22/11/17 : Le préfet de Nouvelle Aquitaine, Pierre Dartout, a été nommé ce mercredi en conseil des ministres préfet de la région PACA. Il est remplacé à Bordeaux par Didier Lallement, conseiller à la Cour des comptes et ancien préfet de Basse-Normandie et du Calvado

22/11/17 : Jean-Luc Roméro, président national de l’Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD) donnera une conférence au Théâtre de Périgueux à 16 h, le 23 novembre. Il évoquera la prise en compte de la fin de vie dans la société et la loi Leonetti.

21/11/17 : La Rochelle a reçu le prix de la meilleure Approche stratégique de l'open data lors des Trophées Open Data pour les territoires 2017, qui s'est déroulé la semaine dernière à Paris. Une récompense pour sa stratégie numérique impliquant les citoyens.

21/11/17 : L'émission "Questions pour un Champion" organise une sélection des candidats le lundi 27 novembre à la médiathèque Pierre Fanlac à Périgueux. Les personnes intéressées doivent se présenter à 18 heures précises. Il faut être âgé de plus de 18 ans.

17/11/17 : Dans le cadre du festival international AlimenTerre, l’AMAP de la Baïse et le magasin Biocoop de Nérac organisent une projection du film « Hold up sur la banane », réalisé par François Cardona, le jeudi 23 novembre à 20h Salle des Écuyers à Nérac.

17/11/17 : Les traités transatlantiques. Tel est le sujet du débat qu'organise le Centre d’Information Europe Direct Moyenne Garonne / Maison de l'Europe de Lot-et-Garonne le vendredi 8 décembre à 18h au Comoedia, 32 Rue Léopold Faye à Marmande.

17/11/17 : Le groupe cinématographique rochelais CGR ( Georges Raymond) vient de racheter Cap Cinéma qui exploite 22 salles en France dont celles de Périgueux et d'Agen. Le réseau CGR devient le premier exploitant français. Et le deuxième en terme d’entrées.

16/11/17 : A l'occasion du centenaire de l'arrivée de l'armée américaine à La Rochelle, l'esplanade Eric-Tabarly accueille deux wagons d'époque, classés aux Monuments historiques, comme patrimoine de la 1re Guerre Mondiale. A voir jusqu'au 19 novembre.

15/11/17 : Vinitech Siffel, le Salon mondial vitivinicole, arboricole et maraîcher organisé par Congrès Expositionx de Bordeaux, annonce sa prochaine édition à Bordeaux du 20 au 22 novembre 2018.

15/11/17 : Lascaux IV, le centre international d'art pariétal de Montignac, a été désigné l'un des trois meilleurs projets de tourisme européens 2017 par la British Guild of travel writers avec le musée des Vikings au Danemark et la maison Mondrian aux Pays-Bas.

10/11/17 : La Maison de la Charente-Maritime accueille jusqu'au 29 décembre l'exposition "Objectif enfance", notamment sur les actions en faveur des enfants dans le monde, qui fut exposée sur le parvis de l'hôtel de ville à Paris. Entrée libre

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/11/17 | Un nouveau préfet pour la Nouvelle-Aquitanie

    Lire

    La décision a été prise en Conseil des Ministres ce 22 novembre : Pierre Dartout, Préfet de Nouvelle-Aquitaine et de Gironde et de la zone de sécurité et de défense Sud Ouest depuis avril 2015 quitte la région pour prendre la tête de la Préfecture de Provence-Alpes-Côte d'Azur et des Bouches-du-Rhône où il aura en charge la zone de défense et de sécurité Sud. C'est Didier Lallement, Conseiller maître à la Cour des comptes, ancien préfet de la région Basse-Normandie, passé par les Ministères des Transports, de l'Ecologie, et de l'Intérieur, qui lui succédera à Bordeaux.

  • 22/11/17 | La Rochelle fait son Marathon ce week-end

    Lire

    Près de 11 000 coureurs et 20 000 spectateurs sont attendus pour la 27e édition du Marathon Serge-Vigot dimanche 26 novembre. En raison des travaux en cours à La Rochelle, le sens de la course a été inversé, avec un trajet vers Les Minimes, l’hyper centre, Mireuil et Port-Neuf. Départ donné à 9 heures du Pont Jean-Moulin et de la rue du Dr Schweitzer. Le village Marathon sera ouvert à l’espace Encan dès le vendredi. Lieu dont partira la course de chauffe de 4km samedi à 9h30.

  • 22/11/17 | L'ancien champion cycliste périgourdin Valentin Huot s'en est allé

    Lire

    Valentin Huot, ancien coureur cycliste professionnel périgourdin est décédé mardi matin à son domicile de Manzac sur Vern, à l'âge de 88 ans. Il avait débuté sa carrière en 1951, participé à six Tours de France entre 1954 et 1961 dont trois qu'il a terminé. Ses deux titres de champion de France en 1957 et 1958 constituent le sommet de sa carrière sportive. Ses obsèques seront célébrées vendredi 24 novembre à 15 heures à l'église de Manzac-sur-Vern.

  • 21/11/17 | Bonne note financière pour la Gironde

    Lire

    L’agence de notation Standard & Poor’s a rendu ses conclusions sur les finances du Département de la Gironde. Elle maintient la note AA- perspective stable, plaçant la Gironde en 2ème position des départements les mieux notés du pays. Selon S&P cette note reflète "la stratégie financière claire, prudente et efficace du Département, qui lui permettra de continuer à limiter son recours à la dette et à présenter une situation de liquidité forte." L'agence salue "le maintien d'une forte maîtrise des dépenses" et anticipe un endettement "faible" contre "modéré" auparavant.

  • 21/11/17 | « Black Friday » à Pau

    Lire

    Les vendredi 24 et samedi 25 novembre, la Ville de Pau organise avec les commerçants du cœur de ville le « Black Friday », concept tout droit venu des USA qui lance le coup d'envoi des achats de fin d'année, avec la mise en place de nombreuses promotions dans les boutiques... Dans le cadre de son soutien au commerce, la Ville de Pau rend gratuits les parkings Clemenceau, Aragon, Beaumont, Bosquet et des Halles durant ces 2 journées, et propose une garderie gratuite de 2h avec les sociétés APR et ATHOME pour les plus de 3 ans, de 11h à 19h au centre commercial Palais des Pyrénées.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Stratégie aéroportuaire régionale : Quel sort pour les aéroports de la région ?

23/10/2017 | Ce lundi le Conseil régional se réunit en séance plénière, au programme notamment la présentation de la nouvelle stratégie aéroportuaire régionale.

Aéroport Pau-Pyrénées

La Nouvelle-Aquitaine compte 11 aéroports, avec pour particularité leur grande diversité tant en termes de structuration, de typologie ainsi que de nombre de passagers, avec des trafics allant de 5,6M de passagers par an pour l'aéroport de Bordeaux Mérignac à 6 000 par an pour Périgueux... Depuis 2 ans, suite à la fusion des régions, la Nouvelle-Aquitaine travaille à une stratégie aéroportuaire régionale, visant à l'harmonisation de ses interventions auprès de ces infrastructures ; chacune des 3 anciennes régions ayant eu en la matière des approches ( ou absence d'approches...) radicalement différentes. C'est cette stratégie que Mathieu Bergé, le conseiller régional en charge du dossier, présente ce lundi à ses collègues élus régionaux réunis en séance plénière.

Désenclavement du territoire (au regard de Paris et Lyon), soutien à une base économique forte ou encore assurer la venue de touristes sur le territoire, voilà les 3 vocations principales des aéroports français et régionaux. Une typologie établie par deux récentes études menée l'une par la DGAC (Direction génerale de l'Aviation Civile), l'autre par la Région Nouvelle-Aquitaine, en vue de l'élaboration de sa stratégie régionale. Cette dernière cela dit, pousse un peu plus loin l'analyse et « permet de mettre en avant que ces infrastructures peuvent avoir plusieurs vocations tout en identifiant une vocation principale », indique Mathieu Bergé.
Au total, en Nouvelle-Aquitaine : « certains aéroports ont une forte base économique mais à vocation touristique, c'est le cas des aéroports de Biarritz et Pau en particulier. Il y a des aéroports qui peuvent avoir une vocation de désenclavement première, mais avec une vocation touristique partielle, comme l'aéroport de Brive. L'aéroport de Limoges sert une base économique et touristique avec rôle de désenclavement. L'étude relève trois aéroports touristiques : Bergerac, La Rochelle et Poitiers mais pour ce dernier, tempère l'élu, cette vocation est marginale car cela se concentre essentiellement sur une ligne unique : Londres-Poitiers. » Enfin pour Agen, Périgueux et Angoulême qui n'a pas de trafic commercial, les trois aéroports sont identifiés comme des « aéroports locaux de proximité ».

Une participation à 25% pour tous les aéroports "cibles"
Forte de cette connaissance des différents aéroports, complétés d'échanges nourris avec les acteurs du territoire et de débats réguliers avec les élus régionaux, « la région dans sa stratégie, propose d'accompagner des aéroports « cibles », c'est à dire non pas par rapport à leur seule classification, mais par rapport à l'impact qu'ils ont sur le territoire au regard des enjeux identifiés de désenclavement, et de soutien aux bassins économiques et touristiques. », explique le conseiller régional.

Au sein de ces aéroports cibles, la stratégie de la Région est d'harmoniser ses prises de participation, jusque-là très « asymétriques », selon le terme de l'élu. « Au sein des syndicats mixtes qui gèrent les aéroports, on est actuellement présent de 0% jusqu'à 49,7% à Limoges, en passant par 10% de participation régionale à Brive ou Bergerac et 33% à Pau ». « Désormais, poursuit-il, la position de la région est de rentrer au capital de tous les aéroports cibles à hauteurs de 25 %, c'est à dire les aéroports de Biarritz, Pau, Limoges, Brive, La Rochelle et Bergerac. Pour certains ce sera une entrée au capital à hauteur de 25% (La Rochelle et Biarritz), pour d'autres, une montée au capital (Brive et Bergerac), et pour d'autres enfin, une baisse. Ce sera le cas des aéroports de Pau et Limoges » Sur Limoges, cependant, prenant compte du difficile désenclavement de territoire, la région prend ses précautions : « ce sera une trajectoire de baisse à 25% sur 10 ans qui sera conditionnée aux économies d'exploitation et au développement du désenclavement de Limoges par les autres modes ferroviaires et routiers. », précise Mathieu Bergé.

Aéroport Agen La Garenne

Agen et Poitiers, les cas particuliers

Mais dans cette liste semblent manquer Poitiers et Agen, qui ne sont pas totalement oubliés pour autant. « La particularité de Poitiers c'est qu'il ne peut pas être considéré comme un aéroport de désenclavement puisqu'il y a une desserte ferroviaire assez exceptionnelle vers Paris, par contre nous avons noté un véritable enjeu issu de la demande des acteurs du territoire qui est de soutenir la ligne de désenclavement transversale vers Lyon. Pour cette raison, nous proposons de contribuer au financement de cette ligne OSP (obligation de service public). En réalité, c'est un engagement que nous avons pris depuis le début du mandat mais qui n'existait pas à l'époque de la gestion par la région Poitou-Charentes. La délibération avait été votée quelques mois avant la fusion, mais n'avait pas était appliquée. »
A ceux qui pourraient s'émouvoir de l'absence de prise de participation de la région, Mathieu Bergé rappelle que le rôle de la région est « d'assurer une politique de mobilité efficace en combinant les différents modes et donc, n'est pas à financer des actions de désenclavements aériennes, surtout quand la desserte ferroviaire est à ce point exceptionnelle. » Quant à la vocation touristique de l'infrastructure, c'est essentiellement la ligne Londres-Poitiers qui l'assure. « L'aéroport, n' a pas su jusqu'à maintenant se développer comme d'autres l'ont fait, comme un aéroport à vocation touristique structurant. Par contre, avec notre soutien à la ligne OSP, nous répondons à une demande prioritaire du territoire. On est loin d'un abandon de Poitiers; la politique régionale n'a même jamais été aussi en faveur de l'aéroport de Poitiers qu'à l'heure actuelle, puisque avant il n'y avait rien. »
Quant à l'aéroport d'Agen, « aéroport local avec une vocation de désenclavement », la région s'autorise un temps d'observation. « Agen est impacté positivement par la mise en service de la LGV, avec une durée de 3h20 pour relier Paris. Mais, suite aux discussions avec les élus et acteurs locaux, on s'est donné un an pour évaluer l'impact du ferroviaire sur la ligne aérienne. Pendant cette période, on finance là aussi la ligne de service public OSP vers Paris. »

Vers un "parlement aéroportuaire régional" ?
Au total selon l'élu en charge du dossier, la région signe ici une stratégie « volontariste » qui entraînera une augmentation du budget passant de 4,3M€ par an, 5,6M€ par an sur un prévisionnel de 10 ans . « Au regard de l'ambition de la stratégie c'est une augmentation des coûts qui parvient à rester modérée », estime Mathieu Bergé. Quant à la suite, une fois passé le vote des élus, « nous allons contractualiser avec chacune des plateformes aéroportuaires un plan pluri-annuel de développement assorti de nos 25 %. C'est une minorité de blocage qui loin de vouloir imposer un dictat de la région aura simplement vocation à faire respecter cette contractualisation »
En outre, la Région devrait également créer un établissement aéroportuaire régional, qui aura vocation à gérer les participations de la région dans les différentes plateformes. Véritable « parlement aéroportuaire » de la région, il permettra l'échange et la rencontre entre les acteurs afin de les engager à plus de mutualisation ainsi qu'à développer une vision stratégique qualifiée du territoire, et permettra des négociations avec les grands comptes dont les compagnies aériennes pour des mutualisation de ligne, d'exploitation, etc ».

Enfin concernant l'Aéroport de Bordeaux-Mérignac et son statut particulier de Société anonyme à gestion publique (avec l'Etat à 60% et le bloc des collectivités et CCI à 40%), Mathieu Bergé insiste sur le fait qu'à l'occasion de cette nouvelle stratégie, la Région « affirme avec force qu'elle est extrêmement attachée au maintien de la gouvernance publique de l'aéroport de Bordeaux, et que le jour où l'Etat serait tenté de se séparer de ses parts, il faudrait que le bloc des collectivités locales ait capacité de racheter 10% plus une voix du capital, pour assurer ce maintien dans la sphère publique de l'infrastructure ».

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Wikimedia-Poudou99

Partager sur Facebook
Vu par vous
3527
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !
Alexandra Remer est à la caisse de la station service du supermarché de Beauvoir-sur-Niort. Pour ce poste, elle a bénéficié d'un contrat aidé. Politique | 23/11/2017

Le département des Deux-Sèvres maintient les contrats aidés pour les entreprises

Geneviève Darrieussecq a pu échanger avec des jeunes du service militaire adapté Politique | 20/11/2017

Le détachement du service militaire adapté de Périgueux a reçu Geneviève Darrieussecq

Gérard Collomb Politique | 17/11/2017

Gérard Collomb fait étape en Gironde

Aziz Skalli  est le référent de la République en Marche en Gironde depuis la mi-octobre 2017 Politique | 16/11/2017

Aziz Skalli, référent LRM 33 : « Le plus dur est à venir...»

Première Conférence territoriale pour la jeunesse Politique | 14/11/2017

La Nouvelle-Aquitaine face aux défis de la jeunesse

Jean-Luc Gleyze, président du Conseil Départemental de la Gironde Politique | 09/11/2017

Gironde : un budget dans le vert mais des inquiétudes

L'aéroport de Poitiers accueille 115 000 passagers par an contre un objectif de 170 000 fixé par la délégation de service public. Politique | 09/11/2017

Le devenir de l'aéroport de Poitiers-Biard : ce que veut Alain Claeys (maire de Poitiers)

SessionSpécialeLogement Politique | 07/11/2017

Logement social : le Département des Landes vent debout contre le projet du gouvernement

Vincent Feltesse Politique | 04/11/2017

Vincent Feltesse: un président ça fascine toujours

transport métropole Politique | 25/10/2017

Assises nationales de la mobilité : la métropole de Bordeaux suit le mouvement

Germinal Peiro Politique | 24/10/2017

Germinal Peiro : "Les décisions du gouvernement pour les Départements sont une déception"

Conseil régional Nouvelle-Aquitaine réunit en assemblée plénière le 23 octobre 2017 Politique | 24/10/2017

Région: Orientations budgétaires et stratégie aéroportuaire sur le chemin difficile de l'harmonisation

Gilles Savary Politique | 22/10/2017

Interview: Gilles Savary : il n'y a pas que le parlement pour faire de la politique

La MSP de Monflanquin Politique | 18/10/2017

« La baisse vertigineuse du nombre de médecins n’a pas eu lieu ! » Joël Hocquelet, vice-président du CD47 en charge de la démographie médicale

Maison du Département Politique | 17/10/2017

Charente-Maritime : le très haut débit et le DOB en tête des débats de la session d'automne