aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

  • 23/09/16 | Solex de compétition à Saint-Léon

    Lire

    Dimanche 25 septembre, un rendez-vous atypique est organisé à Saint-Léon,dans l'Entre-deux-Mers: une course de Solex. Mais attention, ici on ne fait pas vraiment dans le «vintage», la performance doit être au rendez-vous. Le départ est donné à 11 h pour une épreuve d'endurance de 6 h (!!) sur le circuit de 3km concocté par le Saint-Léon Solex Club sur les petites routes de campagne. Les 25 Solex en lice s'affronteront par catégorie : Solex Origine, Origine Améliorée, Prototype et Super Prototype. S'il est parfois difficile de reconnaître «la bicyclette qui roule toute seule», le moteur à l'avant reste un impératif. A découvrir!

  • 22/09/16 | Ligne ferroviaire Pau-Canfranc : l'aide de l'Europe sollicitée

    Lire

    La région Nouvelle Aquitaine et le gouvernement d'Aragon vont déposer le 18 octobre à Bruxelles un dossier de candidature pour un appel à projet européen MIE (mécanisme pour l'interconnexion en Europe). Cela, afin d'amener l'Union européenne à financer en partie la réouverture de la ligne ferroviaire Pau-Canfranc. Le coût de ce chantier est estimé entre 350 et 450 millions d'euros. Selon Alain Rousset, l'Europe pourrait apporter jusqu'à 40% de cette somme. Un courrier a aussi été adressé aux ministres des transports français et espagnols pour souligner l'importance de ce dossier.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Tribune libre - Philippe Madrelle : la nouvelle génération maintiendra le département dans son rôle irremplaçable

03/03/2015 | Au moment de tourner la page d'une vie politique où le Conseil général de la Gironde aura représenté l'essentiel de son engagement Philippe Madrelle témoigne pour aqui.

Philippe Madrelle, Président du Conseil général de Gironde, lors de ses voeux à la presse le 21/01/2013

Pour la première fois depuis 1969, je ne serai pas candidat à la prochaine élection départementale des 22 et 29 mars prochains.
Par conséquent, je quitterai la Présidence de la Gironde, que j’ai assurée avec passion, 36 ans durant, grâce à la confiance que m’ont sans cesse renouvelé, tous les trois ans, les élus de l’Assemblée Départementale.

Cette décision m’est dictée par la sagesse de l’âge, plutôt que par une érosion de ma vitalité et de mon enthousiasme.
Je l’ai prise résolument et en responsabilité, afin de passer la main à une nouvelle génération. Je m’honore d’avoir contribué à sa formation politique, et de lui avoir transmis ma conception des solidarités essentielles, sociales et territoriales, qui fondent la Collectivité départementale et son identité républicaine.
Cette décision, je la prends avec la sérénité et la satisfaction du devoir accompli, que m’autorisent le constat d’une situation financière équilibrée et stable du Conseil général et un bilan politique complet et réussi. A aucun moment les finances du Conseil général n’ont pâti d’un relâchement ou d’une absence de rigueur, comme on l’observe trop souvent au terme d’une si longue magistrature politique.

Une collectivité saine et opérationnelleJe transmets une collectivité départementale saine et pleinement opérationnelle, qui n’a jamais fait l’objet d’observations ou d’injonctions péjoratives du contrôle de légalité du Préfet ou du contrôle de gestion de la Cour Régionale des Comptes, en 36 ans de responsabilités.
Cette réussite, je la dois d’abord à la qualité remarquable et au dévouement exceptionnel des viceprésidents dont je me suis entouré pendant toutes ces années, avec l’appui inestimable d’une majorité politique dont le soutien n’a jamais douté, ni failli.

