18/12/17 : Alain Juppé et plusieurs maires dont Martine Aubry réclament le soutien de l'Etat car "2017 s’achève sur une hausse massive de la demande d’asile et de nouveaux arrivants mettant sous une extrême tension les politiques publiques (...) classiques"

17/12/17 : "Avant si j'était vieux", théâtre, musique et bien vieillir, voici le mélange détonant que les caisses de retraite d’Aquitaine proposent de découvrir gratuitement. La prochaine représentation a lieu le 19 décembre à 15 h à Bergerac au centre culturel.

15/12/17 : Futuroscope : le président du directoire Dominique Hummel a annoncé dans La Nouvelle République qu'il allait quitter ses fonctions en mars prochain.

14/12/17 : Depuis ce 12 décembre, la FRSEA Sud Ouest a de nouveaux contours. Regroupant désormais les régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine elle représente 25 départements. Le même jour, Philippe Moinard en a été élu à la présidence.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/12/17 | Les radicaux de gauche Nouvelle Aquitaine...

    Lire

    Après la récente fusion du Parti Radical de Gauche et du Parti Radical Valoisien au sein "d’une nouvelle structure baptisée « Mouvement Radical » dans laquelle ils ne se reconnaissent pas totalement les élus Radicaux de Gauche du Conseil régional ont souhaité prendre leurs distances avec ce contexte politique national. Ainsi Soraya Ammouche-Milhiet, Benoît Biteau, Régine Marchand, Francis Wilsius,réaffirment leur place au sein de la majorité d’Alain Rousset et gardent leurs distances avec les jeux politiques des appareils nationaux, partageant des valeurs communes autour du triptyque républicain et de la Laïcité."

  • 15/12/17 | La Charente-Maritime toujours en manque d'eau

    Lire

    Au vu de la situation hydrologique actuelle et de l’absence de pluviométrie, le préfet de la Charente-Maritime a décidé de prolonger l'arrêté en date du 31 octobre 2017 jusqu’au dimanche 14 janvier 2018 inclus. Le prélèvement d’eau en vue du remplissage ou du maintien du niveau des retenues d’eau à usage d’irrigation agricole et tous les plans d’eau est interdit sur tous les bassins de gestion de Charente-Maritime (sauf bassin Charente aval) pour les remplissages par prélèvement superficiel.

  • 15/12/17 | Martin Leÿs délégué régional EDF en janvier 2018

    Lire

    Benoît Thomazo délégué régional d'EDF en Aquitaine puis Nouvelle Aquitaine depuis 4 ans passera le relais en janvier prochain à Martin Leÿs. Celui-ci, jusque là directeur du dialogue social au sein du groupe, présidait le Comité central d'entreprise et le Comité européen ainsi que le Fonds "Agir pour l'emploi" d'EDF qui soutient les projets portés par les associations d'insertion. Martin Leÿs avait été en 2002 directeur de cabinet de la délégation d'Aquitaine à Bordeaux avant de devenir conseiller social auprès de François Roussely et de diriger depuis la Chine le développement Asie d'EDF pendant six ans.

  • 15/12/17 | Asphodèle, le plus bio des salons revient à Pau

    Lire

    Plus grand et plus ancien salon des produits bio du Sud ouest, Asphodèle, est de retour, du 15 au 17 décembre, au Parc des expositions à Pau pour sa 22ème édition. Résolument engagé pour la planète et le bien être, il se dédié à la bio et aux nouvelles façons de vivre et de consommer, à travers cette année plus de 220 exposants. Des artisans, producteurs, viticulteurs, créateurs, entreprises de transformation triés sur le volet. Au programme aussi de nombreuses animations et conférences qui évoqueront notamment les OGM, l'agriculture bio, l'éco-construction ou encore les semences libres.

  • 15/12/17 | Le point sur la tuberculose bovine en Dordogne

    Lire

    La campagne de prophylaxie 2017-2018 de la tuberculose bovine a débuté en avance avec un nouveau mode de dépistage qui donne des résultats encourageants. Il s’agit d’un procédé à la fois plus efficace mais aussi plus contraignant, car nécessitant une bonne contention des bovins. Depuis le début novembre, 106 dossiers de prophylaxie ont été traités et 5 élevages ont présenté des résultats positifs. Le nombre de foyers de tuberculose pour 2017 est toujours de 28 élevages, dont 8 ont fait l’objet d’un abattage total et 20 d’un abattage sélectif.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Trois députés européens face à la presse et aux citoyens aquitains : la solidarité communautaire au coeur des débats

06/05/2010 |

Alain Lamassoure (PPE) et Catherine Grèze (Vert/ALE), à Bordeaux

Ce mardi marquait l'inauguration de la Semaine de l'Europe à Bordeaux. Pour l'occasion, trois députés européens, Alain Lamassoure, Catherine Grèze et Françoise Castex participaient à un « forum citoyen » organisé au Conseil régional d'Aquitaine, par le Parlement européen. Un peu plus tôt dans la matinée, les trois élus européens répondaient aux questions des journalistes lors d'une rencontre organisée dans les locaux du Club de la Presse. Thème principal de leurs deux interventions de la journée : la crise grecque et sa difficile gestion par l'Union européenne.

Sur les bancs du Parlement européen, Catherine Grèze appartient au groupe des Verts/ALE, Françoise Castex à l'Alliance progressiste des socialistes et des démocrates et Alain Lamassoure au Parti populaire européen. Pour autant, leur point de vue convergent lorsqu'ils évoquent le plan européen d'aide à la Grèce : c'est une critique mêlée d'amertume à l'égard des dirigeants européens qui se fait jour. Pour chacun d'eux : « la solution retenue pour aider la Grèce, a été montée à partir de rien, alors que dans le Traité un article permet à l'Union de venir soutenir un autre Etat. . . » En bref, les Etats membres ont préféré intervenir par la voie de la coopération internationale, plutôt que d'utiliser les outils fournis par l'Union Européenne. Une forme de snobisme légèrement exaspérante pour des députés européens... Cela dit, pour Alain Lamassoure, il reste un espoir : « c'est pagailleux, en retard, coûteux mais ce qui est très important, c'est que les dirigeants européens sont maintenant conscients que s'ils ne travaillent pas ensemble, ils se préparent des lendemains très difficiles. [...] Après la Grèce, chacun se rend compte que ça pourrait être lui », prévient-il.

Quid de la solidarité communautaire?
Françoise Castex (Alliance progressiste des socialistes et des démocrates )Cette crise pourrait-elle donc au final se révéler salvatrice et relancer la solidarité communautaire ? Le Président de la Commission Budget du Parlement européen semble y croire, mais à la condition de rouvrir un débat difficile : l'augmentation du budget communautaire, qui est, à l'heure actuelle, plafonné à 1% du PIB communautaire. Pour lui, « les gouvernements et les opinons publiques doivent être conscients qu'on ne peut pas renforcer la solidarité européenne si on continue de plafonner le budget communautaire ! ».
La solution proposée : le financement du budget par une fiscalité directe, sur laquelle les Etats n'auraient plus leur mot à dire dans la manière de la gérer ou de la percevoir. Sur ce point, les trois députés parlent d'une même voix « on ne pourra pas faire l'impasse sur la nécessité d'avoir des ressources et des fonds propres par la création d'un impôt européen ». Une solution qui mettrait ainsi fin au système actuel d'un budget communautaire paradoxalement basé sur des contributions nationales. Contributions elles-mêmes gérées par 27 Ministres du Budget qui clament sans cesse, comme s'en amuse Alain Lamassoure, en référence à une certaine Madame Thatcher, « « I want my money back » ! »... Le débat est sensible mais le Président de la Commission budgétaire assure qu'il compte très prochainement remettre cette question sur le devant de la scène européenne...

Priorité aux questions du public
Arès la rencontre avec les médias, les trois députés ont participé, devant un public nombreux à un « Forum citoyen » organisé à l'Hôtel de région. L'occasion d'évoquer à nouveau la maladroite gestion de la crise grecque mais d'aborder également, au fil des questions du public, les modes de fonctionnement et pouvoirs du Parlement européen, le rôle des médias et des gouvernants nationaux dans la mauvaise image de l'Europe, ou encore, la gestion et l'attribution des aides européennes en Aquitaine... Bref, une vision rassurante, mais trop rare, d'une démocratie européenne en marche.

Solène Méric

Partager sur Facebook
Vu par vous
358
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !