Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/06/21 : L’arrondissement de Nontron (24) aura bientôt un nouveau représentant de l’État. Par décret du président de la République en date du mercredi 16 juin, Pierre Bressolles a été nommé au poste de sous-préfet. Il remplace Nathalie Lasserre.

17/06/21 : Météo France vient de placer le département de la Gironde en vigilance ORANGE pour les risques d’orages et de pluie-inondation. Cette alerte est valable à partir de ce jour 16h00 jusqu’à vendredi 00h00.

17/06/21 : La kayakiste périgourdine Manon Hostens est qualifiée pour les Jeux Olympiques de Tokyo cet été sur trois bateaux, K4, K2 et K1. Les épreuves se dérouleront entre le 3 et le 8 août.

14/06/21 : La 65ème édition du Concours de Bordeaux s’est tenue du lundi 31 mai au mercredi 9 juin. 1 084 médailles ont été attribuées sur les 3 565 vins candidats soit 30,4%: 432 médailles d’Or, 454 médailles d’Argent et 198 médailles de Bronze. + d'info

10/06/21 : Au mois de mai, 334 projets en Nouvelle-Aquitaine ont été sélectionnés pour bénéficier de fonds européens pour un montant global de 56.2 millions d'euros. Parmi eux, 231 projets sont dans le cadre des programmes européens de développement rural.

09/06/21 : Dans le cadre du Mois des fiertés, le Département de la Gironde et les partenaires associatifs proposent des actions d'information et de dépistages gratuits du Sida (résultats en 30 min) samedi 12 Juin 2021, de 11h à 18h Placette Munich.

09/06/21 : Le CHU de Bordeaux lance sa plateforme de don en ligne sur le site don.chu-bordeaux.fr. Accessible à tous (particuliers, entreprises, associations) il permet de faire un don en ligne, au profit du CHU de Bordeaux, de manière totalement sécurisée. + d'info

31/05/21 : En Dordogne, l’ex-militaire recherché par les forces de l’ordre a été arrêté ce lundi. Il est blessé par balles. Il était recherché depuis dimanche après avoir tiré sur des gendarmes appelés pour des violences familiales à Lardin-Saint-Lazare (24).

28/05/21 : Le Conseil régional indique que les inscriptions aux transports scolaires pour la rentrée 2021-2022 s'ouvrent au 1er juin. L’inscription et le paiement peuvent être directement réalisés en ligne.+ d'info

17/05/21 : L'Hermione repartira au printemps 2022, annonce ce soir l'association Hermione La Fayette. La frégate fera escale dans quatre pays du nord de l’Europe : l’Angleterre (Londres), la Belgique (Anvers), les Pays-Bas (Amsterdam), l’Allemagne (Hambourg).

17/05/21 : En solidarité avec les cafetiers et restaurateurs, la Ville de Pau poursuit l'effort porté l'an dernier : ils seront exonérés à 100% de la redevance sur les terrasses du 19 mai à fin juin, puis à 50% de juillet à la fin du protocole sanitaire.

10/05/21 : En soutien au secteur de la restauration, la Ville de La Rochelle a décidé de reconduire les extensions de terrasses et accorde une exonération de droits jusqu’au 30 juin avec une gratuité des extensions jusqu’au 31 décembre, à partir du 19 mai.

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/06/21 | Tapisserie Manufacture Pinton de Felletin... à Hong Kong !

    Lire

    Spécialisée dans le tissage des tapis, tapisseries et moquettes, la manufacture Pinton dans la Creuse est l’une des entreprises les plus importantes du secteur de la tapisserie d’Aubusson. Afin de se développer, notamment vers l’international elle va construire un nouveau bâtiment moderne et écologique à Felletin et elle va moderniser ses équipements afin d’améliorer sa productivité, sa qualité et sa réactivité. Pour consolider sa présence à l’international elle va également ouvrir une filiale à Hong Kong.

  • 18/06/21 | Gan a sa voie verte

    Lire

    La commune de Gan dans les Pyrénées-Atlantiques souhaite achever la réalisation de la voie verte de la vallée d’Ossau traversant son bourg. Les aménagements concernent les revêtements en dur, la sécurisation, la plantations et la signalisation. La continuité de cette voie verte sera assurée par le Conseil Départemental des Pyrénées-Atlantiques qui procède actuellement aux études de tracés en site propre pour rejoindre Buzy.

  • 18/06/21 | Deux-Sèvres: La Fromagerie des Gors s’agrandit

    Lire

    A Melle, dans les Deux-Sèvres, la Fromagerie des Gors produit le Chabichou du Poitou et le Mothais sur Feuille. Suite à la reprise de l’entreprise en janvier 2020, son objectif est aujourd’hui d’augmenter sa surface de production afin de répondre à la demande du client. Pour cela, elle va construire une extension de 140 m² à son bâtiment et acquérir des équipements de salage et de lavage.

  • 17/06/21 | Mérignac : dimanche dernier jour de vote pour le budget participatif !

    Lire

    Dans le cadre de son budget participatif, la Ville Mérignac (33)consacre une enveloppe de 350 000 euros pour réaliser les projets qui auront reçu le maximum de votes en ligne. Dans ce cadre, 51 projets aux thématiques diverses ont été proposés par les Mérignacais : éducation, environnement, numérique, jeunesse, culture, patrimoine, cadre de vie, mobilités... A ce jour près de 6000 votes ont été enregistrés sur le site dédié, pour ceux qui n'auraient pas encore voter, il ne reste plus que 4 jours pour découvrir et voter pour vos projets préférés! Rdv sur budgetparticipatif.merignac.com

  • 17/06/21 | Corrèze : Des Tiny House au Castang

    Lire

    Suite à la reprise de Tiny Eco.Rrèze, les nouveaux repreneurs souhaitent développer une nouvelle activité : la construction et la vente de tiny house, les mini-maisons roulantes fabriqués uniquement avec des produits locaux. Au coeur de ce projet, l’approche écologique avec des toilettes sèches, un traitement des eaux grises par phytoépuration notamment. Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir ce projet à hauteur de 8 000 €.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Tribune Libre - Renaud Lagrave: Loi sur les Mobilités: le train n’est pas à l’heure

06/02/2020 | Loi sur les Mobilités: certes les intentions mais pas les moyens

 Renaud Lagrave, Vice-Président de la Région Aquitaine chargé du tourisme

Parce que la bataille contre l’autosolisme et la transition des motorisations ne suffiront pas, c’est d’abord par les transports collectifs, chaque fois qu’ils sont pertinents en termes de demande de déplacements, que se gagnera la bataille du développement durable. A l’heure de la crise climatique, c’est un impératif de faire des choix maintenant pour les nouvelles générations : la part des transports dans nos émissions de gaz à effet de serre et notre consommation énergétique nous oblige à agir.

La Région Nouvelle-Aquitaine n’a pas attendu la LOM pour être volontariste sur les mobilités, à commencer par le rail. Ne nous voilons pas la face : la situation ferroviaire est alarmante. Si l’encadrement par la Région des services de TER a fait d’énormes progrès, avec un contrat exigeant signé l’an dernier, l’infrastructure tombe néanmoins en ruine, malgré les investissements massifs de notre Région hors de nos compétences. Au printemps dernier, les besoins de régénération du réseau de Nouvelle-Aquitaine ont été ré-estimés lors d’un important travail avec SNCF Réseau à plus de 1,2 Md€, le double des projections antérieures. Et il ne s’agit pas de « petites lignes » désertées de clients, comme s’est plu à le dire le rapport Spinetta. Dans notre Région, en majorité, il s’agit de dessertes de villes de 50000 à 200 000 habitants, avec des trains bondés aux heures de pointe. La question de la fermeture de ces services n’est pas une option.C’est le résultat de plusieurs décennies de désengagement budgétaire de l’Etat et de focalisation de la SNCF sur d’autres enjeux souvent financiers. L’avancement désastreux des contrats de plan ferroviaires, dû au retard de l’Etat, est un symptôme de la situation.

Ainsi, en Nouvelle-Aquitaine, l’objectif est clair : aucune fermeture de lignes ! En plus des 300 M€ par an de subvention pour faire circuler les trains express régionaux, notre Région s’est aussi engagée à doubler son investissement ferroviaire dans les 10 prochaines années, afin de mettre en œuvre un plan de régénération et de modernisation des rails de 1,2 Md€ en dix ans, au lieu des 500 M€ prévus dans le CPER.

Pour essentiel qu’il soit, le train ne fait pas tout. Aussi, notre Région refond complètement son réseau de services d’autocars : tarifs, tracés des lignes, abolition des frontières départementales … Ce réaménagement se fait en lien avec les collectivités locales, afin d’articuler l’offre interurbaine et l’offre urbaine, parfois même avec des accords tarifaires. La Région a engagé en outre, dans le cadre de sa feuille de route Neo Terra, un important programme de verdissement des flottes d’autocars.

Et puis, l’ensemble de ces services fait également l’objet d’une approche intégrée de billettique et de recherche d’itinéraires. Le Syndicat mixte Nouvelle-Aquitaine Mobilités propose un service unifié de calcul d’itinéraires sur internet et sur application, et bientôt de vente de titres, qui s’appelle Modalis, intégrant les TER, les autocars, les offres urbaines, et même le covoiturage puisque divers services se développent avec des opérateurs. C’est l’embryon du fameux « MaaS régional », pour reprendre cet affreux anglicisme : une approche intégrée de l’ensemble des collectivités, de la petite communauté de communes à la Région en passant par la Métropole de Bordeaux.

De son côté, en début de législature, le Gouvernement avait annoncé sa priorité sur les trains du quotidien, lancé des assises de la mobilité, annoncé un plan inédit d’investissements sur les réseaux et à la fin une grande loi de programmation, la LOM. Certes, la LOM semble conforter les Régions en tant qu’acteurs incontournables des mobilités… Mais derrière les mots, quels sont les moyens accordés ? Les intentions affichées sont louables mais le compte n’y est pas ; en vérité, la LOM est un cadeau empoisonné où l’Etat se défausse de ses responsabilités, une décentralisation sans compensation de charges, une opération de communication sur le dos notamment des régions. De plus elle raye d’un trait l’avenir du rail en reportant des chantiers ferroviaires indispensables pour l’Europe, la France et notre Région, comme la LGV au sud de Bordeaux. Opposr les transports du quotidien à la grande vitesse est une ineptie, le rail a toujours su faire cohabiter des trains de fret, des TET, des TER et des LGV partout dans le monde mais avec des infrastructures qui peuvent le supporter, là est bien l’enjeu !

Le fret ferroviaire, parent pauvre de la loi
Que dire de l’abandon notoire du fret ferroviaire parent pauvre ce cette loi, que dire de la nomination de représentants de Bercy dans les Conseils d’Administration des SNCF à la place de ceux du Ministère des Transports, que dire enfin du manque de vision globale de la loi sur ce qui pourtant faisait l’unanimité dans notre pays depuis longtemps, le report modal.

Hélas, de la part du Gouvernement, la réponse cohérente et efficace à cette urgence de la ruine du rail se fait toujours attendre, et les récentes propositions qui font suite au énième rapport ne nous rassurent pas, à vous « vos petites lignes » sans l’Etat, à nous les lignes structurantes. Et, pourtant, dans quelques mois, l’année prochaine, les trains ralentiront encore pour des raisons de sécurité, voire même arrêteront de circuler, comme entre Limoges et Angoulême.

N’en déplaise à l’Etat recentralisateur, dès les prochaines mandatures municipales, la Région va engager le dialogue avec les communautés de communes, en vue d’une élaboration de contrats de mobilité. C’est évidement l’enjeu de la mobilité rurale qui se jouera dans ces contrats, nous ferons des propositions concrètes pour faciliter la mobilité des néo aquitains. De plus, même si le Gouvernement n’a pas souhaité dans la LOM doter les Régions de moyens spécifiques avec, par exemple, le Versement Mobilité, ces discussions seront loyales avec les communautés de communes. La Région cherchera des accords équilibrés, car l’essentiel est d’offrir le service aux usagers qui n’ont pas toujours d’alternative.

Notre réponse est pourtant à la hauteur de l’urgence : responsable, collective et courageuse. Mais nous n’y arriverons pas seuls. Les enjeux de mobilité et d’aménagement du territoire, mais aussi de transition énergétique et écologique, méritent que tous les acteurs s’impliquent pleinement, en adéquation avec leurs moyens.

Renaud LAGRAVE - Vice-Président de la Région Nouvelle Aquitaine
Par Renaud LAGRAVE - Vice-Président de la Région Nouvelle Aquitaine

Crédit Photo : Renaud Lagrave

La LGV Sud-OuestCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
21044
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !
Hôtel de Région Nouvelle Aquitaine  9 mars 2017 Politique | 16/06/2021

Elections régionales: Quels candidats pour quelles compétences ?

La gauche espère conserver la majorité à l'assemblée départementales Politique | 15/06/2021

Départementales en Dordogne : la gauche espère conserver la majorité

Illustration urne Politique | 15/06/2021

Elections départementales en Charente : la droite mise sur ses têtes d'affiche

Les candidats rochelais issus du parti du maire Jean-François Fountaine, présenté le 29 avril Politique | 14/06/2021

Départementales en Charente-Maritime : on reprend (presque) les mêmes…

Le politologue Jean Petaux Politique | 14/06/2021

Départementales en Gironde: "Si instabilité il doit y avoir, elle sera plutôt à Bordeaux qu’en zone rurale" selon le politologue Jean Petaux

Jean-Jacques Lasserre, président du Département des Pyrénées-Atlantiques Politique | 11/06/2021

Pyrénées-Atlantiques : l'union droite-centre, déjà en route pour le second tour des Départementales ?

La salle du conseil du Conseil Départemental de la Haute-Vienne Politique | 11/06/2021

Elections départementales : Cinq listes se disputeront les suffrages des haut-viennois

Présentation du nouveau site internet de Limoges Métropole Politique | 03/06/2021

Limoges Métropole se dote d'un nouveau site Internet

Le collectif Pour que vivent nos langues est vent debout contre le Conseil Constitutionnel et compte manifester Politique | 28/05/2021

Loi Molac : des associations demandent la révision de la Constitution

Signature de la convention entre la Banque des territoires, l'Etat le Département de la Dordogne Politique | 25/05/2021

La Banque des territoires poursuit ses investissements en Dordogne

Dominique Bussereau lors de son dernier conseil à la Maison du Département Politique | 25/05/2021

Dominique Bussereau fait ses adieux à la politique

Bruno le Maire à l'usine Catalent à Limoges Politique | 07/05/2021

Bruno Le Maire chez Catalent à Limoges : "La France a trop délocalisé"

Bernard Louis Blanc, adjoint au maire en charge de l’urbanisme résilient, Pierre Hurmic, maire de Bordeaux;  Stéphane Pfeiffer, adjoint au maire en charge du service public du logement et de l’habitat Politique | 04/05/2021

Urbanisme et habitat à Bordeaux : Pierre Hurmic dessine la ville de demain

Charline Claveau, Présidente de l'Office public de la langue occitane Politique | 27/04/2021

Charline Claveau : « La loi Molac est un texte fort pour sauver nos langues régionales »

darrieussecq et boudié une Politique | 23/04/2021

Régionales : Florent Boudié mènera la liste de Geneviève Darrieussecq en Gironde