aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

26/05/16 : Ce matin, prologue à la manifestation de protestation contre la loi El Khomri, une centaine de militants de la CGT ont bloqué le port de Bayonne avant de rejoindre la manifestation pour asphyxier le rond point Saint- Léon, axe stratégique de la ville

24/05/16 : Concerts, spectacles de danse, bal sévillan et toro de fuego figurent, entre autres animations, au programme du festival Flamenco y feria qui se déroulera à Pau du vendredi 24 au dimanche 26 juin+ d'info

21/05/16 : Avec la commune d'Amorots, canton Pays de Bidache, le cap des 100 (sur 158) favorables à l'établissement public de coopération intercommunale unique du Pays basque, EPCI,(contre 33), a été franchi.Le préfet Durand peut en préparer l'arrêté le 31 mai.

17/05/16 : Après, s'être installé à l'hôtel Regina de Biarritz,les dix-sept joueurs en stage de l'équipe de Didier Deschamps sont allés s'oxygéner à Anglet, sa ville voisine, dans la foret de Chiberta où ils ont effectué une virée de une heure à VTT.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/05/16 | Chômage ALPC: + 0,4% en avril , France:-0,6%

    Lire

    En Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A s'établit à 301 961: +0,4 %/mars (+1 329 ) (- 0,4 % sur 3 mois et + 0,1 % sur un an). France métropolitaine:- 0,6 %/mars - 1,2 % sur trois mois et de 0,6 % sur un an. En Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, en avril 2016, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A augmente de 0,4 % pour les moins de 25 ans (–0,2 % sur 3 mois et –6,7 % sur un an), de 0,5 % pour ceux âgés de 25 à 49 ans (–0,6 % sur 3 mois et –0,3 % sur un an) et de 0,3 % pour ceux âgés de 50 ans ou plus (–0,1 % sur 3 mois et +5,8 % sur un an).

  • 25/05/16 | Le Ceser de la Région ALPC : oui mais au budget

    Lire

    Le CESER d'ALPC tout en approuvant le projet de budget considère comme essentiel que le Conseil régional conserve son rôle d’animateur du développement économique et social sur son territoire, en maintenant son action auprès du secteur associatif dans les domaines culturels et sportifs. Par ailleurs, "le CESER attire l’attention sur l’annonce par la Région d’une baisse structurelle des dépenses de fonctionnement. Cette stratégie aura des conséquences sur les politiques économiques, sociales et environnementales alors que les dépenses d’intervention sont souvent créatrices de richesse et d’emploi."

  • 25/05/16 | Un prix pour développer la langue occitane

    Lire

    L'Office Public de la Langue Occitane lance le Prix Jan Moreu sur l’innovation linguistique. Celui-ci récompense un projet exemplaire et innovant en termes d'actions, de produits ou services sur le thème de la transmission ou de l’utilisation de la langue occitane (événementiel, produit numérique, action de sollicitation ou sensibilisation de la population, outil pédagogique etc.)La candidature est ouverte aux personnes morales ou physiques majeures. Ce prix est doté d'une récompense pouvant aller jusqu'à 5 000 €. Renseignements sur ofici.occitan@gmail.com

  • 25/05/16 | Le moustique tigre surveillé dans les Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Une surveillance du moustique tigre a été mise en place jusqu'au 30 novembre dans les Pyrénées-Atlantiques qui sont classées au niveau 1 du plan national anti-dissémination des virus du chikungunya, de la dengue et du Zika. Ce niveau signifie que le moustique Aedes albopictus est implanté et actif dans le département. Le plan d'action mis en place par les pouvoirs publics comprend une veille citoyenne permettant à chacun de signaler la présence de ce moustique sur www.signalement-moustique.fr , ainsi qu'une surveillance entomologique et épidémiologique.

  • 25/05/16 | Feu vert pour la LGV Bordeaux-Toulouse-Dax

    Lire

    La section travaux publics du Conseil d'État a donné ce mercredi son feu vert pour le projet de LGV entre Bordeaux, Toulouse et Dax. Le Secrétaire d'État aux Transports, Alain Vidalies, a assuré que le projet allait être déclaré d'utilité publique avant le 8 juin prochain. Plusieurs études seront nécessaires avant que le chantier, qui est pour l'instant estimé à plus de 9 milliards d'euros (360 kilomètres de ligne nouvelle), ne démarre officiellement, pas avant 2020.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Turbulences financières au décollage pour la région ALPC

22/02/2016 | Suite à la découverte d'impayés et d'emprunts toxiques dans les finances de l'ex Poitou-Charentes: Rousset jure "rigueur et transparence" et Macaire démissionne de sa délégation

Alain Rousset, Président de la Région ALPC

La Région ALPC se rappellera sans doute longtemps de sa première commission permanente. Outre le vote de 59 dossiers et la présentation par Alain Rousset des délégations confiées aux conseillers régionaux, l'actualité financière et budgétaire de la Grande Région, s'est invitée dans les échanges, les prolongeant longuement. Et pour cause, Alain Rousset a rendu public la découverte, du côté de l'ex Conseil régional de Poitou-Charentes, de factures impayées d'un montant de 130 M€, ainsi que de l'existence d'emprunts dits structurés, potentiellement toxiques pour la Région. Un coup de tonnerre financier sur lequel le Président Rousset se veut rassurant mais qui aura tout de même entraîné la démission du Vice président Jean-François Macaire, ex-Président de Poitou-Charentes, de sa récente délégation aux Finances.

« Dès que l’on a su l’existence de ces factures impayées, on a engagé à marche forcée les paiements. Pour l’heure, sur les 130 M€ de retard de paiement, principalement à des entreprises, il y a une cinquantaine de million qui a été versée », assure Alain Rousset. Un premier versement facilité par le fait que « outre ces retards, il y avait 50 M€ d’excédants dans le dernier budget de l’ex -Région Poitou-Charentes ». Quant aux restes des impayés, ils devraient être résolus « en l’espace de 3 semaines », complète le Président qui tient à préciser, rassurant, « les faits sont critiquables, mais pas catastrophiques. Parler de gravité serait excessif, on est en train de régulariser les notes, et la situation de la Grande région reste totalement saine ».
Pour s’en assurer tout à fait un audit a été lancé, « nous allons reprendre chacune des politiques de Poitou-Charentes, il y aura sans doute un certain nombre de choix à faire. » Mais l’audit en question, s’applique aussi en Limousin et Aquitaine, avec pour vocation d’être le point de repère pour le futur rapprochement des politiques régionales. Une harmonisation que la révélation de cette « affaire » a rendue encore plus urgente estime Alain Rousset bien conscient que « l’exercice reste inédit, et doit se faire dans le respect des personnes et de l’histoire de chaque ancienne région ».

« Continuer à avancer sans polémique et dans la sérénité » Sur la questions relatives aux 130 M€ emprunts structurés, ils n’ont pour l’heure pas « dévissés », et sont le fruit de choix budgétaires que d’autres collectivités ailleurs en France ont également fait, rappelle le Président. Pour autant, la nouvelle, découverte tardivement (« il n’en a pas été question durant la campagne », assure-t-il) « n’a pas fait plaisir » à Alain Rousset. Pour tenter de résoudre le problème, une négociation est en cours avec la SFIL (Société de financement local) issue du Ministère des Finances dont la vocation est justement d’aider les acteurs publics locaux à se dégager des prêts structurés les plus sensibles.
Si le Président de la Région ALPC, donne l’impression que tout est désormais sous contrôle, les nouvelles ne sont pas sans conséquence pour Jean-François Macaire, qui était devenu en janvier le Vice Président de la Région ALPC en charge... des Finances. Dans un communiqué ce lundi soir, il confirme ce qui était su dès ce lundi après-midi : « il m’est difficile d’assurer à la fois la post-présidence de l’ancienne région et la délégation aux finances de la nouvelle région. J’ai donc remis cette délégation à la disposition du Président, pour continuer à avancer sans polémique et dans la sérénité. » Mais il conserve pour un temps encore indéterminé, le titre de Vice-Président. Quant aux causes de la défaillance financière de son ancienne région, il pointe « des politiques volontaristes » pour le coup sans doute un peu trop volontaires ou déraisonnées puisqu’entraînant les décalages de paiements incriminés...

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3205
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !