Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/02/18 | Charente-Maritime et Deux-Sèvres font Chambres communes

    Lire

    Les deux Chambres d'Agriculture de Charente-Maritime et des Deux-Sèvres ont fusionné leurs services en janvier. En fait de fusion, il s'agit plus exactement d'une "mutualisation" de moyens à travers le regroupement des services. Les 180 agents des Deux-Chambres travaillent désormais pour les deux départements, de façon complémentaires : le 17 apportera son expertise en maraîchage au 79, qui apportera son expertise en élevage. L'accueil du public et les antennes locales ne changent pas.

  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Tribune Libre - Fabien Robert : Le 25 mai Faites l'Europe

19/05/2014 | Fabien Robert, maire adjoint de Bordeaux et conseiller à la Communauté urbaine, dirige la campagne de Robert Rochefort qui conduit la liste UDI-Modem dans la circonscription sud ouest

Fabien Robert, maire adjoint de Bordeaux

Les français n'ont plus confiance en la Politique et pensent que l'Europe est la source de bien des maux. Comment, des lors, réussir à les convaincre d'aller voter le 25 mai pour poursuivre la construction européenne ? C’est l’exercice difficile mais indispensable auquel je me livre aujourd’hui.

Il faut d’abord adopter le bon vocabulaire. L'Europe n'est pas qu'institutionnelle et économique. "Nous sommes chairs et sang de l'Europe" ne cesse de répéter François Bayrou. Parlons donc de l’Europe avec le cœur.
 
Il faut ensuite faire preuve de pédagogie face aux peurs dont s’inspirent les extrêmes, celles qui résultent de l'impossibilité de comprendre ce “machin” qu’est l’Europe, celles d’une peur de la perte de nos identités et de nos frontières.
 
Nous, Les Européens de l’UDI et du Modem, sommes les héritiers des bâtisseurs de l'Europe. De Victor Hugo à François Bayrou en passant par Jean Monet et Robert Schuman, les Grands Hommes qui ont bâti l'Europe, souvent à petits pas, ont contribué à faire émerger une communauté de valeurs humanistes et démocratiques au rayonnement incontestable.
 
Nous, Les Européens de l’UDI et du Modem, nous vous proposons de Faire l'Europe pour que la France demeure une grande puissance.
 
Rétablir les frontières, c'est isoler et affaiblir notre patrie. Bien sûr la France est une grande nation, mais seule, aujourd’hui et demain plus encore, notre pays sera impuissant. Faire l’Europe, c’est jouer collectif, tout en préservant notre souveraineté.
 
N’avons-nous comme possibilité de créer des emplois que le protectionnisme, c'est-à-dire l’enfermement ? Non, je préfère croire en l’audace, l’innovation, l’ouverture du champ des possibles pour refonder une politique industrielle européenne qui nous permettent de créer des « airbus » du rail, de l’énergie, des télécommunications… capables de concurrencer les grands groupes mondiaux. Faire l’Europe, c’est préserver nos emplois et en créer de nouveaux.
 
L'Europe nous a apporté une paix précieuse. Si nous la croyons éternelle, c’est que nous n’avons rien retenu de l’Histoire. Faire l'Europe, c’est préserver la paix et la démocratie.
 
Alors certes, l’Europe n’est pas parfaite. Elle s’est bureaucratisée, probablement par manque d’ambition, elle soufre de l’égoïsme des Chefs d’Etat qui l’accusent souvent à tord, elle n’a pas su conquérir le cœur de nouvelles générations, celles qui n’ont pas connu la guerre. Mais est-ce une raison pour la « casser » ? Les Présidents de Régions proposent-ils de démembrer la France lorsqu’ils ne sont pas d’accords avec la politique gouvernementale ? Non, en telle situation, on change de Gouvernement. Et c’est précisément ce que nous vous proposons : envoyer au Parlement européen de vrais européens, capable de la gouverner, de la changer, et de la Faire, enfin.
 
Le 25 mai, votez pour les Européens !
 
Fabien ROBERT
Maire-adjoint de la ville de Bordeaux
Conseiller à la Communauté Urbaine de Bordeaux

Fabien Robert
Par Fabien Robert

Crédit Photo : Fabien Robert

Elections européennes -  2014Cet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
2429
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
ROMAIN | 23/05/2014

Pour croire à l'Europe, il faut croire en l'avenir. Chacun a "son" Europe, mais plus personne ne réclame de changements à la carte de France. L'acceptation, dans ce domaine comme dans d'autres, c'est la clé. Le changement doit donc être à l'intérieur de ce qui existe. Pourquoi n'êtes-vous pas sur les listes des candidats ? Trop jeune ?

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !