Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

26/11/21 : Les marchés de Noël reviennent! A Bordeaux (Place Tourny) et à Pau (place Clemenceau et allées d’Aragon) notamment, l'ouverture des chalets et des animations qui les accompagnent insuffle un vent de magie (de Noël) dès ce vendredi 26 novembre en soirée!

26/11/21 : Les 5,6 et 7 août, le Sun ska festival revient (en vrai!) sur le domaine de Nodris en Gironde! La billetterie est ouverte et les premiers noms dévoilés: Ska-P, Tryo, Biga*Ranx, Danakil, Tiken Jah Fakoly ou encore Takana Zion.+ d'info

24/11/21 : Un préfet délégué Ours, Jean-Yves Chiaro a été nommé auprès du préfet coordonnateur du massif des Pyrénées. Sur les sujets ours, il a pour mission de renforcer le dialogue entre tous les acteurs et d'appuyer les préfets de département dans leur action.

22/11/21 : Jean-Pierre Farandou PDG de SNCF, a rencontré vendredi 19 novembre à Bordeaux, Alain Rousset, président de la Nouvelle-Aquitaine, et Alain Anziani, président de Bordeaux Métropole. Sans surprise les 3 présidents ont réaffirmé leur soutien au projet GPSO.

17/11/21 : A Bayonne un groupe de travail a été lancé en vue de l'organisation des Fêtes de Bayonne 2022. A cette occasion les dates des éditions 2022 2023 et 2024 ont été actées: du 27 au 31 juillet 2022, du 26 au 30 juillet 2023, du 24 au 28 juillet 2024

17/11/21 : Les 2 et 3 décembre 2021, le World Impact Summit, le sommet international des solutions pour la planète, revient pour une 4e édition mixant présentiel et digital au Palais de la Bourse à Bordeaux. L'eau en sera la thématique principale+ d'info

09/11/21 : Les élus régionaux se sont réunis en Commission permanente lundi 8 novembre à l'Hôtel de Région à Bordeaux. Au total, 436 délibérations ont été votées et 3 517 subventions attribuées pour un montant total de 878 392 914,59 euros.

03/11/21 : Le Drive fermier Gironde annonce un nouveau et 6ème point de retrait à compter du vendredi 19 novembre de 13h30 à 18h30. Les produits fermiers seront désormais aussi livrés à la Chambre d'Agriculture de la Gironde, 17 cours Xavier Arnozan.

28/10/21 : Rive Droite - La Nuit Verte 2022 se prépare déjà: Geörgette Power, artiste invité de cette 6e Nuit Verte est en résidence à Cenon. Objectif : s’immerger dans le territoire afin de proposer une œuvre in situ, conçue pour l'évènement.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/11/21 | LVG GPSO: Bordeaux Métropole dit "oui"

    Lire

    Après plus de 3h00 de débats, parfois houleux, les élus métropolitains ont finalement voté en faveur du financement de la LGV GPSO. Les socialistes du Président de la Bordeaux métropole Alain Anziani, ont en effet pu compter avec les voix de la droite face à l'opposition des écologistes menée par Pierre Hurmic, Maire de Bordeaux et 1er Vice Président de la Métropole, quant à lui favorable au développement des trains du quotidien. Sur les 14 milliards du projet LGV, la métropole apportera donc une enveloppe de 354 millions d'euros.

  • 26/11/21 | Un jeu pour découvrir la Creuse

    Lire

    La société Créacom Games, en partenariat avec le Conseil Départemental de la Creuse a lancé le jeu de société « Circino, le chasseur de trésors » spécial Creuse. Au travers d'un tour de 36 communes, le jeu propose de découvrir la Creuse sans questions ni connaissances particulières. En fouillant des coffres, le but du jeu est de découvrir 2 pastilles « objectif ». Le jeu sera bientôt disponible dans plusieurs commerces creusois mais dès à présent sur le site de Céacom Games.

  • 26/11/21 | La Rochelle : appel à candidature pour un comité d'éthique

    Lire

    Depuis 2014, la ville de La Rochelle a mis en place un comité d’éthique qui apporte un éclairage sur la répartition des indemnités des élus, l’examen des subventions aux associations, etc. Afin de mettre en place un nouveau conseil pour la période 2022-2026, la municipalité lance un appel à candidature jusqu'au 23 décembre. Ce comité comprendra un habitant, un acteur du monde de l’entreprise, un du monde associatif, un juriste, un jeune de moins de 25 ans et un(e) expert dans le domaine éthique.

  • 26/11/21 | Un forum landais pour la transition énergétique

    Lire

    Le 27 novembre de 14h à 17h, le pavillon de l'écomusée de Marquèze à Sabres accueille le 1er forum landais de la transition énergétique. Tout au long de la journée, des conférences, ponctués de sketchs humoristiques, et des stands permettront aux visiteurs de s'informer sur la transition énergétique. Des ateliers sur comment cuisinier à moindre coût notamment seront également proposés aux visiteurs. L'entrée est gratuite.

  • 26/11/21 | La Culture au Grand Jour recherche ses artistes

    Lire

    La 32ème édition de La Culture au Grand Jour se tiendra en Haute-Vienne du 2 au 17 avril 2022. Ce festival alliant théâtre, conte, musique, exposition, et notamment danse met en lumière les artistes sur l'ensemble du territoire. Pour cette nouvelle édition, le Département de la Haute-Vienne est à la recherche de nouveaux artistes. Tous les artistes ont jusqu'au 1er décembre pour remplir le dossier de candidature sur : haute-vienneenscenes.fr

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Tribune libre - Jean-Michel Arrivé: Crise sanitaire : pour une plus grande solidarité européenne

01/04/2020 |

1

Si ces temps de mobilisation totale contre l’épidémie ne prêtent pas à se perdre en controverses inutiles, rien ne doit empêcher les militants européens de se montrer vigilants sur les implications qu’aura cette crise sans précédent sur l’avenir de la construction communautaire.

Et, le moins que l'on puisse dire, les raisons de s'inquiéter ne manquent pas. La petite musique sur les faiblesses de la " bureaucratie européenne » et son incapacité à se mobiliser et faire front n’a pas tardé à se faire entendre en effet. Et déjà se tiennent en embuscade ceux qui, sitôt la crise passée et pour de prétendues raisons de souveraineté et de sécurité, ne manqueront pas d’appeler au détricotage des liens européens, à la prorogation de la fermeture des frontières, au retour du chacun pour soi.

Osons affirmer tout d’abord que l’Union européenne (si l’on entend derrière ce vocable les institutions européennes) n’a pas à rougir de son action. La Banque Centrale Européenne en annonçant par la voix de Mme Lagarde l’injection de plus de 1000 milliards d’Euros et sa disponibilité à intervenir « quoiqu’il en coûte» a répondu à la hauteur de l’événement (si l’on excepte les regrettables erreurs de communication initiale). La Présidente de la Commission européenne, Mme Von der Leyen n’a pas été en reste en proposant l’assouplissement immédiat des règles du pacte de stabilité et celles des aides d’Etat ainsi que l’injection de plusieurs dizaines de milliards d’Euros issus des fonds de la politique de cohésion ainsi que le possible recours au Mécanisme Européen de Stabilité.

 

Santé: des compétences négligeables


Sans doute certains crieront-ils encore aux lourdeurs de l’Union européenne et à son incapacité à agir en période agitée. Avançons deux contre-arguments.

Tout d’abord et malheureusement, les compétences de l’Union en matière de santé sont négligeables, relevant encore très largement du ressort des Etats. Dans le même temps, le budget de l’Union européenne (à peine plus de 1% de la richesse communautaire) ne lui permet pas une intervention aussi massive que nécessaire. Dans ces conditions, difficile de faire le reproche à l’Union de ne pas avoir agi avec assez de force dans ce qui est avant tout une crise sanitaire et difficile de lui reprocher de ne pas mettre sur la table des moyens financiers que les Etats s’entêtent à lui refuser.

Mais surtout, si insuffisances il y a, elles sont à rechercher dans le manque plutôt que dans l’excès d’Europe. A quoi a-t-on assisté ces derniers jours en effet ? Au repli sur soi désordonné des Etats, à leur absence totale de concertation dans les décisions de fermeture des frontières, au défaut de soutien des pays les premiers et les plus gravement touchés. Nos voisins italiens qui avaient déjà pu mesurer le manque de soutien au moment de la crise financière et de la crise migratoire sont ainsi en droit de s’interroger sur la réalité de la solidarité européenne. Ce manque de volonté évident des Etats à « jouer collectif » se mesure encore dans la réticence de plusieurs d’entre eux, et pas des moindres, à envisager la mise en place des Eurobonds.

 

Plus d'Europe et non le contraire


Dans ces conditions, qui donc est responsable de la faiblesse européenne sinon les Etats eux-mêmes ? Et quelle leçon en tirer sinon que quand le péril pointe, ce qui est nécessaire pour lui faire face c’est de donner plus de moyens à l’’Europe et non le contraire ? Qui osera dire en effet qu’une plus grande solidarité et plus d’entraide entre Européens est de trop dans de telles circonstances ? Qui osera prétendre qu’une plus grande intégration des services de santé et de sécurité n’est pas indispensable ? Enfin comment imaginer que pour éviter de telles catastrophes dans le futur, une plus grande collaboration entre médecins, chercheurs, administrations de pays qui restent (encore…) parmi les plus avancés de la planète n’est pas cruciale ?,

A la pensée que les nationalistes se saisiront de cette crise sanitaire pour mener un procès anti-européen et préconiser, au péril de la démocratie, des Etats plus forts, nous devons nous mobiliser dès maintenant pour affirmer que la nécessité, plus criante aujourd’hui que jamais, est au contraire de renforcer l’Union européenne.



Jean-Michel Arrivé

Président du Mouvement Européen France Gironde

  

Jean-Michel Arrivé
Par Jean-Michel Arrivé

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
6041
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !