Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/11/18 : Journée nationale d’action samedi 17 novembre. En Lot-et-Garonne, les accès aux supermarchés, stations-service, centres-villes et à l’A62 risquent d’être perturbés. Plus d'infos sur http://www.lot-et-garonne.gouv.fr/

14/11/18 : Rencontre/débat avec les parlementaires du 47 autour de la réforme des retraites et des nouvelles revendications de l'ADRA 47 le vendredi 16 novembre à 14 H 30 à la Salle de l'Orangerie du Conseil Départemental d'Agen.

14/11/18 : Dans la continuité de la réflexion d’Agen 2030, des tables rondes autour du handicap et de l’accessibilité de la Ville d’Agen sont proposées le lundi 19 novembre de 14 h à 16 h 30, Salle des Illustres à l’Hôtel de ville d’Agen.

14/11/18 : Dans le cadre de la Journée international des droits de l’enfant, le centre social Maison pour Tous de la Masse (Agen) présentera le 20 nov dans son local à 17 h 30 les travaux des enfants inscrits au CLAS autour de la charte nationale.

14/11/18 : Invitée en Martinique afin de partager son expertise en vue de la création de La Cité du Rhum, La Cité du Vin accueillera à Bordeaux les 21 et 22 novembre une délégation martiniquaise porteuse de ce projet.

14/11/18 : Une lecture du livre posthume de « Charb » « Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes » se tiendra le 19 novembre à 20 h au théâtre du Pont Tournant, à Bordeaux.

14/11/18 : 10 établissements touristiques de Gironde viennent de recevoir l’Ecolabel européen hébergement touristique label officiel de la Commission européenne pour les établissements qui souhaitent allier qualité et écologie. En NA, 82 sont dénombrés.

14/11/18 : 10ème Forum Environnemental du Vin de Bordeaux le 6 déc au Palais des Congrès de Bordeaux. « Après avoir dressé le bilan des actions menées, cette journée permettra de partager l'ambition d'amener la filière vers une politique RSE collective. »

14/11/18 : Conférence autour de « La forteresse de Blanquefort » proposée par l’association Tout Art Faire, le 15 novembre de 19 h à 20 h 30, à l’Athénée Municipal et animée par Marietta Dromain, docteure en Archéologie.

14/11/18 : Mobilisation des avocats le 15 novembre à 11 h devant les marches du TGI de Bordeaux contre les dispositions du projet de loi de réforme de la justice 2018-2022, les « cinq chantiers de la Justice ».

14/11/18 : Table ronde sur l'inclusion des personnes handicapées le 22 nov de 9 h à 11 h 30 au Pullman Bordeaux Lac. Cet événement fera notamment le point sur la situation professionnelle des personnes handicapées en NA.

14/11/18 : Par arrêté du 13 novembre, Patrick Amoussou-Abdélé est nommé secrétaire général pour les affaires régionales de la région Nouvelle-Aquitaine auprès du préfet de région Didier Lallement. Il remplace Michel Stoumboff, nommé DRAAF de la région Bretagne.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/11/18 | De nombreux matchs de football reportés le 17 novembre en Dordogne

    Lire

    En raison du mouvement de protestation "Gilets jaunes" du samedi 17 novembre, le District de Football a sondé les clubs de Dordogne : 60% d’entre eux étaient favorables au report intégral des matches jeunes et féminines jeunes prévus à cette date. Les rencontres qui devaient avoir lieu dans le cadre du championnat brassage U15 poule B et D sont reportées au samedi 8 décembre. Idem pour les matches des coupes U18 et U15 Dordogne et District.

  • 15/11/18 | Lancement d'un projet d'habitat participatif à Pessac

    Lire

    Le jeudi 15 novembre à 18 h 30, un projet d'habitat participatif sera officiellement lancé à Pessac ; résultat de la mobilisation de Bordeaux Métropole, de la Ville de Pessac, de La Fab dans le cadre du programme 50 000 logements. Grâce à cette démarche novatrice une douzaine de foyers va, ainsi, devenir propriétaire d'une autre manière.

  • 15/11/18 | Un nouveau nom pour le réseau régional des transports

    Lire

    Préfigurateur de la future Loi d’Orientation des Mobilités, les délégués des 22 collectivités membres du Syndicat Mixte Intermodal de Nouvelle-Aquitaine ont voté en Comité syndical une nouvelle identité à la structure : Nouvelle-Aquitaine Mobilités. Un nouveau nom pour traduire une nouvelle échelle régionale qui regroupe 5 bassins définis ainsi : Sèvres-Atlantique, Vienne et Charente, Limousin et Périgord, Gironde et Garonne, Landes et Pyrénées. Chacun sera chapeauté par un vice-président.

  • 14/11/18 | Poitiers: Le Quartier du Palais veut votre avis

    Lire

    Une démarche de rencontre auprès des publics est lancé par la Ville de Poitiers afin de leur présenter le Projet du Quartier du Palais et de recueillir leur avis. A cet effet, une exposition itinérante circule sur le territoire de Poitiers et de Grand Poitiers avec à chaque étape un moment d’échange autour du projet. L’exposition sera présente du 19 au 23 novembre au Carré Bleu (Quartier des Couronneries). Pus d'informations

  • 14/11/18 | Hopital de La Rochelle Ré : le conseil de surveillance défie l'ARS

    Lire

    Quelques jours avant la prise de fonction officielle du nouveau directeur de l'hopital de La Rochelle-Ré, le conseil de surveillance a adopté à l'unanimité une motion en réaction à un courrier de l'ARS qui estimait les "efforts réalisés [en matière de gestion budgétaire] comme non satisfaisants" et exigeant "des mesures encore plus fortes" pour contrer le déficit de 0,3% de baisse d'activité. Une semonce "perçue comme un manque de considération et de confiance vis-à-vis du personnel", dit la motion.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Tribune libre - David Grosclaude : « Que n'i a pro d'estar mespresats ! »

05/06/2016 | "Pour une politique linguistique cohérente", le libre propos de David Grosclaude

David Grosclaude et le député breton Paul Molac

Il y a un an, alors que j'étais encore élu au Conseil Régional d'Aquitaine, je décidais de me mettre en grève de la faim pour que soit respectée la décision de deux régions qui avaient voté à l'unanimité la création d'un Office Public de la Langue Occitane. L'État trainait des pieds. Le dossier était quasi enterré. Il fallut cette action, et le soutien de milliers de personnes et de dizaines d'élus, pour que l'État publie enfin l'arrêté nécessaire à la création de l'OPLO.

Pour ceux qui m'ont soutenu, et qui ont fait que ma grève de la faim a cessé au bout de huit jours, ce n'était pas la question de la création d'un organisme qui était importante, mais la question de la langue en général.

Moins de un centime d'euro par an et par personne !Aujourd'hui cet Office existe. Il doit prendre en charge la politique linguistique des deux régions qui rassemblent maintenant 9 millions des habitants de l'espace occitan. La participation promise par l'État afin de faire fonctionner l'OPLO est de 65 000 euros ! Autant dire que ce sont les régions qui portent l'essentiel.

Si nous divisons ces 65.000 euros par les 9 millions d'habitants concernés par l'espace de travail de l'OPLO nous arrivons à un résultat qui frise l'infiniment petit : 0,0072 euros par an et par habitant. Ce n'est même pas faire l'aumône ! C'est 10% de ce qu'il donne à l'Office Public de la Langue Basque. Et la générosité de l'État en faveur du basque n'est que relative. C'est 2 euros par an et par habitant. Mes amis basques savent que je pense qu'ils ne sont pas trop bien dotés. C'est même le contraire. L'Etat se moque donc de nous.

Des promesses... et puis rien !A l'issue de ma grève de la faim, j'apprenais que le président de la République voulait relancer le processus de ratification de la Charte européenne des langues régionales. François Hollande a été incapable de tenir la moindre promesse.

Il avait promis cette ratification en 2012, puis il en abandonna l'idée une première fois. Il y revint pour l'abandonner une fois de plus. Est-ce cela une politique linguistique ?

Pourquoi n'y a t-il pas eu alors une initiative afin de faire voter une loi ? Pourquoi faut-il se battre pour que la réforme des collèges ne saccage pas l'enseignement de l'occitan et des autres langues ?

Il n'y a pas eu depuis 2012 le commencement de l'intention de mener une politique linguistique cohérente et intelligente.

Et de l'autre côté ? C'est pareil à droite. Si nous savons qu'il y a des parlementaires favorables nous savons aussi que lorsque la droite était au pouvoir, elle s'opposa à toute véritable avancée.

Aujourd'hui, un an après la mobilisation autour de « Que n'i a pro d'estar mespresats ! » la honte et le mépris sont toujours là.

Tout cela ne peut que participer au discrédit du politique et donne plus de force aux idées simplistes, à celles de l'extrême droite. Les conséquences seront tragiques pour la démocratie.

David Grosclaude

Membre du bureau du Partit occitan

David Grosclaude
Par David Grosclaude

Crédit Photo : David Grosclaude

Partager sur Facebook
Vu par vous
3781
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !