Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Dès aujourd'hui, le port du masque est obligatoire dans les secteurs piétonniers d'Hossegor.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 09/08/20 | Un cluster de Covid à Idaux-Mendy en Soule

    Lire

    l’ARS Nouvelle-Aquitaine signale l’existence d’un cluster à Idaux-Mendy (64); Il s’est formé lors d’un stage organisé par une association toulousaine fin juillet dans un gîte de la commune. Un premier cas positif a été détecté au retour à Toulouse le 31 juillet chez un enfant symptomatique, puis chez un deuxième enfant le lendemain. Tous deux avaient participé au même séjour à Idaux-Mendy. Au total, 6 enfants et 1 éducateur ont été contaminés. Le cluster est géré par l’ARS Occitanie en lien avec Nouvelle-Aquitaine, afin d’établir un traçage efficace.

  • 08/08/20 | La LPO Aquitaine cherche des "rapatrieurs"

    Lire

    Face au grand nombre d'animaux retrouvés en détresse par des particuliers, la Ligue de protection des oiseaux vient de lancer un appel à bénévoles pour transporter ceux-ci dans leur véhicule personnel. Leur mission : aller du lieu où a été trouvé l'animal jusqu'au centre de soins d'Audenge. La LPO cherche des volontaires en particulier sur les secteurs du Médoc, de Blaye, Libourne ainsi qu'en Dordogne. Contact : benevolot.cds33@lpo.fr.

  • 08/08/20 | Incendie d'Anglet: un adolescent mis en examen

    Lire

    C'est le procureur de la République qui l'a annoncé: un jeune apprenti de 16 ans, apprenti menuisier et vivant dans un foyer de Bayonne dans le cadre d'une assistance a été mis en examen. Il se serait vanté de son "exploit" à des camarades. Il avait déjà tenté de mettre le feu à sa chambre. S'il n'a pas reconnu les faits, le Procureur l'a mis en examen en raison d'indices graves concordants", mais Jérôme Bourrier insiste: "La présomption d'innocence doit être respectée". La peine maximale pour cet acte de destruction volontaire est de vingt ans de prison.

  • 08/08/20 | L’Open de France Espoirs et 100% filles de Surf annulés et reportés à Lacanau

    Lire

    Initialement prévu du 12 au 16 août, l’Open de France Espoirs et l’Open de France 100 % filles ont été annulés et reportés par les services de l’État, la ville de Lacanau et le Lacanau Surf Club. Cette décision a été prise suite aux conditions sanitaires actuelles, du pic de fréquentation touristique et du brassage géographique des compétiteurs. La Fédération et ses partenaires travaillent actuellement pour trouver une nouvelle date pour l’Open de France 100 % filles.

  • 07/08/20 | Bordeaux Métropole soutient le Liban

    Lire

    Suite aux évènements qui viennent de se dérouler à Beyrouth, le président de Bordeaux Métropole, Alain Anziani, propose d’allouer une aide exceptionnelle à Médecins Sans Frontières, qui est actuellement dans la capitale libanaise pour assurer l’aide médicale d’urgence, de 50 000€. MSF depuis 25 ans a sa plus grande base logistique à Mérignac. Fin septembre lors du prochain Conseil de Bordeaux Métropole, une délibération formalisera ce soutien.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Sur l'Agglomération périgourdine, un vaste plan pour mieux se déplacer

29/04/2019 | Le Grand Périgueux a fait des déplacements une priorité du mandat en investissant 45 millions d'euros d'ici 2021. Principal objectif: diminuer le trafic routier.

Le pôle d'échanges multimodal a ouvert ce 29 avril

En 2011, une étude révélait que plus de 80 % des déplacements quotidiens au coeur de l'agglomération périgourdine se faisaient en voiture. En novembre 2016, le Grand Périgueux votait son plan global de déplacements baptisé Périmouv. En cours de réalisation, il prévoit la création de huit parkings relais, la restructuration complète du réseau de bus réalisée en septembre, l'instauration d'un bus à haut niveau de service, le lancement d'un grand plan vélo. Le but à terme est de réduire le trafic automobile et de favoriser l'utilisation de plusieurs modes de transports sur un même trajet.

Transformer le territoire du Grand Périgueux, modifier les habitudes et les mentalités en matière de transports et de déplacements quotidiens, c'est la philosophie du plan global de déplacements dont les effets devraient se faire sentir à l'horizon 2021 - 2022. "Si rien n'est fait au niveau des transports, la ville de Périgueux sera complètement saturée aux heures de pointe. Le plan global de déplacements a été adopté fin 2016. Les efforts sont conséquents, l'investissement est de 45 millions d'euros dont 11 sont déjà réalisés et 15 millions en cours de réalisation, rappelle Jean-François Larenaudie, maire de Sanilhac et vice-président de l'Agglomération en charge des déplacements.
La réalisation la plus voyante, pour les habitants, c'est la mise en service du pôle d'échanges multimodal, en service depuis ce 29 avril au matin. Ce Pole, situé derrière la gare SNCF, avenue du Maréchal Juin, constitue désormais un point de convergence de tous les modes de transports : le train, le bus avec six lignes qui s'y arrêtent, le vélo avec des box sécurisés avec possibilité à terme de location. Alors sur les 45 millions d'euros votés pour Périmouv', près de 3 millions ont servi à financer le pôle d'échanges multimodal de la gare.  Des transports qui serviront aussi à desservir le futur quartier d'affaire situé à proximité immédiate.
Ce pôle sera complété par la construction de la nouvelle passerelle, en lien avec la réhabilitation du parvis de la gare. Celle-ci doit permettre une accessibilité totale de la gare depuis l'ensemble des quais d'ici  septembre 2021. "L'objectif de ce plan est de faire diminuer la circulation automobile et que les gens se reportent sur d'autres modes de transports, d'utiliser sur un même trajet, plusieurs modes de transports et surtout désengorger le centre ville de Périgueux du trafic routier", insiste Jean-François la Renaudie. Des efforts sont donc réalisés sur le bus, avec une ligne de bus à haut niveau de service,  sur 10 kilomètres est ouest. La mise en service totale de la ligne est prévue pour cet automne. Le nouveau réseau s'articule autour de huit parkings relais. Ceux de Trélissac et Borie Marty seront équipés de box vélos sécurisés. 

La navette ferroviaire, c'est pour 2021

Jacques Auzou, président du Grand Périgueux, a tenu lui-même à apporter des précisions sur les avancées du dossier de la navette ferroviaire.  Il s'agit de créer une liaison en train entre Mussidan et Niversac, par TER toutes les demi-heures aux heures de pointe, puis toutes les heures. "Nous avons repris les discussions avec la Région et la SNCF. Celle-ci verra bien le jour fin 2021. La future navette s'arrêtera à Neuvic, Saint-Astier, Razac, Marsac piscine, gare de Périgueux, Boulazac à proximité de la Sobeval et du pôle de formations des métiers et Niversac. Ce que nous avons ouvert ce matin, c'est une interconnexion avec le train et les bus, nous anticipons l'arrivée de la navette." Des haltes ferroviaires sont à créer, d'autres à aménager. Les études doivent se poursuivre d'ici la fin de l'année : la mise en service de Boulazac, à proximité des pôles de formations est prévue, en décembre 2020.

Favoriser le vélo

Dernier volet de ce plan global de déplacement, le vélo. Actuellement, 2 % des trajets quotidiens sur l'agglomération périgourdine se font à vélo. Pour favoriser ce mode de transport doux, le Grand Périgueux, met en place un nouveau service de location sur de la moyenne durée et de la longue durée, minimum un mois. 110 vélos sont proposés dont 70 vélos à assistance électrique, 20 vélos classiques et 20 vélos pliants. Ce service s'adresse aux habitants du Grand Périgueux et à ceux qui travaillent sur le territoire. Le coût de la location au mois est de 30 euros pour un vélo à assistance électrique, le demi-tarif est proposé pour les demandeurs d'emploi, les personnes en situation de précarité, les plus de 65 ans. Pour les salariés, 50 % de la location du vélo peut être pris en charge par l'employeur. Par ailleurs, l'Agglomération propose une aide à l''achat d'un vélo à assistance électrique (hors VTT) de 250 euros chez des vélocistes locaux et partenaires, dans la limite de 100 bénéficiaires pour cette année.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
4408
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 12 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !