Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/10/21 : Saint-Médard en Jalles poursuit sa concertation sur son futur "Plan vélo et autres mobilités actives" pour déterminer les actions à prévoir en terme d'aménagement, d'éducation, de prévention ou de promotion. Rdv le 18 octobre et le 3 novembre+ d'info

15/10/21 : Rencontres, animations, spectacle, exposition, ciné-débats, atelier, handisport... Du 2 au 16 novembre, la 8ème édition de la Quinzaine de l'Egalité et la Diversité débarque à Bordeaux et dans la métropole. Une fois encore le programme sera riche !+ d'info

15/10/21 : Talence organise samedi 16 octobre de 10h à 19h, une journée consacrée aux sports, mis à l’honneur avec une "Journée olympique" et la "course des 5 et 10 km" : un grand rendez-vous sportif afin de préparer les JO de Paris 2024 et soutenir nos athlètes+ d'info

07/10/21 : À partir du 17 décembre, Volotea proposera une nouvelle ligne au départ de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac à destination de l’aéroport de Lille 2 fois par semaine en décembre et en janvier puis 6 fois par semaine à partir d’avril 2022.

07/10/21 : Dans le cadre des travaux de la déviation du Taillan-Médoc, la section à 2x2 voies de la RD 1215E1, route à grand trafic, sera réduite à 1 voie dans le sens Bordeaux-Le Verdon, du 11/10 au 11/11 et dans le sens Le Verdon-Bordeaux, du 18 au 19 octobre

07/10/21 : Du 1er au 10 octobre, partout en Nouvelle-Aquitaine, la Fête de la science permet à toutes et tous de découvrir la science et les scientifiques avec des rencontres, conférences, cafés-sciences, expositions, ateliers, etc.+ d'info

05/10/21 : L'Etat et la Région ont sélectionné 17 nouveaux lauréats au fonds d’accélération des investissements industriels dans le cadre du plan France Relance. Ces 17 projets représentent 6 M€ de subventions sur un total pour l'heure de 63 M€ et 126 lauréats.+ d'info

05/10/21 : Au 31 juillet 2021, l’État a investi au titre de son plan France Relance 2,75 Mds € en Nouvelle-Aquitaine dont 770 M€ pour le volet transition écologique, 924 M€ pour le volet compétitivité et plus d’1Md pour le volet cohésion sociale et territoriale

01/10/21 : Randonnées découverte en journée ou en soirée de la faune, de la flore, de la géologie, balades contées, expositions, jeux de piste… Ces 2 et 3 octobre, la Région Nouvelle-Aquitaine organise les "48h Nature". Tout le programme sut 48hnature.fr+ d'info

30/09/21 : Jusqu'au 13 octobre, l’asso SOLINUM organise une expo photo à la Halle des Douves à Bordeaux “Clichés d’une hébergée” consacrée au dispositif d’hébergement solidaire Merci pour l’invit destiné aux femmes sans-abri, à travers le parcours de 2 d'entre elles+ d'info

30/09/21 : La deuxième phase des finales nationales des 46èmes Olympiades des Métiers est prévue à Lyon du 13 au 15 janvier 2022. Parmi les jeunes candidats, ils seront 57 à défendre les couleurs de la Nouvelle-Aquitaine !

28/09/21 : La Ville de Bruges et Bordeaux Métropole vont engager une importante opération d’aménagement du quartier Terrefort. Afin de recueillir l’avis des habitants et usagers de la zone, différentes dates de concertation sont proposées du 2 octobre au 8 novembre+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/10/21 | Bordeaux sensibilise au changement climatique

    Lire

    La Ville de Bordeaux, en partenariat avec l'association « La Fresque du Climat », organise tous les samedis, du 16 octobre au 4 décembre de 14h30 à 16h30 place Pey Berland, une action de sensibilisation pour comprendre le changement climatique. Autour d'une fresque quiz, l'association propose d'une manière ludique une animation pour comprendre ce changement.

  • 15/10/21 | Niort reçoit le Forum National de l'ESS

    Lire

    Du 19 au 21 octobre, la ville de Niort va accueillir la 6ème édition du Forum national de l'ESS et de l'Innovation Sociale. L'objectif de ces 3 jours va être de démontrer la plus-value sociétale de l'ESS pour les territoires, de montrer la modernité et le dynamisme de l'ESS mais aussi d'inventer des réponses novatrices dans les secteurs clés de la société et de l'économie. Trois grands axes vont être abordés autour de temps forts, de conférences et de convivialité : Un monde qui coopère, La résilience et La préservation et le développement des communs.

  • 15/10/21 | Le FAB sur le fil

    Lire

    Le Festival International des Arts de Bordeaux Métropole (FAB) bat son plein et se tient jusqu'au 23 octobre prochain. Pour cette nouvelle édition 2 évènements investissent l'espace public notamment « Lignes Ouvertes » dimanche 17 octobre. A 17h, au Parc Pinçon de Bordeaux, Tatiana-Mosio Bongonga évoluera sur un fil à 35 mètres de haut sans attache. Pour cet artiste, « avancer et franchir des obstacles, ce n'est pas enfouir ses peur mais les accepter ». L'ascension sera sécurisée par les habitants du quartier volontaires.

  • 15/10/21 | 24 espaces France services désormais disponibles en Dordogne

    Lire

    En Dordogne, un plan de déploiement de 31 espaces France Service a été établi par les services de l’État et les collectivités. Cinq autres espaces ont également été labellisés le 11 octobre. Ils sont implantés sur les communes de Saint Aulaye-Puymangou, Le Bugue, Sarlat-la-Canéda, Ribérac, Saint-Pardoux la Rivière. 24 espaces France services sont désormais disponibles en Dordogne. 9 autres espaces sont en cours de labellisation ou en projet.

  • 14/10/21 | Deux-Sèvres : « Ton exploitation m'intéresse »

    Lire

    La Chambre d'Agriculture des Deux-Sèvres vient de mettre en ligne sur son site internet une nouvelle page dédiée à la reprise d'exploitation. « Ton exploitation m'intéresse » permet aux cédants de trouver un repreneur en consultant les petites annonces des candidats à l'installation. Le Répertoire départ installation, permet quant à lui, aux candidats à l'installation de trouver une exploitation. Plus d'infos

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Sophie Borderie : « Je serai une présidente de terrain à l’écoute des Lot-et-Garonnais »

17/05/2019 | Sophie Borderie a été élue avec 26 voix pour, 14 contre et 2 blancs, présidente du Département de Lot-et-Garonne suite à la démission de Pierre Camani…

1

Le vendredi 17 mai au matin, Sophie Borderie a été élue présidente du Conseil départemental de Lot-et-Garonne, suite à la démission de Pierre Camani. C’est la première femme à accéder à ce poste en terre lot-et-garonnaise. Cette jeune quinquagénaire vit à Marmande depuis trente ans avec son mari et ses trois enfants. Elle travaille au centre hospitalier intercommunal de Marmande-Tonneins en qualité d’infirmière-anesthésiste. Poste qu’elle compte, à présent, exercer cinq jours par mois afin de « garder un pied dans le monde du travail pour ne pas être déconnectée des réalités de la vie quotidienne ». Sur le plan politique, son premier mandat remonte à 2006, en tant que conseillère municipale de Marmande. Elle a exercé également les fonctions de maire-adjointe en charge des affaires sociales et de déléguée communautaire à Val de Garonne Agglomération. Dans le même temps, elle accède au poste de conseillère générale en 2008 et devient, en 2015, vice-présidente du Département en charge des Solidarités…

@qui ! : Vous avez été élue présidente du Département de Lot-et-Garonne le 17 mai au matin. La première femme présidente. Quel est votre ressenti ?
Sophie Borderie : Le fait d’être la première femme présidente du Département est pour moi un honneur, mais cela ne s’arrête pas là car il reste du chemin à parcourir pour que la parité soit totale sur le territoire national. Dans ma vie personnelle comme dans ma vie professionnelle, mon regard se porte à hauteur d’homme et de femme. Ni en surplomb, ni tête basse. C’est avec une grande humilité que j’aborde ce mandat.

@ ! : Quelles sont vos priorités en tant que présidente du Département ?
S. B. : Certes il y a des priorités mais mes actions vont essentiellement être dans les pas de ce qui a été porté jusqu’à présent par la majorité départementale. Teintée de ma sensibilité, ma démarche sera guidée par l’intérêt général et l’intérêt pour les Lot-et-Garonnais, ma boussole sera la justice que nous devons rechercher dans tous les domaines. Une justice sociale avec une vision positive et inclusive du développement social. La solidarité n’est pas une charge, c’est une chance. Et une justice territoriale car il n’est pas question pour moi qu’il y ait des territoires ou des Lot-et-Garonnais de seconde zone. Que l’on vive à Boussès ou à Agen, à Villeneuve-sur-Lot ou à Tourliac, à Esclottes ou à Marmande, l’accès aux services publics, aux soins, à la culture, à l’éducation ou au sport doit être le même pour tous sans discrimination.

@ ! : Que signifie ‘Lot-et-Garonnais’ de seconde zone ?
S. B. : Je suis très attachée à l’équité territoriale. Il n’y a pas de raison que des territoires éloignés des grosses agglomérations qui ressentent les mêmes besoins que les Lot-et-Garonnais citadins n’aient pas les mêmes services que les autres. L’accès aux services publics demeure bien un objectif majeur pour chacun d’entre nous.

« Un objectif commun à l’Assemblée départementale : le développement de notre département et le bien-être de ses habitants »

@ ! : Vous prenez la suite de Pierre Camani, qui a officié pendant onze années à la tête du Département. Votre mandat sera-t-il synonyme de continuité ?
S. B. : En effet, il n’est pas question de déroger aux projets qui sont en cours. Au contraire, je vais continuer à les soutenir et à les accompagner, car pour demeurer utile à tous, notre collectivité doit marcher sur ses deux jambes : poursuivre la réalisation des grands projets structurants qui préparent l’avenir et améliorer le quotidien de nos concitoyens. Ainsi, par exemple, sous l’autorité de Patrick Cassany, nous poursuivrons l’aménagement et la modernisation du réseau routier départemental avec notamment la réalisation de la rocade de Marmande.

@ ! : Votre prédécesseur Pierre Camani était le chef de file des départements ruraux. Allez-vous continuer ce « combat » ?
S. B. : Je suis convaincue de la nécessité des Conseils départementaux et je pense même que collectivement le Conseil départemental a un avenir. C’est une collectivité de proximité qui déploie de nombreux services publics sur le territoire et qui est nécessaire aussi notamment dans les territoires ruraux pour se situer entre les grandes agglomérations et le bloc communal. Pour moi, c’est un interlocuteur privilégié des intercommunalités et des collectivités. Et notre combat pour la ruralité n’est pas terminé ! Je le poursuivrai au sein de l’ADF, l’Association des Départements de France.

@ ! : Vous avez été élue grâce aux 26 voix de la Majorité, mais 14 voix contre et deux votes blancs. Quel message souhaitez-vous transmettre à l’opposition ?
S. B. : J’ai un profond respect pour l’opposition. Je sais ce que veut dire siéger dans la minorité. Comme je l’ai démontré dans le cadre de la commission sociale que je présidais, je serai extrêmement attentive aux remarques et aux propositions de l’opposition. Je veillerai donc à ce que l’opposition continue à bénéficier, dans le respect des lois et règlements, des moyens auxquels elle peut prétendre pour bien travailler. Par de-là nos couleurs politiques, nous avons un objectif commun à l’Assemblée départementale : le développement de notre département et le bien-être de ses habitants.

@ ! : Vous souhaitez mettre en place un Département d’initiative citoyenne…
S. B. : Pour que la République garde sa vitalité, nous avons la volonté de mettre le citoyen au centre de la démocratie locale. Les récents mouvements sociaux ont mis en lumière le désir d’une prise d’une parole nouvelle et d’une meilleure écoute de nos concitoyens. Dans cet esprit, Pierre Camani a proposé dès le débat d’orientations budgétaires pour cette année 2019 une série de mesures allant du droit de pétition à la création d’un collège consultatif de citoyens tirés au sort pour associer davantage les Lot-et-Garonnais à la décision. Ainsi, trois piliers forts illustrent cette volonté : la mise en place prochaine d’un conseil citoyen, d’un droit d’initiative citoyenne et d’un budget participatif.

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : Xavier Chambelland / CD47

Partager sur Facebook
Vu par vous
5465
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !