Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/05/21 : L'Hermione repartira au printemps 2022, annonce ce soir l'association Hermione La Fayette. La frégate fera escale dans quatre pays du nord de l’Europe : l’Angleterre (Londres), la Belgique (Anvers), les Pays-Bas (Amsterdam), l’Allemagne (Hambourg).

17/05/21 : Pour fêter le retour en salle, le Cinéma de Contis propose ce 19 mai une journée spéciale avec une programmation pour petits et grands au tarif unique de 5 € la séance: Petit vampire (J. Sfar), Adieu les Cons (A. Dupontel), et Drunk (T. Vinterberg)+ d'info

17/05/21 : En solidarité avec les cafetiers et restaurateurs, la Ville de Pau poursuit l'effort porté l'an dernier : ils seront exonérés à 100% de la redevance sur les terrasses du 19 mai à fin juin, puis à 50% de juillet à la fin du protocole sanitaire.

10/05/21 : En soutien au secteur de la restauration, la Ville de La Rochelle a décidé de reconduire les extensions de terrasses et accorde une exonération de droits jusqu’au 30 juin avec une gratuité des extensions jusqu’au 31 décembre, à partir du 19 mai.

10/05/21 : La situation sanitaire actuelle permet de rouvrir les grottes de Sare au public dès le mercredi 19 Mai tous les jours de 10h à 18h . Le nombre de visiteurs étant limité, la réservation est indispensable aux offices de tourisme ou www.grottesdesare.fr/

27/04/21 : Régionales : En Dordogne, la maire socialiste de Périgueux, Delphine Labails a été choisie comme tête de liste départementale avec Christophe Cathus, conseiller régional sortant en charge des transports scolaires et maire de Calès.

16/04/21 : Un centre de vaccination de grande capacité va ouvrir ses portes au Parc des Expositions de Poitiers le 20 avril prochain.

13/04/21 : 264 196 311,23 euros c'est le montant des subventions votées ce 12 avril lors de la dernière commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine. 244 délibérations ont été votées par des élus régionaux sous la présidence d'Alain Rousset.

12/04/21 : Philippe Dubourg, Maire d'Illats depuis 1977, est décédé le 11 avril dernier. Plusieurs élus locaux, dont Christophe Duprat, Maire de Saint-Aubin du Médoc, saluent la mémoire d'un « élu de terrain attaché à son territoire ».

02/04/21 : Autour de la Journée de sensibilisation à l’autisme le 2 avril des villes illuminent leurs monuments en bleu: un symbole pour rappeler la nécessité de simplifier et améliorer le quotidien des personnes autistes. A Bordeaux ce sera la porte de Bourgogne.

01/04/21 : Le 9 avril prochain, la cité scolaire Alcide Dusolier de Nontron deviendra la 1ère cité scolaire 100% bio de France.

31/03/21 : Régionales- Signe de l'alliance entre GénérationS et EELV, Benoit Hamon sera à Bordeaux le 1er avril en soutien à Nicolas Thierry, tête de liste EELV de « Nos terroirs, notre avenir ». Sa numéro 2 en Gironde est Anne-Laure Bedu candidate GénérationS

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/05/21 | Prochain voyage de L'Hermione au printemps 2022

    Lire

    L'Hermione repartira au printemps 2022, annonce ce 17 mai l'association Hermione La Fayette. La frégate fera escale dans quatre pays du nord de l’Europe : l’Angleterre (Londres), la Belgique (Anvers), les Pays-Bas (Amsterdam), l’Allemagne (Hambourg). L’événement coïncidera avec la présidence française de l’Union Européenne et permettra à L’Hermione de faire escale dans plusieurs ports français. En attendant, la frégate quittera Rochefort le 25 mai à 16h pour un entretien au port de La Pallice.

  • 18/05/21 | La Ferme de la Biratelle et son parcours de storytelling

    Lire

    Depuis 4 générations, La Ferme de Biratelle en Corrèze élève des bovins de race limousine. Depuis 2006, elle propose de nombreux projets, comme la création d’un sentier de découverte ou des balades à dos d’âne, afin de faire découvrir le monde agricole au grand public. Elle souhaite désormais proposer un parcours de « storytelling » qui met le visiteur au coeur d’une histoire. Situé en forêt, il sera bien intégré dans son milieu et les installations impacteront au minimum l'environnement grâce à son écoconception entre le choix de structures bois ou l'usage de l'énergie solaire.

  • 17/05/21 | Grand Poitiers consulte sur le climat

    Lire

    Dans le cadre de son programme d’amélioration de la politique climat-air-énergie, Grand Poitiers invite les habitants à s’exprimer en proposant des idées autour de la coordination du développement des énergies renouvelables, l’exploitation des données pour économiser l’énergie ou encore le développement du tourisme local. La consultation est ouverte jusqu’au 31 mai 2021 sur le site internet de Grand Poitiers.

  • 17/05/21 | En Vienne, les Bières de Montmorillon grandissent

    Lire

    Monsieur Guillon fabrique depuis 2016 des bières et limonades artisanales bio, Les Bières de Montmorillon. Afin de poursuivre son développement croissant, la société va s’agrandir par la création d’un bar dans le centre de Montmorillon mais aussi la création d’une ligne d’embouteillage, d’enfutage et des équipements de brassage. La Région Nouvelle-Aquitaine a décidé d'allouer une subvention de 252 172 euros à l entreprise pour la realisation de son projet.

  • 17/05/21 | Le Printemps se fête à la Ferme en Lot-et-Garonne

    Lire

    Tous les week-ends du 29 mai au 19 juin, le Lot-et-Garonne sera dédié à l’agriculture et à la ruralité. Durant ces 3 week-ends, les fermes vont ouvrir leurs portes au public avec des visites, des dégustations, des repas mais aussi des animations. Au total, 87 fermes vous attendent ! Ce Printemps se clôturera le 19 juin avec la Journée de l’élevage à Gavaudun. Toutes les informations sont à retrouver sur le site de Chambre d'Agriculture 47.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Tribune Libre : Pour une Nouvelle-Aquitaine résiliente

28/04/2020 | Le Groupe des élus EELV de Nouvelle-Aquitaine

Les élus EELV de la Région Nouvelle-Aquitaine

Les dégâts sociaux et économiques de la crise liée au Coronavirus seront immenses. Il appartient à chaque collectivité d’apporter aux acteurs économiques une aide en urgence, mais la réponse de moyen et long terme ne saurait dissocier l’approche économique de l’approche écologique, qui sont deux dimensions de notre destin commun.

Le choc de la crise a montré la fragilité de notre société, de nos modes de production, autant pour ce qui nous nourrit que pour ce qui nous protège. Elle n’est pas seulement sanitaire, elle est structurelle à notre société, construite par des politiques accordant une priorité systématique à l’économie libérale entraînant une incapacité à faire face aux crises sanitaires, écologiques, sociales. Or, les crises, de plusieurs ordres, pourraient s’enchaîner rapidement et feront nécessairement partie de notre horizon politique. 

Il est aujourd’hui de notre responsabilité de permettre à notre territoire, à ses habitants et à ses acteurs économiques d’éviter le pire, et de voir leurs besoins essentiels préservés des effets des crises majeures à venir : c’est ce que l’on appelle la résilience.

En 2020, il est temps pour la Nouvelle-Aquitaine d’être à la hauteur de son nom : nouvelle région, nouveaux défis, nouvelle ère politique. Construire la résilience de nos territoires est aujourd’hui la trajectoire dans laquelle nous devons nous engager.

La résilience d'un territoire est sa capacité à se préparer aux chocs et crises écologiques, sanitaires, sociales, économiques et à les surmonter. On le voit dans la situation actuelle : la résilience commence dans la proximité, au plus près des besoins essentiels. Quels sont-ils ?

Pour une agriculture rémunératrice et nourricière

 

Dans la première région agricole d’Europe, prenons l’exemple de l’alimentation, de l’importance d’avoir une autonomie d’approvisionnement en produits sains, grâce à des paysans locaux. Elle nous indique le modèle agricole que nous devons soutenir plus fortement : une agriculture rémunératrice et nourricière, tournée vers les besoins des citoyens, qui respecte la biodiversité et l’eau, qui stoppe le recours aux pesticides, qui réduit fortement ses émissions de gaz à effet de serre en limitant les transports d’animaux, l’importation de tourteaux de soja brésilien pour les nourrir, une des causes majeures de la déforestation de l’Amazonie, ou l’exportation du maïs qui, en 30 ans, a transformé le paysage de nos campagnes en vastes champs de monoculture sous perfusion d’intrants de synthèse, exterminant peu à peu le vivant autour de nous.

Notre rapport au vivant est en effet questionné au premier chef dans ce qui nous arrive. Les scientifiques ont démontré le lien entre la destruction des habitats naturels des animaux, la disparition de la biodiversité qui constitue la meilleure des barrières protectrices, et les pandémies. Cela signifie qu’il nous faut aussi repenser l’aménagement du territoire en cessant l’artificialisation des sols, par exemple en renonçant à de grandes infrastructures destructrices au profit de la régénération d’un réseau de mobilité accessible à tous, dans la proximité.

Pour une gouvernance responsable face à ces pandémies, il est également essentiel de promouvoir la santé environnementale et ainsi renforcer les systèmes immunitaires des néo-aquitains : en réduisant les polluants atmosphériques, les perturbateurs endocriniens, les substances chimiques dans l’alimentation mais aussi en accordant de l’importance à la santé morale, au bonheur de vivre.

Si nous devons prioriser nos aides régionales à la conversion écologique de l’industrie et de l’agriculture, il est primordial d’engager une politique de relocalisation de certains secteurs. Cette relocalisation doit tendre vers une soutenabilité, certes économique, mais avant tout environnementale.

Ainsi, tout en poursuivant une ambition forte d’atténuation du dérèglement climatique et de ses effets, il est de notre responsabilité de politiques de permettre aux territoires d’aborder les prochaines décennies dans les meilleures conditions possibles, dans notre intérêt et celui des jeunes générations.

Face aux contraintes imposées par la crise et à la paralysie de la vie culturelle, de nombreuses initiatives collectives, des dynamiques émergent, témoins d’une ambition partagée de collaborations et d’entraide, mais aussi de sobriété. Ces expérimentations nous interrogent sur la place des artistes, des associations, de l’économie sociale et solidaire, de la santé et de l’éducation dans notre modèle social et économique.

Pour un plan de relance durable et soutenable

Les leviers à la portée de notre collectivité sont nombreux pour répondre à ces nouvelles aspirations : agriculture et alimentation, lycée, enseignement supérieur, économie, tourisme, déchets, énergie, culture, sport. Des outils au service d’une région résiliente et au service des victimes de la crise, nos concitoyens.

La période est historique et l’opportunité rare de réorienter les soutiens de la Région, avec des conditions permettant d’appliquer sans tergiverser les principes de Néoterra pour un plan de relance durable et soutenable.

Nous, groupe écologiste et citoyen de la région Nouvelle-Aquitaine, pensons nécessaire de co-construire ces politiques nouvelles entre les citoyens et les élus. Seule la confiance en cette intelligence collective répondra à l’impératif de résilience.

Les élus écologistes de la Région Nouvelle-Aquitaine
Par Les élus écologistes de la Région Nouvelle-Aquitaine

Crédit Photo : Les élus EELV de la Région Nouvelle-Aquitaine

Partager sur Facebook
Vu par vous
6188
Aimé par vous
3 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !