aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

21/07/17 : Le nouveau sous-préfet de Blaye Frédéric Doué prend ses fonctions le 24 juillet; il occupait depuis septembre 2015 le poste de directeur de cabinet du préfet des Côtes d'Armor.

21/07/17 : Le chanteur Manu Chao est attendu ce soir en Charente-Maritime sur la scène du festival des Fous Cavés (21 et 22 juillet), à Port d'Envaux. Le concert de ce soir est complet depuis plusieurs mois, mais il reste des places le 22. www.lesfouscaves.f

17/07/17 : Le nouveau préfet de Charente-Maritime prendra officiellement ses fonctions mercredi. Fabrice RIGOULET-ROZE succède à Eric Jalon, nommé à Matignon par Emmanuel Macron. Il était dernièrement préfet de région de la Martinique.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/07/17 | Travaux sur la rocade de Bordeaux les nuits du 24 au 25 et 25 au 26/7

    Lire

    La rocade extérieure (A630-N230) de Bordeaux sera fermée à la circulation entre l’échangeur 20 (Tartifume) et l’échangeur 24 (Le Canon), les nuits du 24 au 25 juillet de 21h00 à 6h00 et du 25 au 26 de 21h00 à 6h00. Durant ces fermetures, une déviation par la rocade intérieure sera mise en place, le pont Mitterrand (sens extérieur) étant inclus dans la section fermée à la circulation, les usagers en transit dans le sens Sud-Nord (en provenance notamment de l'A63 et de l'A62) devront emprunter la rocade intérieure et le pont d’Aquitaine.

  • 19/07/17 | Le festival Emmaüs de Pau-Lescar résiste à l'individualisme

    Lire

    "Jours de résistance". Tel est le nouveau nom que s'est donné le festival organisé le samedi 22 et le dimanche 23 juillet par la communauté Emmaüs de Pau-Lescar. Résistance "à l'inertie et à l'individualisme pour essaimer et découvrir ensemble les clés pour construire demain". Ces journées "festives et militantes" qui commémoreront les 50 ans de la mort de Che Guevara seront marquées par une série de conférences ainsi que par des concerts. Kenny Arkana, la rappeuse Casey, HK et les Saltimbanks sont notamment à l'affiche avec Fakear, Taiwan MC, Dee Nasty. Rens. www.emmaus-lescar-pau.com

  • 18/07/17 | Henri Bies-Péré, nouveau président de AFDI

    Lire

    Le béarnais Henri Pies-Péré est le nouveau président de l'association de solidarité Agriculteurs Français et Développement International (AFDI). Installé à Montaner, dans les Pyrénées-Atlantiques où il produit du lait et du maïs grain, Henri Bies-Péré est par ailleurs le deuxième vice-président de la FNSEA. Il a été le fondateur d'AFDI Aquitaine en 1995. L'association qu'il anime construit des partenariats entre les mondes agricoles français et ceux des pays en développement. Plus d'infos: http://www.afdi-opa.org

  • 17/07/17 | Une dernière belle Nuit (et journée) atypique le 22 juillet

    Lire

    Elles animent le Sud Gironde depuis le 4 juin dernier avec leur brin de poésie, de réflexion et d'exotisme. Les Nuits atypiques, qui nous emmènent encore en Mongolie depuis Cadillac et Verdelais cette semaine (19 et 20 juillet) ont vu grand pour leur final le samedi 22 juillet. Rendez-vous à Saint-Macaire pour de précieux moments au côté, notamment, du magicien des mots franco-rwandais, Gaël Faye, et de nombreux autres artistes. Une dernière belle journée en perspective pour les 26 ans de ce Festival résolument pas comme les autres.

  • 16/07/17 | Oléron: Le département ne renonce pas à un droit de passage

    Lire

    Le Tribunal administratif de Poitiers a annulé le 13 juillet les délibérations du Département 17 concernant le lancement d'une consultation des électeurs d'Oléron concernant l'implantation d'un péage à l'entrée de l'île. Dans un communiqué, le Département a annoncé qu'il ne ferait pas appel. Il présentera lors de la session d’hiver "un rapport portant sur le principe de l’instauration d’un droit départemental de passage et d’une redevance pour service rendu" par le pont.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Session budgétaire : pas de hausse des impôts pour les Girondins

14/12/2016 | Ce mercredi, les élus départementaux de la Gironde examinent le budget primitif 2017. Il n'y aura pas de hausse de la fiscalité.

Au centre le président Jean Luc Gleize, entouré des vice présidents lors de la présentation du budget du Conseil départemental

Jean-Luc Gleyze, le président du Conseil départemental de la Gironde a annoncé la fin de l’augmentation des impôts pour le budget 2017 qui s'équilibre à 1,64 milliard d'euros. Pas de hausse de la fiscalité donc dans la proposition qui sera soumise au vote des élus de l’assemblée départementale ce matin, et ce malgré des contraintes budgétaires fortes. Les finances des départements en général sont soumises à de rudes épreuves depuis trois ans, en particulier avec la baisse des dotations de l’État. Pour la Gironde, elles représentent 25,4 millions en moins en 2017.

 "Le budget primitif est sincère, réaliste, avec une fiscalité à zéro pour cent, une épargne brute d'environ 100 M€ par an et un programme d'investissement maintenu à environ 200 M€ par an, pour arriver à 1 Md€ au terme de cette mandature de cinq ans" a annoncé Jean Luc Gleyze, le président du Conseil départemental de la Gironde, lundi, deux jours avant la session consacrée au budget qui a lieu ce mercredi. Une bonne nouvelle, l'an passé, la fiscalité avait enregistré une hausse de 9 %. Et il a tenu à rappeler l'excellente cotation décrochée par l'assemblée départementale girondine auprès de l'agence de notation Standard & Poor's. La collectivité s'est vue attribuer récemment la note AA- L'agence a commenté sa notation en soulignant : « La Gironde dispose d’une stratégie budgétaire réaliste avec des objectifs financiers clairement définis – en particulier un niveau d’épargne brute annuel de 100 millions d’euros minimum -, d’une prospective financière réaliste et d’une gestion de la dette et de la liquidité proactive, prudente et diversifiée. » Ces bons résultats  placent la Gironde en deuxième place des départements qui n'ont pas de difficultés financières, derrière les Hauts de Seine.
A 1,64 millard pour 2017, le budget primitif se caractérise par les points suivants : il n'y aura pas de hausse de la fiscalité pour les Girondins, la maîtrise des dépenses de fonctionnement et l'investissement représente 200 millions d'euros par an.  Les dépenses de fonctionnement sont prédominées par les dépenses sociales d'un montant de 854 M€, dont 55 % concernent les allocations de solidarité. Les dépenses de personnel affichent une légère croissance + 1 %.  Les subventions de fonctionnement sont impactées par la réforme territoriale : la dotation globale d'équipement enregistre une baisse de 18 %, soit 25,4 millions d'euros. 

Des économies à trouver

Jean-Luc Gleyze a également annoncé des mesures d'économies : "Pour tenir notre budget 2017 nous allons réajuster nos politiques publiques, qui seront réduites de 36 M€.  Nous souhaitons pour autant préserver la qualité de service rendu aux Girondins. Avec le prélèvement fait au titre du fonds de péréquation cela nous fait 28 M€ d'économies à trouver", a t-il précisé. En plus des mesures d'économies, les droits de mutation sur l'immobilier gonflent les recettes. Le département de la Gironde attire et cela profiter aux finances de la collectivité. Les droits de mutation sur les ventes immobilières seront ainsi en hausse de +2,4 % au titre de 2017, à 273 M€, contre + 1 % l'an dernier, "ça profite à la solidarité nationale" précise Jean-Marie Darmian, vice président chargé des finances. Avec la suppression de compétence générale et le transfert d'un certain nombre de compétences (transports, développement économique), le Département entend poursuivre ses investissements sur le déploiement du très haut débit, sur l'innovation sociale avec le lancement de l'expérience sur le revenu minimum universel, sur l'aide aux communes et aux intercommunalités.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
6650
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !