18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/10/17 | Edouard Philippe à Bordeaux

    Lire

    Edouard Philippe était en déplacement aujourd'hui à Marseille et Bordeaux où le Premier ministre a rendu visite à Alain Juppé. Entre autres politesses et admirations mutuelles ("la relève est assurée" a déclamé le maire de Bordeaux, "j'ai appris en vous regardant" lui a répondu le Premier ministre), Edouard Philippe s'est rendu à une réunion de travail à la métropole et devait faire un discours à la Convention Nationale des avocats en fin d'après-midi.

  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Tribune libre - Virginie Rozière : L'Europe face au Brexit : fin du premier acte

24/02/2016 | « Après les gesticulations, l'urgence de la construction ». C'est l'appel lancé par Virginie Rozière, Député européenne PRG du grand Sud-ouest.

Virginie Rozière Députée Européenne PRG

Des mois de pression et de dramatisation, des semaines de faux suspens, de postures, des discussions – presque – sans fin pour au final un accord convenu, qui tente de sauver les apparences, faute de pouvoir sauver l'Europe. Deux jours de négociations pour parvenir à un compromis médiocre et dangereux. Difficile de consentir des concessions significatives, tant la Grande-Bretagne jouit déjà d’un statut très largement dérogatoire !

David Cameron est satisfait d'avoir arraché un "statut spécial" pour le Royaume-Uni au sein de l'Union européenne. Comme si ce n'était pas déjà le cas... La Grande-Bretagne a toujours été hors de ce qu'est réellement l'Europe, de ce qui fait avancer vraiment l'Union européenne : l'euro, Schengen, la coopération judiciaire et policière. Pour Cameron, économiquement, elle n'est qu'un marché unique ; et légalement, un gigantesque buffet.

Il y a quelque chose de surréaliste pour les spectateurs de ce théâtre d’ombres, qui se déroule alors que l’Europe est profondément ébranlée par l’accueil des réfugiés, la menace terroriste ou la stagnation économique, sujets autrement plus importants que quelques virgules dans un texte de compromis. Il est d’autant plus intolérable d’assister à ce triste spectacle que c’est bien David Cameron et lui seul, pompier pyromane, qui s’est placé de lui-même dans cette impasse, prenant par la même occasion en otage soixante ans d’Histoire européenne.

Le temps de l'Europe à la carteSeul élément positif de l’accord : le droit de veto des pays non membres de la zone euro sur ses décisions a été fermement rejeté. En revanche, le « mécanisme de sauvegarde » sur les prestations sociales, qui prévoit que deux travailleurs européens, payant les mêmes impôts et effectuant le même travail, aient des droits différents est une concession délétère pour l’avenir de l’UE, en totale opposition à ses principes de non-discrimination et de libre circulation.

Au-delà de son contenu, cet accord constitue un grave précédent. Voici donc venu le temps de l'Europe à la carte, qui tente déjà d'autres États-membres. Les Danois par exemple se demandent s'ils pourraient utiliser le même mécanisme que les Britanniques de réduction des allocations familiales en fonction du niveau de vie des pays où résident les enfants des bénéficiaires. Les partis europhobes sont en embuscade pour tenter eux aussi, quand ils en auront l'occasion, de négocier leur présence au sein de l'Union européenne, ou, plus directement de la quitter sans états d'âme.

Et maintenant ? Il est loin d’être acquis que les renoncements des 28 suffisent à gagner un vote en faveur du maintien du Royaume-Uni dans l’Union. Pour convaincre, il faudra que Cameron explique les bénéfices de l’appartenance à l’entreprise européenne aux britanniques, exercice pour lequel sa crédibilité est sérieusement entamée après 3 ans de rodomontades anti-européennes. Il peine déjà visiblement à convaincre dans son propre camp, ses propres cadres, comme le confirme la défection samedi de Boris Jonhson, maire de Londres, qui rejoint cinq ministres du gouvernement Cameron, en faveur du Brexit.

Avoir la force de nous entendreMaintenant que son rôle dans le psychodrame britannique est terminé, l’Europe doit se préparer à toutes les éventualités, y compris au Brexit et à ses conséquences. Quel que soit le résultat du référendum fixé au 23 juin, le précédent du chantage à la sortie a considérablement renforcé les forces centrifuges. Le référendum britannique doit conduire à remettre sur la table la question de ce que nous pouvons et voulons faire ensemble, particulièrement entre les dix-neuf pays qui partagent la même monnaie.

Nous devons avoir la force de nous entendre, avec ceux qui le veulent, sur quelques grands objectifs européens pour relancer un projet d’intégration : politique économique, politique sociale, politique d’immigration et d’asile, sécurité et droits fondamentaux. Plusieurs dirigeants européens en parlent… A un peu plus d’un an du soixantième anniversaire du traité de Rome, les tergiversations n’ont que trop duré. Il y a urgence, pour que les actes succèdent aux mots.

Virginie Rozière - Députée européenne
Par Virginie Rozière - Députée européenne

Crédit Photo : Mathieu Delmestre

Partager sur Facebook
Vu par vous
23179
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !
Aéroport Pau-Pyrénées Politique | 23/10/2017

Stratégie aéroportuaire régionale : Quel sort pour les aéroports de la région ?

Gilles Savary Politique | 22/10/2017

Interview: Gilles Savary : il n'y a pas que le parlement pour faire de la politique

La MSP de Monflanquin Politique | 18/10/2017

« La baisse vertigineuse du nombre de médecins n’a pas eu lieu ! » Joël Hocquelet, vice-président du CD47 en charge de la démographie médicale

Maison du Département Politique | 17/10/2017

Charente-Maritime : le très haut débit et le DOB en tête des débats de la session d'automne

IJBA Politique | 10/10/2017

A l’IJBA , Edwy Plenel lance la 9ème édition de la Fabrique de l’info

Virginie Calmels Politique | 09/10/2017

Région Nouvelle Aquitaine : l'opposition fait les comptes

Jacqueline Gourault était l'invitée de l'Union des maires de la Dordogne Politique | 07/10/2017

Jacqueline Gourault a tenté de rassurer les élus locaux

TGV Politique | 06/10/2017

Tribune Libre: Liaisons TGV, illusions LGV

Nouvelle-Aquitaine THD Politique | 03/10/2017

Fibre : la Nouvelle Aquitaine met les doigts dans la prise

PosteCD40 Politique | 03/10/2017

Mieux vieillir à domicile : vers la généralisation du test landais avec la Poste

Didier Delanis Président de la Maison de l'Europe de Lot-et-Garonne CIED Moyenne Garonne Politique | 29/09/2017

« Pour l’Europe soyons déterminés ! » Didier Delanis, président de la Maison de l’Europe/CIED 47

Lancement d'EMPLEO par Mikel Antón, Dir Affaires Européennes du Gouv. Basque, Izaskun Goñi, DG Politique Économique, Commerciale et de Travail du Gouv. de Navarre et Andde Sainte-Marie, conseiller rég Montagne et Pastoralisme Nouvelle-Aquitaine Politique | 27/09/2017

Nouvelle-Aquitaine, Euskadi et Navarre travaillent à un bassin d'emploi eurorégional

Les élus des deux Charentes Politique | 27/09/2017

Les deux Charentes se penchent sur le réseau ferroviaire

Martine Jardiné Politique | 25/09/2017

En Gironde, un nouveau schéma de développement social en préparation

Jean-Pierre Moga et Christine Bonfanti-Dossat Politique | 25/09/2017

Christine Bonfanti-Dossat et Jean-Pierre Moga élus sénateurs de Lot-et-Garonne