Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

04/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Il prennent date pour cet événement entre les 7 et 10 octobre

02/03/21 : Le 90e Congrès des Départements de France qui devait se tenir à La Rochelle en novembre dernier, puis les 29 et 30 avril prochain, est de nouveau reporté, selon un communiqué du Département de Charente-Maritime du jour.

26/02/21 : Faute de salon de l'agriculture cette année, la confédération paysanne organise du 27 février au 7 mars des fermes ouvertes pour faire découvrir l'agriculture paysanne.Liste des agriculteurs sur www.confederationpaysanne.fr/mobilisations.php?id=11079

24/02/21 : Charente-Maritime : selon un arrêté ministériel du 19/02 publié au Journal Officiel du 24/02, les communes reconnues en état de catastrophe naturelle en inondations et coulées de boue du 3 février 2021 au 9 février 2021 sont Crazannes et Le Mung.

23/02/21 : La ministre, Frédérique Vidal, en déplacement à Poitiers ce 23 février, a annoncé, devant une cinquantaine d'étudiants, la gratuité des protections périodiques dès la rentrée prochaine. 1 500 distributeurs devraient être installés sur les campus.

23/02/21 : Laurence Harribey, sénatrice de la Gironde, a été nommée par le Président du Sénat pour représenter la Chambre haute au conseil d'administration de l'Agence Nationale du Sport.

23/02/21 : L’ancien maire de Bayonne, Jean Grenet, est décédé ce mardi 23 février, à l'âge de 81 ans. Celui qui a également exercé les mandats d'élu départemental, régional et de député, a dirigé la ville, à la suite de son père Henri Grenet, de 1995 à 2014.

23/02/21 : La ministre Frédérique Vidal est à Poitiers ce 23 février pour rencontrer l'Association Fédérative des Étudiants de Poitiers. Début février, elle avait reçu 72 courriers d'étudiants poitevins qui l'interpelaient sur leurs difficultés au quotidien

19/02/21 : COVID 19 - Depuis 2 semaines, les indicateurs de surveillance du Sars-CoV-2 affichent une baisse significative dans tous les départements de Nouvelle-Aquitaine. Le taux d'incidence est de 113,3/100 000 et le taux de positivité à 4,2%.

19/02/21 : COVID 19 - Les dernières données sur l’évolution des nouveaux variants montrent une diffusion généralisée du variant anglais dans tous les départements de la région. Les variants sud-africain et brésilien sont aussi présents mais dans une moindre mesure

19/02/21 : COVID 19 - Le nombre de nouvelles hospitalisations est en baisse avec près d’une centaine d’hospitalisations et une vingtaine d’admissions en réanimation en moins par rapport à la semaine dernière. Néanmoins, l'activité hospitalière liée au COVID-19.

18/02/21 : A Libourne, le conseiller municipal d'opposition Charles Pouvreau a annoncé sa démission. Dans un communiqué, l'ancien élu raconte avoir fait face à des « menaces et insultes » répétées et choisit donc de se mettre en retrait de la politique libournaise.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 06/03/21 | Charente-Maritime : 3 jours de forum sur le droit des femmes

    Lire

    À l'occasion de la Journée Internationale des Droits des Femmes, le Département 17 organise du 8 au 10 mars, un forum dédié à l'égalité entre les femmes et les hommes. Avec, lundi, une matinée d'échanges et de témoignages sur l'égalité femmes/hommes, en présence d'Élisabeth Morin-Chartier, ex députée européenne. Mardi, "l'égalité professionnelle, un état des lieux contrasté". Mercredi, "Filles et garçons, cassons les clichés". Ces visio-conférences se dérouleront sur le site du Département.

  • 05/03/21 | Paskal Indo réélu président du Conseil de développement du Pays basque

    Lire

    Paskal Indo a été réélu par ses pairs à la présidence du Conseil de développement du Pays basque. Le CDPB a approuvé également son bilan 2020 et débattu autour de son Projet 2021-2023 qui fixe les orientations stratégiques que la société civile souhaite donner au développement futur du territoire. Un document qui guidera l’action du Conseil pour les prochains mois dans ses contributions et son partenariat auprès de la Communauté d'agglomération du Pays basque et des autres acteurs publics.

  • 05/03/21 | Charente-Maritime : LPO et NE17 main dans la main pour la nuit de la chouette

    Lire

    La Ligue de Protection des Oiseaux de Charente-Maritime et Nature Environnement 17 organisent une soirée en visio-conférence, à l'occasion de la nuit de la chouette le 6 mars, dès 18h. Ce sera l'occasion d'échanger avec des spécialistes de l'animal, participer à des jeux, visionner des vidéos et des photos, pour mieux connaître le bête. Inscription: https://urlz.fr/eZyp NE17 propose une sortie découvertes à la Réserve Naturelle Régionale de la Massonne, à 9h. Contact: sandra.laborde@ne17.fr

  • 05/03/21 | Un podcast sur les femmes

    Lire

    Le 8 mars, à l’occasion de la Journée Internationale des droits des femmes, la Maison de l’Europe du Lot-et-Garonne lance son podcast sur Spotify et Anchor « StéréoFemmes ». Disponible un lundi sur deux à 12h, il partagera des témoignages sur les femmes dans nos sociétés que ce soit au travail, dans la famille, dans le couple, à la télévision... dans le but de briser les stéréotypes.

  • 05/03/21 | Covid-19: des restrictions sur la vente et la consommation d'alcool

    Lire

    Le préfet a prononcé le 1er mars la fermeture administrative pour une durée d’une semaine de deux débits de boissons rochelais suite au constat de rassemblements répétés à proximité immédiate de ces établissements pratiquant la vente à emporter. En concertation avec la ville de La Rochelle, le préfet a interdit, par arrêté du 4 mars, la vente à emporter de boissons alcoolisées sur les quais Duperré et Valin du samedi 6 mars au dimanche 21 mars 2021 inclus. A Bordeaux de 11h à 18h, il est interdit de consommer de l'alcool sur la voie publique dans le centre-ville et dans les parcs et jardins de la ville depuis le 4 mars.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Benjamin Griveaux "planche" sur la reconquète sur la Côte basque

01/12/2018 | Le porte-parole du gouvernement a passé la journée à visiter des entreprises, en partie accompagné par des Gilets jaunes dont il a rencontré certains, reçus des représentants de Seaska et les militants LRem

Griveaux Quiksilver Boardrider

Intense journée du secrétaire d’État sur la Côte basque jeudi. D'abord à Mouguerre, pour visiter la société coopérative Copelectronic où l'attendaient une dizaine de gilets jaunes. Suivait à Saint-Jean-de-Luz, une longue halte à Boardriders Quiksilver la société major de la glisse en France. L'occasion de rencontrer aussi le président d'Eurosima qui fédère les différentes marques et le directeur de Surfrider Foundation pour parler...écologie. Puis il gagnait Ascain pour s'entretenir plus confidentiellement avec la famille Lartigue et sa PME. Dernière étape, Saint-Jean-de-Luz pour conclure. Avec les militants et attendu par les Gilets jaunes et Seaska.

"Bonjour... Benjamin", la façon dont  le secrétaire d’État et porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux s'est présenté en arrivant jeudi en début d'après-midi, zone de Jalday, à Saint-Jean-de-Luz, siège emblématique de Quiksilver devenu Boarriders Quiksilver à Thomas Chamboll, président de Boardrider Europe et José Cledera, directeur des relations humaines de cette entreprise qui emploie dans cette seule unité 580 personnes a surpris. Même si la décontraction et la culture américano-européenne y sont de mise.

C'est de la même manière que le quadra est allé à la rencontre, dès son arrivée, de la dizaine de gilets jaunes qui l'attendaient à l'entrée de la société coopérative Copelectronic dans la zone de fret de Mouguerre. Où il a entendu pendant une dizaine de minutes, "le petit peuple oppressé par les taxes et les charges", comme ils se sont qualifiés eux-mêmes. Proposant dans le package, "la destitution du président Macron". Un ensemble auquel le porte-parole a fait face avant de revenir au but essentiel de sa visite, la température des entreprises qui gagnent, qui se structurent ou ces petites PME qui rament et qui ont bien besoin de tisser, comme celle de la famille Lartigue qu'il rencontrera en fin d'après-midi à Ascain, un lien avec les décideurs pour savoir où elles vont.

"Il nous faut remettre du sens dans ce que l'on fait"

Griveaux Lartigue

 Ces explications, après une réunion en "off" avec la direction de Boardriders, et une visite des différents départements – neige et été — de la multinationale en pleine préparation de sa collection été 2020, ont été fournies lors d'un entretien avec les nombreux journalistes présents: "C'est un mot d'ordre du président de la République qui nous a dit, "Déployez vous partout. Je n'ai pas attendu qu'il y ait des gens qui portent des gilets jaunes depuis quinze jours dans tout le pays  pour aller à leur rencontre et à celle des entreprises. Ici, c'est ma quatorzième visite en France. C'est comme cela que je fonctionne depuis un an que je suis porte-parole du gouvernement, un échange très libre avec les Français et il n'y a pas de question taboue. j'essaie de répondre avec sincérité à toutes les questions. L'exercice, c'est d'aller écouter et de mieux expliquer des choses qui n'ont pas été comprises. Si elles n'ont pas été comprises c'est qu'on les a mal expliquées. Je comprends qu'il y ait des citoyens qui ne comprennent plus le sens de ce qui est fait.

Quand des journalistes lui font remarquer que les visites s'effectuent souvent dans des entreprises, fleurons locaux qui vont bien, à l'international  aussi, Benjamin Griveaux répond: "Vous parlez très souvent de tout ce qui va mal dans le pays et bien moi, je veux parler aussi des boîtes qui vont bien, qui se développent. Encourager celles qui fonctionnent et embauchent, a l'optimisme chevillé au corps. Et notre pays envahi de pessimisme a besoin aussi d'un peu d'optimisme. Ce n’est pas normal que l'on soit le pays le plus pessimiste du monde juste avant l'Afghanistan et la Syrie. Il y a des endroits où on a de l'excellence, de l'intelligence où l'on innove. Ce matin, j'ai visité une coopérative et c'est formidable une SCOP, car chacun des salariés est associé au résultat de l'entreprise. C'est aussi sur cela que nous avons travaillé. Associer les salariés aux résultats de l'entreprise et où chacun partage. Si les fruits de la croissance ne sont pas partagés, la croissance est injuste. Ce qui ne veut pas dire pour autant que nous n'accompagnons pas des entreprises en difficultés. Il y en a dans notre pays. Parmi les gens que j'ai rencontrés ce matin, beaucoup m'ont dit: "Nous c'est très dur, mais notre angoisse, c'est que ce soit encore plus dur pour nos enfants." C'est là le pari que l'on doit gagner, c'est cela que l'on doit surmonter. C'est ce travail-là qu'on a mis sur l'ouvrage depuis le premier jour pour faire en sorte que ce travail paye mieux."

Ce long passage à Boardriders Quiksilver a aussi permis au secrétaire d’État de rencontrer Christophe Seiller, le président d'Eurosima qui fédère l'industrie de la glisse et Florent Marcoux, le directeur général de Surfrider Foundation avec lequel il parla évidemment environnement et écologie. "On ne peut pas dire que c'est un sujet que nous éludons", sourit le ministre sous forme de boutade.

D'Ascain aux comités d'accueil de Saint-de-Luz

gilet jaunes Griveaux

 Puis, à la nuit tombante, le cortège officiel, survolé par un hélicoptère de la gendarmerie, a gagné à une dizaine de kilomètres de là le village d'Ascain pour une visite de l'entreprise Lartigue, créée en 1910 à Bidos, près d'Oloron en Béarn, et nommée à l'époque, "Les Tissages Lartigue". Un des premiers ateliers de fabrication de toile à espadrille et bérets de la région. Quatre générations plus tard c'est Philippe (notre photo,) qui a repris l'affaire et, depuis 2010 a ouvert un atelier à Ascain, au Pays basque d'origine "Lartigue 2010". Une petite entreprise qui se bat. Son propriétaire, regrette le manque de formation qui en asphyxie un peu les perspectives alors qu'elle ne manque pas de renom.

Pour des raisons de sécurité et d'affluence, le programme avait été quelque peu modifié. Ainsi la visite et les entretiens du secrétaire d’État avec les élus avaient été programmés à Ascain avant d'être déplacés à la mairie avec un entretien supplémentaire avec deux membres de Seaska dont une délégation faisait le pied de grue devant la salle Ducontenia derrière une banderole ainsi qu'un comité de défense contre l'aménagement du massif de La Rhûne qui s'adresse plus au Comité départemental des Pyrénées-Atlantiques qu'à l'État. À côté,  sur invitations fournies sur demande par la préfecture, entraient sous une pluie battante les personnes qui désiraient écouter le secrétaire d’État.

C'est alors qu'arrive un cortège d'une trentaine de gilets jaunes, portant fumerolles rouge et baffles délivrant à tue-tête un tube de Patrick Sébastien – leur nouvel ami —  ("Si tu pouvais fermer ta gueule") arrivait sur place et se tenait à proximité de la manifestation de la centaine de Basques de Seaska, chargée de l'enseignement de la langue basque....Presque surréaliste. Chacun y allant de ses slogans. À proximité non loin du commissariat  une bonne dizaine de cars de CRS - douze compagnies — avaient été déplacés au Pays basque pour l'occasion. Bien révélatrice d'un climat hivernal. Une drôle d'ambiance d'une ville quasiment morte, et dans un sombre décor alimenté par un éclairage blafard des manifestants n'échangeant pas entre eux. Se juxtaposant simplement. Bien révélateur d'un drôle de climat.

Manif Seaska

 

 

 

 

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
7064
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 10 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !
Les fondateurs de l'association Maires pour la planète Politique | 01/03/2021

En Charente-Maritime, 86 maires s’associent en faveur de la planète

Frédérique Vidal, la ministre de l'Enseignement supérieur, a rencontré une cinquantaine d'étudiants poitevins ce mardi 23 février Politique | 24/02/2021

Frédérique Vidal face aux étudiants poitevins entre mesures et constat d’impuissance

Jean Grenet - Remise de la Légion d'honneur Politique | 23/02/2021

La grande histoire d'Adour entre Jean Grenet et Bayonne

Fanny Le Dauphin, éleveuse de caprins au Domaine de Nodris Politique | 05/02/2021

Gironde : le Domaine départemental de Nodris se dévoile pas à pas

5em CTO lormont une Politique | 05/02/2021

Lormont, Cité Éducative, a accueilli la cinquième Conférence Territoriale de l'Orientation

Proposition de loi Politique | 04/02/2021

Handicap : 3 questions à Philippe Mouiller, sénateur des Deux-Sèvres, rapporteur de la proposition de loi Mesures de justice sociale

Patrick Chastenet Politique | 01/02/2021

Tribune Libre Patrick Chastenet : On étouffe

Jean Castex Politique | 30/01/2021

Jean Castex : 4 annonces qui évitent un nouveau confinement

L'espace Noriac à Limoges Politique | 30/01/2021

Haute-Vienne : Le Département injecte 1,5 million supplémentaire pour aider le secteur culturel

Nicolas Thierry, tête de liste EELV aux élections régionales de juin 2021 Politique | 29/01/2021

Elections Régionales: "Terroirs, Résistance et Réinvention", pour les voeux de campagne de Nicolas Thierry (EELV)

Le pont A20 Politique | 28/01/2021

Limoges : Un pont réservé aux mobilités douces surplombera l’A20

Philippe Le Moing-Surzur, sous préfet de Bayonne Politique | 27/01/2021

Le sous-préfet Le Moing-Surzur est arrivé à Bayonne

Ostavals, le bâtiment Politique | 26/01/2021

Ostavals, prochain "relais" de la Communauté basque sur le chemin de Compostelle

Session extraordinaire du Conseil départemental des Landes le 25 janvier 2021 Politique | 26/01/2021

Crise aviaire : Le Département des Landes soutient la filière à l'unanimité

Jean-Luc Gleyze avec les membres de la fédération ATENA Politique | 22/01/2021

Le département de la Gironde à l'écoute des étudiants en situation de précarité