Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/08/18 | La mobilité durable s'expose à Irun

    Lire

    Le Parc d’Expositions Ficoba à Irun, au Cœur de l’Eurorégion Euskadi-Navarre-Aquitaine, accueillera les 27 et 28 novembre le salon Go Mobility, la 1ère exposition industrielle du Sud de l’Europe sur la mobilité durable. Point de rencontre des professionnels, des territoires et des entreprises consacrées au secteur de la mobilité durable et au stockage d’énergie, il vise à encourager les échanges à forte valeur ajoutée et favoriser les projets innovants et la transformation industrielle du territoire. Au menu : une zone d’exposition, des conférences et tables rondes et une zone de test.l*

  • 18/08/18 | Jürgen Essel en concert à La Réole

    Lire

    Privilège pour La Réole qui accueille le 26 août à 16h l'organiste allemand de renommée internationale Jürgen Essel en résidence dans le Réolais. Accueilli par les Amis de l’Orgue de La Réole l'organiste donnera un concert exceptionnel. Jürgen Essel est organiste, compositeur et enseignant à la prestigieuse école de Stuttgart. Interprète et improvisateur son répertoire s’étend de la musique ancienne jusqu’à la création de musique contemporaine. A son actif vingt enregistrements sur CD et des productions conjointes avec de grandes chaînes de radio (Entrée:libre participation) www.orgueslareole.com

  • 18/08/18 | Charente-Maritime : 7 communes reconnues en état de catastrophe naturelle

    Lire

    Suite aux fortes pluies du premier semestre 2018, l'Etat a reconnu 7 communes sinistrées en état de catastrophe naturelle - pour inondations et coulées de boues - publié au Journal Officiel du 15 août 2018 : Fléac-sur-Seugne, Pons, Bazauges, Chaillevette, Champagne, Léoville, Saint-Seurin-de-Palenne. Les sinistrés disposent d’un délai de 10 jours, à compter du 15 août 2018, date de publication de l’arrêté, pour déposer un état estimatif de leurs pertes auprès de leur compagnie d’assurance.

  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Tribune libre - Gilles Savary : Dernière cartouche avant dissolution?

15/04/2014 | Gilles Savary député socialiste de la 9°circonscription de la Gironde revient pour Aqui.fr sur les leçons à tirer des élections municipales

Gilles Savary, député de la Gironde

Dans notre cher et vieux pays, qui rechigne a regarder en face les formidables mutations qui préfigurent le XXI ème siècle, les élections intermédiaires sont devenues pour les français, une occasion rituelle d'exprimer un vote rebelle contre le Gouvernement en place ! En 2008, la Droite n'y avait pas échappé, et il était attendu que ces élections municipales, soient l'occasion d'un vote sanction contre un Gouvernement de Gauche. C'est incontestablement l'ampleur de la débâcle de la Gauche qui a surpris ! Car il s'agit bien de toute la Gauche et pas seulement du Parti Socialiste et de ses alliés de la Gauche de Gouvernement !

S'il s'était agi d'un déficit d'orientation à Gauche, il y avait des offres concurrentes prêtes à en capitaliser les déçus. Mais force est de convenir, à l'analyse des résultats, que les diverses composantes de la Gauche de la Gauche, quelles soient internes ou externes au Parti Socialiste n'ont pas profité de la sanction adressée au Gouvernement ! En Aquitaine par exemple, il n'est pas possible d'établir une corrélation catégorique entre le positionnement des candidats sur le curseur de la Gauche et leur fortune électorale. Les déconvenues des socialistes landais, comme celles d'ailleurs des communistes en région parisienne, l'illustrent suffisamment.
Les causes d'un recul d'une telle ampleur, ne sont pas réductibles aux explications simplistes dont s'accommodent évidemment les déçus et les victimes du scrutin. Certes, l'ampleur nationale, homogène sur tout le territoire, du recul des candidats du parti Socialiste exprime une forte composante protestataire du vote. Mais l'interprétation en est rendue malaisée. Certes, on peut penser que l'abstention, importante mais guère plus qu'en 2008, est cette fois le fait de déçus de la Gauche. Cela n'empêche pas de constater qu'elle n'a pas trouvé son compte dans l'offre politique de la Gauche de la Gauche et qu'au total c'est très nettement un coup de barre a Droite et a l'extrême Droite qu'exprime le scrutin.

Tout indique que les Français sont conscients de l'état du pays et des efforts a consentir, mais ces élections ont surtout manifesté leur doute sur la capacité de la Gauche a être a la hauteur de la situation. En particulier, l'amplification de la sanction du premier tour au second, a clairement poussé le Président de la République à changer de Gouvernement. Mais il ne faudrait pas que cette dimension nationale du scrutin occulte la très nette aspiration au renouvellement des mœurs et des comportements politiques exprimée par l'électorat ! Il est très frappant de constater en Gironde que les défaites de la Gauche les moins prévisibles ont sanctionné des failles ou des fragilités, souvent anodines et imperceptibles, de têtes de liste qui n'ont pas lucidement apprécié les évolutions qui affectent la culture et les exigences politiques de l'électorat de Gauche. Cette aspiration à un changement de mœurs politiques s'est, a contrario, manifestée par la facilité paradoxale de candidates féminines, affichées socialistes ou proches, à conserver voire conquérir des Mairies, à Bruges, Le Haillan, Eysines, Parempuyre, Saint André de Cubzac, Cénac, Guillos ou Saint Selve !

Doit on l'interpréter comme une prime au pragmatisme et au désintéressement ? L'étiquette de Gauche n'a pas plus nui à la conquête de certaines mairies par des hommes quand ils incarnaient une fraicheur d'engagement comme a Mios, Origne, Villandraut, Langon, Saint Savin-de-Blaye ou encore Libourne. Jamais, à Gauche, plus qu'à Droite puisque les Balkany, Woerth ou Bechter n'ont visiblement pas souffert de climats d'affaires délétères, une telle aspiration au renouvellement des comportements politiques, et en particulier à la limitation du cumul des mandats, ne s'était aussi clairement exprimée lors d'un scrutin local. Ce serait s'aveugler que ne pas en tirer de fortes leçons pour les prochains scrutins.

Une ligne pragmatique

Au plan national, un message aussi nettement adressé au Gouvernement et au Président de la République en particulier, ne pouvait rester sans réponse politique forte ! Faute de pouvoir renoncer à redresser des comptes publics et une hémorragie industrielle héritées d'années d'aveuglements et de mirages idéologiques ultralibéraux, il n'avait guère comme option que de changer de casting et d'incarner une nouvelle étape de sa mandature. En nommant Manuel Valls à Matignon, il envoie aux français un message de détermination à une ligne pragmatique plus encline à la recherche de résultats qu'aux délices des débats d'école et à l'intellectualisme éthéré qui ont tant détourné le peuple du Parti Socialiste, ces derniers années. En constituant un gouvernement resserré, et en faisant un grand ménage de printemps a l'Elysée et au Parti Socialiste, il ajoute a l'image de fermeté, de professionnalisme et d'énergie du nouveau Premier Ministre la volonté d'exorciser celle d'amateurisme et de procrastination qui lui colle a la peau. Il n'en reste pas moins que le handicap originel de François Hollande est d'être contraint par les defis économiques et financiers exceptionnels auxquels est confrontée la France, de mener une politique à contre emploi du retard intellectuel et idéologique dans lequel, pour des raisons tactiques et carriéristes, la Gauche française a été délibérément entretenue et infantilisée par ses dirigeants.

Le Président est aujourd'hui rudement confronté aux renoncements d'hier du Premier Secrétaire du Parti Socialiste qu'il fut. Cette singularité européenne, pour ne pas dire mondiale, d'une impréparation de la Gauche française aux multiples et formidables bouleversements de notre environnement socio économique, constitue la difficulté majeure de l'exercice du pouvoir de François Hollande et explique largement les prudences qui lui sont reprochées. Le retrait des Verts de la majorité gouvernementale, au moment ou les élections municipales les ont remis en selle, réduit la majorité théorique du nouveau Gouvernement aux 2 voix du Parti Socialiste qui lui donnent la majorité absolue a l'Assemblée Nationale, puisque le Sénat est déjà virtuellement perdu. Mais la Gauche et le Parti Socialiste en particulier sont familiers des contre réflexes qui aggravent leur situation.

Il s'est déjà trouvé 11 socialistes à l'Assemblée pour ne pas voter la confiance au Gouvernement, avec pour conséquence d'ouvrir un pouvoir de négociation démesuré mais aléatoire aux Verts, et aux Radicaux qui,  du coup, imposent 3 des leurs au Gouvernement. Le Gouvernement Valls est d'emblée condamné à cheminer sur une étroite ligne de crête par fort blizzard ! S'il devait perdre pied, alors les subtilités bonapartistes de notre robuste constitution Gaullienne, laisserait encore au Président l'ultime solution de dissoudre l'assemblée, pour solde de l'échec du second souffle qu'il sollicite aujourd'hui d'une majorité peau de chagrin !

Gilles Savary
Par Gilles Savary

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2894
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !