10/12/17 : A Orthez la liste menée par le socialiste Emmanuel Hanon remporte l'élection municipale (49,69%) devançant celle du maire sortant Yves Darrigrand (39,87%) et de Hélène Marest (Lrem -Modem 10,44%

10/12/17 : Philippe Mahé préfet de Meurthe-et-Moselle depuis août 2015 est le nouveau directeur général des services de la Gironde. Il a occupé plusieurs postes similaires depuis 1995 en Côtes d'Armor Finistère aux communautés urbaines de Nantes et de Toulouse.

10/12/17 : Dans un communiqué du 9/12, le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau annonce que l'instauration d'un péage à l'entrée d'Oléron ne sera finalement pas soumis au vote lors de la session du Département du 18 décembre comme annoncé.

10/12/17 : Charente-Maritime : Météo France annonce une tempête ce lundi, avec de violentes rafales pouvant atteindre localement 120 à 130 Km/h sur le littoral et 100 à 110 Km/h à l'intérieur des terres.

09/12/17 : Après l'annonce de la présence du groupe NTM, les Francofolies ont annoncé cette semaine leurs prochaines têtes d'affiches de l'édition 2018, qui se tiendra du 11 au 15 juillet : Orelsan, Jain, Véronique Sanson, Mc Solaar, Calogero et Shaka Ponk.

08/12/17 : Les maires de Port-au-Prince et de La Rochelle ont signé un accord mardi à l’occasion des 2e Assises de la coopération franco-haïtienne à Port-au-Prince. Une aide nouvelle sera apportée pour la construction d’un lieu d’accueil en cas de catastrophe.

07/12/17 : Le maire de Saint-Jean-de-Luz et premier vice-président de la Communauté Pays basque, Peyuco Duhart, 70 ans, est mort ce vendredi matin à 10 heures au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne. Il avait été victime d'un AVC la semaine dernière.

06/12/17 : L’innovation au service des entreprises. Jeudi 14 décembre, la CCI47 organise un a-m de table ronde autour du « design, levier d’innovation dans les entreprises ». Pour en parler des entrepreneurs seront présents pour témoigner de leur expérience.

06/12/17 : Mi novembre, le centre national pour le développement du sport a attribué un total 5,7M€ à 16 projets néo-aquitains visant la création d’équipements structurants, l’accès à la pratique sportive des personnes handicapées et à la rénovation des CREPS

06/12/17 : C'est ce lundi 11 décembre que Didier Lallement, prendra officiellement ses fonctions de préfet de la région Nouvelle-Aquitaine, préfet de la zone de défense et de sécurité Sud-Ouest et préfet de la Gironde à la suite de Pierre Dartout.

30/11/17 : Le 20 décembre, la salle de spectacles “Les Cigales“ à Luxey (40) accueille Françis Huster pour un seul-en-scène moderne et engagé, à l’image de celui qu’il incarne: Albert Camus. Rendez-vous à 21h. Pensez à réserver sur www.musicalarue.com !

30/11/17 : Du 5 au 16 décembre, la médiathèque du Marsan (à Mont-de-Marsan) accueille une exposition d'affiches créée à l'occasion du cinquantième anniversaire d'Amnesty International. Objectif: sensibiliser et éduquer aux droits humains.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 09/12/17 | Pierre Dartout décoré en quittant Bordeaux

    Lire

    Pierre Dartout, préfet de Gironde et de Nouvelle-Aquitaine a vécu un moment singulier lors de la réception marquant son départ de Bordeaux: il a reçu des mains d'Alain Juppé la décoration de commandeur dans l'Ordre national du mérite en présence d'élus, de personnalités, de sa famille venue de son Limousin natal moment chaleureux ponctué d'un très bel hommage du maire de Bordeaux retraçant une carrière fournie au service de l'Etat et remerciement appuyé du récipiendaire à Bordeaux où il sera "très heureux de revenir". M.Dartout, le préfet de l'installation de la réforme territoriale a loué sa relation avec Alain Rousset

  • 08/12/17 | Les événements nautiques de La Rochelle annoncés au salon Nautic de Paris

    Lire

    Le salon Nautic a été l'occasion pour La Rochelle d'annoncer les événements de 2018. En avril, la ville accueillera L'Hermione avant son départ en méditerranée. En mai, ce sera la première édition des Assises de la plaisance et du nautisme. A partir de juillet, 4 championnats européens de sport de glisse vont se succéder (catamaran, dériveur et forty-niners). Sans oublier les traditionnels rendez-vous de la Semaine du Nautisme ou du Grand Pavois, qui se tiendra du 26 septembre au 1 octobre.

  • 08/12/17 | L'ambassadeur de Chine annoncé à la prochaine fête de la truffe

    Lire

    La prochaine fête de la truffe a lieu à Sarlat, les 20 et 21 janvier 2018. Cet événement culinaire accueillera l'assemblée générale de l’association des Bocuse d’Or Winners. Pour l’occasion, 17 lauréats du célèbre concours de cuisine du monde seront présents. Zhai Jun, l'ambassadeur de la République populaire de Chine, accompagné d'une vingtaine de personnes à la prochaine Académie culinaire du foie gras et de la truffe, a répondu favorablement à l'invitation de la municipalité.

  • 07/12/17 | L'avenir du vélo en débat à La Rochelle

    Lire

    Depuis douze ans, la Charente-Maritime organise ses Tribunes de l'Innovation autour de grands thèmes d'actualité comme la solidarité, la mondialisation, etc. Pour cette édition, la "petite reine" est à l'honneur, avec des conférences-débats autour de son histoire, sa place socio-économique, ses innovations technologiques et son avenir en tant que transport doux et durable. RDV (gratuit) le 14 décembre à 18h à la Maison du Département. Ouvert au grand public sur inscription au 05 46 31 72 00.

  • 06/12/17 | Nouveau record pour Bordeaux-Mérignac

    Lire

    En novembre 2017, le trafic international continue de soutenir les bons résultats de l'Aéroport de Bordeaux-Mérignac et affiche un record mensuel de croissance pour 2017 de +26,3%. Ce premier mois de la saison Automne-Hiver a vu 404.000 passagers mensuels transportés (+3,2%). Depuis début 2017, le trafic de la plate-forme bordelaise progresse de +8,2% et 5.772.000 passagers ont été transportés. Une fin d'année qui s'annonce très positive à Bordeaux avec cependant un bémol, la baisse de 10,3% du trafic national liée au recul de Paris.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Tribune libre: L'heure du Canfranc après les chimères de la Traversée Centrale des Pyrénées

14/06/2010 |

l'exposition sur l'histoire de la ligne Pau-Canfranc au palais Beaumont de Pau

Réunis les 8 et 9 juin à Saragosse, les ministres européens des transports ont fait le point des grands dossiers d'infrastructures. Dominique Bussereau, le secrétaire d'Etat français, a signé une déclaration d'intention sur le "projet prioritaire du sud ouest européen de Grande Vitesse " avec ses homologues espagnols et portugais. Mais au-delà de ce geste il fut aussi question de la Traversée Centrale des Pyrénées, la TCP, dont la réalisation semble de plus en plus chimérique. Une raison supplémentaire pour les Béarnais et les Aragonais de militer en faveur de la réouverture de la ligne Pau-Canfranc.

Michel Rodes, vice-président du Creloc, nous adresse la tribune libre que nous publions comme contribution à la connaissance des enjeux de ce chantier; il nous rappelle, au préalable, que "le président de la région Aquitaine, Alain Rousset a inscrit à son budget 30 millions d'euros pour refaire la section Oloron-Bedous de la ligne en 2011 et que les politiques français, faute de mettre sur la table les 100 à 200 millions nécessaires pour rouvrir la ligne Pau-canfranc se dérobent en disant qu'ils sont pour une Traversée Centrale des Pyrénées qui coûtera 8 à 18 milliards dans trente ans..." 

"Nous avions rarement vu un tel déploiement de propagande, en faveur de la Traversée Centrale des Pyrénées ( TCP), comme celui qui a précédé la réunion des Ministres européens des Transports, qui s'est tenue à Saragosse ce début de semaine,avec des manifestations organisées à Tanger, Lisbonne et Madrid, aussi bien au point de vue institutionnel que médiatique. Et tout aussi rarement vu, un projet pourtant soutenu par le gouvernement Régional Aragonais ( Diputacion General de Aragon / DGA), obtenir un si piètre résultat, pour ne pas dire essuyer un sévère revers. Comme si l'absence du ministre français M. Borloo n'avait pas suffi, la réponse du ministre espagnol de l'Equipement M. Blanco, à l'intervention du président Aragonais M. Iglesias, ne fut que le prologue de l'implacable constat : le projet ne serait arrêté qu'en 2020, sans même que soit fixée la date des travaux du prétendu axe prioritaire 16 entre Sinés/ Algerisas et Paris par Madrid et la Traversée Centrales des Pyrénées !

TCP: Moratoire ou...refus?
La crise économique a mis un coup d'arrêt à la politique de construction d'infrastructures de l'Europe, surtout en Espagne, lancée à fond, depuis des années, dans la construction d'aéroports tout azimut, d'un des plus grands réseaux d'autoroutes et de la plus grande partie des lignes à grande vitesse du continent. Si on examine les prévisions du Plan Stratégique Infrastructure et Transports espagnol 2005- 2020, force est de constater qu'elles sont surdimensionnées. Malgré tout, le développement économique et l'appui des fonds européens avaient permis de lancer, ces dernières années, de nombreux ouvrages de grandes dimensions, avec descoûts énormes. C'est dans ce contexte que la DGA a parié sur la TCP comme unique liaison avec le Nord de l'Europe, oubliant au passage la très logique revendication de réouverture du Canfranc.
Maintenant que le moratoire,ne vaudrait-il pas mieux pas mieux dire le refus ?- de l'Europe au sujet de la TCP est officiel, que le rêve de M. Iglesias d'être à l'origine d'un grand projet aragonais vient de se briser, il faut récupérer les aspects positifs de la coopération entre Aquitains et Aragonais, entre Français du Sud et Espagnols du Nord, pour dynamiser la situation : rouvrir le Canfranc. Le CRELOC ( Comité pour la réouverture de la ligne Oloron- Canfranc) et la CREFCO ( Coordination pour la réouverture du chemin de fer Canfranc- Oloron) ont déjà lancé un appel à toutes les forces politiques, sociales et économiques de chacune des deux Régions pour ouvrir un dialogue sincère, qui conduise le plus rapidement possible à résoudre notre actuel déficit en matière de voies de communications ferroviaires, avec un projet à la fois, respectueux des milieux montagnards des Pyrénées et adapté àla réduction des ressources économiques.

1,5 milions de tonnes pour commencer
Cet accord supposera des renoncements de part et d'autre. Les Aquitains doivent comprendre que les Aragonais ont besoin d'un passage efficace des marchandises vers le Nord de l'Europe. Les Aragonais doivent comprendre que les Aquitains veulent défendre la qualité de vie et le tourisme dans les vallées pyrénéennes. Les deux aspirations sont nullement contradictoires et ont un point commun : que l'Espagne renonce à ce que la route N 330 et le tunnel routier du Somport soient une liaison internationale pour les marchandises, que la France réouvre le chemin de fer entre Oloron et Canfranc.
Déjà en mars 1999 nous avons proposé cette solution dans le « pacte du Somport », souscrit entre les organisations sociales des deux pays et les maires, à l'époque, de Canfranc et de Bedous.
Pour ceux qui douteraient encore de l'utilité de la ligne Pau- Canfranc- Saragosse, le récent rapport du Conseil Economique et Social d'Aragon ( CESA) démontre que la réouverture du Canfranc serait une solution suffisante pour satisfaire la demande dans les deux ou trois prochaines décennies. Il serait possible d'opérer par étapes, en commençant par 1,5 millions de tonnes par an et en traction diesel, pour atteindre 4,47 millions de tonnes en traction électrique. Cet objectif est réalisable en trois ans avec un investissement entre 100 et 200 millions d'euros pour la partie française, selon les options retenues ( traction diésel ou électrique, etc ... ) . Le tout sans modifier le tracé, donc en respectant l'environnement.
Décidément l'heure est au Canfranc (1). Il faut s'y mettre.

Alain Cazenave-Piarrot, Président du CRELOC
Benjamin Casanova, Porte-parole de la CREFCO

1. lire dans aqui.fr du 2/06/2008 le dossier sur l'histoire du Canfranc

Partager sur Facebook
Vu par vous
387
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 13 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !