18/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Dans la 6 e circo, LREM prononce l’exclusion de Philippe Jouvet, candidat contre Vincent Bru, le sortant LREM. Philippe Jouvet était jusqu'ici le suppléant de Florence Lasserre dans la 5e circonscription.

18/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Dans la 4e, l'écolo Julien Brunel se retire au profit d'Inaki Echaniz PS-Nupes. "Notre responsabilité politique nous oblige au retrait. Mais notre responsabilité morale nous interdit de soutenir le candidat PS," tweete J. Brunel

13/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES - Dans la 3ème circonscription, David Habib député socialiste sortant critique sur la NUPES, est candidat à sa succession en son nom propre face à un candidat LFI /NUPES. Alain Rousset vient de lui apporter son soutien.

12/05/22 : GIRONDE. Dans la 2e circonscription, Cyril Mouquet , candidat Nouvelle Donne se désiste au profit du candidat investi par la Nupes, l'écologiste Nicolas Thierry, au nom de "l'intérêt général premier avant tout" tweete Cyril Mouquet.

11/05/22 : GIRONDE. La sortante Christelle Dubos (LREM), 46 ans, lâche la 12e circonscription. Elue en 2017, secrétaire d'Etat de 2018 à 2020, elle a créé le service public du versement des pensions alimentaires. Son suppléant, Pascal Lavergne devient candidat.

11/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Le Hendayais Tom Dubois-Robin, 29 ans, portera les couleurs de la NUPES dans la 6e circonscription. Ex gilet jaune, il a aussi interpellé, en tant que riverain, les pouvoirs publics sur le sort des migrants à la frontière basque.

10/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Dans la 6e circonscription, le sortant Vincent Bru, majorité présidentielle, se représente. L'ex-maire de Cambo et ex-conseiller départemental est concurrencé par l'adjoint au commerce de Biarritz, Fabrice-Sebastien Bach (LR).

10/05/22 : GIRONDE. Dans la 2e circonscription de Bordeaux, le leader EELV au conseil régional, Nicolas Thierry annonce sa candidature au poste de député face à Catherine Fabre (LREM), élue en 2017 après avoir battu Michèle Delaunay (PS) et Pierre Hurmic(EELV).

10/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Colette Capdevielle, députée PS de 2012 à 2017, ne se présente pas dans la 5e circonscription, réservée à LFI par l'accord politique NUPES. "Nous entendons le message qui demande à la gauche de se réunir" indique la section du PS.

05/05/22 : LIMOUSIN. Après l’accord entre LFI, PC, EELV et PS, un seul candidat PS pourra se présenter dans l’ancienne région, sur la 2ème circonscription de la Haute-Vienne détenue par le député LREM Pierre Venteau. Six socialistes avaient été élus en 2012.

05/05/22 : HAUTE-VIENNE. Sur la 2ème circonscription, le député LREM Pierre Venteau, qui avait remplacé Jean-Baptiste Djebbari en novembre 2019 nommé secrétaire d'État aux transports, annonce qu’il ne sollicitera pas l’investiture aux élections législatives.

27/04/22 : DORDOGNE- L'épizootie aviaire se poursuit: au 26 avril, 52 foyers sont confirmés, soit 7 foyers de plus en 3 jours. 2 suspicions de foyers sont encore en cours d'analyse. Le dépeuplement préventif des élevages frôle les 500 000 volailles abattues.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/05/22 | 36 Ukrainiens accueillis à Bayonne

    Lire

    Mardi 17 mai, un bus de 36 déplacés d’Ukraine est arrivé à Bayonne, en provenance de Paris. Logés au lycée Louis de Foix, à Bayonne, ils s’ajoutent aux 782 déplacés d’Ukraine déjà en Pyrénées-Atlantiques, dont 288 enfants. Ils bénéficient d'une autorisation de séjour, d'une complémentaire santé et possibilité de travailler et de demander l’allocation pour demandeurs d’asile. Les enfants sont accueillis dans les établissements publics et privés et tous bénéficient d’un accompagnement social par l’association Atherbea.

  • 18/05/22 | La Maison Barthouil agrandit son espace de visite

    Lire

    A Peyrehorade dans les Landes, la Maison Barthouil est spécialisée dans la production artisanale de saumons fumés et de foie gras. Labellisée « Entreprise Patrimoine Vivant » en 2021, elle souhaite agrandir et rénover son espace de visite. Grâce au rachat de la parcelle attenante aux ateliers de production, l'espace de visite pourra accueillir à la fin de l'été trois fois plus de visiteurs. Le futur espace de visite vise la labellisation « Tourisme et Handicap ».

  • 18/05/22 | 32 actions pour le Parc Naturel Régional Millevaches

    Lire

    Le Parc Naturel Régional Millevaches en Limousin propose pour cette année 2022, 32 actions portant sur l'amélioration des connaissances naturalistes et de la biodiversité du territoire, la valorisation et la diffusion de la culture occitane. Elle souhaite également développer une agriculture et une alimentation durable. Ce programme d'actions 2022 s'accompagnera aussi de missions d'animation ainsi qu'une promotion du tourisme durable.

  • 18/05/22 | Influenza aviaire : un 2nd foyer en Charente

    Lire

    Un 2nd foyer d'influenza aviaire vient d'être révélé dans un élevage de canards de Laprade en Charente. Une zone de protection de 3km autour du foyer ainsi qu'une zone de surveillance de 10km ont été mises en place tout comme la désinfection de l'exploitation. Afin de prévenir une éventuelle diffusion du virus, l'exploitation a été dépeuplée.

  • 17/05/22 | Pays Basque : un projet structurant pour la filière ovin viande

    Lire

    La coopérative Amatik dans le Pays Basque, rassemble 75 éleveurs ovins races laitières et en race viande. Afin de mutualiser et sécuriser les circuits logistiques amont et aval des animaux, elle va créer un centre de rassemblement et d'engraissement sur un même site. Objectif: plus d'attractivité pour la filière viande par le retour de la valeur ajoutée aux éleveurs, le développement de l’approvisionnement des boucheries traditionnelles locales ainsi que la valorisation de la production des agneaux de lait sous label rouge fermier. Un projet soutenu par le Conseil régional à hauteur de 116 706 €

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Transition économique et écologique, la Région accélère sur le "monde d'après"

14/09/2020 | Entre un plaidoyer pour la décentralisation de la compétence santé et la présentation d'un plan de reconquête et de transition, Alain Rousset a fait sa rentrée.

1

Alain Rousset tenait sa rentrée médiatique ce lundi 14 septembre, mettant au cœur de son propos deux sujets principaux. D'une part, l'incontournable lutte contre la pandémie de la covid 19 et les mesures d'urgence déjà prises par la Région, et d'autre part, les premiers contours d'un « plan de reconquête et de transition » régional. Faisant suite aux premières mesures d'urgence ce plan à 140 M€ vise à accélérer les transitions économiques, sociales, technologiques et environnementales pour sauver « en souveraineté » les entreprises de la région. Une conférence de presse lui donnant aussi l'occasion d'en appeler avec force à plus de décentralisation en matière de santé, notamment. Un président bien moins loquace en revanche, quant à l'échéance en approche des élections régionales...

Le sujet était bien sûr incontournable. « J'ai deux préoccupations majeures en cette rentrée. La première est la lutte contre la pandémie, il faut tout faire pour éviter le confinement. Je lance un appel à la responsabilité de chacun sur les éléments de sécurisation collective : les masques, la distanciation physique... mais aussi à réfléchir aux vestiaires sportifs, car le diable est dans les détails... » a-t-il démarré avec une certaine gravité, rappelant qu'en dehors des lycées et des transports, «  nous ne sommes pas à la manœuvre, l'Etat garde la responsabilité de la santé ». Ce qui n'est pas forcément pour lui plaire.

Santé: "notre modèle centralisé n'a pas été parfait"
Sur la gestion de la crise, tout en considérant que « les polémiques ne sont pas forcément les bienvenues », et que « l'heure est à la responsabilité pour tout le monde », le thème de « l'Etat centralisateur » n'a pas manqué une fois encore, d'emporter le discours du président de la Région. « Tous les pays européens, toutes les démocraties ont en la matière une compétence décentralisée (…) Notre modèle centralisé n'a pas été parfait...»
Plus précisément sur la santé, le Président Rousset se porte volontaire pour un transfert sous la responsabilité de la Région des Agences Régionales de la Santé, de la santé publique, autour de la prévention, de la relation entre santé et environnement, et l'accompagnement des personnes âgées avec les Départements. « Il faut aussi un travail collectif au sein des CHU, cliniques et hôpitaux... Avec un modèle centralisé, on parle au sommet dans des tuyaux d'or et pas à son voisin... ». Un souhait d'expérimentation qui pourrait peut-être être exhaussé par le projet de loi 3 D porté par Jacqueline Gourault. A ce compte là Alain Rousset glisse qu'il candidaterait aussi pour un transfert de compétence en matière d'éducation : « enseignement professionnel, agricole et maritime ; ce serait cohérent avec nos compétences sur l'apprentissage ou la formation ».

Sceptique sur le plan du Gouvernement
Si la Région n'a donc pas pu agir sur le plan sanitaire, elle n'a pas lésiné sur les moyens durant la crise. Sur l'axe de la recherche face à la covid-19 un appel à projets de près de 5 millions d'euros a été lancé et a reçu plus de 200 candidatures. Près de 50 lauréats ont été retenus, dont 9 projets innovants portés par des entreprises régionales et 36 projets de recherche. Quant aux aides accordées aux entreprises, « plusieurs dispositifs ont été mis en œuvre: dispositif d'urgence avec l'Etat, mais aussi en autonomie, à travers des prêts mais aussi des subventions qui ont eu beaucoup de succès auprès des artisans, du monde associatif, et de l'économie sociale et solidaire ».
Quant au plan d'urgence massif lancé début septembre par le Gouvernement, hormis "le point positif du chômage partiel qui se poursuit", le Président de la Nouvelle-Aquitaine reste sceptique. "Quel ruissellement aura-t-il sur les PME et sur les territoires ? Est-ce de l'argent "frais" ou la requalification de crédits déjà engagés...? Et surtout par qui va-t-il être opéré ? Dans quelle mesures les Régions vont-elles être associées ? Les fonds propoes ne ruissellent pas sur les TPE PME, or ce sont elles qui feront le redémarrage et la transition écologique..." estime-t-il.  
Un redémarrage de l'emploi et de l'économie qui est bien la deuxième préoccupation du moment du Président Rousset, et dont il souhaite « qu'il ne se fasse pas de la même manière » qu'avant la crise. Un redémarrage en accord avec le fameux « monde d'après » en quelque sorte.

Changer la donne économique et écologique
« Depuis juillet nous travaillons, filière par filière, à des dispositifs qui répondent à un plan de transition et de relance. Il s'agit de permettre un accompagnement à la transition écologique, technologique, territoriale, de mobilité, thermique... C'est primordial pour sauver nos entreprises ». Changer la donne économique et écologique « par un accompagnement en souveraineté de ces entreprises ». Comprendre ici « souveraineté de développement de ceux qui créent et de ceux qui souffrent, une souveraineté qui développent nos territoires... et là, la relation entre la Région, le monde de la recherche et le monde de l'entreprise est une force extraordinaire pour notre région, tout comme son écosystème diversifié ! ».
Autre atout également, la feuille de route Néo terra, qui démontre selon le Président que la crise n'a fait qu'accélérer une stratégie déjà l'oeuvre, « qui va dans le sens de l'emploi, en gardant les compétences grâce à la formation, et le défi de la transition écologique ». Le budget formation va d'ailleurs augmenter « de 14 à 20% dès l'an prochain sur au moins 5 ans », précise-t-il.  
A travers un certain nombre d’actions-phares ou de projets, ce plan, présenté en octobre devant l'assemblée plénière, visera ainsi à relocaliser les chaînes d'approvisionnement et de valeur des filières et à travailler sur les besoins de repositionnement des entreprises. Pour ce faire, la Région prévoit une enveloppe de 140 millions d'euros. « Nous sommes prêts à aller jusqu'à la création de micro-usine pour reconquérir des compétences techniques dans les domaines des médicaments, des bases de médicaments, dans l'électronique, l'instrumentation médicale... », illustre le Président.

Quel demain sur le plan électoral ?
Un président de Région pour qui l'essentiel « c'est à la fois aujourd'hui et comment on prépare demain et après-demain » sur le terrain industriel en tout cas. Car pour l'heure, pour ce qui est du demain et de l'après-demain sur le terrain électoral, Alain Rousset est assez taiseux, même s'il a déjà dit avant l'été son intention de se présenter à sa succession, pour un cinquième mandat. Aux récentes mains tendues de la République en Marche pour les élections régionales de mars 2021, la réponse est laconique : « moi, je reste un homme de gauche, avec ma carte au PS et j'assume ma relation au monde de l'entreprise, et à la transition écologique. Macron a été élu à 70% par la gauche... Le retour au bercail est toujours le bienvenu », commente-t-il un brin mal à l'aise, et d'autant plus sans doute avec l'annonce d'EELV de constituer une liste autonome dès le premier tour. Un souhait de ses « amis verts » qu'Alain Rousset dit regretter: "ils ont voté 98 % des délibérations".

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Carré d'info

Partager sur Facebook
Vu par vous
5717
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !
Boris Vallaud, Gérald Dahan, Jean-Yves Lalanne font partie des élus investis par la NUPES Politique | 12/05/2022

Candidatures de la Nupes: le PS trébuche en Charente avec Jérôme Lambert

Jean Lassalle Politique | 02/05/2022

LEGISLATIVES: L’iconique député béarnais, Jean Lassalle, ne se représente pas

lgv une Politique | 29/04/2022

GPSO : les lignes LGV Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax contestées pour cause de surcoût

Carte électorale et  tampon ''à voté'' Politique | 25/04/2022

Présidentielle: en Nouvelle-Aquitaine les zones urbaines s'opposent aux territoires ruraux

L'hôtel de ville de La Rochelle était aux couleurs du drapeau français pour ces élections Politique | 25/04/2022

Présidentielle en Charente-Maritime : une fracture entre zones rurales et zones urbaines

A Poitiers, Emmanuel Macron arrive devant Marine Le Pen avec 75,16% des suffrages exprimés Politique | 25/04/2022

Présidentielle : Emmanuel Macron arrive en tête mais Marine Le Pen gagne du terrain dans la Vienne

Panneau d'affichage pour le 2nd tour de l'élection présidentielle de 2022 Politique | 25/04/2022

Présidentielle : En Haute-Vienne Emmanuel Macron l’emporte avec plus de 59 % des suffrages

Emmanuel Macron, le président sortant arrive en tête en Dordogne Politique | 24/04/2022

Présidentielle: En Dordogne, Emmanuel Macron devant Marine Le Pen

2em tour Politique | 24/04/2022

Présidentielle : la Gironde confirme son choix pour Emmanuel Macron

Election présidentielle 2022 : Emmanuel Macron versus Marine Le Pen Politique | 24/04/2022

Présidentielle dans les Pyrénées-Atlantiques : Macron domine, Le Pen progresse

Illustration urne Politique | 11/04/2022

Présidentielle: Marine Le Pen en tête dans trois départements sur douze

A Poitiers, Jean-Luc Mélenchon arrive en tête devant Emmanuel Macron et Marine Le Pen Politique | 11/04/2022

Présidentielle dans la Vienne : Poitiers vote Mélenchon quand la Vienne vote pour Macron

C'est Jean Luc Mélenchon qui arrive en tête en Dordogne, lors du premier tour Politique | 11/04/2022

Présidentielle en Dordogne, Marine Le Pen vire en tête

Panneau d'affichage Politique | 10/04/2022

Présidentielle en Haute-Vienne : le résultat conforme au national qualifie Emmanuel Macron et Marine Le Pen pour le second tour

Carte électorale et  tampon ''à voté'' Politique | 10/04/2022

Présidentielle dans les Pyrénées-Atlantiques : les résultats du 1er tour mettent Emmanuel Macron en tête