Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

  • 14/08/18 | EasyJet relie Paris et les pistes de ski

    Lire

    EasyJet vient de lancer une ligne Paris-Pau pour l’hiver 2019. L’aéroport de Pau proposera des navettes directes vers les pistes de ski, disponibles à la vente dès le 1er septembre, et la compagnie facilite le transport des équipements de ski. Deux vols quotidiens sont proposés et jusqu’à deux vols par jour les lundis, jeudis et vendredis.

  • 14/08/18 | Madiran et Pacherenc à la fête!

    Lire

    Ces 14 et 15 août, le village béarnais de Madiran met à l'honneur les appellations Madiran et Pachrenc du Vic Bilh à l'occasion de sa Fête du vins. Pour célébrer les 70 ans des 2 appellations, à travers de nombreuses animations: un espace vins (entrée 5 €) avec dégustations, ventes de vins et rencontres avec les vignerons, mais aussi jeux pour enfants, marché gourmand, défilé des confréries, soirées tapas, bals, concerts le tout accompagnée d'une fête foraine et d'un feu d'artifice pour finir en beauté, le 15 août à 23h30.

  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Tribune libre - Virginie Rozière : L'Europe face au Brexit : fin du premier acte

24/02/2016 | « Après les gesticulations, l'urgence de la construction ». C'est l'appel lancé par Virginie Rozière, Député européenne PRG du grand Sud-ouest.

Virginie Rozière Députée Européenne PRG

Des mois de pression et de dramatisation, des semaines de faux suspens, de postures, des discussions – presque – sans fin pour au final un accord convenu, qui tente de sauver les apparences, faute de pouvoir sauver l'Europe. Deux jours de négociations pour parvenir à un compromis médiocre et dangereux. Difficile de consentir des concessions significatives, tant la Grande-Bretagne jouit déjà d’un statut très largement dérogatoire !

David Cameron est satisfait d'avoir arraché un "statut spécial" pour le Royaume-Uni au sein de l'Union européenne. Comme si ce n'était pas déjà le cas... La Grande-Bretagne a toujours été hors de ce qu'est réellement l'Europe, de ce qui fait avancer vraiment l'Union européenne : l'euro, Schengen, la coopération judiciaire et policière. Pour Cameron, économiquement, elle n'est qu'un marché unique ; et légalement, un gigantesque buffet.

Il y a quelque chose de surréaliste pour les spectateurs de ce théâtre d’ombres, qui se déroule alors que l’Europe est profondément ébranlée par l’accueil des réfugiés, la menace terroriste ou la stagnation économique, sujets autrement plus importants que quelques virgules dans un texte de compromis. Il est d’autant plus intolérable d’assister à ce triste spectacle que c’est bien David Cameron et lui seul, pompier pyromane, qui s’est placé de lui-même dans cette impasse, prenant par la même occasion en otage soixante ans d’Histoire européenne.

Le temps de l'Europe à la carteSeul élément positif de l’accord : le droit de veto des pays non membres de la zone euro sur ses décisions a été fermement rejeté. En revanche, le « mécanisme de sauvegarde » sur les prestations sociales, qui prévoit que deux travailleurs européens, payant les mêmes impôts et effectuant le même travail, aient des droits différents est une concession délétère pour l’avenir de l’UE, en totale opposition à ses principes de non-discrimination et de libre circulation.

Au-delà de son contenu, cet accord constitue un grave précédent. Voici donc venu le temps de l'Europe à la carte, qui tente déjà d'autres États-membres. Les Danois par exemple se demandent s'ils pourraient utiliser le même mécanisme que les Britanniques de réduction des allocations familiales en fonction du niveau de vie des pays où résident les enfants des bénéficiaires. Les partis europhobes sont en embuscade pour tenter eux aussi, quand ils en auront l'occasion, de négocier leur présence au sein de l'Union européenne, ou, plus directement de la quitter sans états d'âme.

Et maintenant ? Il est loin d’être acquis que les renoncements des 28 suffisent à gagner un vote en faveur du maintien du Royaume-Uni dans l’Union. Pour convaincre, il faudra que Cameron explique les bénéfices de l’appartenance à l’entreprise européenne aux britanniques, exercice pour lequel sa crédibilité est sérieusement entamée après 3 ans de rodomontades anti-européennes. Il peine déjà visiblement à convaincre dans son propre camp, ses propres cadres, comme le confirme la défection samedi de Boris Jonhson, maire de Londres, qui rejoint cinq ministres du gouvernement Cameron, en faveur du Brexit.

Avoir la force de nous entendreMaintenant que son rôle dans le psychodrame britannique est terminé, l’Europe doit se préparer à toutes les éventualités, y compris au Brexit et à ses conséquences. Quel que soit le résultat du référendum fixé au 23 juin, le précédent du chantage à la sortie a considérablement renforcé les forces centrifuges. Le référendum britannique doit conduire à remettre sur la table la question de ce que nous pouvons et voulons faire ensemble, particulièrement entre les dix-neuf pays qui partagent la même monnaie.

Nous devons avoir la force de nous entendre, avec ceux qui le veulent, sur quelques grands objectifs européens pour relancer un projet d’intégration : politique économique, politique sociale, politique d’immigration et d’asile, sécurité et droits fondamentaux. Plusieurs dirigeants européens en parlent… A un peu plus d’un an du soixantième anniversaire du traité de Rome, les tergiversations n’ont que trop duré. Il y a urgence, pour que les actes succèdent aux mots.

Virginie Rozière - Députée européenne
Par Virginie Rozière - Députée européenne

Crédit Photo : Mathieu Delmestre

Partager sur Facebook
Vu par vous
23675
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !