Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

11/08/20 : Charente-Maritime : 2000, c'est le nombre de bottes de paille qui vont être disposées un peu partout dans le département sur le trajet du Tour de France. Une quarantaine d'agents de la collectivité sont déployés sur l'opération à partir d'aujourd'hui

11/08/20 : La ministre de l'Ecologie et de la transition écologique Barbara Pompili se rendra à Anglet, suite à l'incendie de la Forêt de Chiberta ce mercredi. Auparavant elle sera passée à Biarritz pour évoquer le ramassage des plastiques dans l'océan.

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 11/08/20 | Un atelier vélo mobile est lancé à Royan

    Lire

    Le 2nd schéma cyclable a été adopté par la Communauté d’Agglomération Royan Atlantique le 24 janvier dernier. Dans ce cadre, Royan Atlantique vient de lancer un atelier vélo mobile destiné à promouvoir la pratique cyclable sur l’ensemble du territoire. Jusqu’au 23 août, cet atelier accueille les cyclistes sur le parking de la Bouverie dans la forêt de la Coubre. Dès la rentrée, les animations et les tournées de cet atelier seront annoncés sur la page Facebook « Mobilité Royan Atlantique ».

  • 11/08/20 | Les inscriptions pour la Remontée de la Seudre sont ouvertes

    Lire

    Depuis 1996, la Communauté d’Agglomération de Royan Atlantique organise la Remontée de la Seudre qui attire chaque fin de saison plus de 2000 personnes à pied, à vélo, en cheval ou en kayak. Cette année, les deux jours d’activités sportives en pleine nature associées aux dégustations de produits régionaux auront lieu les 5 et 6 septembre. Dès le 12 août et jusqu’au 3 septembre, les participants peuvent s'inscrire sur le site de l'Office du Tourisme

  • 10/08/20 | Charente-Maritime : situation critique pour les cours d'eau

    Lire

    En Charente-Maritime, la baisse des cours d'eau s'aggrave inexorablement depuis fin juillet. La préfecture a pris des mesures de limitation provisoires des usages agricoles de l'eau, jusqu'au 31 octobre. Il est interdit d'irriguer les week-ends sur les bassins Antenne-Rouzille, Boutonne, Seudre, Seugne, Charente aval et Bruant; limité la semaine à 7% du volume estival habituel. Au niveau des marais de Rochefort, les prélèvements sont interdits entre 10h et 19h, et limité à 7% le reste du temps.

  • 10/08/20 | La Ville de Bordeaux aide Beyrouth

    Lire

    La Ville de Bordeaux vient de décider d’abonder de 20 000 € le fonds d’urgence débloqué par Bordeaux Métropole pour venir en aide au Liban suite à la catastrophe à laquelle il doit faire face. Dans un communiqué, le maire, Pierre Hurmic « adresse au nom des Bordelaises et Bordelais, tous nos vœux de courage et d’espérance à Beyrouth et à ses habitants, ainsi qu’à la communauté libanaise vivant à Bordeaux .»

  • 10/08/20 | Le Théâtre Caballicare pose un sabot à la Gaubertière

    Lire

    Sabrina Lepienne et sa troupe seront au rendez-vous avec un nouveau spectacle équestre sur le site de la Gaubertière dans les Deux-Sèvres : Centauresque II. A cheval ou à pieds, cette troupe exceptionnelle présentera du 14 août au 12 septembre 2020 une création authentique et intimiste. Les réservations et informations pratiques sont à faire sur le site de la troupe artistique !

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Tribune libre - Jean-Michel Arrivé: Crise sanitaire : pour une plus grande solidarité européenne

01/04/2020 |

Parlement européen

Si ces temps de mobilisation totale contre l’épidémie ne prêtent pas à se perdre en controverses inutiles, rien ne doit empêcher les militants européens de se montrer vigilants sur les implications qu’aura cette crise sans précédent sur l’avenir de la construction communautaire.

Et, le moins que l'on puisse dire, les raisons de s'inquiéter ne manquent pas. La petite musique sur les faiblesses de la " bureaucratie européenne » et son incapacité à se mobiliser et faire front n’a pas tardé à se faire entendre en effet. Et déjà se tiennent en embuscade ceux qui, sitôt la crise passée et pour de prétendues raisons de souveraineté et de sécurité, ne manqueront pas d’appeler au détricotage des liens européens, à la prorogation de la fermeture des frontières, au retour du chacun pour soi.

Osons affirmer tout d’abord que l’Union européenne (si l’on entend derrière ce vocable les institutions européennes) n’a pas à rougir de son action. La Banque Centrale Européenne en annonçant par la voix de Mme Lagarde l’injection de plus de 1000 milliards d’Euros et sa disponibilité à intervenir « quoiqu’il en coûte» a répondu à la hauteur de l’événement (si l’on excepte les regrettables erreurs de communication initiale). La Présidente de la Commission européenne, Mme Von der Leyen n’a pas été en reste en proposant l’assouplissement immédiat des règles du pacte de stabilité et celles des aides d’Etat ainsi que l’injection de plusieurs dizaines de milliards d’Euros issus des fonds de la politique de cohésion ainsi que le possible recours au Mécanisme Européen de Stabilité.

 

Santé: des compétences négligeables


Sans doute certains crieront-ils encore aux lourdeurs de l’Union européenne et à son incapacité à agir en période agitée. Avançons deux contre-arguments.

Tout d’abord et malheureusement, les compétences de l’Union en matière de santé sont négligeables, relevant encore très largement du ressort des Etats. Dans le même temps, le budget de l’Union européenne (à peine plus de 1% de la richesse communautaire) ne lui permet pas une intervention aussi massive que nécessaire. Dans ces conditions, difficile de faire le reproche à l’Union de ne pas avoir agi avec assez de force dans ce qui est avant tout une crise sanitaire et difficile de lui reprocher de ne pas mettre sur la table des moyens financiers que les Etats s’entêtent à lui refuser.

Mais surtout, si insuffisances il y a, elles sont à rechercher dans le manque plutôt que dans l’excès d’Europe. A quoi a-t-on assisté ces derniers jours en effet ? Au repli sur soi désordonné des Etats, à leur absence totale de concertation dans les décisions de fermeture des frontières, au défaut de soutien des pays les premiers et les plus gravement touchés. Nos voisins italiens qui avaient déjà pu mesurer le manque de soutien au moment de la crise financière et de la crise migratoire sont ainsi en droit de s’interroger sur la réalité de la solidarité européenne. Ce manque de volonté évident des Etats à « jouer collectif » se mesure encore dans la réticence de plusieurs d’entre eux, et pas des moindres, à envisager la mise en place des Eurobonds.

 

Plus d'Europe et non le contraire


Dans ces conditions, qui donc est responsable de la faiblesse européenne sinon les Etats eux-mêmes ? Et quelle leçon en tirer sinon que quand le péril pointe, ce qui est nécessaire pour lui faire face c’est de donner plus de moyens à l’’Europe et non le contraire ? Qui osera dire en effet qu’une plus grande solidarité et plus d’entraide entre Européens est de trop dans de telles circonstances ? Qui osera prétendre qu’une plus grande intégration des services de santé et de sécurité n’est pas indispensable ? Enfin comment imaginer que pour éviter de telles catastrophes dans le futur, une plus grande collaboration entre médecins, chercheurs, administrations de pays qui restent (encore…) parmi les plus avancés de la planète n’est pas cruciale ?,

A la pensée que les nationalistes se saisiront de cette crise sanitaire pour mener un procès anti-européen et préconiser, au péril de la démocratie, des Etats plus forts, nous devons nous mobiliser dès maintenant pour affirmer que la nécessité, plus criante aujourd’hui que jamais, est au contraire de renforcer l’Union européenne.



Jean-Michel Arrivé

Président du Mouvement Européen France Gironde

  

Jean-Michel Arrivé
Par Jean-Michel Arrivé

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3677
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 14 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !