Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

16/04/21 : Un centre de vaccination de grande capacité va ouvrir ses portes au Parc des Expositions de Poitiers le 20 avril prochain.

13/04/21 : 264 196 311,23 euros c'est le montant des subventions votées ce 12 avril lors de la dernière commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine. 244 délibérations ont été votées par des élus régionaux sous la présidence d'Alain Rousset.

12/04/21 : Philippe Dubourg, Maire d'Illats depuis 1977, est décédé le 11 avril dernier. Plusieurs élus locaux, dont Christophe Duprat, Maire de Saint-Aubin du Médoc, saluent la mémoire d'un « élu de terrain attaché à son territoire ».

02/04/21 : Autour de la Journée de sensibilisation à l’autisme le 2 avril des villes illuminent leurs monuments en bleu: un symbole pour rappeler la nécessité de simplifier et améliorer le quotidien des personnes autistes. A Bordeaux ce sera la porte de Bourgogne.

01/04/21 : Le 9 avril prochain, la cité scolaire Alcide Dusolier de Nontron deviendra la 1ère cité scolaire 100% bio de France.

31/03/21 : Régionales- Signe de l'alliance entre GénérationS et EELV, Benoit Hamon sera à Bordeaux le 1er avril en soutien à Nicolas Thierry, tête de liste EELV de « Nos terroirs, notre avenir ». Sa numéro 2 en Gironde est Anne-Laure Bedu candidate GénérationS

24/03/21 : Charente-Maritime : Véronique SCHAAF, sous-préfète de Villeneuve-sur-Lot, est nommée sous-préfète de Saintes. Elle devrait prendre ses fonctions le 19 avril 2021. Elle succède à Adeline BARD, arrivée dans l’arrondissement de Saintes en juillet 2018.

19/03/21 : La Banque alimentaire Béarn-Soule organise, samedi 20 mars 2021, une collecte alimentaire exceptionnelle, mobilisant près de 400 jeunes bénévoles, dans 14 magasins de Pau.

18/03/21 : Charentes : L'Union Générale des Viticulteurs pour l'AOC Cognac (UGVC) vient de se doter d'un nouveau directeur général, Xavier RAFFENNE. Il était précédemment directeur de la Maison des Vins de Gaillac.

16/03/21 : La Rochelle : le festival de fiction télé se déroulera du 14 au 19 septembre, annonce aujourd'hui les organisateurs dans un communiqué. Une journée de plus sera dédiée à la création. Les candidatures pour les œuvres sont ouvertes.

04/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Il prennent date pour cet événement entre les 7 et 10 octobre

02/03/21 : Le 90e Congrès des Départements de France qui devait se tenir à La Rochelle en novembre dernier, puis les 29 et 30 avril prochain, est de nouveau reporté, selon un communiqué du Département de Charente-Maritime du jour.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/04/21 | Saint-Médard-en-Jalles (33) cherche des projets citoyens innovants

    Lire

    La commune de Saint-Médard-en-Jalles souhaite inclure les habitants dans la construction des projets de leur commune. Dès le 19 avril, la ville lance donc son budget participatif. Tous les projets qui relèvent de l’intérêt collectif, les enjeux environnementaux, les valeurs de solidarité et de responsabilité citoyenne sont les bienvenus. Pour cela, les habitants ont du 19 avril au 21 mai pour déposer leur projet en ligne sur le site de la ville.

  • 20/04/21 | Servières-le-Château passe aux granulés bois

    Lire

    En Corrèze, la commune de Servières-le-Château va remplacer sa chaudière fioul par deux chaudières à granulés de bois afin d’alimenter les 4 bâtiments communaux. D’une puissance de 55 kW chacune, elles produiront 93 127 kWh par an ce qui permettra de couvrir les besoins en chaleur des bâtiments communaux mais aussi de la garderie et de la bibliothèque. Alimentée par 22 tonnes de granulés de bois par an, ces chaudières réduiront de 24 tonnes l’émission de CO2 annuel.

  • 20/04/21 | Des policiers nationaux arrivent à Niort

    Lire

    Dans un communiqué, Jérôme Baloge, maire de Niort, a annoncé que le Ministère de l’Intérieur avait décidé la création de 6 nouveaux postes de policiers nationaux au sein du commissariat de Niort. Le maire se réjouit de cette annonce qui va permettre à la police nationale « de renforcer l’efficacité de son action contre toutes les formes de délinquance et notamment le trafic de stupéfiants qui perturbe la vie des habitants dans certains secteurs de la Ville ».

  • 20/04/21 | 2ème édition des Jobs d'été en ligne

    Lire

    Pôle emploi, la Mission Locale des Graves et la Ville de Villenave d’Ornon notamment s’associent pour la 2ème édition des Jobs d’été en ligne qui se dérouleront du 19 au 30 mai. A destination des jeunes, des contrats saisonniers mais également des missions de Service civique seront proposés. Les jeunes intéressés pourront déposer leurs candidatures et voir les offres d’emplois en ligne dès le 20 mai.

  • 19/04/21 | Bordeaux : les travaux préliminaires du Pont de Pierre démarrent

    Lire

    A compter de ce lundi 19 avril et jusqu'au mois de juillet, Bordeaux Métropole va effectuer des prélèvements sur une dizaine de piles du Pont de Pierre. Inauguré en 1822, le pont emblématique de Bordeaux fera l'objet de travaux de rénovation programmés pour 2 ans à partir de 2023. Pour cette phase préparatoire de travaux, Bordeaux Métropole assure le maintien de la circulation des tramways sur toute la durée des prélèvements, afin de ne pas (trop) impacter les 60 000 personnes qui empruntent le pont quotidiennement. Bus et taxis quant à eux ne circuleront plus.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Sénatoriales : la gauche recule dans les Pyrénées-Atlantiques

24/09/2017 | Deux nouveaux venus, l’un Modem, l’autre LR, sont élus au Sénat. Le PS garde un seul siège.

De g. à droite : Frédérique Espagnac (PS), Max Brisson (LR) , Denise Saint Pé (Modem)

Une centriste, une socialiste et un LR. Avec les sénatoriales, la donne change dans les Pyrénées-Atlantiques. Premier constat : la gauche n’est plus majoritaire. La sortante PS Frédérique Espagnac tire certes largement son épingle du jeu en obtenant 34,04% des suffrages. Par contre, la centriste Denise Saint Pé (22,86%) soutenue par le Modem, l’UDI et La République en marche, succède à Jean-Jacques Lasserre. Quant au biarrot Max Brisson, candidat LR (17,38%), outre les qualités dues à sa longue expérience d’élu, il profite d’un sursaut de la droite ainsi que, vraisemblablement, d’un réflexe basque pour faire son entrée au sein de la chambre haute du Parlement.

Pourquoi les choses seraient-elles simples au pied des Pyrénées ? Aucun mot de trop n’a été échangé, car ces choses-là ne se font pas.  Mais le torchon brûlait ces derniers temps entre les deux sortants de gauche sur les trois sénateurs que comptaient les Pyrénées-Atlantiques.

Désignée par les militants de son parti pour briguer un nouveau mandat et porter les couleurs du PS aux sénatoriales, Frédérique Espagnac, ancienne attachée de presse de François Hollande et conseillère régionale, s’est retrouvée confrontée à la fronde de son collègue, et camarade,  Georges Labazée. Un élu de 74 ans, ex-président de l’ex-Conseil général,  qui de toute évidence ne la portait pas dans son cœur.

Dans une interview accordée à nos confrères de La République des Pyrénées, celui-ci lui reprochait,  entre autres griefs,  l’attitude ambigüe qu’elle avait adoptée avec les centristes pour se faire élire sénatrice en 2011: un pied à gauche, l’autre un peu à droite.

 Sans hésiter à se mettre en congé du PS, Georges Labazée s’est donc maintenu pour présenter une candidature dissidente en 2017. Tout en annonçant que, s’il était élu, il cèderait la place à Nadine Lambert, deuxième sur sa liste. « Une personne remarquable qui a des valeurs sociales et une éthique » a-t-il commenté, en expert du sous-entendu. Une langue qui est aussi couramment parlée que l’occitan dans son pays de Béarn.

La tactique ne s’est pas avérée payante. La liste « Gauche, solidaires des territoires » conduite par Georges Labazée n’a recueilli dimanche que 11,91% des suffrages des grands électeurs.

 Ce qui la place très loin du score sans appel dont Frédérique Espagnac et ses colistiers, ont été crédités. Ces derniers profitant de manière très logique de l’inquiétude, voire de la colère,  provoquée chez les élus locaux par la suppression de la taxe d’habitation et par celle des emplois aidés.

La tradition centriste et le sursaut LR

Dans un département que préside un élu Modem et qui a vu déferler la vague Macron, la centriste Denise Saint-Pé, vice-présidente du Conseil départemental en charge de l’Education, est l’autre gagnante du scrutin.

Etiquetée Modem et soutenue par l’UDI ainsi que par LREM,  cette conseillère régionale qui préside le Syndicat d’énergie des Pyrénées-Atlantiques a été maire d’Abitain, dans le Béarn des gaves. Elle succède au basque Jean-Jacques Lasserre, l’actuel président de l’assemblée départementale.

Concerné par le cumul des mandats, celui-ci a en effet préféré garder cette dernière fonction. Parce que, explique-t-il, le Département est « un véritable espace de solidarité » et qu’il pourra continuer à y mener à bien des projets qui lui tiennent à cœur : le très haut débit, le plan montagne.

Quant à Max Brisson, vice-président LR du Conseil départemental  chargé des finances et représentant le canton de Biarritz avec Maïder Arosteguy, il bénéficie d’un score plus modeste. Cela dit, il recueille le bénéfice de deux tendances. Tout d'abord un sursaut des Républicains, mis à mal depuis les dernières élections nationales. Mais également, c’est fort probable, d’un réflexe  basque en dépit des positions adoptées ces dernières années par Frédérique Espagnac en faveur de cette partie du département.

Il est où, le FN ?

Dans une élection où huit listes avaient été constituées, on notera par ailleurs les 6,65% obtenus par le centriste souletin Jean-Pierre Mirande, conseiller départemental de la montagne basque et président du Service départemental d’incendie et de secours. Un score supérieur aux 3,3% attribués aux candidats régionalistes et aux 2,74% obtenus par le PCF.

Le Front National, lui, tombe dans les oubliettes avec 1,12%. Preuve que ce parti d’extrême droite ne constitue décidément pas la tasse de thé des élus de terrain.

Tous les résultats :

https://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Senatoriales/elecresult__senatoriales-2017/(path)/senatoriales-2017/064/index.html

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
32904
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !