Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

29/05/20 : Municipales : A Melle (79), la liste menée par Sarah Klingler ayant obtenu la majorité absolue (28 voix) au premier tour, le conseil a été installé hier, avec 9 postes d'adjoints créés, avec Jérôme Texier et Favienne Manguy comme 1er et 2e adjoints.

27/05/20 : Les 11 Clowns Stéthoscopes organisent une "déambulade festive" aux fenêtres des patients qu’ils ont l’habitude de côtoyer au CHU de Bordeaux à l'Hôpital des enfants afin de renouer le lien physique rompu par le confinement, le 29 mai dès 15h00.

26/05/20 : Le Conseil municipal de Libourne a réélu à sa tête Philippe Buisson. Laurence Rouède se voit confier la délégation de 1ere adjointe, déléguée à la coordination des activités municipales, aux ressources humaines, à l’urbanisme et au foncier.

25/05/20 : Le secrétaire d'État en charge du tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, a assuré que l'exécutif réfléchissait à un "élargissement significatif" de la limite de déplacement (100 km autour du domicile), qui pourrait entrer en vigueur la semaine prochaine.

25/05/20 : Les hospitaliers du CHU Pellegrin à Bordeaux sont en grève illimitée depuis le 22 mai sur préavis de SUD Santé. Un rassemblement de soutien est organisé le 26 mai devant l'hôpital.

22/05/20 : Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs, les 24 et 31 mai 2020 à Vitrezay, BioSphère Environnement propose 2 sorties de découverte des oiseaux des marais de Gironde, de 8h30 à 10h30. Réservations: 05 46 49 89 89.

19/05/20 : Allant dans le sens de la déclaration du Premier Ministre ce matin, le préfet des Pyrénées Atlantiques Eric Spitz déclare que les Bordelais et les Toulousains en zone verte pourraient venir en vacances en juillet et août dans les Pyrénées Atlantiques

18/05/20 : L’incertitude de l’évolution sanitaire, et l’impossibilité de mettre en œuvre les mesures barrières, entrainent l’annulation de l’opération de sensibilisation des jeunes à la nage, Objectif Nage, pour l’été 2020, annonce le Département de la Gironde.

15/05/20 : Initialement prévu le samedi 12 septembre prochain, la 36ème édition du marathon des Châteaux du Médoc est reportée au samedi 11 septembre 2021.

14/05/20 : L'activité partielle pour les entreprises du tourisme et de l'évènementiel sera maintenue jusqu'à fin 2020 et que l'accès au fonds de solidarité est prolongé jusqu'à fin septembre. En revanche, pas de baisse prévue pour la TVA.

12/05/20 : La Compagnie aérienne Chalair annonce la reprise progressive de ses vols entre Bordeaux, Brest et Montpellier. Au rythme de 2 vols hebdomadaires, rdv le 8 juin, pour la reprise des liaisons Bordeaux-Brest puis le 15 juin, pour Bordeaux-Montpellier

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 31/05/20 | Covid 19 : les personnels de l'hôpital de Périgueux pourront recevoir la prime de 1500 €

    Lire

    Les personnels de l'hôpital de Périgueux, mobilisés pendant la crise sanitaire, pourront toucher la prime Covid de 1500€. Le député de Dordogne Philippe Chassaing, qui a appuyé la demande auprès du gouvernement, l'a annoncé ce samedi 30 mai dans un communiqué. Il précise que "le chef d'établissement pourra en effet décider du relèvement de la prime à 1500€ dans les services au sein desquels les agents ont été particulièrement impliqués, dans la limite de 40% des effectifs de l'hôpital."

  • 31/05/20 | Covid 19: dépistage dans 40 communes de Creuse

    Lire

    Existence préoccupante d'un Foyer de contamination du Covid 19 en Creuse où un cas, parmi les professionnels de santé à domicile, a été détecté le 24 mai à Guéret et deux autres depuis. L'Agence Régionale de santé et sa délégation départementale ont donc mis en œuvre des tests collectifs auprès de 59 particuliers et 40 professionnels . En outre une campagne de dépistage est entreprise dans 40 communes du département qui va concerner près d'un millier de personnes, notamment âgées bénéficiant de soins à domicile.

  • 31/05/20 | Arette (64): L'usine d'espadrille devenue tiers-lieu

    Lire

    Le tiers-lieu Pic Nic implanté à Arette (1 000 habitants) dans le Haut-Béarn, en vallée de Barétous au sud de Pau et d'Oloron-Sainte-Marie se développe. Impulsé en 2013 par l'achat par un couple d'architectes de l'ancienne usine d'espadrille du village, le lieu, espace de travail partagé et est devenu un outil commun à une dizaine de professionnels indépendants et télétravailleurs salariés. Afin de développer le tiers-lieu, tout en permettant l'émergence de projets communs, il a pris le statut de Société Coopérative d'Intérêt Collectif, que la commune souhaite intégrer. La création d'extensions est aussi envisageé.

  • 30/05/20 | Des esturgeons exotiques dans le Bassin d'Arcachon

    Lire

    Avec le débordement de cours d'eau du Sud Gironde les 10 et 11 mai 2020, des piscicultures dans les bassins du Ciron et de la Leyre ont été inondées laissant échapper des esturgeons sibériens et des esturgeons du Danube. Si l’espèce sibérienne pourrait a priori survivre sans se reproduire, les esturgeons sibériens emportés dans le Bassin d’Arcachon ne supportent pas la salinité des eaux. Ces deux espèces ne doivent pas être confondus avec l’esturgeon européen, protégé en voie de disparition. La prefecture demande donc aux pêcheurs de relâcher vivants tous les esturgeons qui seraient pris, quelle que soit l’espèce.

  • 30/05/20 | Dordogne : une hausse 24,2 % du nombre de demandeurs d'emploi en avril

    Lire

    La Dordogne voit son nombre de chômeurs s'envoler au mois d'avril. Pôle emploi a enregistré une hausse des inscrits en catégorie A, c'est à dire sans aucune activité, de 24,2 % en avril par rapport à mars 2020. En Nouvelle-Aquitaine, elle est de 27,4 %. C'est plus qu'au niveau national : cette hausse historique est de +22,6 %. Cela porte à 25 170 le nombre de personnes sans aucune activité en Dordogne. Le nombre d'inscrits en catégorie B et C (activité réduite) enregistre une forte baisse.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Tribune Libre : Pour une Nouvelle-Aquitaine résiliente

28/04/2020 | Le Groupe des élus EELV de Nouvelle-Aquitaine

Les élus EELV de la Région Nouvelle-Aquitaine

Les dégâts sociaux et économiques de la crise liée au Coronavirus seront immenses. Il appartient à chaque collectivité d’apporter aux acteurs économiques une aide en urgence, mais la réponse de moyen et long terme ne saurait dissocier l’approche économique de l’approche écologique, qui sont deux dimensions de notre destin commun.

Le choc de la crise a montré la fragilité de notre société, de nos modes de production, autant pour ce qui nous nourrit que pour ce qui nous protège. Elle n’est pas seulement sanitaire, elle est structurelle à notre société, construite par des politiques accordant une priorité systématique à l’économie libérale entraînant une incapacité à faire face aux crises sanitaires, écologiques, sociales. Or, les crises, de plusieurs ordres, pourraient s’enchaîner rapidement et feront nécessairement partie de notre horizon politique. 

Il est aujourd’hui de notre responsabilité de permettre à notre territoire, à ses habitants et à ses acteurs économiques d’éviter le pire, et de voir leurs besoins essentiels préservés des effets des crises majeures à venir : c’est ce que l’on appelle la résilience.

En 2020, il est temps pour la Nouvelle-Aquitaine d’être à la hauteur de son nom : nouvelle région, nouveaux défis, nouvelle ère politique. Construire la résilience de nos territoires est aujourd’hui la trajectoire dans laquelle nous devons nous engager.

La résilience d'un territoire est sa capacité à se préparer aux chocs et crises écologiques, sanitaires, sociales, économiques et à les surmonter. On le voit dans la situation actuelle : la résilience commence dans la proximité, au plus près des besoins essentiels. Quels sont-ils ?

Pour une agriculture rémunératrice et nourricière

 

Dans la première région agricole d’Europe, prenons l’exemple de l’alimentation, de l’importance d’avoir une autonomie d’approvisionnement en produits sains, grâce à des paysans locaux. Elle nous indique le modèle agricole que nous devons soutenir plus fortement : une agriculture rémunératrice et nourricière, tournée vers les besoins des citoyens, qui respecte la biodiversité et l’eau, qui stoppe le recours aux pesticides, qui réduit fortement ses émissions de gaz à effet de serre en limitant les transports d’animaux, l’importation de tourteaux de soja brésilien pour les nourrir, une des causes majeures de la déforestation de l’Amazonie, ou l’exportation du maïs qui, en 30 ans, a transformé le paysage de nos campagnes en vastes champs de monoculture sous perfusion d’intrants de synthèse, exterminant peu à peu le vivant autour de nous.

Notre rapport au vivant est en effet questionné au premier chef dans ce qui nous arrive. Les scientifiques ont démontré le lien entre la destruction des habitats naturels des animaux, la disparition de la biodiversité qui constitue la meilleure des barrières protectrices, et les pandémies. Cela signifie qu’il nous faut aussi repenser l’aménagement du territoire en cessant l’artificialisation des sols, par exemple en renonçant à de grandes infrastructures destructrices au profit de la régénération d’un réseau de mobilité accessible à tous, dans la proximité.

Pour une gouvernance responsable face à ces pandémies, il est également essentiel de promouvoir la santé environnementale et ainsi renforcer les systèmes immunitaires des néo-aquitains : en réduisant les polluants atmosphériques, les perturbateurs endocriniens, les substances chimiques dans l’alimentation mais aussi en accordant de l’importance à la santé morale, au bonheur de vivre.

Si nous devons prioriser nos aides régionales à la conversion écologique de l’industrie et de l’agriculture, il est primordial d’engager une politique de relocalisation de certains secteurs. Cette relocalisation doit tendre vers une soutenabilité, certes économique, mais avant tout environnementale.

Ainsi, tout en poursuivant une ambition forte d’atténuation du dérèglement climatique et de ses effets, il est de notre responsabilité de politiques de permettre aux territoires d’aborder les prochaines décennies dans les meilleures conditions possibles, dans notre intérêt et celui des jeunes générations.

Face aux contraintes imposées par la crise et à la paralysie de la vie culturelle, de nombreuses initiatives collectives, des dynamiques émergent, témoins d’une ambition partagée de collaborations et d’entraide, mais aussi de sobriété. Ces expérimentations nous interrogent sur la place des artistes, des associations, de l’économie sociale et solidaire, de la santé et de l’éducation dans notre modèle social et économique.

Pour un plan de relance durable et soutenable

Les leviers à la portée de notre collectivité sont nombreux pour répondre à ces nouvelles aspirations : agriculture et alimentation, lycée, enseignement supérieur, économie, tourisme, déchets, énergie, culture, sport. Des outils au service d’une région résiliente et au service des victimes de la crise, nos concitoyens.

La période est historique et l’opportunité rare de réorienter les soutiens de la Région, avec des conditions permettant d’appliquer sans tergiverser les principes de Néoterra pour un plan de relance durable et soutenable.

Nous, groupe écologiste et citoyen de la région Nouvelle-Aquitaine, pensons nécessaire de co-construire ces politiques nouvelles entre les citoyens et les élus. Seule la confiance en cette intelligence collective répondra à l’impératif de résilience.

Les élus écologistes de la Région Nouvelle-Aquitaine
Par Les élus écologistes de la Région Nouvelle-Aquitaine

Crédit Photo : Les élus EELV de la Région Nouvelle-Aquitaine

Partager sur Facebook
Vu par vous
4011
Aimé par vous
3 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 3 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !