Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/11/20 : Âgé de 90 ans, André Luberriaga, ancien maire d'Ascain, au Pays basque, s’est éteint lundi, une semaine après son épouse Martta. Conseiller général d’Ustaritz de 1976 à 1988, l'UDF André Luberriaga, avait dirigé la commune de 1977 à 2001.

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Charente-Maritime: dans le cadre de la poursuite du chantier de changement des câbles du Pont de Ré, la circulation automobile aura de courtes interruptions jeudi 19 novembre entre 12 et 13h, sans conséquence pour le passage des piétons et des vélos.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

16/11/20 : Les communes de La Mothe Saint Héray et Saint Maixent l'Ecole dans les Deux-Sèvres ont été reconnues en état de catastrophe naturelle, suite aux inondations subies au mois de mars.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/11/20 | Les Chemins de l’Art Rupestre Préhistorique a un nouveau président

    Lire

    A l’occasion du renouvellement du Bureau Directeur de l’association ; principal réseau de tourisme archéologique du continent, Germinal Peiro, président du Conseil Départemental de la Dordogne, a été élu Président de l’Association pour la période 2020-2024. Initiée en 2010 en tant que projet d’initiative européenne de promotion, du patrimoine, de la culture et du tourisme, l’Association est une association internationale qui compte 151 sites d’art rupestres et près de 41 institutions dans tout le continent européen.

  • 30/11/20 | Travaux d’urgence sur les lignes Brive-Ussel et Périgueux-Brive

    Lire

    Afin de sauvegarder le réseau néo-aquitain, le Conseil régional s’est engagé en faveur d’un Plan Directeur d’investissements du réseau ferroviaire. Compte-tenu de l’état très dégradé des lignes régionales, des travaux d’urgence vont être menés sur 6 axes en 2021 parmi lesquels Brive-Ussel et Périgueux-Brive. La Région va prendre en charge 3 930 000 euros.

  • 30/11/20 | Lacs médocains: Début du programme global de restauration

    Lire

    Le conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a voté une subvention de 184 000€ au Syndicat intercommunal d’aménagement des eaux du bassin versant des étangs du littoral girondin. En effet, les deux grands lacs médocains et le bassin d’Arcachon sont des écosystèmes qui apportent beaucoup à l’activité économique et touristique. Seulement, ils sont soumis à des risques de dégradation de l’eau. C’est donc dans un but de restauration et préservation que le programme global des restauration des zones humides et des lacs médocains est mis en oeuvre.

  • 30/11/20 | L’argile bentonite se développe en Dordogne

    Lire

    Lafaure, située à Mazeyrolles en Dordogne, est spécialisée dans l’exploitation de carrières et la commercialisation de produits extraits ou transformés. Afin de se positionner sur de nouveaux secteurs, l’entreprise souhaite développer l’exploitation d’argile bentonite en perspective de 3 domaines d’application : la cosmétique, avec le développement de la marque « Argile du Périgord », la protection des plantes et l’alimentation animale. Pour l'aider dans ce développement, la Région la soutient à hauteur de 173 712 euros.

  • 28/11/20 | Forte mobilisation contre la loi sécurité

    Lire

    Forte mobilisation populaire à l'initiative de La Ligue des Droits de l'Homme, d'Amnesty, de syndicats de journalistes, contre la loi sécurité globale, ce samedi, dans plusieurs villes de la région, à Pau, Bayonne, Mont-de-Marsan, Périgueux, La Rochelle, Bordeaux où La marche des libertés réunissaient quelques huit mille personne qui se sont rassemblées place de la Bourse et se sont dirigées vers la place Pey Berland. Des casseurs ont saccagé en marge de la manifestation plusieurs magasins du centre ville notamment entre la rue Sainte Catherine la place Camille Jullian

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Trois intercommunalités de la Vienne signent un contrat de territoire avec la région

19/02/2019 | Ce 8 février, Grand Poitiers, le Haut-Poitou et les Vallées du Clain ont signé un contrat de solidarité et d’attractivité de territoire avec la Nouvelle-Aquitaine

La Nouvelle-Aquitaine a signé un contrat de territoire avec trois intercommunalités de la Vienne, ce 8 février

La Nouvelle-Aquitaine a signé un contrat de solidarité et d’attractivité de territoire avec trois intercommunalités qui sont Grand Poitiers, le Haut-Poitou et les Vallées du Clain, ce 8 février à Chasseneuil-du-Poitou. L’objectif est de développer ces territoires autour de quatre axes et enjeux : l’activité économique ; le maintien des équilibres territoriaux (urbain/rural) ; la transition énergétique et le maintien de la biodiversité ; développer la culture, la création, la mise en valeur du patrimoine, l’économie du tourisme. Une vingtaine de projets proposés, qui entrent dans ces enjeux, par ces territoires et étudiés par les services de la région va être accompagnée dans les trois années à venir. 

Alain Rousset en maître de cérémonie, le président de la région Nouvelle-Aquitaine, était ce vendredi 8 février, à l’ISAE-ENSMA à Chasseneuil du Poitou dans la Vienne pour signer un contrat de solidarité et d’attractivité de territoire entre la région, Grand Poitiers, les Vallées du Clain et le Haut-Poitou. Trois communautés de communes importantes du département de la Vienne puisqu’elles rassemblent 87 communes pour près de 262 000 habitants. C’est le 25 juin dernier, que la région a adopté ce principe de contrat de territoire : il s’articule autour de quatre axes : le maintien et la création des activités économiques ; le maintien des équilibres territoriaux ; l’accompagnement vers la transition énergétique et la préservation de la biodiversité ; le développement culturel, de la création, de la mise en valeur patrimoine et de l’économie du tourisme. « Un diagnostic du territoire a été réalisé par les services de Grand Poitiers. À la suite de cela, nous avons déterminé des priorités. Un Comité de pilotage a été organisé à l’hôtel de région de Poitiers. Des acteurs locaux y ont participé », explique Benoît Tirant, conseiller régional. 

Une attractivité à consolider

Du côté du soutien économique, la Nouvelle-Aquitaine appuie la création et le développement de tiers-lieux (ces espaces où les personnes peuvent se rencontrer, se réunir et échanger de manière informelle). Il en existe déjà un sur le territoire : les usines nouvelles, que l’on appelle désormais les Usines. Situé sur la commune de Ligugé, dans les locaux d’une ancienne friche industrielle de 20 000m2, ce tiers-lieu a été acheté par quatre co-propriétaires. « Pour l’instant nous avons rénové 2 000m2 où on accueille 24 entreprises et porteurs de projets, explique la co-fondatrice des Usines Nouvelles de Ligugé, Christine Graval. 20 de plus seraient prêtes à nous rejoindre ». 3 000m2 supplémentaires devraient être aménagés d’ici 2021. Un Fab Lab (que l’on peut traduire par laboratoire de fabrication) fait partie des Usines. Ce lieu est ouvert à tous : aussi bien pour les jeunes entrepreneurs que les industriels ou le grand public . « Je pense que les Fab Lab de la la grande région devraient s’organiser en réseau », leur répond Alain Rousset.

Autre point économique abordé par Fabien Audat, développeur de marché au SPN (réseau des professionnels du numérique) : l’Edutainment (l’éducation par le jeu). Le CNED et Canopé (Le réseau de création et d'accompagnement pédagogiques) sont installés sur Grand Poitiers. Dans la communauté urbaine, des start-up du jeux vidéo sont soutenues, mais il y a également la proximité Angoulême où il existe des formations et une effervescence autour de ce domaine. « Il y a une production de contenu et de la valeur ajoutée. C’est indéniable. Le jeu permet d’apprendre autrement. Le secteur porte des entreprises en devenir. » il évoque également le réseau régional de recherche éducatif piloté par l’université de Poitiers. Ce qui participe amplement à l’attractivité du territoire.

Concernant le volet transition énergétique et biodiversité, Fabrice Bonnifait, directeur du développement rural de Grand Poitiers a fait une présentation détaillée d’un projet alimentaire territorial. Selon lui, « il faut conforter l’éco-système. Si on dresse un tableau du territoire, il y a 600 exploitations et 800 chefs d’exploitation sur 63 000 hectares de surface agricole. On veut lancer un projet alimentaire territorial en consultant les acteurs de la chaîne, des producteurs aux consommateurs ». Une feuille de route qui permettrait de construire une politique de développement rural. Fabrice Bonnifait a également évoqué des axes de développement, l’agri-urbanisme, l’agri-tourisme ou encore le fait d’alimenter au plus court les restaurations collectives du territoire. Le tout avec beaucoup de bon sens. 

Un contrat bien perçu localement 

Finalement ce contrat avec la région Nouvelle-Aquitaine est bien reçu par les trois intercommunalités. « Nous avons identifié les enjeux de ce projet de territoire. La transparence et l’équité nous ont apporté des garanties », confie Rodolphe Guyonneau, le président du Haut-Poitou, un territoire regroupant 27 communes pour un peu moins de 42 000 habitants. Avis partagé par Gilbert Beaujaneau, président des Vallées du Clain (16 communes - 27 000 habitants), « Ce contrat va être bon pour les entreprises de notre territoire et le soutien d’événements culturels ».  Pour Alain Claeys, président de Grand Poitiers, « cette signature est un moment important entre le conseil régional et nos trois intercommunalités. Nos territoires doivent être en phase avec les priorités de la Nouvelle-Aquitaine sur le plan énergétique par exemple. Je pense que nous avons aussi notre carte à jouer sur l’éducation et le numérique. ».

Même si ce contrat soutient déjà une vingtaine de projets (en cours de réflexion ou en chantier) pour les trois années à venir, Benoît Tirant rappelle qu’il peut se développer encore. « Ce contrat est ouvert. Les projets naissent ici. Les territoires doivent s’en emparer et la région peut vous accompagner. Nous ne pouvons pas voir tout le monde, nous comptons sur vous (NDLR les intercommunalités) pour faire le lien entre le territoire et le conseil régional ». Le contrat régional de solidarité et d’attractivité des territoires de Grand Poitiers, Vallées du Clain et du Haut-Poitou avait été déposé en juillet 2017. Signé le 8 février 2018, il court sur trois ans

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3868
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !