Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

30/09/20 : A l’occasion des 230 ans des Départements, une cérémonie hommage au premier Président de l’Administration Départementale est organisée ce 3 octobre par le Département de la Creuse, en présence de Jacqueline Gourault, Ministre de la Cohésion des Territoire

29/09/20 : A l'occasion de sa conférence de presse de rentrée, Jean-Jacques Lasserre, Président du Département des Pyrénées-Atlantiques, a annoncé sa candidature aux prochaines élections départementales prévues mars 2021.

28/09/20 : Une nouvelle opération de dépistage gratuit de la COVID-19 est en cours jusqu'au 30 octobre du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 à l'Arkéa Arena de Floirac. Cette opération s'adresse uniquement aux personnes prioritaires munies d’un justificatif.

28/09/20 : A Pau, l'édition 2020 de la manifestation culturelle "Les idées mènent le monde" qui aurait du se tenir les 20, 21 et 22 novembre prochains est reportée à 2021. En cause: la situation sanitaire et le bon respect des mesures de lutte contre l'épidémie.

27/09/20 : Sénatoriales Corrèze: Daniel Chasseing (les Indépendants) et Claude Nougein (LR) réélus.

27/09/20 : Sénatoriales Charente-Maritime : Corinne Imbert (LR) et Daniel Laurent (LR) retrouvent leur siège de sénateur avec 47,21% des voix. Remportant 28,51% des suffrages, Mickaël Vallet (PS) décroche le 3e siège. Il succède à Bernard Lalande (DVG - 21%).

27/09/20 : Sénatoriales Deux-Sèvres: Philippe Mouiller (LR) sortant réélu et Gilbert Favreau le président LR du conseil départemental élu au second tour.

27/09/20 : Sénatoriales Dordogne: deux sièges pour la gauche avec deux nouveaux élus: Marie-Claude Varaillas (communiste)groupe CRCE et Serge Mérillou élu dès le premier tour.

27/09/20 : Sénatoriales Charente: Nicole Bonnefoy (PS) réélue.

27/09/20 : Sénatoriales Creuse: Jean-Jacques Lozach (PS) réélu.

26/09/20 : Bernard Madrelle, ancien maire de Blaye et député socialiste de Gironde, est décédé un an après son frère Philippe Madrelle, ancien sénateur et président du conseil départemental.

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/09/20 | Le congrès des départements de France à La Rochelle

    Lire

    Les 4, 5 et 6 novembre prochains, La Rochelle accueillera le 90ème Congrès des Départements de France, présidé par son président Dominique Bussereau. Ces "Assises" seront l'occasion de faire un bilan de ces 6 dernières années, et de revenir sur la réforme fiscale. Deux thèmes en particulier seront abordés : "La préservation de la biodiversité : une politique dynamique, partenariale et transversale" et "l’enjeu de l’organisation territoriale du champ médico-social à l’aune de la crise sanitaire".

  • 30/09/20 | La filière bois recrute

    Lire

    La Haute-Vienne, la Charente et la Creuse organisent du 1er au 16 octobre la quinzaine du bois. Cet évènement a pour but de présenter les besoins de recrutement des entreprises de la filière bois ainsi que les formations à ces métiers. Grâce aux visites d’entreprises, les demandeurs d’emplois et les personnes intéressées pourront découvrir les métiers et les offres d’emplois des entreprises locales. Pour participer à ces visites d’entreprises et découvrir cette filière, les participants doivent s'inscrire auprès des acteurs de l’emploi comme Pôle Emploi ou encore les Missions Locales.

  • 30/09/20 | La Rochelle : avancée sur le projet d'éco-quartier

    Lire

    Une étape importante dans la concertation sur le Programme de Renouvellement Urbain de Villeneuve-les-Salines est franchie ce mercredi avec l’installation, à la Maison du Projet, d’une maquette évolutive du futur quartier. Visible par les habitants, elle permettra de se projeter pour mieux comprendre et s’exprimer sur les différents axes du programme. Rappel du projet: www.aqui.fr/politiques/titre-un-quartier-populaire-requalifie-en-quartier-durable-a-la-rochelle,18138.html

  • 30/09/20 | 79 : La Chambre des Métiers et de l’Artisanat se refait une beauté

    Lire

    Le CFA des Deux-Sèvres, qui comporte 32 formations et 57 diplômes, va faire peau neuve. Le bâtiment existant va être rénové et 3 nouveaux vont être construits. Cette réhabilitation va permettre de renforcer l’attractivité du campus et d’adapter l’offre de formation au plus près des besoins du marché. Le Département des Deux-Sèvres soutient cette opération et invite les collégiens à découvrir ces métiers grâce à l’opération « Bravo les artisans ».

  • 30/09/20 | Concours agricole : inscriptions ouvertes pour l'agro-foresterie

    Lire

    En 2019, le Concours Général Agricole avait ouvert une nouvelle catégorie du Concours avec les Pratiques Agroécologiques, aux côté de la catégorie Prairies et Parcours. Les agriculteurs pratiquant l'agroforesterie sur les secteurs du Pays de gâtine et Haut val de sèvre en Deux-Sèvres et sur la Charente-Maritime peuvent s'inscrire à la prochaine édition jusqu'au 15 octobre 2020. Conditions: posséder au moins une parcelle avec une production associant l’arbre à l’agriculture. Rens.05 46 50 45 08.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Sénatoriales : Yves d'Amécourt présente sa liste « A l'écoute des forces vives de nos territoires »

03/09/2020 | L’ancien maire de Sauveterre-de-Guyenne a choisi la commune de Bouliac pour présenter sa liste pour les élections sénatoriales du 27 septembre.

Yves d'Amécourt a tenu une conférence de presse à Bouliac ce mercredi 02 septembre

Aux années exceptionnelles, une campagne électorale elle aussi exceptionnelle. L’épidémie de coronavirus ayant provoqué le report des élections municipales, l’annonce de la liste des grands électeurs, élus le 10 juillet, a elle aussi été décalée. Pour cette campagne plus courte qu’à l’accoutumée, Yves d’Amécourt, ancien Maire de Sauveterre-de-Guyenne, élu local depuis plus de 15 ans, estime que « jamais le jeu n’a été aussi ouvert » et compte bien tirer son épingle du jeu.

Il voulait une liste d’union de la droite et du centre pour ces élections sénatoriales. Faute d’accord avec les sénatrices sortantes Nathalie Delattre (Mouvement Radical/UDI) et Florence Lassarade (LR) « parce que personne ne voulait être numéro 3 », Yves d’Amécourt a composé sa propre liste « profondément gaulliste », soutenue par le Mouvement de la Ruralité, le Parti Chrétien Démocrate, le Nouveau Centre et le Rassemblement du Peuple Français (RPF). Le Covid-19 chamboule la campagne des sénatoriales mais l’ex élu de l’Entre Deux Mers relativise. « Les grands électeurs ont été nommés plus tard que prévu et nous n’aurons pas le temps d’ici le 27 septembre d’aller à la rencontre de toutes les communes afin de minimiser les risques de contamination, mais j’entends échanger avec tous les grands électeurs girondins grâce à des réunions en visioconférence ».

L’élu local, qui avait fait le choix de ne pas se représenter aux Municipales dans son fief – Sauveterre de Guyenne – pour se concentrer pleinement sur les sénatoriales, voit ce scrutin comme une suite logique de son parcours en politique. « Cette élection est une étape de plus, presque une consécration quand vous êtes élu local depuis de nombreuses années, affirme Yves d’Amécourt. Avec la sénatrice sortante Harribey (PS) je pense être le seul candidat girondin à connaître les collectivités locales dans leur ensemble et je veux apporter cette expérience au Sénat. Certains préfèrent sacrifier leur mandat parlementaire pour se concentrer sur le local, je choisis l’inverse ».
 

« Je veux une décentralisation efficace »

Yves d’Amécourt a choisi de représenter les « forces vives des territoires », comme l’illustrent ses sept colistiers, à l’image de Pascale Québec (quatrième), Maire de Bossugan, plus petite commune de Gironde en nombre d’habitants (35) ; Pascal Bérillon (troisième), élu de l’agglo Bassin d’Arcachon Sud (COBAS), responsable RSE au Groupe La Poste et défenseur des services publics en milieu rural, ou encore Eddie Puyjalon (septième), conseiller régional et Président du Mouvement de la Ruralité. Un point commun unit les colistiers « A l’écoute des forces vives des territoires » : la mise en valeur du monde rural et la défense des politiques locales. « Ma mère faisait partie de l’équipe municipale d’Yves d’Amécourt pour son premier mandat à Sauveterre, raconte Pascale Québec. En tant que Maire de Bossugan, je représente les invisibles, les petits, ceux qu’on ne voit pas mais qui sont bien là ».

Parmi les dossiers auxquels aimerait s’attaquer Yves d’Amécourt au Sénat en cas d’élection, le projet de loi « 3D » (Décentralisation, Différenciation et Déconcentration). « En tant qu’élu local d’expérience, je veux pouvoir apporter mon grain de sel à cette loi. Je prône une décentralisation efficace, pas décentraliser pour décentraliser. Il y a des domaines où l’État fait mieux que les collectivités et inversement. Par exemple les allocations de solidarité (RSA, ASA…) devraient être gérées par l’État et non les Départements ». Autre cheval de bataille du candidat d’Amécourt : le refus de la métropolisation. « Pour éviter d’avoir des zones trop attractives et donc inaccessibles en termes de logement, il faut s’appuyer sur les villes moyennes, affirme l’élu local. C’est le modèle allemand, mais il est également mis en place en Vendée, Mayenne ou encore le Cantal. C’est aussi un bon moyen de lutter contre le chômage en milieu rural : les trois départements que je viens de citer connaissent le plein emploi. Nous avons besoin de zones d’activités dans nos campagnes pour créer et y pérenniser des emplois ». Conscient que tout ne se fera pas en six ans, Yves d’Amécourt compte bien être élu au Sénat le 27 septembre prochain pour entamer ce nouveau virage dans sa carrière politique.

 

La liste « A l’écoute des forces vives des territoires » :

 

La liste d'Yves d'Amécourt pour les élections sénatorialesUne partie des colistiers d'Yves d'Amécourt pour les élections sénatoriales ©YD

 

1- Yves d’Amécourt : Maire de Sauveterre-de-Guyenne (2008-2020), président de la communauté de communes Rurales de l’Entre Deux Mers (2008-2020), conseiller régional de Nouvelle Aquitaine (depuis 2015), conseiller départemental de la Gironde (2004-2015).

2- Viviane Chaine-Ribeiro : Cheffe d'entreprise. Conseillère municipale déléguée au logement depuis 2020 à Lacanau, Présidente de la Fédération nationale des Très Petites Entreprises (FTPE), co-présidente de la Commission Europe et International du MEDEF (depuis 2018) et Présidente d’Action Logement Immobilier (2017 à 2019).

3- Pascal Bérillon : conseiller municipal délégué au développement durable, à l’environnement et à la prévention écologique depuis 2020 à La Teste de Buch. Vice-Président de la Communauté d’agglomération Bassin d’Arcachon Sud.

4- Pascale Québec : Maire de Bossugan (depuis 2008), cheffe d’équipe dans les travaux viticoles.

5- Dr Pierre Giraud : chirurgien orthopédiste dans la métropole bordelaise, élu à la Mairie de Bruges entre 1995 et 2012 notamment en tant qu’adjoint à l’action sociale.

6- Me Stéphanie Tambo : avocate au barreau de Libourne (Absente sur la photo)

7- Eddie Puyjalon : conseiller régional de Nouvelle-Aquitaine, président du Mouvement de la ruralité, viticulteur.

8- Agnès Befve-Nédélec : professeure de biotechnologie, conseillère municipale déléguée aux écoles à Talence (2008-2020), vice-présidente du Parti Chrétien Démocrate 33.

Yoan Denéchau
Par Yoan Denéchau

Crédit Photo : YD

Partager sur Facebook
Vu par vous
3311
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 3 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !