18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Tribune libre - Fabien Robert : Politiques culturelles : changeons de paradigme

06/10/2014 | Fabien Robert - Maire-adjoint de la ville de Bordeaux en charge de la Culture, du Patrimoine et du quartier Nansouty / Saint-Genès et Conseiller à la CUB

Fabien Robert - Maire-adjoint de la ville de Bordeaux

Il faut bien reconnaître que le rôle irremplaçable de la Culture, de l’Art et de la création dans la société moderne reste un combat. A l’heure où se succèdent les coupes budgétaires, sur fond de crise économique mondiale qui paraît endémique, il est urgent de rappeler que la Culture n’est pas un luxe : elle est aussi nécessaire à l’homme que le travail, la nourriture, le logement ou bien encore la santé.

Mais en plus d’être une condition indispensable à l’épanouissement de l’Homme, la Culture forge l’identité des pays, des villes et participe ainsi pleinement à l’attractivité économique et au rayonnement international d’un territoire. Pour s’en convaincre, il suffit d’observer la compétition que se livrent les métropoles européennes, la question culturelle se voit assigner un rôle de tout premier plan et ce, à double titre :  d’une part une offre culturelle de qualité apparaît comme indispensable pour attirer les « cadres créatifs » qui semblent constituer l'oméga du développement urbain, d’autre part, des architectures emblématiques et de grands événements semblent aujourd’hui nécessaires pour attirer l'attention, créer du buzz et de l'attractivité touristique. La réussite de la Biennale Agora est un bel exemple.

Une quintuple mutationLes politiques culturelles vont cependant devoir faire face à une quintuple mutation : économique car l’argent public est devenu rare, social avec un emploi artistique fragilisé, institutionnelle compte tenu de la réforme territoriale en cours, sociétale avec l’émergence de nouveaux modèles d’action culturelle transversaux et collaboratifs axés notamment sur le numérique, et enfin identitaire car la tentation d’un repli sur soi face à une mondialisation mal comprise n’a jamais été aussi forte.

Notre politique culturelle doit être réinterrogée à la lumière de ces mutations, voire de ces menaces que nous devons transformer en opportunités. Il ne faut pas répondre à la crise des financements par une logique de saupoudrage mais au contraire, renforcer la dynamique collective au profit des pôles d’excellences artistiques. C’est pour cette raison, notamment, que j’ai proposé à Alain Juppé de doter avant la fin de l’année la ville de Bordeaux d’un Document d’Orientation Culturelle capable d’analyser sereinement les forces et les faiblesses de notre offre culturelle afin de faire des choix et de les assumer.

Une bonne politique culturelle naît du dialogue entre l’impulsion politique et la totale liberté de création des acteurs. Nous politiques, n’ayons pas peur de la création, du neuf, de l’imagination, de l’invention. Attention à la rouille historique, les artistes travaillent avec des mains d’avenir !

Diversifier les sources de financementDonner l’envie de Culture à tous les bordelais, dans tous les quartiers, soutenir les professionnels tout en portant attention aux amateurs, favoriser la création et l’innovation, encourager le croisement des disciplines, la mobilité des publics, développer des liens avec les entreprises culturelles, soutenir des institutions ouvertes sur la cité, créer de nouveaux lieux  intermédiaires et collaboratifs, coordonner une politique évènementielle qui propose une offre 365 jours par an, permettre le rayonnement de nos talents à l’international… voici esquissées quelques orientations culturelles pour faire de Bordeaux une ville encore plus épanouissante et attractive.

L’enjeu est triple à mes yeux. Il nous faut d’une part bâtir de nouvelles relations institutionnelles avec la future Métropole et des collectivités locales réorganisées à la lumière d’une clarification des compétences. D’autre part, nous ne ferons pas l’économie d’une diversification des sources de financements afin d’attirer plus fortement encore le mécénat (notamment des PME) tout en encourageant les nouveaux dispositifs de financements participatifs. Enfin, les pouvoirs publics vont devoir faire preuve de pédagogie auprès des acteurs culturels pour encourager les dynamiques partenariales. Le temps où chaque entité pouvait disposer seule de son lieu, de son budget, de son personnel, de son matériel est, je le crains, révolu. L’heure est aux mutualisations, c’est notamment pour cette raison que j’ai réuni récemment mes 27 collègues et homologues des communes de la CUB.

Un logiciel à réinventerInventé par Malraux et poursuivit par Lang, notre système culturel est aujourd’hui à bout de souffle, c’est le logiciel tout entier qui doit être réinventé. J’ai la conviction que les villes et demain les Métropoles joueront un rôle de premier plan dans ce changement de paradigme. Nous avons un impérieux devoir de rénovation.

Cela passe tout d’abord par une défense sans concession du rôle de la Culture, surtout en temps de crise. A ceux qui déclarent qu’il y a trop peu d’étudiants ou de jeunes dans les théâtres, les orchestres, les musées, etc… (ce qui reste à prouver) je réponds : imagine-t-on quelqu’un trouvant qu’il y a trop de suffrage universel parce qu’il y aurait trop d’abstention ?

Dans un monde où on assiste à l’offensive de l’argent absolu, certains experts et comptables arrogants et glacés nous parlent toujours du coût de la Culture. Je ne répéterai jamais assez que ce n’est pas la Culture qui coûte cher mais bien l’absence de Culture.

Fabien Robert
Par Fabien Robert

Crédit Photo : Fabien Robert

Partager sur Facebook
Vu par vous
1428
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
10 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
les indépendants-Plasticiens de Bdx | 05/11/2014

Suite à la « Tribune libre de Fabien Robert »
… Nous avons lu attentivement votre « Tribune libre » et ne pouvons qu’être d’accord avec vos certitudes de l’importance de la Culture et avec votre constat de l’indigence du budget qui lui est accordé.
… Mais pas un mot sur les Associations qui sont pourtant la trame du tissu culturel urbain et suburbain !!!
… Quelle sera leur place dans les «Pôles d’excellence » que vous évoquez ???
Dans l’attente d’une réponse,
Bonne réception
Cordialement
Les Indépendants-Plasticiens de bordeaux
Le 5 novembre 2014

Mereu Sandra | 07/10/2014

Voilà qui a le mérite d'être clair et engagé ! Merci pour ce dynamisme !

Christian Naura | 07/10/2014

En accord total avec votre analyse

Picturalement

Christian NAURA

GUIONNEAU-JOIE | 08/10/2014

Bonjour,
Bordeaux et la cub ont en effet un potentiel de développement culturel extraordinaire. Se cacher derrière l'absence ou le manque d'argent est très réducteur, il faut juste savoir en effet diversifier ses modes de financements. La culture si elle est envisagée comme un bien et un outil de développement durable, est force de développement économique.

Rumolino | 08/10/2014

Oui, à condition de ne pas favoriser toujours les mêmes structures et projets sous prétexte d'ancienneté. Diversifier, conseiller et suivre les nouveau projets culturels venues de tous horizons car la culture se construit grâce à le diversité, aux échanges, aux mélanges, au projets novateurs qui impliquent les habitants et non seulement les élites d'une ville. Merci M Robert d'entendre toutes les voix qui vont poursuivre et reconstruire la culture bordelaise.

Olivier Bleys | 08/10/2014

On ne peut qu'être d'accord, et volontiers contresigner cette tribune.
Il me semble toutefois qu'une politique culturelle bien ordonnée doit soutenir en priorité les créateurs. Non parce qu'ils sont les acteurs les plus importants de la chaîne culturelle, mais parce qu'ils sont les plus vulnérables et les plus exposés. La numérisation croissante des œuvres en favorise, hélas, la gratuité. Les écrivains, les cinéastes, les musiciens entrent dans un monde où personne ne déboursera plus le moindre centime pour acquérir leurs œuvres. L'usage en est déjà pris dans les jeunes générations. Il est donc urgent de développer la prestation " vivante " (concerts, conférences, ateliers…), qui elle demeure irremplaçable.
Olivier Bleys
http://fr.wikipedia.org/wiki/Olivier_Bleys

Bradley | 08/10/2014

La Mairie de Bordeaux oublie son artiste Jean Joseph Sanfourche

ROMAIN | 09/10/2014

Hisser Bordeaux au sommet des villes où il fait bon vivre passe obligatoirement et en priorité par la culture, c'est un challenge que la nouvelle municipalité veut relever, si j'ai bien compris. Vous détenez et exprimez une méthode simple et cohérente, pleine d'innovations. Il est rassurant de savoir que l'envie de créer, le besoin d'exprimer, l'urgence de transmettre des créatifs à plein temps soit soutenue par une jeune aussi intelligent, créatif et à plein temps qu'eux. La culture, c'est ce que les régimes extrémistes abandonnent en premier. C'est donc l'indicateur infaillible d'une politique saine. Puisse donc notre futur chef du gouvernement avoir les mêmes préoccupations que notre Maire...

Gaudin | 14/10/2014

Je suis tout à fait d'accord avec le projet de développement du mécénat, qui à mon sens, n'est pas assez présent dans les structures muséales de Bordeaux. Toutefois, je rebondis sur "la rouille historique", l'innovation peut se faire avec le patrimoine culturel déjà présent à Bordeaux et qui ne demande qu'un coup de pouce pour être mis en valeur. Je déplore l'abandon des musées et de leurs réserves à leur sort manque de financement. Oui à la mutualisation des réserves muséales et oui à l'innovation et à la valorisation de ce patrimoine oublié.

Fajnzilberg Bertrand | 15/10/2014

Merci de rappeler le role fondamental de la culture.
Bien sur il va falloir repenser le financement de la culture;favoriser la creation et penser au niveau de la metropole.
Par ailleurs il semble aussi important d'évaluer l'utilisation des deniers publiques, faciliter l'emergeance de nouvelles iniciatives,et s'assurer de la qualité des evenements.
Enfin il faut trouver le bon equilibre entre les grands evenements qui attirent les touristes et participent à la notoriete de la ville et les creations locales dans les quartiers qui favorisent "le vivre ensemble".
Bravo pour l'implication

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !
La MSP de Monflanquin Politique | 18/10/2017

« La baisse vertigineuse du nombre de médecins n’a pas eu lieu ! » Joël Hocquelet, vice-président du CD47 en charge de la démographie médicale

Maison du Département Politique | 17/10/2017

Charente-Maritime : le très haut débit et le DOB en tête des débats de la session d'automne

IJBA Politique | 10/10/2017

A l’IJBA , Edwy Plenel lance la 9ème édition de la Fabrique de l’info

Virginie Calmels Politique | 09/10/2017

Région Nouvelle Aquitaine : l'opposition fait les comptes

Jacqueline Gourault était l'invitée de l'Union des maires de la Dordogne Politique | 07/10/2017

Jacqueline Gourault a tenté de rassurer les élus locaux

TGV Politique | 06/10/2017

Tribune Libre: Liaisons TGV, illusions LGV

Nouvelle-Aquitaine THD Politique | 03/10/2017

Fibre : la Nouvelle Aquitaine met les doigts dans la prise

PosteCD40 Politique | 03/10/2017

Mieux vieillir à domicile : vers la généralisation du test landais avec la Poste

Didier Delanis Président de la Maison de l'Europe de Lot-et-Garonne CIED Moyenne Garonne Politique | 29/09/2017

« Pour l’Europe soyons déterminés ! » Didier Delanis, président de la Maison de l’Europe/CIED 47

Lancement d'EMPLEO par Mikel Antón, Dir Affaires Européennes du Gouv. Basque, Izaskun Goñi, DG Politique Économique, Commerciale et de Travail du Gouv. de Navarre et Andde Sainte-Marie, conseiller rég Montagne et Pastoralisme Nouvelle-Aquitaine Politique | 27/09/2017

Nouvelle-Aquitaine, Euskadi et Navarre travaillent à un bassin d'emploi eurorégional

Les élus des deux Charentes Politique | 27/09/2017

Les deux Charentes se penchent sur le réseau ferroviaire

Martine Jardiné Politique | 25/09/2017

En Gironde, un nouveau schéma de développement social en préparation

Jean-Pierre Moga et Christine Bonfanti-Dossat Politique | 25/09/2017

Christine Bonfanti-Dossat et Jean-Pierre Moga élus sénateurs de Lot-et-Garonne

Sénatoriales : la gauche recule dans les Pyrénées-Atlantiques Politique | 24/09/2017

Sénatoriales : la gauche recule dans les Pyrénées-Atlantiques

MLubin Politique | 24/09/2017

Dans les Landes, le PS conserve ses deux sièges de sénateurs