Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

22/09/20 : La Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne va engager une procédure pour obtenir le statut de calamité sécheresse en raison du déficit en eau des derniers mois. Les agriculteurs bénéficieraient d’aides pour pallier la baisse de rendement en céréales.

22/09/20 : L'édition 2020 du festival Animasia, prévue les 10 et 11 octobre prochains a finalement été annulée pour respecter les annonces de la Préfecture concernant les nouvelles restrictions sanitaires notamment la réduction de la jauge d'évènements publics.

18/09/20 : L'incendie du 17 septembre en Nord Gironde avait causé l'interruption du trafic sur la LGV Sud Europe Atlantique. Après vérification du bon fonctionnement des installations par Lisea, le trafic a repris très progressivement depuis 16 heures.

17/09/20 : Dans le 47, la fibre optique arrive dans le Pays de Duras. 1ers foyers lot-et-garonnais raccordables début septembre grâce à l’action d’Orange passé avec le Conseil départemental.

17/09/20 : Touchés par la crise liée au Covid, les producteurs de Foie gras ouvrent leurs portes lors des journées du patrimoine (19-20/09). En Lot-et-Garonne, 2 élevages accueillent le public : La Ferme de Souleilles à Frespech et la Ferme de Ramon à Lagarrigue.

16/09/20 : Trois statues de la flèche de Notre-Dame⁩ sont de retour à Paris depuis mardi, plus précisément à la cité de l'architecture. Elles avaient été déplacées dans le cadre de travaux trois jours avant l’incendie pour être restaurées en Dordogne.

10/09/20 : Le Mouvement Européen France - Gironde a tenu son Assemblée Générale début septembre. François Adoue, directeur de l'Observatoire International des Métiers Internet a été élu président de l'association et succède ainsi à Jean-Michel Arrivé.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/09/20 | Covid-19: après les premiers tests, l'UPPA reste vigilante

    Lire

    Dans la matinée du mardi 22 septembre 2020, le Laboratoire Bio-Pyrénées a réalisé sur le campus de Pau une campagne de 200 tests de dépistage à la Covid-19 auprès des étudiants. Celle-ci a révélé 6 cas positifs à la Covid-19 sur les 107 prélévements nasopharyngés analysés par PCR, soit 5,6 % des étudiants testés. Un résultat qui incite l'Université "à rester vigilante" au regard de la moyenne au niveau nationale du taux de positivité (6.2 % au 23/09/20 à 14h) et des moyennes départementales publiées le 17/09/20 : Pyrénées-Atlantiques (4.2%), Landes (4.8 %) et Hautes-Pyrénées (3.1%).

  • 24/09/20 | Charente-Maritime : premier bilan de la tornade du 23 septembre

    Lire

    Mercredi vers 16h30, une tornade s'est abattue d'un coup sur le sud de l'île d'Oléron. Elle a ensuite traversé le pertuis pour remonter par Marennes, Port-des-Barques, Fouras et Saint-Laurent-de-la-Prée avant de perdre en intensité à l'intérieur des terres. Renforcés par le SDIS de Charente, les pompiers ont effectué une soixantaine d'interventions. Hormis deux blessés légers la tornade a fait de nombreux dégâts matériels : véhicules retournés, tuiles ou toitures arrachées, arbres à terre...

  • 24/09/20 | La Nature s’expose à Guéret

    Lire

    Du 22 septembre au 10 octobre, la Ville de Guéret, en partenariat avec l’association Creusographie, propose l’exposition du Concours Photo 2020 au centre culturel Espace Fayolle. Chacun des 23 participants à cette exposition sera récompensé avec une attention particulière. Les 3 premiers se verront remettre officiellement leur lot le 1er octobre prochain, pour des raisons sanitaires.

  • 24/09/20 | Bordeaux : opération de dépistage COVID-19 pour les publics prioritaires

    Lire

    L’ARS Nouvelle-Aquitaine en lien avec la Préfecture, la Mairie et la Métropole de Bordeaux, avec l’appui du CHU de Bordeaux et de la Protection civile, organisent une opération de dépistage gratuit Place des Quinconces à Bordeaux du 23 septembre au 30 octobre, de 13h à 17h. Cette opération concerne les personnes présentant des symptômes compatibles avec la Covid-19 munies d’une prescription médicale et celles définies comme contact à risque d’un cas confirmé par l’autorité sanitaire disposant d’un justificatif de l’Assurance maladie.

  • 23/09/20 | EELV appelle aux candidatures pour les cantonales

    Lire

    Ils entendent faire "basculer" la majorité départementale. Les écologistes de Charente-Maritime appellent aujourd'hui à candidature dans les 26 cantons. Un projet commun sera bâti sur des thèmes comme l’eau, de l’agriculture de la conchyliculture ; l’action sociale; le handicap ; l’insertion ; le tourisme durable ; la biodiversité; le transport - ainsi que la création d'emplois utiles et non délocalisables respectueux de la nature et des hommes au service des nouvelles solidarités écologiques.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Sénatoriales : la gauche recule dans les Pyrénées-Atlantiques

24/09/2017 | Deux nouveaux venus, l’un Modem, l’autre LR, sont élus au Sénat. Le PS garde un seul siège.

De g. à droite : Frédérique Espagnac (PS), Max Brisson (LR) , Denise Saint Pé (Modem)

Une centriste, une socialiste et un LR. Avec les sénatoriales, la donne change dans les Pyrénées-Atlantiques. Premier constat : la gauche n’est plus majoritaire. La sortante PS Frédérique Espagnac tire certes largement son épingle du jeu en obtenant 34,04% des suffrages. Par contre, la centriste Denise Saint Pé (22,86%) soutenue par le Modem, l’UDI et La République en marche, succède à Jean-Jacques Lasserre. Quant au biarrot Max Brisson, candidat LR (17,38%), outre les qualités dues à sa longue expérience d’élu, il profite d’un sursaut de la droite ainsi que, vraisemblablement, d’un réflexe basque pour faire son entrée au sein de la chambre haute du Parlement.

Pourquoi les choses seraient-elles simples au pied des Pyrénées ? Aucun mot de trop n’a été échangé, car ces choses-là ne se font pas.  Mais le torchon brûlait ces derniers temps entre les deux sortants de gauche sur les trois sénateurs que comptaient les Pyrénées-Atlantiques.

Désignée par les militants de son parti pour briguer un nouveau mandat et porter les couleurs du PS aux sénatoriales, Frédérique Espagnac, ancienne attachée de presse de François Hollande et conseillère régionale, s’est retrouvée confrontée à la fronde de son collègue, et camarade,  Georges Labazée. Un élu de 74 ans, ex-président de l’ex-Conseil général,  qui de toute évidence ne la portait pas dans son cœur.

Dans une interview accordée à nos confrères de La République des Pyrénées, celui-ci lui reprochait,  entre autres griefs,  l’attitude ambigüe qu’elle avait adoptée avec les centristes pour se faire élire sénatrice en 2011: un pied à gauche, l’autre un peu à droite.

 Sans hésiter à se mettre en congé du PS, Georges Labazée s’est donc maintenu pour présenter une candidature dissidente en 2017. Tout en annonçant que, s’il était élu, il cèderait la place à Nadine Lambert, deuxième sur sa liste. « Une personne remarquable qui a des valeurs sociales et une éthique » a-t-il commenté, en expert du sous-entendu. Une langue qui est aussi couramment parlée que l’occitan dans son pays de Béarn.

La tactique ne s’est pas avérée payante. La liste « Gauche, solidaires des territoires » conduite par Georges Labazée n’a recueilli dimanche que 11,91% des suffrages des grands électeurs.

 Ce qui la place très loin du score sans appel dont Frédérique Espagnac et ses colistiers, ont été crédités. Ces derniers profitant de manière très logique de l’inquiétude, voire de la colère,  provoquée chez les élus locaux par la suppression de la taxe d’habitation et par celle des emplois aidés.

La tradition centriste et le sursaut LR

Dans un département que préside un élu Modem et qui a vu déferler la vague Macron, la centriste Denise Saint-Pé, vice-présidente du Conseil départemental en charge de l’Education, est l’autre gagnante du scrutin.

Etiquetée Modem et soutenue par l’UDI ainsi que par LREM,  cette conseillère régionale qui préside le Syndicat d’énergie des Pyrénées-Atlantiques a été maire d’Abitain, dans le Béarn des gaves. Elle succède au basque Jean-Jacques Lasserre, l’actuel président de l’assemblée départementale.

Concerné par le cumul des mandats, celui-ci a en effet préféré garder cette dernière fonction. Parce que, explique-t-il, le Département est « un véritable espace de solidarité » et qu’il pourra continuer à y mener à bien des projets qui lui tiennent à cœur : le très haut débit, le plan montagne.

Quant à Max Brisson, vice-président LR du Conseil départemental  chargé des finances et représentant le canton de Biarritz avec Maïder Arosteguy, il bénéficie d’un score plus modeste. Cela dit, il recueille le bénéfice de deux tendances. Tout d'abord un sursaut des Républicains, mis à mal depuis les dernières élections nationales. Mais également, c’est fort probable, d’un réflexe  basque en dépit des positions adoptées ces dernières années par Frédérique Espagnac en faveur de cette partie du département.

Il est où, le FN ?

Dans une élection où huit listes avaient été constituées, on notera par ailleurs les 6,65% obtenus par le centriste souletin Jean-Pierre Mirande, conseiller départemental de la montagne basque et président du Service départemental d’incendie et de secours. Un score supérieur aux 3,3% attribués aux candidats régionalistes et aux 2,74% obtenus par le PCF.

Le Front National, lui, tombe dans les oubliettes avec 1,12%. Preuve que ce parti d’extrême droite ne constitue décidément pas la tasse de thé des élus de terrain.

Tous les résultats :

https://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Senatoriales/elecresult__senatoriales-2017/(path)/senatoriales-2017/064/index.html

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
32257
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !