11/08/22 : Pendant qu'Elisabeth Borne, Première ministre est en visite sur les incendies à Hostens en Gironde, le Président, Emmanuel Macron, annonce que l'Allemagne, la Grèce, la Pologne, la Roumanie et l'Autriche vont venir en aide à la France.

11/08/22 : Elisabeth Borne et Gérald Darmanin sont attendus ce jeudi à Hostens en Sud Gironde: 6 800 ha de forêt ont été détruits par le feu depuis mardi après midi. 1100 pompiers sont mobilisés et 10 000 personnes ont du quitter leur domicile.

10/08/22 : Le député RN de Gironde, Grégoire de Fournas, dépose ce mercredi une proposition de loi instaurant une peine plancher de 10 ans pour les incendiaires. "La plupart des incendies sont d'origine criminelle. Or les pyromanes ne sont condamnés qu'à du sursis."

10/08/22 : Face aux incendies en Gironde et dans les Landes, le Ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin indique sur Tweeter qu'il a "décidé de renforcer les moyens mobilisés : plus de 1000 pompiers, 9 avions et 2 hélicoptères bombardiers d’eau sont engagés."

10/08/22 : Pour cause de reprise des incendies dans le Sud Gironde et le Nord des Landes, la circulation est interdite depuis mercredi 11 h, dans les deux sens sur l'autoroute A63 reliant Bordeaux à Bayonne. Les poids lourds sont déviés par Pau.

10/08/22 : Bordeaux est une des villes qui compte le plus de pâtisseries. Son score est de 4 pour 100 000 habitants, autant que Lyon, plus que Paris et Toulouse, mais moins que Strasbourg. Podium établi par Hellofresh, leader des boxs à cuisiner.

09/08/22 : Une soixantaine de commerçants de la ville de Périgueux a prévu de participer à la grande braderie en plein coeur de l'été, pour les trois journées des jeudi 11, vendredi 12 et samedi 13 août.

09/08/22 : Dans les Deux-Sèvres, le bassin de la Charente et le sous-bassin Aume-Couture sont en alerte 1 pour l'eau. L'arrosage des espaces verts, l'alimentation des fontaines, le remplissage des piscines sont interdits ainsi que le lavage des véhicules.

09/08/22 : Le département de la Gironde est placé en vigilance orange canicule à compter de ce mardi midi. Les maximales attendues pourront atteindre 21° la nuit et 36 à 38° en journée.

09/08/22 : Le département du Lot-et-Garonne passe en vigilance orange canicule à compter de ce mardi midi, avec des températures maximales prévues de 36 à 38 °C, puis mercredi et jeudi, jusqu'à 40 °C. Fin de l'épisode attendue pour vendredi.

09/08/22 : Un décret au journal officiel du 4 août acte la création effective de la Chambre d'agriculture interdépartementale de la Charente-Maritime et des Deux-Sèvres au 1er octobre prochain. Un travail de rapprochement mené depuis plus de sept ans.

08/08/22 : En raison de la sécheresse et des prévisions météos pour la semaine, les forêts du Pignada et du Lazaret à Anglet (64) sont fermées à compter du lundi 8 août, 18 H. Une décision prise en prévention du risque maximal de départ de feu.

08/08/22 : Météo France place le département des Landes en vigilance jaune canicule à compter de ce lundi 14h00. La vague de chaleur prévoit des températures minimales comprises entre 18 °C et 20 °C la nuit et 36 °C à 38 °C en journée.

08/08/22 : La première édition de Biarritz Hall Music Festival avec les meilleurs artistes de la scène électro française a lieu le 12 et 13 août. L’équipe est à la recherche de bénévoles pour l'accueil, le bar, les animations, la logistique... pour s’inscrire:+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 11/08/22 | Les Mondiaux de boomerang à Gradignan dès le 16 août

    Lire

    Gradignan (Gironde)accueille les mondiaux de boomerang du 16 au 26 août. Une centaine de lanceurs issus de 14 nations s'affronteront au Domaine de Moulerens sur différentes épreuves spectaculaires en individuel et en équipe. 25 athlètes français participeront et les têtes d'affiche remettront leur titre en jeu à l'image de Marie Appriou, 23 ans, championne du Monde en titre et Matéo Guerrero, 15 ans, vice-champion du Monde Junior. Renseignements sur l'appli https://wbc2022.glideapp.io/dl/d0a5f4

  • 11/08/22 | La préfecture de la Haute-Vienne labellisée

    Lire

    Suite à un audit externe réalisé par SOCOTEC, la préfecture de la Haute-Vienne vient de se voir attribuer le label « Qual-e-pref ». Ce label témoigne de la volonté de répondre au quotidien aux attentes des usagers ainsi que la communication d'urgence en cas d'évènement majeur. La préfecture a obtenu cette labellisation pour trois ans.

  • 11/08/22 | Des maraîchers à Limoges Métropole

    Lire

    La Ceinture verte terroir de Limoges veut relocaliser l'agriculture au travers l'aide à l'installation de maraîchers en agriculture biologique ou Haute Valeur Environnementale. Elle propose pour cela un service d'installation clé en main sur des terres équipées, avec un accompagnement technico-économique et une aide à la recherche de logement sur site ou à proximité. L’ensemble des équipements seront mis à disposition de 5 maraîchers sur le territoire de Limoges Métropole.

  • 10/08/22 | Le feu inquiète de nouveau en Gironde et dans les Landes

    Lire

    Le feu de Landiras a repris au niveau de la commune de Saint-Magne mardi, en sortant de la zone dans laquelle il avait été fixé, nécessitant l’intervention de 500 sapeurs-pompiers, appuyés par des avions bombardiers d’eau. 6 000 ha ont brûlé à Hostens. Le feu très virulent s’est étendu au département des Landes. Plus de 5000 personnes ont été évacuées et seize maisons détruites à Belin-Beliet. Le front de l’incendie se dirige vers l’A63 (Bayonne-Bordeaux) où la vitesse est abaissée à 90 km/h.

  • 10/08/22 | Le leader du e-commerce équin s'installe en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Blue Horse Group, leader français du e-commerce dédié au monde du cheval, sur les secteurs santé, soin et équipements pour le cheval et le cavalier, installe son siège et ses équipes de marketing digital et de e-commerce à Ambarès-et-Lagrave (33) et crée aussi sur place une plateforme logistique. Un choix dicté par "le carrefour logistique qu’offre la zone" et "le vivier de compétences Tech et Web de la métropole bordelaise", dans une région dense en haras, écuries de concours et centres équestres. 10 emplois ont déjà été créés, 4 à 5 autres nouvelles personnes devraient rejoindre la société.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Sénatoriales en Gironde : Nathalie Delattre veut poursuivre

09/09/2020 | La sénatrice de Gironde part sans LR aux prochaines élections sénatoriales, la droite ayant choisi d'investir une autre candidate. Elle se lance dans une Gironde morcelée.

1

C'est dans un paysage morcelé, redéfini par les dernières municipales, que la sénatrice girondine Nathalie Delattre et le centriste Alain Cazabonne se présentent pour un nouveau mandat aux prochaines élections sénatoriales. Avec plusieurs listes de chaque côté de l'échiquier, LREM et le Rassemblement National en présence et la perte de dizaines de communes pour la droite et le centre, la candidate sait que la tâche de séduire les grands électeurs ne sera pas aisée. Elle définit toutefois quelques priorités, au premier rang desquelles celui de "défendre le rôle des communes". Quitte à revenir en arrière...

Nathalie Delattre, sénatrice de Gironde depuis le 1er octobre 2017 (après la démission de Xavier Pintat et de 40 autres sénateurs pour respecter le non-cumul des mandats) n'en a visiblement pas fini avec le Palais du Luxembourg. L'ancienne adjointe d'Alain Juppé (2008-2017), toujours conseillère municipale mais ex conseillère régionale (2015-2017) et actuelle secrétaire générale du Parti Radical sait toutefois qu'elle inscrit cette campagne dans un paysage politique morcelé des deux côtés. La droite et le centre ont "perdu plus d'une trentaine de communes dont Bordeaux, ce qui fait beaucoup de grands électeurs. Notre chance de pouvoir retrouver trois sèges résidait dans le fait d'avoir une liste unie. J'ai fait une proposition d'union en juillet. Alain a répondu alors qu'il était tout à fait légitime à faire sa propre liste. Ça a été la seule réponse. Cette chance d'avoir trois sénateurs s'éloigne avec trois listes. Mais on va quand même tenter d'aller jusqu'au bout", a affirmé ce mardi Nathalie Delattre au moment de dévoiler les visages de celles et ceux qui l'accompagnent pour briguer ce nouveau mandat. Pas de trace, en revanche, de LR, qui présente une liste à part portée par Florence Lassarade, si ce n'est le soutien affiché du Président du Sénat, Gérard Larcher.

Illusion mutualisée

Le centriste Alain Cazabonne, aujourd'hui conseiller municipal et métropolitain et ancien maire de Talence (de 1993 à 2017), compte bien "défendre la Californie de l'Europe" en soutenant l'ensemble des filières économiques, surtout celles qui ont un potentiel futur comme l'hydrogène. "Le soutien du gouvernement à la filière (7 milliards d'euros d'ici à 2023) me rend enfin satisfait de la voie qui a été prise. Beaucoup d'entreprises locales sont prêtes". Se revendiquant défenseurs du fait communal, les deux premiers de cordée ne contestent la légitimité d'aucune des listes en présence, mais revendiquent une "différence très marquée avec certaines". "La cogestion en est un exemple", souligne Nathalie Delattre.

Le changement de gouvernance à la métropole a visiblement eu du mal à passer dans les rangs. "Nous portions depuis des années cette gestion qui s'est construite dans cet esprit du législateur, c’est-à-dire celui visant à mettre l'intercommunalité au service des communes. Nous arrivons dans un chemin inverse avec cette petite musique d'imposer une élection au suffrage direct du président de la métropole qui deviendrait légitime et ne ferait ensuite des maires que des conseillers d'arrondissement. Il y a déjà eu un dossier introduit sur la mutualisation de certains pouvoirs de police des maires de la métropole. Ce n'est déjà plus ce que l'on défend". "Il faut arrêter de dire que l'on va créer des économies en diminuant le pouvoir de gestion des maires", ajoute Alain Cazabonne. "Certains se sont laissés prendre et au changement de majorité, certains ont aussi dit qu'ils allaient se retirer. Alain Juppé rappelait souvent que c'était un voyage sans retour. Il faudrait un vote à l'unanimité et réussir à convaincre le personnel transféré des communes à la métropole de laisser leur régime indemnitaire supérieur. Le retour en arrière est une illusion". 

Décentralisé

En filigrane, ils formulent un "combat contre Bercy. Avoir un budget". L'abandon de la réserve parlementaire en janvier 2018 a laissé des traces, affirme volontiers le premier adjoint du nouveau maire de Talence. "Les maires sont demandeurs de la proximité d'autrefois. Ils venaient plus souvent discuter avec leurs sénateurs, notamment au sujet de la réserve parlementaire. C'était une aide directe. Il faut se battre pour la création d'un fonds d'aide à l'investissement des communes rurales". "Le lien fiscal de la taxe d'habitation est lui aussi rompu", ajoute la candidate. "La moitié du montant prévu dans les réserves parlementaires a été compensée mais versée à la DETR, c'est la préfète qui décide, donc l'État. Les communes sont entre les mains de Bercy. Demain, il peut tout aussi bien fermer les vannes et mettre fin à cette compensation. Ce fonds d'investissement local devrait être dirigé à la libre administration des communes".

Le discours décentralisateur qui se dessine derrière les mots de Nathalie Delattre n'est pas un hasard : la loi 3D (décentralisation, déconcentration et différenciation) affiche des promesses dont elle affirme déjà douter. Le 29 juillet dernier, Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, a présenté en conseil des ministre un premier projet de loi organique sur le volet "différenciation", visant notamment à simplifier les expérimentations. "C'est très léger", regrette la sénatrice. "On est en train de marcher à l'envers et ça ne correspond pas à la volonté des élus locaux. C'est la décentralisation dont il faut s'occuper en premier". Elle assure également qu'elle a de la suite dans les idées. "Nous avons fait un stock d'amendements au moment de la loi engagement et proximité, nous aurons beaucoup de choses à défendre...".

Resécurisé 

Même si ce n'est pas vraiment surprenant, le plan "France Relance" n'inspire guère plus de confiance à Nathalie Delattre, surtout au moment d'aborder l'un de ses intérêts premiers (étant également co-présidente de l'Association Nationale des Élus de la Vigne et du Vin) : le sort réservé à la filière viticole française. "Ce plan de relance a été à moitié étudié en juillet, on nous renvoie à l'automne pour le compléter. La viticulture a obtenu 250 millions d'euros (comprenant la distillation de crise, une aide au stockage privée et une exonération des charges sociales et patronales pour les entreprises les plus touchées inscrite dans le troisième projet de loi de finances rectificative). Pas assez pour la sénatrice, qui compare cette somme à d'autres comportant un zéro de plus, notamment le soutien aux filières aéronautiques et automobiles, qu'elle salue par ailleurs. Le ministre de l'Agriculture est avant-dernier au protocole gouvernemental. Ça prouve qu'on est plutôt dans la déconsidération". 

Enfin, de nombreux autres dossiers prioritaires devraient atterrir sur le bureau de Nathalie Delattre si les grands électeurs girondins tranchent en sa faveur : le projet de loi sur le séparatisme (elle a fait partie de la commission d'enquête sur la radicalisation islamiste), le "desserrement" de la loi litorral en Gironde ou encore la question, tristement revenue ces dernières semaines sur le devant de la scène, de la sécurité. L'élue a récemment écrit à Gérald Darmanin pour demander une compagnie de CRS à demeure en Gironde. "Depuis le déconfinement, la neuvième ville de France est en proie à des incivilités grandissantes allant jusqu'à des problématiques sécuritaires d'agressions à l'arme blanche, de vols à l'arrachée, de règlements de comptes", ajoute-t-elle dans ce courrier datant du 18 août. La sécurité passe aussi par la situation des prisons. "C'est un nouveau dossier sur lequel je souhaite m'investir. Il y a de plus en plus de cas psychatriques qui ne seront pas réparés en prison. Gradignan est sous l'emprise du trafic de stupéfiants. J'ai écrit au nouveau ministre de la Justice sur le sujet, j'attends sa réponse". Elle s'ajoutera sans doute à celle, très attendue, des résultats des sénatoriales le 27 septembre prochain.

La liste "Résolument Girondins"

1) Nathalie Delattre : sénatrice (depuis 2017) vice-présidente de la commission des lois, conseillère municipale et métropolitaine (depuis 2008), ancienne conseillère régionale (de 2015 à 2017), rattachée au Mouvement Radical. 

2) Alain Cazabonne : sénateur MoDem (depuis 2017), membre de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées, conseiller municipal et métropolitain et ancien maire de Talence (1993-2017), ex conseiller régional (1985-1998).

3) Mireille Conte Jaubert : maire de Saint-Médard-de-Guizières (depuis 2014), éditrice de presse et commerçante à la retraite.

4) Hubert Laporte : maire de Sainte-Eulalie (depuis 2008), conseiller départemental du canton de la Presqu'Île, entrepreneur et ingénieur en bâtiment

5) Véronique Soubelet : première adjointe à Michel Dufranc, maire de La Brède, colonel de sapeur-pompier, pharmacien-chef du SDIS, administratrice de la Fédération nationale des sapeurs pompiers

6) Françoise Dupiol-Tach : maire de Grignols (depuis mai 2019), commerçante

7) Michaël Cenni : maire de Lugon-et-l'Île-du-Carnay, viticulteur

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
9295
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 13 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !
Alain Rousset, Président du Conseil Régional Nouvelle-Aquitaine Politique | 25/07/2022

Le Grand Entretien - Alain Rousset : "Il faut être sobre, frugal. C'est une autre croissance"

Image d'illustration : train grande vitesse Politique | 20/07/2022

LGV Bordeaux-Dax - Bordeaux-Toulouse : Le GPSO n'a pas peur des ZAD

Alain Rousset, président de la Région Nouvelle-Aquitaine Politique | 19/07/2022

Alain Rousset : "Décentraliser davantage pour devenir éco-responsable"

Sylvie Marcilly aux côtés de Catherine Desprez, maire de Surgères et première vice-présidente du Conseil départemental de Charente-Maritime Politique | 05/07/2022

Contournement de Marans : enfin un coup d’accélérateur déterminant

La fidèle de François Bayrou, Geneviève Darrieussecq et la tombeuse du PS, Bérangère Couillard sont désormais membres du gouvernement. Politique | 04/07/2022

Deux députées de Nouvelle-Aquitaine rejoignent le gouvernement Borne 2

TGV en gare de Bordeaux Saint-Jean Politique | 01/07/2022

Au moment de financer la LGV vers Toulouse et Dax, l’Europe hésite à payer

En séance plénière du Conseil départemental, les élus se sont prononcés sur 38 dossiers soumis au vote Politique | 24/06/2022

Haute-Vienne :un nouveau schéma autonomie pour personnes âgées ou en situation de handicap

Réunion de bilan du SRDEII le 3 mars 2022 à la Maison de la Région à Poitiers. © Région Nouvelle-Aquitaine / Françoise Roch Politique | 20/06/2022

Développement économique : un schéma régional en guise de leçon au gouvernement

Urne Politique | 20/06/2022

LEGISLATIVES dans les Pyrénées-Atlantiques : Avantage à la majorité présidentielle et une conquête de la gauche

Photo d'illustration urne vote élection Politique | 20/06/2022

LEGISLATIVES Ensemble! remporte quatre sièges sur cinq en Charente-Maritime

Les candidats élus dans la métropole bordelaise Politique | 20/06/2022

LEGISLATIVES: la métropole obtient trois députés Nupes et trois députés Ensemble!

législatives Politique | 20/06/2022

LEGISLATIVES Gironde (hors Métropole): Le RN décroche deux circonscriptions

Genevieve Darrieussecq, Lionel Causse et Boris Vallaud, les 3 députés des Landes Politique | 20/06/2022

LEGISLATIVES : Le département des Landes esquive le séisme électoral du 2nd tour

Les 4 candidats élus en Haute-Vienne Politique | 20/06/2022

LEGISLATIVES Trois candidats de la Nupes élus en Haute-Vienne

Les 2 candidats élus de la Corrèze Politique | 20/06/2022

LEGISLATIVES En Corrèze, les deux candidats LR Frédérique Meunier et Francis Dubois élus