Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/10/18 : La diffusion de la mini-série TV, "Victor Hugo ennemi d'Etat", tournée en Dordogne, est annoncée pour les 5 et 6 novembre. Elle se présente en quatre épisodes et met en scène les comédiens Isabelle Carré et Yannick Choirat dans le rôle principal.

22/10/18 : La Rochelle : la Ville et la Chambre d'Agriculture organisent un marché fermier d'automne, le 27 octobre de 10h à 19h place de Verdun. Thématique : la citrouille, avec des ateliers confections de citrouilles d'Halloween pour les enfants de 14 à 17h.

22/10/18 : La Charente-Maritime lance son premier forum des emplois saisonniers ostréicoles mardi 30 octobre de 14h à 18h au foyer culturel de La Tremblade. Pole emploi propose aussi le 25 à 10h un atelier découverte des métiers ostreicoles (sur inscription).

20/10/18 : Malgré les grèves qui ont affecté son trafic cette année,l'aéroport de Biarritz-Pays basque franchit, dès ce week-end des vacances de la Toussaint, le cap du million de passagers.

19/10/18 : Un salon gratuit sur la maladie de Crohn, la rectocolite hémorragique, la Polyarthrite et les rhumatismes inflammatoires chroniques est organisé samedi 20 octobre, à la maison des associations de Mérignac.Au menu: conférences, stands d'info, ateliers+ d'info

19/10/18 : Le Festival Garorock et Olympia production, filiale de Vivendi, ont annoncé ce 18 octobre la conclusion d'un accord d'acquisition du premier par le second. La finalisation de cette acquisition devrait intervenir d’ici la fin de l’année.

18/10/18 : En 2018, le Festival Musicalarue organisé à Luxey (40) a accueilli 49 110 personnes. Combien seront-elles pour l'édition des 30 ans ? Les dates viennent d'être dévoilées : le rendez-vous est donné les 15, 16 et 17 août 2019 !

16/10/18 : Des opposants au projet du contournement de Beynac ont bloqué ce mardi à Vézac, les véhicules qui participaient à une visite de presse du chantier organisée par le Département. Sur décision de la préfecture, les gendarmes ont délogé les manifestants.

16/10/18 : Christelle Dubos, secrétaire de la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale et députée girondine, a été nommée ce mardi secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn.

16/10/18 : Remaniement - Christophe Castaner : ministre de l'Intérieur ; Marc Fesneau (MoDem) : secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement ; Franck Riester (Ex-LR) : ministre de la Culture ; Didier Guillaume (ex-PS) : ministre de l'Agriculture

16/10/18 : Remaniement suite - Jacqueline Gourault (MoDem) : ministre de la Cohésion des Territoires et des Collectivités Locales ; Marlène Schiappa : secrétaire d'Etat à l'Egalité Femmes-Hommes et à la lutte contre les discrimination

16/10/18 : Le 17 octobre à 11h15, un coaching des demandeurs d'emploi est organisé à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers en vue de les accompagner avant le Forum emploi qui aura lieu le lendemain.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/10/18 | Ford Blanquefort : le plan de Punch présenté

    Lire

    Des responsables de la société Punch ont été reçus ce mardi à Bordeaux à l'occasion d'une présentation officielle de leur projet de reprise de l'usine Ford de Blanquefort. Didier Lallemand, préfet de région, a souligné à la sortie "disposer d'une base qui paraît solide, il reste encore une négociation à avoir sur certains éléments sociaux. Le PSE serait une catastrophe. Il y a une reprise sérieuse, qui est financée, ce serait une trahison si demain Ford quittait la région sur de mauvaises raisons". De leurs côtés, les syndicats CGT, FO et CFTC appellent les salariés de l'usine à une manifestation jeudi 25 octobre à Bordeaux.

  • 23/10/18 | Girondins de Bordeaux : la vente repoussée.

    Lire

    La finalisation de la vente du club des Girondins de Bordeaux (entre M6 et GACP, qui devait avoir lieu ce matin dans un cabinet d'avocats parisiens, a été repoussée de quinze jours. Officiellement, un "retard de mise à disposition des fonds" a été évoqué. Pour le président du club, Stéphane Martin, c'est un problème "administratif". Cela confirme en tout cas les difficultés de GACP a réunir les 75 millions d'euros nécessaires. Ces derniers devraient cependant être débloqués dans la semaine. L'annonce d'un nouveau président, elle, devrait suivre.

  • 23/10/18 | Poitiers: Tous à la patinoire avec Pass’sport

    Lire

    Du 20 octobre au 4 novembre, la Communauté Urbaine de Grand Poitiers met en place son Pass’Sport. Il permet, pour les enfants des 40 communes jusqu’à 16 ans, un accès à la patinoire et le prêt de patins gratuitement tous les lundis, mardis, jeudis et vendredis de 14h30 à 17h. Pour obtenir le Pass’Sport, rdv dans la mairie de votre commune. Renseignements : 05 49 52 35 35 ou pass-sports@grandpoitiers.fr

  • 23/10/18 | La Rochelle : après les travaux, un exercice de protection contre les submersions

    Lire

    Suite aux travaux de protection contre les submersions marines menés dans le quartier du Gabut et de la Ville en Bois, la ville de La Rochelle va mener un exercice de simulation d'état d'alerte submersions, le vendredi 23 novembre à partir de 17h. Formés les 18 et 19 octobre, 18 des 26 agents chargés d'intervenir seront mobilisés pour mettre en place clapets et batardeaux entre le pont Scherzer et l'esplanade du Gabut pour un test grandeur nature avant l'hiver.

  • 22/10/18 | Le Plan Végétal Environnement est là !

    Lire

    Pour aider les agriculteurs à investir dans du matériel ou dans l’aménagement de leur exploitation, la Région Nouvelle-Aquitaine, les agences de l’eau Adour-Garonne et Loire-Bretagne, le FEADER, l’État et les collectivités territoriales lancent un nouvel appel à projets jusqu’au 31 mars 2019. Il permet de répondre à la réduction des pollutions et à l’optimisation de la consommation d’intrants ; à la réduction de l’érosion des sols ou à la réduction des prélèvements de la ressource en eau. Modalités et formulaire de réponse

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Transition énergétique : la Nouvelle-Aquitaine au rythme des pays nordiques

06/06/2018 | Lundi 4 juin, à l'Hôtel de Région de Bordeaux, a eu lieu la rencontre « Transition énergétique, doit-on s'inspirer de l'expérience des pays nordiques ? »

Lundi 4 juin 2018, à l'Hôtel de Région de Bordeaux, a eu lieu la rencontre « Transition énergétique, doit-on s'inspirer de l'expérience des pays nordiques ? »

Organisée à l'initiative de la Région Nouvelle-Aquitaine, la conférence « Transition énergétique, doit-on s'inspirer de l'expérience des pays nordiques ? » réunissait lundi à l'Hôtel de Région, quelques 25 experts venus confronter les pratiques issues du Danemark, mais aussi de la Norvège, Suède, Finlande ou Islande, pays considérés comme des précurseurs dans le domaine de la croissance verte et la protection de l'environnement, avec les approches et réalisations d'une région, la Nouvelle-Aquitaine, particulièrement investie en la matière. Une rencontre sur le thème des énergies renouvelables et des nouveaux modes de construction, sur laquelle revient Françoise Coutant, vice-présidente du Conseil Régional de NA, en charge du climat et de la transition énergétique.

@qui- Cette conférence, organisée par la Région Nouvelle-Aquitaine, vise à confronter des techniques expérimentées dans des pays comme le Danemark, la Norvège, la Suède, la Finlande et l'Islande, en matière de transition énergétique, avec ce qui se fait en Nouvelle-Aquitaine. Pourquoi vouloir solliciter l'avis d'experts issus de pays nordiques ?

Françoise Coutant- Les pays nordiques sont performants en terme de transition énergétique. Contrairement à nous qui, grâce au nucléaire, nous sommes longtemps cru autonomes en la matière, ils n'avaient pas ce potentiel et étaient plutôt axés sur les énergies fortement émettrices de gaz à effet de serre ; ce qui les a incité à anticiper peut-être plus vite que les autres.

Ils ont des initiatives et des potentiels importants en ressources énergétiques renouvelables (bois, géothermie en Islande...). Nous, on a le soleil (la Nouvelle-Aquitaine est la première région de France en terme de pose de photovoltaïque). On a l'éolien, l’hydraulique. On a de la géothermie potentielle dans certaines zones de la région (on a d'ailleurs passé une délibération en commission permanente, la semaine dernière sur la Corrèze). En plus de ce mix énergétique, ce qui est intéressant, c'est aussi de voir comment ils gèrent les économies d'énergie et le confort thermique, même si les problématiques ne sont pas tout à fait les mêmes. En gros, comment on travaille sur les conforts d'été et d'hiver avec la question des matériaux d'isolation des bâtiments, sachant qu'on souhaite utiliser des matériaux dits bio-sourcés, c'est à dire confortables tant pour l'habitat en terme de santé, que pour l’environnement. Ce sont toutes ces expertises qu'il est intéressant de mutualiser. Et là, leur utilisation des éco-matériaux est très intéressante, de même que leur manière de concevoir la ville. A Copenhague, il y a 50% de vélos dans les déplacements quotidiens. Pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, il faut mettre en place des mesures. Mais cela doit se faire en tenant compte des usages des citoyens.

@qui- Sur quoi devrait déboucher cette rencontre ?

FC- Les services continuent à échanger et un certain nombre de pratiques peuvent être essayées, là-bas comme ici. C'est notamment le cas en matière de conception des bâtiments. Les territoires TEPOS sont d'ailleurs déjà impliqués. Il faut regarder globalement les éco-matériaux. On est en train de travailler à la structuration des filières paille et chanvre. Ils ont un pouvoir d'isolation important et qui n'est pas dangereux pour l’environnement. Autre élément pertinent : la restitution, la semaine dernière, du rapport Acclima Terra, d'Hervé le Treut. Il nous livre des données factuelles, scientifiques sur les impacts des dérèglements climatiques dans plusieurs domaines (territoire urbain, mobilité, énergie, biodiversité, eau, forêts), qui sont des domaines importants. Il fournit des infos qui nous confirment qu'il faut passer à l'acte. A ce titre, nous sommes en train de construire le SRADDET. C'est peut-être l'occasion de montrer que la région est innovante, concernant ce rapport. Nous sommes la seule région de France à avoir sollicité un comité scientifique totalement indépendant pour réfléchir aux impacts des dérèglements climatiques.

@qui- La Nouvelle-Aquitaine est une région, fortement agricole, sans compter le patrimoine forestier. Elle est donc particulièrement concernée par les problèmes liés au dérèglement climatique. Quelle est son implication en la matière ?

FC- Il se passe beaucoup de choses en région NA en ce qui concerne la transition énergétique et le climat. On n'a pas attendu le rapport d'Hervé le Treut pour agir, mais ce document, quelque part, légitime nos ambitions (diminuer de 30% les émissions de gaz à effet de serre et les consommations d'énergie, et arriver à 32% d'énergie renouvelable). C'est ambitieux mais le rapport le dit : c'est indispensable ! On a pris des mesures au niveau des politiques sectorielles pour atteindre ces objectifs, notamment au travers du SRADDET qui procède de différents volets (climat-air-énergie, biodiversité-environnement, transports, numérique, santé...). On a créé le COPTEC qui réfléchit sur l'ensemble des secteurs impactants et impactés par la transition énergétique. On travaille sur la question des filières (économique, notamment), tels que les bâtiments. On a l'objectif de les rénover de manière intensive (logements privés, bâtiments tertiaires, publics, bâtiments d'entreprises. ARTEE, que nous soutenons, offre ainsi aux particuliers qui souhaitent faire des rénovations, la possibilité d'un tiers financement, et donc, sans qu'il y ait de surcoût. C'est un vrai bénéfice environnemental et pécunier. On a aussi lancé un appel à projet pour les entreprises car on a 50 entreprises extrêmement énergivores dans la région (SMURFIT, etc..). Grâce à des conventions de partenariat, on les accompagne dans cette démarche de réduction des consommations d'énergie et d'émission de gaz à effet de serre. Côté transports, nous mettons en place des appels à projets qui favorisent l'utilisation de carburants alternatifs. Concernant l'agriculture, on travaille à la conversion du modèle avec le Pacte Ambition Bio. Un certain nombre d'initiatives sont déjà en cours, mais ce n'est pas forcément suffisant dans tous les secteurs. Il y a ce rapport avec Acclima Terra et ce travail avec les pays nordiques et d'autres territoires. Tout ça, on doit se l'approprier et l'intégrer dans nos documents, mais avec ce qui fait nos particularités.

Emmanuelle Diaz
Par Emmanuelle Diaz

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3788
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !