12/12/17 : Philippe Martinez,le secrétaire général de la CGT se rendra ce jeudi en Dordogne. Il visitera les ateliers SNCF du Toulon avant de rencontrer le syndicat cheminot. L'après midi, il participera à une assemblée avec tous les syndicats CGT du département.

11/12/17 : Catherine Seguin, 45ans, fille de Philippe Seguin qui était sous-préfète de Bayonne depuis 2016 a pris du galon et sera la nouvelle préfète du Gers en remplacement de Pierre Ory nommé dans les Vosges. Deuxième femme à occuper ce poste dans le Gers

11/12/17 : La Charente-Maritime est passée ce matin en vigilance "jaune" vents violents : la circulation est coupée sur le pont de l'île d'Oléron et les liaisons maritimes coupées avec l'île d'Aix, en raison d'une forte houle.

10/12/17 : A Orthez la liste menée par le socialiste Emmanuel Hanon remporte l'élection municipale (49,69%) devançant celle du maire sortant Yves Darrigrand (39,87%) et de Hélène Marest (Lrem -Modem 10,44%

10/12/17 : Philippe Mahé préfet de Meurthe-et-Moselle depuis août 2015 est le nouveau directeur général des services de la Gironde. Il a occupé plusieurs postes similaires depuis 1995 en Côtes d'Armor Finistère aux communautés urbaines de Nantes et de Toulouse.

10/12/17 : Dans un communiqué du 9/12, le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau annonce que l'instauration d'un péage à l'entrée d'Oléron ne sera finalement pas soumis au vote lors de la session du Département du 18 décembre comme annoncé.

10/12/17 : Charente-Maritime : Météo France annonce une tempête ce lundi, avec de violentes rafales pouvant atteindre localement 120 à 130 Km/h sur le littoral et 100 à 110 Km/h à l'intérieur des terres.

09/12/17 : Après l'annonce de la présence du groupe NTM, les Francofolies ont annoncé cette semaine leurs prochaines têtes d'affiches de l'édition 2018, qui se tiendra du 11 au 15 juillet : Orelsan, Jain, Véronique Sanson, Mc Solaar, Calogero et Shaka Ponk.

08/12/17 : Les maires de Port-au-Prince et de La Rochelle ont signé un accord mardi à l’occasion des 2e Assises de la coopération franco-haïtienne à Port-au-Prince. Une aide nouvelle sera apportée pour la construction d’un lieu d’accueil en cas de catastrophe.

07/12/17 : Le maire de Saint-Jean-de-Luz et premier vice-président de la Communauté Pays basque, Peyuco Duhart, 70 ans, est mort ce vendredi matin à 10 heures au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne. Il avait été victime d'un AVC la semaine dernière.

06/12/17 : L’innovation au service des entreprises. Jeudi 14 décembre, la CCI47 organise un a-m de table ronde autour du « design, levier d’innovation dans les entreprises ». Pour en parler des entrepreneurs seront présents pour témoigner de leur expérience.

06/12/17 : Mi novembre, le centre national pour le développement du sport a attribué un total 5,7M€ à 16 projets néo-aquitains visant la création d’équipements structurants, l’accès à la pratique sportive des personnes handicapées et à la rénovation des CREPS

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 12/12/17 | Germinal Peiro a rencontré le maire de Bordeaux

    Lire

    Germinal Peiro a rencontré lundi, Alain Juppé afin d’évoquer plusieurs dossiers transversaux pour l’avenir de la métropole bordelaise et de la Dordogne. Ils partagent le même point de vue sur la nécessité d’un grand contournement de Bordeaux par la création d’un barreau autoroutier reliant l’A89 à l'A65 et à l'A62, à hauteur de Langon. Ils ont aussi abordé la nécessité de l'amélioration des liaisons ferroviaires : trajet Bordeaux-Périgueux, modernisation des lignes Périgueux-Agen et Sarlat-Bergerac-Bordeaux.

  • 11/12/17 | Péage d'Oléron : la déception des élus départementaux

    Lire

    Alors que le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau a annoncé samedi dans un communiqué, annuler la mise au vote de la création d'un péage au pont de l'île d'Oléron, la grogne monte parmi les élus. Deux vice-présidents de la majorité départementale LR, Dominique Rabelle et Michel Parent (aussi maire de Le Chateau d'Oléron), ont exprimé ce lundi via un communiqué leur "grande déception" : "Ce désaccord de fond met en question la pertinence de ce territoire", préviennent-ils.

  • 11/12/17 | Bordeaux : Deux tramways en plus aux heures de pointe sur la ligne A

    Lire

    Afin d’accompagner la fermeture du pont de pierre à la circulation automobile, et à la demande d’Alain Juppé, TBM renforce le service tramway de la ligne A en heures de pointe, sur la rive droite, à compter du lundi 11 décembre. Deux tramways supplémentaires seront mis en place entre 7 h et 8 h, aux départs de « La Gardette » et « Dravemont » et entre 17h et 18h, du centre de Bordeaux vers la Rive Droite.

  • 09/12/17 | Pierre Dartout décoré en quittant Bordeaux

    Lire

    Pierre Dartout, préfet de Gironde et de Nouvelle-Aquitaine a vécu un moment singulier lors de la réception marquant son départ de Bordeaux: il a reçu des mains d'Alain Juppé la décoration de commandeur dans l'Ordre national du mérite en présence d'élus, de personnalités, de sa famille venue de son Limousin natal moment chaleureux ponctué d'un très bel hommage du maire de Bordeaux retraçant une carrière fournie au service de l'Etat et remerciement appuyé du récipiendaire à Bordeaux où il sera "très heureux de revenir". M.Dartout, le préfet de l'installation de la réforme territoriale a loué sa relation avec Alain Rousset.

  • 08/12/17 | Les événements nautiques de La Rochelle annoncés au salon Nautic de Paris

    Lire

    Le salon Nautic a été l'occasion pour La Rochelle d'annoncer les événements de 2018. En avril, la ville accueillera L'Hermione avant son départ en méditerranée. En mai, ce sera la première édition des Assises de la plaisance et du nautisme. A partir de juillet, 4 championnats européens de sport de glisse vont se succéder (catamaran, dériveur et forty-niners). Sans oublier les traditionnels rendez-vous de la Semaine du Nautisme ou du Grand Pavois, qui se tiendra du 26 septembre au 1 octobre.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Tribune libre - Lettre ouverte aux Préfets de la République

06/10/2010 |

PIERRE LANDETE Avocat à la Cour

Il est de mon devoir citoyen de vous écrire, car sous votre responsabilité s'exécutent les lois envers les migrants qui vivent en France où la tradition d'accueil est conforme à notre devise républicaine : liberté-égalité-fraternité. Chaque asile a nourri la France, mais en se mettant à la marge de cette devise, notre Gouvernement fait fausse route et dérape. Si de Gaulle évoquait après-guerre « la nécessité d'introduire, avec méthode, de bons éléments d'immigration dans la population française », le traitement administratif des migrants, n'est plus aujourd'hui acceptable.

Qui sont les bons éléments ? C'est à cette question que vous devez répondre chaque jour avec la méthode que l'on vous impose et qu'exige la nécessité d'exclure...les mauvais éléments d'immigration dans la population française. De réformes mal pensées en circulaires douteuses, la méthode s'affine. Portant le masque de la légalité, elle devient massive, liberticide, inégale et si peu fraternelle. L'épaisse idéologie de l'exclusion ne doit pas tout infiltrer. Vous ne pouvez pas vous laisser contraindre à l'obtention de résultats scandaleusement ethnicisés. Les injonctions, les sommations données, de quota en quota, allient l'injustice au désordre. Je suis astreint à un devoir de vigilance, d'alerte et, observant au quotidien de mon métier d'avocat, les horreurs auxquelles vous devriez mettre un terme, il est pour moi impératif de dénoncer sans jamais faiblir, le traitement inhumain et dégradant que l'on inflige chaque jour un peu plus dans vos circonscriptions, en France, dans mon pays, notre pays, aux étrangers qui le choisissent pour s'y réfugier. L'Histoire retiendra amèrement cet épisode indigne. Déjà la communauté internationale et l'Union Européenne nous montrent du doigt. Nos enfants demanderons des comptes à ceux qui n'ont rien dit, qui n'ont rien fait, engageront la responsabilité des acteurs principaux des violations de la dignité humaine que les arrêtés que vous signez génèrent sans cesse. Ces actes tracent une ligne bien sombre. Parmi les atteintes au droit, il en est une d'une particulière violence qui s'apparente à un châtiment. Le menottage des étrangers, de leur capture à leur départ, est illégal. Aucune disposition de notre droit ne l'autorise, pourtant il est systématique. La procédure applicable aux étrangers ne peut se confondre avec le système coercitif pénal. Ce menottage est une voie de fait manifeste, un inacceptable abus de l'administration. Aucun homme sensé ne peut tolérer que des fonctionnaires, sous votre autorité, avec l'aval d'une justice souvent indifférente, le commettent. L'article 5 de la Déclaration des Droits de l'Homme de 1789 appelle la conscience de chacun : nul ne peut contraint à faire ce que la loi n'ordonne pas...Dans ce cas précis, la loi n'ordonne pas. Alors, ne laissez pas commettre. L'argument lié à la sécurité pour justifier cette violation flagrante de la Constitution ne tient pas. Dans un Etat de droit, les arguments et les palabres ne sont pas publiés au Journal Officiel. Seule la procédure pénale permet, sous l'autorité des magistrats encore garants des libertés, de menotter les auteurs supposés d'infractions. Les étrangers, innocents, vivent tous cette emprise comme une humiliation, une mesure vexatoire, surtout les malades, les femmes enceintes et les enfants. Aucun d'entre eux n'oubliera car il observera toujours à son poignet, la trace du fer. La Cour Européenne des Droits de l'Homme a condamné plusieurs fois cette pratique en la qualifiant de châtiment. Je le nommecrime administratif. Vous devez prendre en urgence toute mesure utile pour faire cesser cette pratique qui résume à elle seule toutes les dérives dégradantes à l'égard des migrants et qui heurtent la conscience des hommes de bonne volonté. Dégradante, la rétention. Dégradante, l'organisation des départs. Dégradante, l'indifférence. Il faut mettre un terme à cette politique sauf à rompre gravement avec les valeurs de notre République. Si vous n'évitez pas ces dérapages, ils seront j'en suis sûr, jugés plus tard avec sévérité, par ceux qui auront honte d'avoir à supporter le poids d'une histoire trop lourde. Sans attendre les prochaines saisons, c'est partout et maintenant qu'il faut dire et écrire que la République dont vous êtes les représentants sur ses territoires, ne peut aller plus loin sauf à se compromettre. Conscient de la complexité des missions qui sont les vôtres, je souhaite que vous ayez à cœur en tant qu'agents de l'Etat, de veiller avec humanité à l'application des principes qui fondent la solidarité de notre Nation. Vous devez être vigilant et alerter le Gouvernement dont vous aurez demain à appliquer les nouvelles consignes, sur les conséquences gravissimes de la méthode qu'il met en place pour exclure un peu plus sous votre responsabilité, les migrants qui ne demandent finalement à la France que le droit de vivre en homme libre. La France peut leur dire oui.

PIERRE LANDETE
Avocat à la Cour
Ancien membre du Conseil de l'Ordre

Ancien Président de l'Institut de Défense des Etrangers

Partager sur Facebook
Vu par vous
492
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 14 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !