Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/03/19 : Un séisme de magnitude 4,9 s'est produit ce matin peu avant 11h dans le secteur de Montendre. Il aurait été ressenti dans un rayon de 200 km, à Bordeaux et à Angoulême notamment.

20/03/19 : A Périgueux, la journée de l'audition se concrétise ce mercredi 20 mars, par le spectacle "yes ouie can", au Sans réserve à partir de 18 h 30. Cette soirée est organisée par le service de santé au travail. Gratuit dans la mesure des places disponibles.

19/03/19 : Dordogne : Ce 19 mars, l'appel à la grève des organisations syndicales CGT, FO et FSU, a été suivi par un petit millier de personnes à Périgueux qui revendiquent une hausse du SMIC, la réindexation des pensions et de retraites sur le coût de la vie.

19/03/19 : Jean-Frédéric Laurent, économiste de formation et spécialiste du transport maritime international est depuis le 13 mars dernier, le nouveau Président du Directoire du Grand Port Maritime de Bordeaux.

18/03/19 : Le préfet de Nouvelle-Aquitaine Didier Lallement est nommé préfet de police de Paris en remplacement de Michel Delpuech, après les violences sur les Champs-Élysées.

17/03/19 : Grande America : les "boues" observées par l'association Sea Shepherd hier à Hourtin en Gironde, ne sont en fait qu'un phénomène naturel de décomposions de déchets organiques bien connus des habitants, et non du mazout, relate ce matin la préfecture.

16/03/19 : Naufrage du Grande America : l'association Sea Shepherd rapporte que des plages de Gironde auraient été touchées. La préfecture maritime ne confirme pas et demande de "ne pas se fier aux photos alarmiste", et promet des prélèvements sur zone.

15/03/19 : Naufrage du Grande America : une nappe d’hydrocarbures d’une longueur de 4.5 km et d’une largeur de 500 mètres, d’aspect compact, a été observée à proximité de la zone de naufrage, à environ 175 nautiques (environ 325 km) des côtes françaises.

12/03/19 : Prévoyant une trentaine de recrutements en 2019, la Sobeval, spécialisée dans le veau de boucherie, organise un forum pour l’emploi, le 20 mars de 13 h à 17 h dans ses locaux de Boulazac (Dordogne). Un test par simulation sera proposé par Pôle emploi.

12/03/19 : En Lot-et-Garonne, la semaine prochaine, inauguration des sites multi-opérateurs d'accès à l'internet mobile à Hautefage La Tour, Massels, Thézac. Les communes de Frespech et Auradou sont également concernées par la couverture de ces nouveaux sites.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/03/19 | Prix Aéronautique et Espace : les sélections approchent !

    Lire

    C'est la 17° édition du Prix Aéronautique et Espace Nouvelle-Aquitaine. Ce dernier est à destination des collégiens et lycéens et tient à développer l'intérêt des jeunes vis-à-vis de cette industrie. Deux sélections sont organisées en Gironde, et pour la première fois, 20 collégiens de l'Entre-deux-Mers y participeront à Pellegrue le 21 mars prochain. Une deuxième sélection girondine est organisée le 28 mars pour les établissements bordelais. La finale aura lieu le 16 mai à Bordeaux.

  • 20/03/19 | Lot-et-Garonne : un débat sur l'Europe

    Lire

    "L'Europe sociale : rêve ou réalité"? Tel est l'objet de la conférence-débat organisée le 21 mars prochain à 18h30 dans le théâtre Comœdia à Marmande. Le maire de Marmande Daniel Benquet, Marie-Josée Fleury (responsable des affaires européennes CFDT) et Francesca Breuil, membre du réseau de conférencier TEAM Europe échangeront sur l'Europe sociale. La rencontre sera animée par Didier Delanis, Président de la Maison de l'Europe Lot-et-Garonne.

  • 20/03/19 | Escale du livre : deux lauréats dévoilés

    Lire

    Le salon du livre de Bordeaux se tiendra du 5 au 7 avril prochains. En attendant, les lauréats du Prix des lecteurs et du Prix des lecteurs Lycéens de l'Escale du Livre 2019 ont été dévoilés. Julia Kerninon, auteure de "Ma Dévotion" (ed. Rouergue), a été plébiscitée par les lecteurs de plusieurs médiathèques girondines. Les élèves de trois lycées bordelais ont récompensé "Frère d'âme" (ed. Seuil) de David Diop. Les visiteurs pourront rencontrer les deux lauréats pendant l'Escale du Livre.

  • 20/03/19 | Solidarité : St-Médard-en-Jalles engagée pour Haïti

    Lire

    La Nuit de l'eau 2019 a lieu le vendredi 22 mars à l'espace aquatique Hastignan de Saint-Médard-en-Jalles de 19h à 23h. La soirée solidaire est organisée par la Ville, l'ASSM Natation et Gymnastique et l'ASAP Subaquatique. Les bénéfices de la Nuit de l'eau 2019 seront versés à l'UNICEF au profit d'un programme d'accès à l'eau potable et à l'assainissement pour les enfants d'Haïti.

  • 20/03/19 | A Boulazac (24), une conférence sur le numérique et ses influences

    Lire

    A l’occasion de la 30e édition des Semaines d’Information sur la Santé Mentale, Le Grand Périgueux, l'hôpital, l’Union Nationale de Familles et Amis de Personnes malades et/ou Handicapées Psychiques organisent une rencontre baptisée « Le Numérique, ses influences sur notre quotidien » le 22 mars à la médiathèque de l'Agora de Boulazac à partir de 17 h. Le but est de répondre aux interrogations des parents et des adolescents sur les bienfaits et les risques potentiels du numérique dans notre quotidien.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Sénatoriales : la gauche recule dans les Pyrénées-Atlantiques

24/09/2017 | Deux nouveaux venus, l’un Modem, l’autre LR, sont élus au Sénat. Le PS garde un seul siège.

De g. à droite : Frédérique Espagnac (PS), Max Brisson (LR) , Denise Saint Pé (Modem)

Une centriste, une socialiste et un LR. Avec les sénatoriales, la donne change dans les Pyrénées-Atlantiques. Premier constat : la gauche n’est plus majoritaire. La sortante PS Frédérique Espagnac tire certes largement son épingle du jeu en obtenant 34,04% des suffrages. Par contre, la centriste Denise Saint Pé (22,86%) soutenue par le Modem, l’UDI et La République en marche, succède à Jean-Jacques Lasserre. Quant au biarrot Max Brisson, candidat LR (17,38%), outre les qualités dues à sa longue expérience d’élu, il profite d’un sursaut de la droite ainsi que, vraisemblablement, d’un réflexe basque pour faire son entrée au sein de la chambre haute du Parlement.

Pourquoi les choses seraient-elles simples au pied des Pyrénées ? Aucun mot de trop n’a été échangé, car ces choses-là ne se font pas.  Mais le torchon brûlait ces derniers temps entre les deux sortants de gauche sur les trois sénateurs que comptaient les Pyrénées-Atlantiques.

Désignée par les militants de son parti pour briguer un nouveau mandat et porter les couleurs du PS aux sénatoriales, Frédérique Espagnac, ancienne attachée de presse de François Hollande et conseillère régionale, s’est retrouvée confrontée à la fronde de son collègue, et camarade,  Georges Labazée. Un élu de 74 ans, ex-président de l’ex-Conseil général,  qui de toute évidence ne la portait pas dans son cœur.

Dans une interview accordée à nos confrères de La République des Pyrénées, celui-ci lui reprochait,  entre autres griefs,  l’attitude ambigüe qu’elle avait adoptée avec les centristes pour se faire élire sénatrice en 2011: un pied à gauche, l’autre un peu à droite.

 Sans hésiter à se mettre en congé du PS, Georges Labazée s’est donc maintenu pour présenter une candidature dissidente en 2017. Tout en annonçant que, s’il était élu, il cèderait la place à Nadine Lambert, deuxième sur sa liste. « Une personne remarquable qui a des valeurs sociales et une éthique » a-t-il commenté, en expert du sous-entendu. Une langue qui est aussi couramment parlée que l’occitan dans son pays de Béarn.

La tactique ne s’est pas avérée payante. La liste « Gauche, solidaires des territoires » conduite par Georges Labazée n’a recueilli dimanche que 11,91% des suffrages des grands électeurs.

 Ce qui la place très loin du score sans appel dont Frédérique Espagnac et ses colistiers, ont été crédités. Ces derniers profitant de manière très logique de l’inquiétude, voire de la colère,  provoquée chez les élus locaux par la suppression de la taxe d’habitation et par celle des emplois aidés.

La tradition centriste et le sursaut LR

Dans un département que préside un élu Modem et qui a vu déferler la vague Macron, la centriste Denise Saint-Pé, vice-présidente du Conseil départemental en charge de l’Education, est l’autre gagnante du scrutin.

Etiquetée Modem et soutenue par l’UDI ainsi que par LREM,  cette conseillère régionale qui préside le Syndicat d’énergie des Pyrénées-Atlantiques a été maire d’Abitain, dans le Béarn des gaves. Elle succède au basque Jean-Jacques Lasserre, l’actuel président de l’assemblée départementale.

Concerné par le cumul des mandats, celui-ci a en effet préféré garder cette dernière fonction. Parce que, explique-t-il, le Département est « un véritable espace de solidarité » et qu’il pourra continuer à y mener à bien des projets qui lui tiennent à cœur : le très haut débit, le plan montagne.

Quant à Max Brisson, vice-président LR du Conseil départemental  chargé des finances et représentant le canton de Biarritz avec Maïder Arosteguy, il bénéficie d’un score plus modeste. Cela dit, il recueille le bénéfice de deux tendances. Tout d'abord un sursaut des Républicains, mis à mal depuis les dernières élections nationales. Mais également, c’est fort probable, d’un réflexe  basque en dépit des positions adoptées ces dernières années par Frédérique Espagnac en faveur de cette partie du département.

Il est où, le FN ?

Dans une élection où huit listes avaient été constituées, on notera par ailleurs les 6,65% obtenus par le centriste souletin Jean-Pierre Mirande, conseiller départemental de la montagne basque et président du Service départemental d’incendie et de secours. Un score supérieur aux 3,3% attribués aux candidats régionalistes et aux 2,74% obtenus par le PCF.

Le Front National, lui, tombe dans les oubliettes avec 1,12%. Preuve que ce parti d’extrême droite ne constitue décidément pas la tasse de thé des élus de terrain.

Tous les résultats :

https://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Senatoriales/elecresult__senatoriales-2017/(path)/senatoriales-2017/064/index.html

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
30769
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !