Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/06/21 : L'ancien vice-président du Conseil départemental de la Dordogne en charge de l'agriculture, Jean-Pierre Saint-Amand est décédé lundi à l'âge de 71 ans. Il a été conseiller départemental du canton de Vergt de 1992 à 2015.

21/06/21 : Usinage, soudage, maintenance, aéronautique... Le CFAI Adour ouvre ses portes au public les 25 juin et 7 juillet sur ses 3 sites d'Assat (64), Lanne (65) et Tarnos (40). Il propose 148 offres en apprentissage dans les entreprises industrielles locales+ d'info

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Véronique Chabreyrou et Jacques Ranoux, candidats de gauche, soutenus par la majorité sortante, sont en tête avec 37,80 %, devant le binôme RN Pascale Léger et Serge Muller à 23,80 %.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Sur le canton de la vallée de la Dordogne, Germinal Peiro (PS) le président du conseil départemental sortant est réélu avec 64,96 % dès le premier tour. Il est associé à Patricia Lafon-Gauthier.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : le binôme socialiste composé de Marie-Lise Marsat et Serge Mérillou est réélu sur le canton de la Lalinde.

20/06/21 : Régionales en Dordogne : Sur le canton de Saint-Astier, Alain Rousset (PS) est en tête avec 30,39 % des voix devant la candidate RN Edwige à 23 %. L'écologiste Nicolas Thierry est en 3e position à 10,51 %.

20/06/21 : En Dordogne, l'abstention estimée pour les élections départementales et régionales en Dordogne est de 66,2%. C'est la participation la plus faible de toutes élections confondues dans le département.

20/06/21 : En Haute-Vienne, le taux de participation à 17h était de 28,54% en forte baisse par rapport à 2015 où on avait enregistré 52,36 % de votants à la même heure.

20/06/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, après un taux de participation à midi s'élevant à 14,5%, ce même taux s'affichait à 31,37 % pour le double scrutin des élections régionales et départementales du 20 juin 2021.

20/06/21 : A 17h, le taux de participation aux élections régionales et départementales s'élève à 25,68%. En 2015, il était de 45,09% pour les régionales et 44,78% pour les départementales, soit une baisse de près de vingt points.

20/06/21 : Dans la Vienne, la baisse de la participation aux élections régionales et départementales se confirme. À 17h, le taux était de 26,07% contre 43,77% pour les départementales en 2015 et 44,87% pour les régionales en 2015.

20/06/21 : En Dordogne, le taux de participation au premier tour des élections départementales et régionales estimé à 17 h est de 33,78 %, en baisse par rapport aux scrutins de 2015.

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/06/21 | Arte Flamenco : El Granaíno remplacé pour la soirée du 2 juillet

    Lire

    Positif à la Covid-19, le chanteur Pedro El Granaíno ne pourra pas se produire sur la scène du festival Arte Flamenco, le vendredi 2 juillet à Mont-de-Marsan. Il sera remplacé par Jesús Méndez, héritier de la dynastie gitane de la famille de la “Paquera de Jerez", et l’un des plus grands noms du cante actuel. Jesús Méndez se produira donc aux côtés d’El Pele avec, en artiste invité, le danseur Farruquito.

  • 24/06/21 | Lot-et-Garonne : un incubateur pour l'ESS

    Lire

    Par le développement d'un incubateur dédié à l'ESS et l'innovation sociale, ATIS propose un accompagnement à la construction de réponses nouvelles à des besoins sociaux peu ou mal couverts. Nomade, il s'appuie sur les lieux ressources dans les territoires ruraux, et multi-partenariaux, en intégrant les acteurs existants de la chaîne. Parmi ses objectifs: susciter la création d'entreprises et activités d'utilité sociale, développer l'envie d'entreprendre, contribuer à résoudre des problématiques sociales et environnementales et proposer un maillage efficient d'accompagnement de porteurs de projet sur le département.

  • 24/06/21 | Lestiac-sur-Garonne, petit Dublin pour un soir

    Lire

    La commune de Lestiac-sur-Garonne (33) accueille, le 3 juillet prochain le Julien Loko Irish Band. Un concert gratuit en plein air à partir de 21 h et une ambiance 100% folk celtique assurée dans le cadre bucolique du village des bords de Garonne. Julien Loko et son quintet proposent standards irish et compositions originales pour une musique dansante et nerveuse, qui transporte dans l'atmosphère enfiévrée des pubs de Dublin! Possibilité de pique-niquer dès 19 heures ou de se restaurer auprès de food-trucks.

  • 24/06/21 | L'Europe en soutien des collectivités face à la crise sanitaire

    Lire

    Grâce au dispositif "Initiative d'investissement en réponse au Coronavirus" portée par la Commission européenne, 8 départements - Gironde, Landes, Lot-et-Garonne, Dordogne, Pyrénées-Atlantiques, Deux-Sèvres, Charente-Maritime et Charente - ont bénéficié d'aides européennes pour l'achat de masques à destination du personnel des collectivités et de la population afin de pouvoir maintenir des activités de service public et de soutien à certains publics (collégiens, personnels des EPHAD, personnels de santé, aides à domicile ...). Ces mesures ont été financées par l'Europe pour un montant total de 2,9M€ en Nouvelle-Aquitaine.

  • 23/06/21 | 5000 € de dons remis au Téléthon Gironde

    Lire

    Les salariés d'EDF Commerce sud ouest, qui participent régulièrement aux courses du Téléthon, se sont adaptés au contexte sanitaire en participant à un challenge à distance via une application de loisir qui permet de cumuler des points en pratiquant l’activité physique de son choix. En 15 jours, du 30 novembre au 13 décembre 2020, les 260 participants ont réussi à récolter la somme de 5 000 €, qui servira "à soutenir la recherche et la mise en œuvre des premiers médicaments pour des maladies rares et génétiques", précise Christian Capdeville coordinateur du Téléthon en Gironde. Le don a été remis à l'association ce 22 juin.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Sénatoriales en Gironde : Françoise Cartron veut repartir

05/09/2020 | L'ancienne sénatrice socialiste, membre du groupe LREM depuis juillet 2018, a présenté sa liste pour les prochaines élections sénatoriales ce vendredi à Camblanes-et-Meynac.

Françoise Cartron sénatoriales 2020

Des dossiers encore en cours, reportés, et une envie de les mener jusqu'au bout. C'est, à l'entendre, ce qui pousse Françoise Cartron, 71 ans, à se représenter aux élections sénatoriales quelques peu bousculées du 27 septembre prochain. Sauf que cette fois, à la différence des précédentes, elle le fait en comptent siéger dans les rangs de la majorité présidentielle après l'avoir rejoint en 2018 sur les bancs du Palais du Luxembourg.

"Sans sectarisme ni idées préconçues", tels sont les mots figurant en clôture de la profession de foi de Françoise Cartron, qui a choisi de rempiler pour un troisième mandat de Sénatrice sous le nom de liste "Pour la Gironde et ses territoires". Sur ce document, on ne trouve pas trace du logo d'un parti. Ni En Marche, dont elle a rejoint le groupe au Sénat en juillet 2018, ni le Parti Socialiste dont elle s'est pourtant représentée au travers de différents mandats : au Sénat depuis 2008, à la région avant cela depuis 1992 et à la mairie d'Artigues-près-Bordeaux entre 1995 et 2012.

Union sacrée  

Interrogée sur ses "nouvelles chaussures" politiques, elle file la métaphore. "Les anciennes m'ont beaucoup serré, à tel point que je ne pouvais plus y mettre le pied. J'ai adhéré au socialisme pour les valeurs qu'il portait mais je n'ai jamais vraiment été connue pour m'intéresser au fonctionnement interne des partis". La rupture aurait deux origines : le souhait du groupe socialiste de voter contre la scolarité obligatoire à trois ans "pour laquelle je milite depuis toujours" et le vote, à contrecœur, contre la réforme ferroviaire. Les deux raisons ont un point commun :"je déplore une opposition systématique alors que dans le contexte actuel, on devrait un peu être en union sacrée".

Voilà donc pour la forme. Du côté du fond, le choix personnel de Françoise Cartron est motivé, dit-elle, par l'envie de clôturer des dossiers inachevés. C'est notamment le cas du rapport "Vers une alimentation durable", débattu fin juin, qui a donné lieu à une vingtaine de propositions parmi lesquelles la volonté de taxer les aliments présentant une "mauvaise qualité nutritionnelle", sur le modèle de la taxe soda. "J'ai envie de transformer ça en projet de loi et de porter ce texte et de militer pour modifier, au niveau européen, les critères d'aides de la PAC, afin qu'ils ne prennent pas uniquement en compte la superficie des exploitations mais aussi le service rendu à l'environnement". Une éco-conditionnalité qui pourrait "rebattre les cartes", alors que les débats sur la PAC ont été récemment relancés par la Commission Nationale du Débat Public. 

Signal décentralisé

Françoise Cartron compte aussi arriver au terme d'un feuilleton judiciaire interminable : celui de l'indemnisation des propriétaires du Signal, cet immeuble situé à Soulac et devenu malgré lui le symbole de l'érosion côtière. "L'amendement que nous avons voté donne des cadres, mais j'aimerais arriver jusqu'au bout", confirme-t-elle. Fin juillet, le Sénat a en effet voté les modalités d'une indemnisation des propriétaires des 78 appartements laissés à l'abandon depuis 2014 pour un montant de sept millions d'euros, financés par le programme de prévention des risques "dédié à l'indemnisation de propriétaires de biens dans des immeubles rendus inhabitables par l'érosion côtière", selon les propres mots de la ministre déléguée auprès du ministre de l'économie, Agnès Pannier-Runacher. L'autre chantier, également cité récemment par un autre candidat aux sénatoriales, Yves d'Amécourt, est la loi 3D (pour Décentralisation, Différenciation et Déconcentration).

La sénatrice En Marche, de son côté, pense nécessaire "une régulation de l'État, les collectivités ne peuvent pas tout faire toutes seules. Quand on regarde l'Espagne, on voit bien qu'un pays très décentralisé n'est pas mieux géré". Des propos plus mesurés que ceux du président de la région Nouvelle-Aquitaine, partisan de longue date de la décentralisation. "Pour lui, peu importe la majorité en place, ça ne sera jamais assez...". Pour autant, sa profession de foi remet l'église au centre du village en affirmant son souhait de "mettre en œuvre une nouvelle étape de la décentralisation en reconnaissant la place essentielle que les communes occupent. Cette période exceptionnelle nous l'a rappelé". 

La liste "Pour la Gironde et ses territoires" : 

1. Françoise Cartron : sénatrice PS (2008-2018) puis LREM de la Gironde, ancienne vice-présidente du Sénat (d'octobre 2014 à septembre 2017), maire d'Artigues-près-Bordeaux (1995-2012), conseillère régionale d'Aquitaine (1992-2008), ancienne enseignante.

2. Pascal LAVERGNE : ingénieur agronome, vice-président de la CDC du Réolais en charge de l'urbanisme et au développement durable, conseiller municipal de Monségur, ex-député LREM (de novembre 2018 à août 2020) et ancien maire de Monségur (2014-2018).

3. Valérie KOCIEMBA : adjointe au maire du Taillan-Medoc en charge de la transition écologique et de la ville durable (LREM)

4. Jean-Michel BASSET – viticulteur, maire de Les Lèves-et-Thoumeyragues (depuis 2008), vice-président de la CDC du Pays Foyen

5. Eugénie BARRON : conseillère municipale déléguée à la Brède en charge de la démocratie participative, de la vie économique et du défi numérique, responsable évènementiel au Château Méric, juriste de formation (en droit international et droit des sociétés). 

6. Alain DUMAS : ancien géomètre, conseiller municipal de Saint-Gervais, président du SCOT, ancien président de la communauté des communes du Grand Cubzaguais, ancien maire de Saint-Gervais (2001-2018).

7. Florence MEYNARD-CARDOSO : société civile, co-présidente de l’association Solidarité Paysans d’Aquitaine

8. Fabrice PASTOR : avocat, conseiller municipal à Lège-Cap-Ferret (LREM)

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
4484
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !
Le taux de participation sera un élément déterminant dimanche prochain Politique | 24/06/2021

Départementales en Dordogne : Un deuxième tour gagnant pour les sortants ?

Photo d'illustration urne vote élection Politique | 22/06/2021

Elections régionales : Ni accord, ni fusion de listes en vue du second tour

Hôtel de Région Nouvelle Aquitaine  9 mars 2017 Politique | 21/06/2021

Régionales : Rousset en tête, EELV avance, le RN recule, droite et centre s'évitent... Demain quelles alliances ?

Photo d'illustration urne vote élection Politique | 21/06/2021

Départementales dans les Pyrénées-Atlantiques : entre abstention, prime aux sortants et progression d'EH Bai

Les conseillers départementaux de la Gironde dans l'hémicycle Politique | 21/06/2021

Départementales en Gironde : les sortants plébiscités, Jean-Luc Gleyze réélu au premier tour

Il faut un sursaut de participation dimanche prochain Politique | 21/06/2021

Départementales en Dordogne : la prime aux sortants

Le premier tour des élections départementales a eu lieu ce dimanche 20 juin 2021 Politique | 21/06/2021

Élections départementales dans la Vienne : la majorité départementale en ballottage favorable

Carte électorale Politique | 21/06/2021

Aucun candidat élu aux Départementales en Haute-Vienne, abstention record

Hôtel de Région Nouvelle Aquitaine  9 mars 2017 Politique | 16/06/2021

Elections régionales: Quels candidats pour quelles compétences ?

La gauche espère conserver la majorité à l'assemblée départementales Politique | 15/06/2021

Départementales en Dordogne : la gauche espère conserver la majorité

Illustration urne Politique | 15/06/2021

Elections départementales en Charente : la droite mise sur ses têtes d'affiche

Les candidats rochelais issus du parti du maire Jean-François Fountaine, présenté le 29 avril Politique | 14/06/2021

Départementales en Charente-Maritime : on reprend (presque) les mêmes…

Le politologue Jean Petaux Politique | 14/06/2021

Départementales en Gironde: "Si instabilité il doit y avoir, elle sera plutôt à Bordeaux qu’en zone rurale" selon le politologue Jean Petaux

Jean-Jacques Lasserre, président du Département des Pyrénées-Atlantiques Politique | 11/06/2021

Pyrénées-Atlantiques : l'union droite-centre, déjà en route pour le second tour des Départementales ?

La salle du conseil du Conseil Départemental de la Haute-Vienne Politique | 11/06/2021

Elections départementales : Cinq listes se disputeront les suffrages des haut-viennois