Les Girondins la doivent aussi à une administration départementale de très haut niveau d’exigence et de professionnalisme, qui m’a permis de mettre en place des politiques publiques, en matière d’aide aux communes et aux territoires, d’insertion, d’environnement, d’agenda 21 et de climat, de desserte numérique, de protection de la biodiversité, de pistes cyclables, d’animation culturelle et sportive décentralisée, et désormais d’ingénierie territoriale, qui font figure d’avant-garde et ont été honorées de nombreuses distinctions nationales.
Au-delà de l’exercice le plus généreux possible de nos compétences obligatoires en matière de routes, de ports, de collèges, d’archives départementales, d’action sociale, au profit des plus fragiles, de la jeunesse en difficulté, des personnes âgées et des handicapés, le Conseil général n’a jamais manqué au monde agricole, aux sylviculteurs, aux ostréiculteurs, aux viticulteurs mais aussi aux créateurs d’entreprises et à la vie associative.
Je suis fier d’avoir accompagné les grands projets d’agglomération, du Pont Mitterrand, au parc des expositions en passant par le plan Université 2000, le Port Autonome, les rénovations du Grand Théâtre ou du stade Chaban-Delmas, le financement de la LGV Tours-Bordeaux, les grands équipements des communes les plus démunies de l’agglomération, mais aussi l’équipement des 542 communes du Département à travers le Fonds d’Aide à l’Équipement des Communes désormais unique en France.
J’ai aussi su résister aux sollicitations pressantes de personnalités politiques aussi fortes que Jacques Chaban-Delmas et Alain Juppé afin de ne pas engager le contribuable girondin dans le naufrage financier du club des Girondins de Bordeaux dans les années 90, ou encore dans le financement du Grand Stade et du futur Centre des Civilisations de la Vigne et du Vin en contraignant des partenaires privés à y investir.
Chacun comprendra que mon retrait, pour raisonnable qu’il soit, m’inspire un intime sentiment de nostalgie au moment de quitter l’institution départementale.
Les observateurs et témoins de l’exercice de mon mandat départemental, connaissent l’attachement profond, affectif, charnel, qui me lie à la Gironde, à ses élus locaux, et à sa population si riche d’humanité et de générosité, de cultures et de talents, avec lesquels j’ai tissé au fil des années des liens exceptionnels et étroits.
Il se trouve que mon départ coïncide avec une nouvelle époque et de profondes réformes de notre organisation territoriale, qui vont en bouleverser le paysage. Mais je ne pars pas sans y avoir apporté mes contributions, mon énergie, et manifesté régulièrement mes désaccords quand il l’a fallu.

A nouvelle ère nouvelle générationUne page de l’histoire des départements se tourne au moment ou je tourne la mienne. Il est donc finalement heureux que cette nouvelle ère, qui introduira de nouvelles perspectives politiques et de nouveaux équilibres institutionnels, mette en selle une nouvelle génération politique.

Je me réjouis qu’au cours de l’exercice de mes responsabilités exécutives départementales, des talents se soient exprimés, et des expériences se soient forgées, pour donner à nos territoires, aujourd’hui et demain, des représentants politiques de qualité.
S’ils constituent une promesse de renouvellement, ils s’inscrivent aussi dans une continuité d’inspiration politique et d’identité institutionnelle. Aussi, cette nouvelle génération maintiendra le Département dans son rôle irremplaçable d’exercer sans faiblesse, ni appropriation par telle ou telle autre collectivité, ses missions essentielles de solidarité ville-campagne, et d’action sociale de proximité.
En cette circonstance, je voudrais adresser à tous les Girondins, à tous les élus de quelque tendance que ce soit, aux agents du Département, ma gratitude infinie pour la confiance et le concours décisifs qu’ils ont apporté à mon action publique, mais aussi pour l’exceptionnelle expérience humaine dont ils ont enchanté ma vie.

Qu’ils sachent que le Sénateur que je reste pour quelque temps encore, ne pourra se dispenser de leur proximité, et de les retrouver dans tous les chemins de traverse de notre merveilleux département.

Philippe Madrelle
Par Philippe Madrelle

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
539
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !