargues, bières et limonades de la Brasserie Saint-Léon et les vins du Château Marceaux.

  • 20/06/18 | Un nouveau topoguide de randonnée pour la Charente-Maritime

    Lire

    Charente Maritime Tourisme vient d'éditer une nouvelle version de son topoguide de randonnée. Avec la Fédération française de randonnée, elle a sélectionné 37 chemins les plus emblématiques du département, sur les 350 circuits existants (soit 3500 km balisés). Le territoire est notamment traversé par 5 itinéraires de Grandes Randonnées (GR), les GR36, 360, 4 et 655, ce dernier étant une chemin de Compostelle. Le GR8, de l'Estonie au Portugal, y sera bientôt prolongé.

  • 20/06/18 | Pyrénées-Atlantiques: des mesures pour les agriculteurs sinistrés

    Lire

    Suite aux intempéries dans les Pyrénées-Atlantiques, plusieurs mesures sont mises en œuvre à destination des agriculteurs: ouverture des démarches de reconnaissance de calamité agricole et catastrophe naturelle, numéro vert pour permettre aux agriculteurs en grande difficulté de se faire connaître (0 800 620 069), évaluation des sinistres auprès des 7 500 éleveurs du département et des organismes de défense des signes officiels de qualité, ou encore organisation de missions d’enquête pour établir et reconnaître les sinistres. Infos : www.pa.chambagri.fr

  • 19/06/18 | Thalys : de nouvelles lignes au départ de Bordeaux

    Lire

    C'est la compagnie ferroviaire Thalys qui l'a annoncé directement ce mardi 19 juin : un aller-retour par semaine, sans arrêt, entre Bordeaux et Bruxelles tous les samedi sera proposé à partir du mois de juin 2019. Deux autres allers-retours quotidiens ont aussi été annoncés à des échéances plus courtes. À compter d'avril 2019, vous pourrez donc voyager en Thalys au départ de Bordeaux vers Amsterdam, Rotterdam, Anvers, Bruxelles, Roissy et Marne-la-Vallée. Enfin, Thalys a annoncer la révision de ses 26 rames à horizon 2022.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Sauvegarde des langues régionales : le partit occitan réagit aux propos de Luc Chatel

03/02/2011 |

Drapeau occitan

Alors que Luc Chatel, Ministre de l'Education, a récemment déclaré que le gouvernement n'avait pas l'intention de proposer une loi en faveur des langues régionales de nombreuses voix s'élèvent pour protester. Parmi elles, il y celle de David Grosclaude, Conseiller régional d'Aquitaine, délégué aux Langues et cultures régionales et membre du partit occitan, qui réagit vivement contre les déclarations du Ministre. Ce dernier explique en effet qu'une loi en faveur des langues régionales serait contraire aux principes républicains. Un argumentaire qui est très loin de convaincre les représentants occitans, prêts à défendre leur langue et leur culture.

Nommé Ministre de l'Education Nationale lors du dernier remaniement ministériel en novembre, Luc Chatel ne s'est pas fait que des amis quand il a répondu par la négative à la question du député alsacien Armand Jungqui lui demandait si le gouvernement comptait proposer une législation en faveur des langues régionales. Selon Luc Chatel, proposer une telle loi ce serait aller à l'encontre des principes fondateurs de notre République. Un avis qu'est loin de partager David Grosclaude, l'ancien Président de l'Institut d'Etudes Occitanes (IEO), qui qualifie cette vision « D'archaïque » et dénonce « Un retour de 30 ans en arrière lié à une interprétation étroite des principes fondateurs de la République». Des principes fondateurs dictés par la Constitution, qui est « dévalorisée» par les propos du Ministre aux yeux de David Grosclaude.

Incohérence et paradoxe
En effet, le Conseiller Régional d'Aquitaine, s'appuie sur l'article 75-1 de la Constitution, consacrant les langues territoriales de France comme faisant partie du patrimoine national, pour mettre en lumière « l'incohérence » des déclarations de Chatel. Une incohérence qui est d'autant plus grande au vu du « paradoxe qui veut que les langues régionales fassent partie des compétences attribuées aux collectivités territoriales alors que ces mêmes collectivités n'ont plus les ressources pour mener des politiques spécifiques du fait des réformes de l'Etat ».
Un problème grave qui a des origines plus profondes selon Grosclaude qui explique: «En France, le problème linguistique est malheureusement un problème politisé. On considère que l'unité linguistique entraine l'unité politique et donc on dénigre les langues régionales. Mais ce n'est pas la langue qui fait l'unité, c'est la volonté de vivre ensemble. Je suis un citoyen Français comme un autre, mais j'ai en plus, cette richesse personnelle qu'est la langue et la culture occitane. Une richesse qu'on ne m'enlèvera pas »

« Un mal français »
Même son de cloche chez Sèrgi Javaloyès, directeur de l'Institut Occitan, écrivain et secrétaire du Bureau du Conseil Economique et Social Régional d'Aquitaine, qui n'est « en rien étonné » par l'attitude de Luc Chatel et de l'ensemble des gouvernements français qui « hiérarchisent les langues pour dévaloriser les langues régionales ». Sèrgi Javaloyès va même plus loin, « c'est un mal typiquement français que de considérer que les langues à l'intérieur du pays et les cultures locales ne se valent pas. Il n'y a qu'à voir comment les œuvres musicales et littéraires venant de Bretagne, du Pays Basque ou d'Occitanie sont négligées. Ces pratiques vont à l'encontre même des directives européennes qui encouragent à favoriser la diversité et à protéger les cultures locales. La France invite les autres pays membres à appliquer ces directives, mais ne les applique pas elle-même ».

Malgré ce contexte difficile, David Grosclaude, Sèrgi Javaloyès et les autres représentants de la culture occitane ne perdent pas espoir. La cause de la sauvegarde des langues et des cultures régionales est défendue par de nombreux parlementaires issus de tous les bords politiques qui se mobilisent pour amener des propositions de lois visant à instaurer une politique culturelle plus ouverte, laissant une place aux spécificités locales des régions. Car comme l'affirme David Grosclaude, « Il est vital pour l'avenir de ne plus sacrifier un patrimoine qui appartient à tout le monde ».

 Credit photo : Paul Munhoven

 Aymeric Bourlot

Partager sur Facebook
Vu par vous
327
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
2 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
leguen | 02/11/2011

Comme ailleurs en europe, il faut une télé 24/24h pour une langue locale et le bilinguisme français-langue rég. automatique en maternelle et primaire. Depuis des décennies en lv2 au collège, l'espagnol ou l'allemand sont obligatoire, mais la langue de l'environnement proche ne l'est pas et se meurre..paradoxe insupportable qui va à l'encontre de l'égalité, la diversité...les droits de l'homme.

Thierry | 03/02/2011

Et pourtant les Français aiment le régional, il n'y a qu'à voir le succès de "Bretonne", le disque de Nolwenn Leroy, ou encore l'inattendu phénomène de "Bienvenue chez les Ch'tis".

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !