Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

12/08/19 : Essais du Tram D à Bordeaux. Au lieu de 14h c'est en réalité à 17h que les premières rames du tram D ont circulé entre les Quinconces et "Mairie du Bouscat". Ces essais doivent durer trois mois pour une mise en service mi-décembre.

09/08/19 : Saint-Palais-sur-Mer (17) : la plage du Bureau est ponctuellement interdite à la baignade jusqu'à nouvel ordre, pour cause de pollution de l'eau.

02/08/19 : C'est Offenbach, compositeur fétiche de Marc Minkowski, qui ouvrira la saison lyrique de l'Opéra National de Bordeaux avec ses célébrissimes Contes d'Hoffmann. Rendez-vous du 19 septembre au 1er octobre 2019, pour 6 représentations.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 17/08/19 | 7 histoires d’estuaire sur les rives de la Gironde

    Lire

    La Communauté d’Agglomération de Royan Atlantique, la communauté de communes de Haut-Saintonge et le CdC de l’Estuaire proposent jusqu’au 28 août des spectacles nocturnes gratuits autour du thème de l’estuaire intitulé "7 histoires d’estuaire". Ce spectacle itinérant mêle musique, danse et vidéo et est présenté au bord ou à proximité du fleuve. Le metteur en scène Eric Le Collen s’inspire des paysages, de l’histoire et du patrimoine pour composer une fresque poétique. Rdv les 19, 21, 26 et 28 août à 21h30.

  • 17/08/19 | Grand-Angoulême : levée de fonds pour Seven Shapes

    Lire

    7 entreprises du monde de l'industrie sont entrées au capital de Seven Shapes. L'objectif de cet investissement est d'accélérer la commercialisation de son école digitale du "Lean". Ce dernier est une méthode de travail adoptée dans les plus grands groupes reposant sur l'écoute du client, la lutte contre le gaspillage, la réduction des stocks et l'intelligence collective. Certaines grandes entreprises nationales comme Enedis ou Schneider Electrics bénéficient déjà de la Seven Shapes School.

  • 17/08/19 | Guéret : réédition d'un festival de musique soutenu par la Région !

    Lire

    La deuxième édition du Check-in Party se déroule du 22 au 24 août prochains à l'aérodrome de Guéret. Plusieurs noms de la musique française et internationale seront présents, à l'image de Jeanne Added, Clara Luciani ou encore Patti Smith. Avec un tel évènement, la Région souhaite rappeler son engagement auprès des festivals en tous genres, notamment en période estivale, à l'image des 106 festivals de musiques soutenus en 2018 à hauteur de 1,7 million d'euros

  • 16/08/19 | Environnement : la Région au Pays Basque avant le G7

    Lire

    La Région Nouvelle-Aquitaine participera à Pavillon Océan, organisé du 20 au 23 août au Pays Basque par Surfrider Foundation Europe. Ainsi, dans le cadre de la feuille de route "Neo Terra", trois élus régionaux, dont Alain Rousset, participeront aux débats de Pavillon Océan, dont l'objectif est que l'environnement et la protection des océans fassent partie intégrante des négociations du G7 (24-26 août).

  • 16/08/19 | La filière cuir se donne rdv dans la Vienne

    Lire

    Du 27 au 29 septembre, la filière cuir se donne rendez-vous à Saint-Junien (87) pour la 7ème édition des Portes du Cuir. Autour du thème « la responsabilité environnementale des entreprises », 57 exposants seront présents pour des démonstrations, des ateliers d’initiation et des temps d’échange avec les professionnels.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Interview: Jean Lassalle, député Modem des Pyrénées-Atlantiques reste fidèle à François Bayrou

02/12/2012 | A l'occasion de l'AG du groupe Modem au Conseil Régional d'Aquitaine,dont il est le président, Jean Lassalle a répondu aux questions que l'on se pose sur l'avenir du centre dans notre pays.

Jean Lassalle

A la suite d'élections désastreuses pour le Modem et leur indéfectible président François Bayrou qui perd son siège de député, Jean-Louis Borloo a créé l'UDI (Union des Démocrates et Indépendants.) Dans un contexte de crise des partis politiques, le Modem compte peu de transfuges dans ses rangs et Jean Lassalle, seul député de métropole, reste fidèle à son ami béarnais. Il voit dans le déchirement politique à gauche et à droite un signe que les centristes vont bientôt être appelés à faire partie d'un gouvernement d'union nationale.

@aqui : Comment vont vos relations avec François Bayrou ?
Jean Lassalle :
Très bien ! Je n'ai pas de destin national et je regarde les luttes entre hommes avec une certaine gourmandise. Je ne lui en ai pas voulu d'avoir appelé à voter Hollande au second tour des présidentielles. Aujourd'hui, les gens se séparent pour un oui, pour un non... On dit que j'ai deux qualités : je gagne toutes mes élections et je suis loyal et fidèle en amitié; François Bayrou a toute ma confiance. Même s'il n'est plus député, il est invité à s'exprimer dans les médias et on voit encore sa tête dans les sondages. Il reviendra, comme un Churchill ou un De Gaulle, quand il sentira que la France aura de nouveau besoin de lui.

@aqui :Le Modem souffre-t-il d'une concurrence au centre avec l'UDI ?
Jean Lassalle
: L'UDI est composée d'un grand nombre d'anciens compagnons de route qui ont quitté le centre pour créer l'UMP il y a dix ans. Nous n'avons pas de relations inamicales, la plupart sont mes amis et les militants discutent beaucoup au niveau local. Nous avons la même trajectoire et le même diagnostic. Certes l'UDI a une forte puissance de feu et le Modem est aujourd'hui silencieux, mais la force militante ne nous a pas démentis. Au sein de mon groupe au Conseil régional, sur les dix élus : seul Philippe Meynard a rejoint l'UDI. Ils sont tous totalement indépendants: ne vous inquiétez pas. Je m'attends surtout à voir les forces de gauche et de droite nous rejoindre. La maison du centre a depuis toujours les portes et les fenêtres ouvertes; aujourd'hui nous lustrons les meubles pour accueillir les nouveaux arrivants.

@aqui :L'avenir est donc au Centre ?
Jean Lassalle
: Il faut avoir beaucoup de bonne volonté pour voir l'avenir à gauche ou à droite ! Deux campagnes politiques majeures ont usé les hommes et le débat d'idées s'est éteint. Je suis fier du parcours du Modem qui a su digérer deux revers électoraux pour se préparer avant la fin du quinquennat, voire même dans quelques mois, à participer à un gouvernement d'union nationale. Un gouvernement qui réunirait les principaux partis, comme le font les Allemands, car je suis convaincu qu'il est impossible de gérer seul un pays en crise.

Olivier Darrioumerle
Par Olivier Darrioumerle

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1634
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !