aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

24/04/17 : La Préfète se rendra au commissariat de police de Périgueux, le 25 avril à 11 h pour une minute de silence en hommage à Xavier Jugelé, assassiné le 20 avril. La minute de silence sera observée à la même heure dans la Cour d'honneur de la Préfecture.

24/04/17 : A La Rochelle, Macron arrive en tête avec 29,09%, devant Mélenchon (24,33%), Fillon (18,80%) et Le Pen (12%). Sur 50 905 inscrits, 73,86% se sont exprimés

24/04/17 : Résultats définitifs Villenave d'Ornon : EM 28,10%; JLM 26,63%; MLP 15,53; FF 12,04%; BH 8,30%; NDA 4,34%

24/04/17 : Résultats complets à Lormont : JLM 29,58%; EM 22,90%; MLP 19,36%; BH 10,14%; FF 9,46%; NDA 3,27%; PP 1,93%; FA 1,34%; JL 1,32%; NA 0,55%; JC 0,15%

24/04/17 : Résultats définitifs Mérignac : EM 31,03%; JLM 23,39%; FF 15,31%; MLP 12,89%; BH 9,21%; NDA 3,94%; JL 1,46%; PP 1,33%; FA 0,94%; NA 0,45%; JC 0,17%

24/04/17 : Résultats définitifs Saint-Médard-en-Jalles :EM 30,81%; JLM 20,28%; FF 16,35%; MLP 15,34%; BH 7,91%, NDA 4,73%

24/04/17 : A Bayonne, Emmanuel Macron, 25,69%, Jean-Luc Melenchon, 23,11%, François Fillon, 18,03%, Marine Le Pen, 13,50%; Benoît Hamon, 9,42%; Jean Lassale, 3,83%; Nicolas Dupont-Aignan, 3,29%; Philippe Poutou, 1;62%; François Asselineau, 0,94%

24/04/17 : Résultats complets Libourne : EM 24,69%; JLM 20,50%; MLP 20,27%; FF 17,98%; BH 7,88%; NDA 3,97%; JL 1,76%

24/04/17 : A Anglet, dont le maire Claude Olive était soutien de François Fillon, Emmanuel Macron est arrivé en tête 28,50% des voix devant François Fillon, 25% et Jean-Luc Mélenchon avec 18,55%. Marie Le Pen est quatrième avec 18,55%.

24/04/17 : Résultats définitifs Cenon : JLM 31,58%; EM 24,65%; MLP 16,13%; BH 10,28%; FF 8,93%

24/04/17 : Résultats définitifs Pessac : EM : 31.19 % ; JLM : 24.59 % ; FF : 14.81 % ; MLP : 11.45 % ; BH : 9.74 %

24/04/17 : Résultats définitifs Talence : EM : 31.43 % ; JLM : 26.29 % ; FF : 15.00 % ; MLP : 8.70 % ; BH : 11.43 %

24/04/17 : Résultats définitifs Pau : Votants 76,05%. Macron 29,95%, Mélenchon 21,95% , Fillon 17,96%, Le Pen 12,01 % , Hamon 8,98%, Lassalle 3,57%, Dupont-Aignan 3,01%, Poutou 1,13%, Asselineau 0,83%, Arthaud 0,44%, Cheminade 0,17%.

24/04/17 : Résultats définitifs Floirac : JLM 30,41%; EM 23,64%; MLP 17,22; BH 10,73%; FF 9,34%

24/04/17 : Résultats définitives Carbon-Blanc : EM 26,77%; JLM 23,60%; MLP 18,75%; FF 11,85%; BH 9,36%; NDA 4,74%; PP 1,89%; JL 1,71%; FA 0,71%; NA 0,41%; JC 0,21%

24/04/17 : Résultats complets à Bègles : JLM 33,63%; EM 26,02%; MLP 12,58%; BH 10,85%; FF8,90%; NDA 2,96%; JL 1,76%; PP 1,63%; FA 0,91%; NA 0,54%; JC 0,22%

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/04/17 | Gironde: un millier d'hectares pourraient être affectés par le gel

    Lire

    Ce chiffre a été évoqué avec les précautions d'usage lors de l'assemblée générale du CIVB ce lundi à Bordeaux. Le gel a en tout cas touché à des degrés divers le bas sauternais, des secteurs du Blayais et de l'entre deux mers et particulièrement dans la nuit du 20 avril. Une certaine inquiétude persiste puisque des températures très basses sont attendues ce milieu et cette fin de semaine alors que la vigne sous l'effet des fortes chaleurs de ce mois d'avril a accéléré son débourrement.

  • 24/04/17 | 'Isabelle Vetois: En Marche en Charente-Maritime

    Lire

    Face aux résultats obtenus par Emmanuel Macron, Isabelle Vétois s'est dit "absolument enthousiaste". "Les Français veulent moderniser la France, on va vers de l'espoir [...] C'est le seul qui peut rassembler une majorité plurielle". Elle a conscience qu'il faudra encore convaincre la vingtaine de pourcentage ayant voté Le Pen dans le département (en particulier dans les petites communes rurales) et préfère retenir le recul du FN dans les quartiers populaires de La Rochelle.

  • 24/04/17 | P-Atlantiques : un front républicain se dessine face au FN

    Lire

    A gauche comme à droite, les voix se succèdent pour faire barrage au second tour au Front National dans les Pyrénées-Atlantiques. Qu'il s'agisse de la sénatrice Frédérique Espagnac, porte-parole de Benoit Hamon, comme des députés PS Martine Lignières-Cassou et David Habib. Une même position est adoptée par Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF. Même si celui-ci entend combattre les mesures d'Emmanuel Macron qui porteraient atteinte aux travailleurs. Nicolas Patriarche, secrétaire départemental LR, soutiendra pour sa part Macron, en souhaitant que ce dernier... s'en souvienne.

  • 24/04/17 | Réaction d'Olivier Falorni, député de la circonscription La Rochelle-Ré

    Lire

    Le député de la 1re circonscription de Charente-Maritime s'est montré satisfait des résultats : "Si je devais résumer cette élection en un mot, je dirais : neuf. La vie politique ne sera plus la même.La gauche et la droite ont implosé. Les Français ont montré une volonté de tout mettre en l'air,de bazarder les anciennes pratiques. Macron comme Le Pen sont trangressifs en ce sens qu'ils refusent d'être de droite ou de gauche[...] Les Français ne veulent plus d'une politique de clivages périmés"

  • 23/04/17 | Pyrénées-Atlantiques : le Modem évoque une "belle espérance"

    Lire

    Comme l'a fait François Bayrou, qui estime que la clé du second tour réside dans le rassemblement, le président Modem du Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques, Jean-Jacques Lasserre, qualifie de "belle espérance" le résultat obtenu par Emmanuel Macron sur le plan national. Il salue également un projet qui associe "la recherche d'une économie compétitive et un équilibre social sans lequel rien ne peut se construire".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Turbulences financières au décollage pour la région ALPC

22/02/2016 | Suite à la découverte d'impayés et d'emprunts toxiques dans les finances de l'ex Poitou-Charentes: Rousset jure "rigueur et transparence" et Macaire démissionne de sa délégation

Alain Rousset, Président de la Région ALPC

La Région ALPC se rappellera sans doute longtemps de sa première commission permanente. Outre le vote de 59 dossiers et la présentation par Alain Rousset des délégations confiées aux conseillers régionaux, l'actualité financière et budgétaire de la Grande Région, s'est invitée dans les échanges, les prolongeant longuement. Et pour cause, Alain Rousset a rendu public la découverte, du côté de l'ex Conseil régional de Poitou-Charentes, de factures impayées d'un montant de 130 M€, ainsi que de l'existence d'emprunts dits structurés, potentiellement toxiques pour la Région. Un coup de tonnerre financier sur lequel le Président Rousset se veut rassurant mais qui aura tout de même entraîné la démission du Vice président Jean-François Macaire, ex-Président de Poitou-Charentes, de sa récente délégation aux Finances.

« Dès que l’on a su l’existence de ces factures impayées, on a engagé à marche forcée les paiements. Pour l’heure, sur les 130 M€ de retard de paiement, principalement à des entreprises, il y a une cinquantaine de million qui a été versée », assure Alain Rousset. Un premier versement facilité par le fait que « outre ces retards, il y avait 50 M€ d’excédants dans le dernier budget de l’ex -Région Poitou-Charentes ». Quant aux restes des impayés, ils devraient être résolus « en l’espace de 3 semaines », complète le Président qui tient à préciser, rassurant, « les faits sont critiquables, mais pas catastrophiques. Parler de gravité serait excessif, on est en train de régulariser les notes, et la situation de la Grande région reste totalement saine ».
Pour s’en assurer tout à fait un audit a été lancé, « nous allons reprendre chacune des politiques de Poitou-Charentes, il y aura sans doute un certain nombre de choix à faire. » Mais l’audit en question, s’applique aussi en Limousin et Aquitaine, avec pour vocation d’être le point de repère pour le futur rapprochement des politiques régionales. Une harmonisation que la révélation de cette « affaire » a rendue encore plus urgente estime Alain Rousset bien conscient que « l’exercice reste inédit, et doit se faire dans le respect des personnes et de l’histoire de chaque ancienne région ».

« Continuer à avancer sans polémique et dans la sérénité » Sur la questions relatives aux 130 M€ emprunts structurés, ils n’ont pour l’heure pas « dévissés », et sont le fruit de choix budgétaires que d’autres collectivités ailleurs en France ont également fait, rappelle le Président. Pour autant, la nouvelle, découverte tardivement (« il n’en a pas été question durant la campagne », assure-t-il) « n’a pas fait plaisir » à Alain Rousset. Pour tenter de résoudre le problème, une négociation est en cours avec la SFIL (Société de financement local) issue du Ministère des Finances dont la vocation est justement d’aider les acteurs publics locaux à se dégager des prêts structurés les plus sensibles.
Si le Président de la Région ALPC, donne l’impression que tout est désormais sous contrôle, les nouvelles ne sont pas sans conséquence pour Jean-François Macaire, qui était devenu en janvier le Vice Président de la Région ALPC en charge... des Finances. Dans un communiqué ce lundi soir, il confirme ce qui était su dès ce lundi après-midi : « il m’est difficile d’assurer à la fois la post-présidence de l’ancienne région et la délégation aux finances de la nouvelle région. J’ai donc remis cette délégation à la disposition du Président, pour continuer à avancer sans polémique et dans la sérénité. » Mais il conserve pour un temps encore indéterminé, le titre de Vice-Président. Quant aux causes de la défaillance financière de son ancienne région, il pointe « des politiques volontaristes » pour le coup sans doute un peu trop volontaires ou déraisonnées puisqu’entraînant les décalages de paiements incriminés...

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4270
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !