Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

  • 14/08/18 | EasyJet relie Paris et les pistes de ski

    Lire

    EasyJet vient de lancer une ligne Paris-Pau pour l’hiver 2019. L’aéroport de Pau proposera des navettes directes vers les pistes de ski, disponibles à la vente dès le 1er septembre, et la compagnie facilite le transport des équipements de ski. Deux vols quotidiens sont proposés et jusqu’à deux vols par jour les lundis, jeudis et vendredis.

  • 14/08/18 | Madiran et Pacherenc à la fête!

    Lire

    Ces 14 et 15 août, le village béarnais de Madiran met à l'honneur les appellations Madiran et Pachrenc du Vic Bilh à l'occasion de sa Fête du vins. Pour célébrer les 70 ans des 2 appellations, à travers de nombreuses animations: un espace vins (entrée 5 €) avec dégustations, ventes de vins et rencontres avec les vignerons, mais aussi jeux pour enfants, marché gourmand, défilé des confréries, soirées tapas, bals, concerts le tout accompagnée d'une fête foraine et d'un feu d'artifice pour finir en beauté, le 15 août à 23h30.

  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Tribune Libre: Ne laissons pas la France rétrécir !

22/10/2013 | Tribune de Yves d'Amécourt, Conseiller Général de la Gironde, Président du Groupe Gironde Avenir (UMP, MoDem, DD), Responsable départemental de "Force Républicaine", Secrétaire National de l'UMP

Yves d'Amécourt, conseiller régional

Promettre tout et son contraire, voilà la réalité des propositions du Front National.
Comment est-il possible de promettre de réduire les impôts d’un coté, d’augmenter le pouvoir d’achat, et de maintenir le nombre des fonctionnaires de l’autre ?
Comment annoncer un Etat protecteur et plus proche du citoyen, et dans le même temps, proposer une recentralisation à Paris en supprimant leurs compétences aux collectivités locales et à l’Europe ?

Vouloir le bien de l’agriculture en France, tout en proposant de supprimer la Politique Agricole Commune !
Présenter l’Europe comme l’ennemi de nos agriculteurs, alors que l’Europe est leur 1er client !
Vouloir une autre Europe et dans le même temps interdire de poser le drapeau Européen sur les bâtiments communaux, promettre la sortie  de l’Euro, le retour au franc et sa dévaluation.

Promettre la dévaluation du Franc tout en promettant l’augmentation du pouvoir d’achat !
Proposer de financer la dette de la France par l’Epargne des Français, puis supprimer l’€uro, et dévaluer le Franc ! Bref appauvrir les Français et la France !
Prétendre vouloir rendre leur honneur aux harkis, et chaque jour que Dieu fait, vilipender  leur religion, leurs coutumes jusqu’à leurs habitudes alimentaires !

Présenter des listes de candidats aux élections européennes pour siéger  à Bruxelles, et n’y pas siéger, laissant ainsi des sièges vides pour représenter la France dans le débat Européen.
Proposer de redonner de la compétitivité aux entreprises Française,  tout en proposant de fermer les frontières…

Dire que l’on taxera les produits importés  et entrainer ainsi la taxation de nos propres produits à l’exportation !
Draguer le vote des catholiques et expliquer que l’on interdira les « prières de rue », sans dire que cela vaudra aussi pour Chartres, ou pour Montmartre !

Plaider tout à la fois pour la « préférence Nationale » et pour la « grandeur de la France », sans dire que la grandeur de la France vient de sa capacité à recevoir l’autre et à accueillir la différence !
Plaider  tout à la fois pour la sauvegarde de notre système de protection sociale, et pour la retraite à 60 ans, ce qui est juste une équation impossible à résoudre.

Proposer de réduire l’immigration à « 10 000 personnes par an, au lieu de 200 000 actuellement » (c’est à dire soit 10 personnes par an, dans une ville de 3 000 habitants), désigner l’immigré comme le « bouc émissaire » de la nation, au lieu de reconnaître que le véritable problème en France, ce n’est pas l’immigration, c’est le chômage, que notre machine à intégrer c’est l’emploi et l’entreprise.
Je ne vois rien dans le programme du FN pour résorber le chômage et créer de l’emploi !

Pour réussir l’intégration des immigrés en France, il faut du travail, il faut des entreprises, il faut des écoles, il faut connaître l’autre pour mieux l’accueillir, il faut cesser de se regarder le nombril et s’ouvrir au monde, il faut cesser d’agiter les peurs et travailler sur le fond des problèmes, il faut avoir le courage de réformer au lieu de scander des critiques sans lendemain !

Le discours du FN est un discours attrape tout : ¼ des propositions commun avec l’UMP, ¼ des propositions empruntées au PS, ¼ de  propositions empruntées au Front de Gauche, et ¼ de discours excluant  et xénophobe. Ce quatre-quarts est un gâteau indigeste dont l’objectif n’est pas d’être consommé, mais d’attirer les électeurs !

Remettons-nous donc au travail pour proposer un projet pour la France. Un projet qui parle au cœur et à la raison, un projet intelligible par tous, un projet qui rétablisse la confiance entre le peuple et ses représentants, un projet qui ne provoque pas l’indignation et qui apporte des perspectives.
L’unité nationale est à ce prix là. Chacun est conscient qu’il devra porter sa part des efforts. Personne ne croit qu’il suffirait de stopper l’immigration pour sauver la France ! Personne !

Dans les années qui viennent, il nous faudra choisir.Choisir entre une France rétrécie qui refuse son rapport au Monde. Une France clivée qui refuse d’accueillir l’autre, d’accueillir la différence et multiplie en son sein de nouvelles lignes de démarcation imaginaires ou virtuelles. C’est  le projet du FN, qui parle de la grandeur de la France, et propose qu’elle se replie sur elle-même.

Où choisir la France éternelle, celle des droits de l’homme et du citoyen, celle qui a su au lendemain de la guerre se réconcilier avec elle-même bien au-delà de tous les clivages, la France du « Non » pardonnant à la France du « oui », puis se réconcilier avec l’Allemagne, se réconcilier avec l’Europe, trouver de nouveaux chemins de coopération avec les pays qui partagent sa langue,  et participer tous ensemble au développement du Monde.

Tous ensemble, un travail reste à faire. Pensons-y !  Car le peuple choisit ses élus et non le contraire.

 
Yves d'Amécourt est Conseiller Général de la Gironde, Président du Groupe Gironde Avenir (UMP, MoDem, DD), Responsable départemental de "Force Républicaine" et Secrétaire National de l'UMP

 Yves d Amécourt
Par Yves d Amécourt

Crédit Photo : Yves d'Amécourt

Partager sur Facebook
Vu par vous
1749
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !